Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “jeudi

Jeudi poésie

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Les Cabardouche ( clic ) à la barre du bateau des croqueurs de mots pour la quinzaine nous demandent :

A la manière de Sophie Barbaroux. Composez une poésie en utilisant des proverbes

et des expressions connues.

P3051320

 

Prune

*

Elle ne paye pas de mine

Mais je vous le donne en mille

Contre vents et marées

Sans tambour ni trompette

Elle caracole en tête

à quoi bon chercher la petite bête ?

Le jeu n’en vaut pas la chandelle

Les carottes sont cuites  

Tonnerre de Brest

Pour lui alea jacta est.

Dans cet univers

Pas piqué des vers

Un homme averti en vaut deux

Ce que femme veut , Dieu le veut !


anagrammes du jeudi

Pour les anagrammes du jeudi un clic sur le logo.

Le mot : Collégiale .

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

P4190069

Clélia , au grand dam de sa maman, ne jette aucun magazine, aucun journal .  Elle apprécie particulièrement  la couverture en papier  glacé du supplément de l’édition locale du journal. Elle ne manque pas de l’utiliser pour décorer certains de ses travaux  d’école . Depuis qu’au collège son professeur de dessin lui a montré ce qu’il était possible de faire en matière de collage, elle est devenue une vraie spécialiste .  Elle trie ,  découpe tissus , cartons, papiers, et colle pour reconstituer de véritables scènes. Même la plus petite écaille trouve sa place sur sa feuille . Nul doute que  la prochaine étape sera de participer à une exposition .

 


Jeudi poésie

Pour le jeudi poésie un clic sur le logo . Zaza capitaine des croqueurs de mots nous laisse libre pour le thème.  J’ai demandé à ma moitié de me prêter sa plume .

*****

Résultat de recherche d'images pour "escargot giselefayet"

Pourquoi les escargots ?

*

Si les escargots bavent

C’est seulement qu’ils savent

Qu’ils sont les moins véloces

Et puis les moins féroces

Des animaux sauvages ,

S’ils bavent c’est de rage .

Si c’’es gastéropodes

Sous tous les antipodes ,

seront toujours cornus

C’est parcequ’ils sont cocus .

Ni m^mes ni femelles :

Chacun est beau et belle .

Ces bêtes des deux sexes ,

Ignorant les complexes,

Acceptent les avances

Du premier qui s’élance

De toute la vapeur

De son gros pied baveur .

Quand revient le printemps

Ils coutent tant et tant,

Traversent les chemins,

Pour trouver une main,

Une bouche à baiser

L’espace d’un sentier .

Leur vie est une quête

Qui jamais ne s’arrête

Car tout bon limaçon

Cherche un co- limaçon.

*

24/01/1971 Jean – Claude Fayet ©


La fée du givre s’invite au jeudi poésie

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Un peu trop tentant pour ne pas en profiter pour le jeudi des  croqueurs de mots.  

 

PC120220

Au  bord  de  la  route  c’est la fête

Une   dentelle    de   couturière

D’un simple coup de baguette

Devient parure princière.

PC120222 

Les   anémones   en    mer   de   glace

Bercées    par    la   bise  tenace

Au fil du temps se prélassent .

PC120226 

Songes  sucrés  éparpillés  sur  le  limbe

Adieu  l’amertume  de  la ronce

Qui de douceur se nimbe .

PC120227 

Hissons la voile

Sous  diverses  étoiles

Hiver bien en vue

PC120233


pensées et expressions du jeudi

c6849-vos2bpens25c325a9es2bet2bexpressions2bdu2bjeudi

Un clic sur le logo pour aller chez Violette.

IMGP7052

Pour ce dernier jeudi de 2016 , la première pensée qui me vient à l’esprit c’est une citation que j’emprunte à Blaise Pascal

“ Le temps et mon humeur ont peu de liaison ; j’ai mes brouillards et mon beau temps au dedans de moi “

D’habitude oui, je serais en parfait accord avec Pascal , mais là hier je dois dire que je n’en menais pas large au volant de ma voiture et qu’il fallait vraiment que je me motive pour que le temps et mon humeur soient bien distincts.

