Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Metz

Alors que ……

LE PETIT JEU DE LETTRES 235

Pour le petit jeu de lettres de lady Marianne un clic sur le tableau .

le mot à trouver au pluriel : infestucations  : prise de possession d’une terre qui se faisait par délivrance d’un brin de paille ou fêtu qu’on désignait par infestucation seigneuriale.

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

 

Alors que je me promenais avec Volga, comme à mon habitude,  dans le  parc aux lapins en face de chez moi,  je notai tout de suite une certaine agitation des corneilles en arrivant pres de la butte aux pruneliers  . Elles  ne se souciaient pas des  restes de pain sec donnés aux  lapins par les promeneurs, mais en escadrille fonçaient dans le ciel derrière un oiseau que je n’arrivais pas à identifier . En cette saison , il aurait pu s’agir d’une grive en station dans notre région, mais sa taille et sa couleur suscitaient  chez moi bien des interrogations . Ce n’était pas non plus un faucon dont le cri et le plumage sont bien caractéristiques .

 

Etant assez éloignée du lieu où la situation devenait critique pour le pourchassé, les corvidés  s’unissant toujours pour défendre leur territoire pris par infestucation ou non , je décidai de m’approcher .

IMGP9995IMGP9996

 Aussitôt , une quinzaine de volatiles verts  firent diversion, par instinct de solidarité sans doute et pour apporter leur soutien à celui qui avait des ennuis , incitant les poursuivants à changer d’objectif. Un instant que je ne suis pas près d’oublier, au vu du constat  sur l’identité des oiseaux , car ils risquent de faire sensation dans le parc. Mais ce jour là ma poche ne contenait aucun  appareil photo, quel dommage !

IMGP9999

    Confiante dans leur capacité à résister à la nuisance continue des corneilles, je suis donc revenue le lendemain pour photographier les perruches vertes à collier , car aucun doute la dessus en  écoutant leur cri et en les observant . Pour les photos c’est une toute autre histoire  car elles ne sont ni  insouciantes ni confiantes vis à vis des bipèdes et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à leur tirer le portrait . 

Je tiens à vous montrer quand même que je ne vous raconte pas d’histoire, même si la luminosité et l’éloignement ne donnent pas de superbes clichés . Après s’être installées en Île de France, leur expansion géographique continue  dans le Grand Est .

IMGP9997

 

 


Les prénoms du mercredi

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

Même si ce prénom est encore  attribué, on comprend aisément que celui qui le porte  aimerait être un crabe ou un escargot pour rentrer dans sa coquille . Qu’il est peur du ridicule s’explique assez facilement aussi même si en Turquie la signification de ce mot diffère . Je n’ai même pas osé le mettre en titre d’article c’est vous dire .

P8030838

A uriez – vous  abusé  du  château Petru  S

N e niez surtout  pas,  pour  trouver bea  U

U n   nom   de  baptême  si  peu  folicho   N

S oyez  honnête ,  faites  votre  mea culp A

*

P1290340

A u       pied  des  remparts, point de blabl A

N ul      besoin   d’expliquer   son    intentio N

U n    soldat   de  pierre   vous   fait  couco U

S a tête sur un boulet sans dessus -  dessou S

****

J’explique quand même d’où provient cette sculpture : Sur cette photo un détail de la caponnière Dex des remparts médiévaux de Metz , l’artilleur de Metz , la tête sur un boulet et montrant  une autre partie de son anatomie. Une paire de fesses  bien  menaçantes pour éloigner les ennemis . Ce soldat narguant les envahisseurs est censé être à l’origine de la chanson paillarde éponyme bien connue . Je ne vous citerai que quelques phrases du refrain sinon mon article risque d’être censuré :

Artilleurs , mes chers frères,

A ta santé  buvons  un  verre

Et  répétons  ce gai refrain

Vivent      les     artilleurs ,

Les  femmes  et  le bon vin .

*

Ci – dessous la caponnière dans son intégralité .P1290337