Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “hortillonnages

Un petit tour au festival international de jardins d’Amiens

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo

les mots : esprit, liberté, amour , être, attendre, valeur, juste, donner, ou le thème pays, ville, village .

P6093883

Inutile d’attendre plus longtemps pour vous donner des nouvelles de  ma petite escapade dans les Hauts de France. Même si nous avons du jongler tout le long du séjour avec les caprices de la météo, nous avons bien profité de notre séjour en adaptant  nos déplacements aux tout dernier bulletin météo, les matins étant souvent plus propices aux sorties .  Nous avons commencé par découvrir la nouvelle version du festival international des jardins dans les  hortillonnages d’Amiens en barque.

P6093889

L’esprit libre puisque le fiston était aux commandes, nous avons parcouru les rieux et pu nous promener sur les parcelles où de nombreuses installations à  la valeur artistique certaine nous attendaient.

P6093876

Le “Potager embarqué” du paysagiste  Florent Morisseau nous a permis aussi d’apercevoir deux amours de  poules d’eau qui commençaient tout juste à jouir de leur liberté en se faufilant entre les roseaux .

P6093879

Avec la plasticienne Solène Ortoli et sa “chambre des lisières”, nous avons plongé dans le flou entre le réel et le songe . Par un jeu de miroirs d’ouvertures et de fenêtres se combinant avec les qualités graphiques de la parcelle , le visiteur est pris au piège et l’horizon devient insaisissable .

P6093899P6093900P6093901

P6093902P6093904

L’univers de “la sphère nourricière” de Manon Bordet Chavanes , Marie Bregeon et Johann Laskowski s’articule autour d’une réflexion sur l’alimentation . à l’entrée du parcours un sol craquelé et appauvri entraine le promeneur dans un environnement dénudé , stérilisé par l’agriculture intensive , pour retrouver l’abondance il doit progresser jusqu’au centre du jardin sous un ciel de gouttes fertiles .

P6093928

Le jardin d’Erode de Mathieu Gontier lutte de lui – même contre la lente dissolution des berges , les débris flottants  piégés par ces avancées de bois servant aussi à soutenir les racines des arbres, à l’intérieur de ce dispositif des vivaces à larges feuilles aident à la régénération du sol en produisant de la biomasse en abondance .

P6093906 Si l’envie vous prend de rester à l’écoute du monde aquatique “l’hydrophone” de Julian Arthur, George Richardson et Alex Stenzhorn vous attend. En effet celui qui décroche le combiné entend le bruit des invertébrés aquatiques, espèces bien présentes mais totalement invisibles à l’œil nu.

Le “Miroir aux alouettes” de Boris Chouvellon  avec ses plaques miroitantes  nous invite à déconstruire l’espace aquatique et à embarquer sur un navire en construction . pour le visiteur qui s’en approche le paysage se transforme en un décor   anamorphosé .

P6093954 “La chasse aux fleurs” de Jost Emmerick permet aux jardiniers et chasseurs de cohabiter sans contradiction  grâce au camouflage floral dont le schéma de plantation reprend les taches brunes et kaki du camouflage . La cabane de chasse entièrement recouverte de fleurs se fond ni vu ni connu au milieu des plates bandes  .

P6093953

Je ne vous ai pas présenté toutes les installations en tout 32 accessibles en barque et 14 depuis le chemin de halage mais si vous vous arrêtez à Amiens, je vous conseille vraiment ce voyage artistique et paysager au sein des hortillonnages ( du 7 juin au 20 octobre ) .


Amiens côté nature

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 68 de Ghislaine un clic sur le logo

Grand, gentil, toujours, penaud,
gratter, apercevoir, tenir, scintille
ou au moins 5 mots finissants par ILLE.

Après vous avoir montré la cathédrale scintillant de mille feux la nuit et toujours dans la belle  ville d’Amiens où un soleil généreux brille,  je vous emmène découvrir son côté nature .

P6241953

Je connaissais bien les barques à cornet des hortillonnages , mais là  j ’aperçois une drôle de flottille sitôt arrivée au bord de l’eau. Les pêcheurs  non loin de là ne sont certainement pas étranger à cette œuvre d’art , inutile de donner un grand coup de zoom à l’appareil pour comprendre qu’il s’agit d’un gentil clin d’oeil à la pêche .

P6241954

 

Ayant la ferme intention de visiter les hortillonnages en barque avec le fiston aux commandes , nous nous  retrouvons bien penauds en apprenant qu’il faut réserver une semaine à l’avance. Qu’à cela ne tienne c’est “pedibus cum jambis” que nous nous  promenons le long de  ces canaux . La nature peut se montrer parfois exubérante sur le chemin emprunté comme ici où la grille de cette passerelle est en parfaite osmose avec l’explosion de  vert une fois la porte franchie  . 

P6241956

Par contre  dans bien d’autres endroits la main de l’homme rhabille l’espace à sa façon . Nous découvrons  de splendides jardins ( plus une brindille de mauvaise herbe  à gratter depuis belle lurette,  pas comme chez moi ….)  .

P6241962

Partout le long du chemin nous pouvons jouer de la pupille , l’œil ravi s’écarquille

P6241963

Sur l’eau  nous rencontrons une famille de cygne en escadrille défendant leur territoire  pour quelques morceaux de pain . Dommage car pour eux ces offrandes  ne sont pas peccadille, surtout de cette taille .

P6241970

. Madame foulque restée à l’écart de ce conflit vient récupérer son rejeton qui s’égosille

P6241989

pendant que dans le jardin une mamie sur un banc continue ses travaux d’aiguille .

P6241964

Ne vous y trompez pas certains spécimens ne sont pas vivants comme ce cygne observant les colverts . 

P6241966