“ On ne peut chasser le brouillard avec un éventail “ dit un proverbe Japonais

Un peu influencée par mon périple en voiture d’hier  où pour me rendre au transfert des cendres de mon oncle en Alsace j’ai du affronter un épais brouillard . Voilà bien longtemps que je n’avais pas eu à rouler sur l’autoroute deux heures durant avec l’impression de ne rien maitriser .

à cette heure le soleil est bien présent , il a quand même du mal à faire fondre le givre .

Bon jeudi à toutes et tous

IMGP7075


Vos pensées et expressions du jeudi

c6849-vos2bpens25c325a9es2bet2bexpressions2bdu2bjeudi

Pour Violette un clic sur le logo .

Mes pensées ne pouvaient tourner qu’autour de Babouche ce matin puisque ces rhinites l’empêchant de respirer correctement sont revenues de plus belle une fois l’arrêt des médicaments . C’est donc tout naturellement que j’ai pris rendez – vous chez ma vétérinaire . Après les piqures d’insuline quotidiennes nous voilà partis pour des inhalations à raison de deux séances d’un quart d’heure par jour , je ne sais comment elle va gérer le stress de rester dans sa panière avec un drap dessus ….

“Quelqu’un qui s’est habitué à considérer la vie de n’importe quelle créature vivante comme sans valeur, finit par penser qu’une vie humaine ne vaut rien."
Dr Albert Schweitzer (1875-1965)

IMGP7040

"Tant qu’il n’étendra pas le cercle de sa compassion à tous les êtres vivants, l’homme ne trouvera pas de paix." Albert Schweitzer


jeudi vendredi

Pour participer un petit clic sur le logo de Violette

P6150001

Un miaulement plaintif, qui ferait fondre même le plus insensible des humains me tire des bras de Morphée . Depuis une semaine environ Babouche a un appétit incroyable et réclame sa pitance de plus en plus tôt . Comme stérilisée elle a une tendance à l’embonpoint , j’essaye tant bien que mal de conserver le même ratio mais visiblement elle n’a pas compris que c’était pour son bien ….

Le jeudi s’annonce calme, me voilà donc en route de bonne heure pour des activités de tri et de rangements. Le journal quotidien déposé sur la table par ma moitié m’écarte de cette activité quelques minutes . La une  passée,  je découvre les sujets du bac , je m’y attarde  en me disant que oui ils sont intéressants et méritent un billet , mais cela attendra un peu . Je dois  amener un ou deux cartons dans la cave de notre nouvel appartement , oui mais voilà le ciel en  décide autrement ( tiens je m’aperçois que là aussi le sujet 3 pourrait être envisagé voir ici  ) , des trombes d’eau se déversent par intermittence pas moyen de savoir si je peux arriver à temps sans que tout soit trempé. Je me lance donc à l’assaut de la montagne de linge à repasser dans la corbeille et promet de la remplir bien vite encore en lançant une nouvelle machine .

Qu’est ce qu’il dit encore le proverbe chinois, ah oui “ Qui veut gravir une montagne commence par le bas”  je m’y emploie donc sans tergiverser mais sans joie excessive non plus ,  ne comptant pas trop m’attarder donc sans  film ni série à visionner en même temps . La cuisson du lapin prenant une heure et quelques , je commence donc juste après le repassage à rassembler les ingrédients .

Flute  pas de tomate pour la recette au curry ! qu’à cela ne tienne  je vais l’adapter  avec un ersatz de tomate. Me voilà donc partie à saisir d’un côté les morceaux de lapin dans la cocote en fonte , de l’autre à faire revenir l’oignon en dés , avec la pomme en lamelle, le bouquet garni et  ce que je pense être le concentré de tomate, puis le lait de coco et  une cuillerée à café de curry  . Mais sitôt déposé dans la sauteuse je m’aperçois que  le concentré ressemble bizarrement à l’harissa , nom d’un petit bonhomme, je me suis trompée . Alors là abracadabra, je dilue , je goute, rajoute un peu plus de lait de coco , un vrai sauvetage in extrémis de la sauce dans laquelle doivent cuire les morceaux de lapin . Là j’avoue avoir un gros doute sur  la qualité de la prestation du repas de midi .

