Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Fratin

Le pur sang arabe de l’esplanade

Pour l’abécédaire photo de Violette un clic sur le logo

Prendre une image personnelle d’escalier ou de porte ou de statue et les faire parler ou en parler selon votre ressenti. La photo ne doit pas venir d’Internet. Comme il s’agit quand même de la suite de l’abécédaire , cette fois avec la lettre P, mettre dans le titre de la photo un mot commençant par P.

Le pur sang arabe  de l’esplanade .

P8102542

Cette statue de Christophe Fratin fut donnée par le gouvernement à la ville de Metz en 1852 . Une légende court à propos de ce cheval regardez le bien, lors de l’érection de la statue on fit observer au sculpteur qu’il avait commis une faute dans la disposition des antérieurs et postérieurs , de désespoir il se serait suicidé en se jetant du haut des murs de la citadelle . Il n’en est rien puisque l’artiste continua d’exposer au salon de Paris jusqu’en 1863. Ce qui n’empêcha pas les Allemands de perpétuer la légende pendant l’annexion et  de railler les Français  en passant avec leurs sections devant la statue .

P8102545

“ Ce cheval a été fait par les Français et comme tout ce qu’ils font , ils l’ont mal fait . Il marche en avançant les deux jambes du même côté , alors que le cheval marche en avançant la jambe droite de devant avec la gauche arrière ..”

Mais ce qu’ils ignoraient certainement c’est que l’amble est l’allure naturelle des poulains de la race arabe . Cette allure était autrefois tres recherchée pour certain services à cause de la douceur des réactions, c’était la monture des dames voire même des papes .

P8102541

Ce cheval connut bien des emplacements différents en 1852, il était d’abord à la place de la statue du maréchal Ney , en 1859 il fut placé du côté opposé , en 1889 il fut remplacé par la statue de Guillaume 1er et placé au jardin Boufflers, comme les Allemands préféraient y voir une statue du prince Frédéric Charles de Prusse il fut installé à sa place actuelle , devant le tribunal  le 3 mai 1897, Sur les mêmes parterres figuraient deux autres œuvres de Fratin un dogue et un lévrier , à ce jour ces chiens se sont volatilisés , le lévrier en 1944 et le dogue placé après au jardin botanique beaucoup plus récemment puisque j’avais eu l’occasion de le prendre en photo avec mon premier chien .

Publicités