Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “neige

jeudi poésie

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

ABC à la barre du navire des croqueurs de mots pour la quinzaine nous propose  neige et roc comme thème pour ce jeudi 13 février .

V__D82E

 

L ‘  écume  poudre  les cimes

Aux  griffes d’acier acérées

Traçant  sur l’écran azuré

  Des vagues de roc sublimes

*

La soif du soleil s’étanche

Sur le miroir des glaciers

La montagne jouant en premier

Son aria de notes  blanches.

*

Loin   de   la   ville agitée

Règne   la  mer du silence

Au ressac  de fulgurance

D’une  marée  immaculée.

 

Gisèle F 13/02/2020

V__9257

  Le piton des neiges

*

La lumière s’éveille à l’orient du monde.

Elle s’épanouit en gerbes, elle inonde,
Dans la limpidité transparente de l’air,
Le givre des hauts pics d’un pétillant éclair.
Au loin, la mer immense et concave se mêle
À l’espace infini d’un bleu léger comme elle,
Où, s’enlaçant l’un l’autre en leurs cours diligents,
Sinueux et pareils à des fleuves d’argent,
Les longs courants du large, aux sources inconnues,
Étincellent et vont se perdre dans les nues ;
Tandis qu’à l’Occident où la brume s’enfuit,
Comme un pleur échappé des yeux d’or de la Nuit,
Une étoile, là-bas, tombe dans l’étendue
Et palpite un moment sur les flots suspendue.
Mais sur le vieux Piton, roi des monts ses vassaux
Hôte du ciel, seigneur géant des grandes Eaux,
Qui dresse, dédaigneux du fardeau des années,
Hors du gouffre natal ses parois décharnées,
Un silence sacré s’épand de l’aube en fleur.
Jamais le Pic glacé n’entend l’oiseau siffleur,
Ni le vent du matin empli d’odeurs divines
Qui rit dans les palmiers et les fraîches ravines,
Ni parmi le corail des antiques récifs,
Le murmure rêveur et lent des flots pensifs,
Ni les vagues échos de la rumeur des hommes.
Il ignore la vie et le peu que nous sommes,
Et calme spectateur de l’éternel réveil,
Drapé de neige rose, il attend le Soleil.

Charles Lecomte de Lisle

 

  

 




Estève

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo .

imgp5231_thumb

E  steve dans le jardin n’est pas à la fête

S   ous  les  assauts  de  la neige il guette

T ransi     la   moindre   petite  croquette

E  n  espérant  ne croiser aucune minette

V ivement  que  cette poudreuse s’arrête

E n  habit  noir  pas la moindre cachette .

Dans le jardin, j’ai un merle qui a l’habitude de se nourrir des croquettes des chats, n’hésitant pas à se glisser dans l’abri que je leur ai fait . Cette année j’ai laissé des croquettes à un autre endroit afin d’éviter de servir d’extra aux félins .