Je retourne à mes cartons, regarde  les blogs des copinautes , tout en surveillant la cuisson . L’heure de la sentence arrive , celle de passer à table . Première bouchée , ouf c’est mangeable et ce n’est pas le “tu as mis quel poivre ?” qui va me déstabiliser . Par contre j’éclate de rire et explique le comment du pourquoi de ce plat un peu épicé . Somme toute bien dosé c’est une variante de la recette qui mérite qu’on s’y attarde .

Vous croyez qu’aucune autre surprise n’arrive l’après midi de ce jeudi , que nenni , un gentil bourdon qui n’a certainement aucune envie de se mouiller dehors se balade sur le clavier de l’ordinateur . Ce n’est pas là qu’il trouvera à butiner,  j’entreprends donc de le faire monter sur ma main pour le poser dans le laurier du balcon . Mais visiblement monsieur a envie de rester au sec , il ne daigne pas descendre .

IMGP6043

N’ayant aucune envie de continuer mes activités avec lui j’essaye de le déposer sur les orchidées en secouant légèrement la main , erreur, grossière erreur , monsieur n’apprécie pas du tout qu’on l’oblige à partir et la douleur ressentie immédiatement le prouve . Me voilà avertie quand le bourdon décide vous n’avez pas intérêt à le contrarier !

Bon vendredi à toutes et tous

IMGP6044

 

 


jeudi vendredi

WP_20160610_003

Un clic sur le logo pour aller chez Violette pour ce défi jeudi vendredi .

Le voilà enfin celui qui se faisait désirer depuis un certain temps , sa majesté soleil .  Voyons quels sont les rendez vous prévus pour aujourd’hui , 11heures une entreprise doit passer pour prendre des mesures pour l’appartement que nous quittons bientôt , ce qui me laisse largement le temps d’aller m’occuper un peu des herbes folles . Euh , n’ayons pas les yeux plus grands que le ventre, une partie du moins, n’ayant qu’une faucille je n’avance pas vite !    Je suis à la recherche d’une faux , personne n’aurait cet outil à disposition par hasard ? Mais non, je ne me transforme pas en faucheuse de ce genre , vous n’avez rien à craindre .

Afficher l'image d'origine

Pas question non plus de couper les géraniums des champs , je les trouve trop beaux . Je voudrais juste que les herbes ne montent pas plus haut que mes framboisiers ce qui n’est pas loin d’être le cas en ce moment .

IMGP5984

Voila  qui est fait, Félix est tout content , il a du foin pour se reposer à l’ombre des lilas et il apprécie . Bon,  il parait que nous déménageons donc il va falloir se bouger un petit peu pour continuer à transférer quelques cartons de photos dans le garage et quelques livres ….le quelque me fait sourire , car c’est plutôt une montagne … Je teste aujourd’hui le transfert à vélo , un sac à dos et deux sacs reposant sur le guidon . Ma moitié réceptionne et range . Je m’amuse à compter les marches 55 , en dix allers et retours j’en aurais donc 1100 dans les mollets , mon destrier à roues est le bienvenu il connait le chemin et n’a pas besoin d’être motivé  pour m’emmener à destination .

Inutile de préciser que j’apprécie particulièrement  la pause devant l’ordinateur  le soir .

Bon vendredi à toutes et tous

Bises


jeudi ….

Pour participer à ce défi c’est tout simple vous cliquez sur le logo , ensuite vous racontez le vendredi votre journée de jeudi ou vos impressions sur celle – ci .

Chouette la matinée s’annonce vraiment superbe , pas une seconde à perdre , les cartons attendront bien un peu . Auparavant un petit clin d’œil chez Josy , WP_20160526_002son jeu du “qui suis je” ( j’ai mis un lien je ne sais s’il fonctionne ) je ne résiste pas ( d’ailleurs à l’heure actuelle je suis toujours branchée dessus ) , il y règne une superbe ambiance et je ne vous parle pas des objets à découvrir , un régal vous dis je . Désolée pour les personnes qui n’ont pas facebook et qui en sont privées .

