Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “morte

La vieille maison …..

Atelier no 8 + Récap 7. Le Lipogramme.dyn003_original_480_480_gif_2513474_e965d66342262aceef7a5f17b5e6204d_thumb3

IMGP5480

Pour Ghislaine faire un texte comportant la phrase “Elle est bien morte hier “ et

Pour Mandrine et la magie des mots commencer par  la phrase “ la vieille maison tremblait sous le poids de la neige”

Suite d’immarcescible  

 

 La vieille maison tremblait sous le poids de la neige , Karl les cheveux en bataille s’y trouvait pourtant bien , mais il savait qu’il ne pourrait rester trop longtemps à l’abri , il lui fallait à tout prix retrouver le troupeau . Depuis des années des individus peu scrupuleux prélevaient des  jeunes et à chaque fois c’était la débandade , les rennes parcouraient des kilomètres dans la forêt et risquaient de provoquer des accidents ” …

Résignée en se plongeant dans un polar nordique  Elise se dit qu’au moins là,  personne ne viendrait l’empêcher de jouer à l’enquêtrice . Le brigadier jeta un œil sur la quatrième de couverture et ne put s’empêcher de remarquer :

“Vous tenez absolument à garder le contact avec la peur , on dirait “

Ignorant  sa remarque, elle continua de suivre les aventures de Karl dans les confins de la Norvège .  Au coup de sonnette strident , comme propulsée dans une autre galaxie , elle sursauta en faisant tomber son livre  . Pour quelques instants  elle avait réussi à oublier  le policier assis dans un des fauteuils du salon , la boule au fond de sa gorge qui ne la quittait plus depuis des heures , son bureau complètement chamboulé et le vol de son ordinateur . “Mais elle est bien morte hier  Désirée, ”  faillit crier Elise en réalisant qu’elle venait de retomber dans la triste réalité et que désormais rien ne  serait jamais plus comme avant . Certes , elle n’en voulait pas à la police de rester discrète, mais elle aurait vraiment voulu savoir si l’enquête avançait . Elle chercha bien à en savoir davantage  , mais le brigadier ne tenait pas du tout à ébruiter l’affaire , l’inspecteur Colin était formel rien ne devait sortir comme information.

Quand Blaise qui venait de passer le relai à un de ses collègues arriva à la scierie , l’inspecteur Colin lui fit signe d’approcher .

Le brigadier ne put s’empêcher de s’écrier : 

“Merde  alors , la même marque que la jeune fille en plein milieu du front”

“ Oui,  la feuille de lierre !  le lien est évident entre les deux affaires. Pour l’instant  nous savons que l’homme s’appelle Hector Fitz et qu’il trafique depuis des années dans la joaillerie . Une fois tous les prélèvements effectués sur le terrain nous allons nous intéresser au contenu de l’ordinateur de la première victime  “  à suivre ….