Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Lionel Walden

Le tableau du samedi

Le tableau du samedi

Fardoise et  Lilou poursuivant le défi initié par Lady nous invitent au  tableau du samedi .

Lilou nous dit :

Et si je vous proposais maintenant de prendre le train. entre impressionnistes et modernes nous devrions avoir un large choix

TOUS EN TRAIN

Cardiff_Docks_by_Lionel_Walden

 Je vous propose cette toile de Lionel Walden les docks de Cardiff acquis par l”état en 1896  pour le musée d’Orsay .

Une œuvre qui donne le beau rôle à la machine et l’industrialisation du port.  Point de mer dans ce tableau , et pourtant il sait magnifiquement lui rendre hommage dans d’autres toiles mais là n’est point son propos cette fois ci même si on aperçoit quand même les mats des bateaux derrière cette locomotive qui s’avance vers nous . J’aime particulièrement le jeu de lignes des rails , des aiguillages et ces trois panaches de fumée qui envahissent le paysage. Une atmosphère brumeuse toute particulière  envahit le port accentuée par les reflets des feux de  signalisation et l’éclairage  sur les  quais humides .

Lionel Walden, né le 22 mai 1861 à Norwich dans l’état du Connecticut et décédé le 12 juillet 1933 à Chantilly dans le département de l’Oise, est un peintre américain, spécialisé dans la peinture de paysage et la peinture maritime, membre de la Volcano School et ayant séjourné à Hawaï, aux Cornouailles et en France où il s’était installé.

File:'Hawaiian Seascape' by Lionel Walden, oil on canvas, 1928, Hawaii State Art Museum.JPG

Jeune homme, il s’installe à Paris, où il étudie la peinture avec Carolus-Duran. Entre 1893 et 1897, il vit en Angleterre dans la ville portuaire de Falmouth. Il revient en France et expose au Salon de peinture et de sculpture, avant d’être nommé Chevalier de la Légion d’honneur française. Il visite pour la première fois les îles Hawaï en 1911  ( voir le tableau ci dessus Hawaiian seascape)  et s’y rend plusieurs fois par la suite, devenant l’un des artistes de la Volcano School. En France, c’est la Bretagne qui avait sa préférence . Walden fréquenta tout spécialement la région de Concarneau et la pointe de Beg-Meil semble avoir été l’un de ses lieux préférés. Ni réaliste, ni impressionniste, et encore moins académique, l’œuvre de Walden, pleine d’une poésie puissante, panthéiste et tragique, s’apparente plutôt à un symbolisme très personnel et inclassable.