13244230_10210145958351932_6123676337019718215_o

Voilà quelques suppositions émises sur ces objets et, quelques questions posées plus tard,

WP_20160526_014

je me dirige vers l’écluse du  port de Metz via les pistes cyclables,

WP_20160526_018

Toujours un plaisir de voir l’activité portuaire d’une ville ,

WP_20160526_025

le chargement des péniches de gros gabarit .

WP_20160526_023

Tiens, aujourd’hui pas de pigeons pendant le chargement des céréales , ils ont du être chassés par un des faucons présents dans les environs .

WP_20160526_017

Je continue mon chemin en passant sur ce pont particulier , le pont Eblé,  un point de repère pour de nombreux automobilistes venant d’autres départements ou étrangers .

WP_20160526_009 (1)

Il faut dire qu’avec les voies du mettis , certains sont un peu  perdus , les GPS n’ayant pas forcément intégré les nouvelles données .

WP_20160526_013

Je longe la Moselle en direction de la Maxe , non aujourd’hui je m’arrête avant , Babouche m’a chargée de lui ramener les petites boites de nourriture dont elle raffole .

J’attache mon vélo près des caddys du magasin vert, les clients sont tout étonnés de me voir à vélo, non que chez nous l’essence soit rationnée, mais bon ils n’ont pas l’habitude , eux viennent en voiture et repartent avec fleurs, terreau et du matériel prenant beaucoup plus de place . Une cliente en caisse voyant mon casque  me questionne :

“ Vous venez souvent faire vos courses à vélo ici ? “

“ Je vous rassure madame, quand le soleil est bien présent et que je n’ai pas un sac de 15 kg de croquettes à ramener “

WP_20160526_008

Sur le chemin du retour,   le gilet s’avère vraiment inutile, la température ayant dépassé les 20 degrés . Je  m’arrête le long de l’eau , histoire de voir si l’appareil photo de mon portable fonctionne toujours .

WP_20160526_022

Un peu plus loin j’aperçois deux bateaux cote à cote, l’un des deux a l’air d’avoir un souci technique ou une panne de carburant, ce qui n’empêche pas les personnes à bord de me saluer avec un grand sourire  .

Arrivée à hauteur du dernier pont je prolonge la sortie en me dirigeant vers le lycée Cormontaigne pour voir où en sont les travaux du plateau sportif .

WP_20160526_031WP_20160526_029

Visiblement ils sont bien avancés, les élèves pourront bientôt bénéficier d’un superbe endroit pour pratiquer l’athlétisme ou tout autre sport .  Encore une petite montée pour aller sur la passerelle et je rentre retrouver mes cartons …..


Rendez–vous ….

Pour participer un clic sur le tableau

A vos plumes cher Arlette .

Tiens et si je faisais coïncider l’atelier d’Arlette avec celui de Violette , allez c’est parti .

 

IMGP5869

 

Rendez – vous ce matin avec V pour noter les chiffres sur les différents compteurs de notre nouveau logement . Dring 7h45  , les cheveux mouillés j’entends vaguement la sonnerie de mon téléphone , je me précipite et comme d’habitude , j’arrive trop tard . Pas de doute cet appel matinal présage un changement d’horaire . Bingo, V avance le rendez – vous d’une demie – heure  . Ce changement ne provoque aucun nuage ni mélancolie , il ne faut pas se leurrer le directeur d’agence n’a pas prévenu V à temps   .  Il faut aussi préciser qu’avec l’horloge interne de Volga et Babouche nous avons oublié depuis longtemps ce qu’est une grasse matinée . Le soleil impatient  perce  la grisaille  , les brumes matinales ont disparu . Dans le tilleul   le merle s’évertue à faire chanter la terre , par ses trilles joyeuses . Il n’est pas le seul, le couple de ramiers roucoule à qui mieux mieux dans le feuillage vert éclatant d’une sève vigoureuse . C’est parti donc pour un gai matin . J’ouvre la boite aux lettres et trouve une lettre qui m’est adressée , tout de suite je remarque sur l’enveloppe une petite grenouille brandissant la pancarte “ Les mangeurs de grenouilles  Lignières en Berry “. De suite je plonge dans mon enfance , quand je découvrais cette région où papa résidait  et je ne me trompe pas en lisant la lettre , il s’agit bien de faire revivre le  Lignières de cette époque . Comme papa ne manquait d’ordre et de méthode , je crois que l’auteur de la lettre ne s’est pas trompé en s’adressant à moi , je vais pouvoir lui fournir des renseignements et des photos .

