Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “esplanade

Le pur sang arabe de l’esplanade

Pour l’abécédaire photo de Violette un clic sur le logo

Prendre une image personnelle d’escalier ou de porte ou de statue et les faire parler ou en parler selon votre ressenti. La photo ne doit pas venir d’Internet. Comme il s’agit quand même de la suite de l’abécédaire , cette fois avec la lettre P, mettre dans le titre de la photo un mot commençant par P.

Le pur sang arabe  de l’esplanade .

P8102542

Cette statue de Christophe Fratin fut donnée par le gouvernement à la ville de Metz en 1852 . Une légende court à propos de ce cheval regardez le bien, lors de l’érection de la statue on fit observer au sculpteur qu’il avait commis une faute dans la disposition des antérieurs et postérieurs , de désespoir il se serait suicidé en se jetant du haut des murs de la citadelle . Il n’en est rien puisque l’artiste continua d’exposer au salon de Paris jusqu’en 1863. Ce qui n’empêcha pas les Allemands de perpétuer la légende pendant l’annexion et  de railler les Français  en passant avec leurs sections devant la statue .

P8102545

“ Ce cheval a été fait par les Français et comme tout ce qu’ils font , ils l’ont mal fait . Il marche en avançant les deux jambes du même côté , alors que le cheval marche en avançant la jambe droite de devant avec la gauche arrière ..”

Mais ce qu’ils ignoraient certainement c’est que l’amble est l’allure naturelle des poulains de la race arabe . Cette allure était autrefois tres recherchée pour certain services à cause de la douceur des réactions, c’était la monture des dames voire même des papes .

P8102541

Ce cheval connut bien des emplacements différents en 1852, il était d’abord à la place de la statue du maréchal Ney , en 1859 il fut placé du côté opposé , en 1889 il fut remplacé par la statue de Guillaume 1er et placé au jardin Boufflers, comme les Allemands préféraient y voir une statue du prince Frédéric Charles de Prusse il fut installé à sa place actuelle , devant le tribunal  le 3 mai 1897, Sur les mêmes parterres figuraient deux autres œuvres de Fratin un dogue et un lévrier , à ce jour ces chiens se sont volatilisés , le lévrier en 1944 et le dogue placé après au jardin botanique beaucoup plus récemment puisque j’avais eu l’occasion de le prendre en photo avec mon premier chien .

Publicités

Entre deux averses ….

P7110442

Depuis dimanche suis en mode mamie avec le plus jeune de mes petits enfants . Il vaut mieux être en forme car avec lui ça déménage …Question météo il na pas choisi le meilleur créneau pour le soleil, mais bon ne nous plaignons pas les températures sont beaucoup plus supportables . Le tout est de voir  jongler en ce moment avec madame la pluie pour les sorties . Hier nous avons essuyé une petite ondée pas vraiment prévue dans le créneau horaire choisi . Comme Timéo a pris son vélo nous essayons  de privilégier au maximum l’extérieur. Nous sommes donc partis le long de la Moselle vers le port de Metz direction la Maxe et Argancy . Après une petite pause sur la passerelle du port pour voir le chargement des péniches depuis la malterie nous avons continué la véloroute vers la Maxe . Le barrage d’Argancy nous ne l’avons vu que de loin , car il commençait déjà à tomber quelques gouttes juste en face de la base d’Olgy .

P7110443

Nous avons fait demi – tour quelques instants plus tard,  en accélérant pour ne pas être trempés , peine perdue car le gros nuage que nous apercevions au loin nous a vite rattrapés.  Heureusement nous avons bénéficié d’un répit pour  sécher nos maillots avant d’arriver chez nous .

WP_20170712_001

Mais pour les jours de grosse pluie comme ce mercredi mieux vaut ne pas trop y songer  et préférer une occupation d’intérieur . Le choix s’est porté  après le cinéma sur le bowling . Timéo a réussi un strike dans chaque partie , et nous avons fini ex aequo dans la deuxième . Il a aussi découvert le jeu d’osselets pendant ce séjour chez papi mamie , papi se souvenait mieux de toutes les figures imposées et il est prévu de recommencer avec toute la série .

P7020366

Jeudi si le soleil est au rendez vous, nous irons voir le jardin éphémère que je n’ai réussi

P7020355

à photographier que par temps gris , histoire de vérifier qu’Houri n’est toujours pas revenu …Puis nous pousserons un peu plus loin vers l’esplanade où nous attend une exposition sur les villes du futur , ici Metz cité végétale en 2167 vu par Luc Schuiten .

WP_20170706_005