Bonne journée

à toutes et tous


quand je dis jeudi , je dis je dis …..

IMGP5808

Merci Violette pour ce défi qui visiblement colle parfaitement avec les évènements des jeudis .

Un coup d’œil sur l’agenda le matin, oui je m’apprête à passer une journée tranquille , visite d’un premier commercial pour le déménagement le matin et d’un autre en début d’après midi . Jusque là rien à signaler , il faut juste bien mémoriser le mobilier à emmener , l’autre à donner, et éventuellement le volume des  livres à ajouter , rien de très compliqué . Je descends donc faire ma tournée félins au jardin ,

IMGP5829

au passage j’ouvre ma boite aux lettres et là oh surprise , un courrier estampillé liberté, égalité, fraternité . Tiens comme c’est bizarre , j’ai fait ma déclaration par internet il y a quelque temps déjà , aurais -je oublié de cocher quelque chose ou probabilité nettement plus sujette à caution aurais – je déjà trop payé ?   J’ouvre l’enveloppe et là enfer et damnation je vois le vert d’un procès verbal . Mais qu’est ce que c’est que cette plaisanterie , remontée comme un coucou suisse, je lis que le jeudi de l’ascension j’ai dépassé la vitesse autorisée dans la descente d’Haudainville menant à Verdun à 12h15  .

P5050216

Je connecte en vitesse les synapses mémorielles , oui je me souviens très bien avoir appuyé sur le frein pour aborder cette descente à la vitesse règlementaire en jetant un coup d’œil au tableau de bord pour vérifier mon allure . Si fait, j’ai négocié mes virages sans qu’aucun flash ne les éclaire, vous me direz qu’en plein jour ce n’est pas nécessaire . Mais voilà qu’un – – – – – – ( je vous laisse libre pour les tirets ) de radar réglé sur caisse enregistreuse de taxes à gogo me dit que j’ai dépassé de 4 kilomètres heure les 50 .

Afficher l'image d'origine

Il faut dire aussi que depuis que je conduis c’est mon premier PV alors forcément j’enrage après la mécanique qui n’est pas d’une précision suisse . J’en connais un qui rigole sous cape à quelques pas de moi ….car il n’en est pas à son premier PV.

Je me console donc en caressant Félix venu demander des nouvelles et son pâté et en profite pour faire un tour des parfums du jardin .

L’après midi se passe sans problème jusqu’à 17 heures, heure à laquelle l’homme de la maison a l’idée saugrenue de tirer la chasse d’eau dans les toilettes . Là branle bas de combat , l’eau de la cuvette décide de se faire la belle , arrivée juste à temps je coupe l’arrivée d’eau et regarde . C’est marée haute dans la cuvette , oh non ! Quelques minutes plus tard la marée basse est revenue mais quid de la suite . Au bout de plusieurs essais je me dis que le calme est revenu et que tout est bien qui finit bien jusqu’à ce que ce matin la marée haute retente un dernier assaut . Le feuilleton n’est pas encore terminé car quand le spécialiste appelé est arrivé  il n’a eu aucun problème à signaler ….

Il y a des fois où vivre le moment présent en toute zenitude n’est pas aussi facile qu’on le croit …Zen rester zen à tout prix …..

P5050173


Mon jeudi ….. pour le jeu de Violette

Le jeu du jeudi pour Violette  à publier le vendredi

Le jeudi  dans la journée ou le soir vous décrivez vos activités du jour  ou vos pensées ou impressions… et uniquement de la journée. Article non programmable puisque sur le vif. Même s’il n’y a que deux lignes.

Le vendredi matin vous le publiez

Vous m’avertissez par mail où sur mon blog et le vendredi je mets vos liens au fur et à mesure de leur arrivée.

C’est un essai de jeu

 

Mon jeudi commence par un tour d’inspection des blogs et facebook . Oh la la ! je suis encore en retard dans ma tournée , je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne , je n’arrive plus à avoir suffisamment d’une journée pour tout insérer dans ses 24 heures , sommeil compris . Alors surtout ne m’en veuillez pas si je  rate un de vos billets , c’est plus que probable .

Ensuite , voyons la météo , non bien sur il n’est pas prévu de canicule et il serait plutôt opportun de songer à un vêtement avec capuche pour sortir. Bon, je vous rassure tout de suite c’est la veste que j’ai choisi, mais bémol j’aurais du prévoir un rembourrage plus ad hoc , la grêle n’était pas a priori prévue  s’est invitée sur un de mes trajets . N’exagérons pas non plus les grêlons n’étaient pas de la taille des œufs de pigeon donc je ne suis pas rentrée sonnée , enfin pas plus que d’habitude …

IMGP5464

Une fois mes fauves du jardin nourris , non pas la peine de pousser des hauts cris , je n’abrite pas de lions ni de panthères dans le jardin ,  mais des modèles réduits bien sympathiques que je vous ai déjà montrés , je cueille quelques tulipes , coupe quelques ronces venant du no man’s land voisin et remonte pour m’atteler à la préparation du repas .

P4230113

Hum,  entre temps quand même comme je cherche une recette, j’ouvre d’autres onglets et je m’attarde sur certains blogs amis.

Afficher l'image d'origine

Ah voilà , j’ai trouvé pour ma queue de lotte , mais non je n’ai pas les cheveux longs et n’ai pas une anomalie anatomique , non je disais pour la queue de lotte que j’ai sortie du réfrigérateur j’ai repéré une bonne façon de l’accommoder.

Une deux, et que je te fais dorer la queue en compagnie des oignions après avoir enlevé sa peau et levé les filets . Trois, je rajoute un peu de cognac que je fais flamber . A chaque fois je me laisse surprendre par le wouf induit et je ne  passe pas très loin de  l’embrasement des cheveux. Un petit peu de vin blanc , des  tomates, du bouillon de légumes , poivre de Cayenne , et cuisson 40 mn . Pendant ce temps là , il faut que je fasse mon billet de blog pour le lendemain concernant le logo . Aie,  est ce que je vais me souvenir de comment on insère le dit sondage .

Concentration , tic tac tic tac , je ne l’ai pas trouvé à partir de windows live writer mais sur le tableau de bord de wordpress , c’est bon ça a l’air de fonctionner .

Dring le minuteur me rappelle que je suis en train de cuisiner ….pfff ….Je vous passe le reste le repas , le jeu de candy crush d’après repas, la sortie sous la pluie en revenant de la poste,  et nous arrivons à la séance repassage . Un plaisir ……que je prolonge toujours en compagnie d’une série télévisée, en ce moment the affair ou mentalist et surtout pas en vo, au bout de quelques minutes mon anglais connait ses limites et le fer reste collé au tissu le temps que je lise la traduction .

P1180210

Miaouh , là c’est Babouche qui se manifeste , non ce n’est pas encore l’heure du repas , non tu ne vas pas sur le clavier de l’ordinateur , non tu ne renverses pas le vase pour boire l’eau des tulipes ….

Clap , clap , clap, clap, là c’est Volga en secouant les oreilles, qui vient aux nouvelles pour savoir si vraiment il n’est pas l’heure de remplir la gamelle .

IMGP0933

Un petit tour sur l’ordinateur pour commenter quelques billets et je donne les repas des quatre pattes avant de penser à celui des bipèdes .