Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “parodie

Ô miroir ….

Fanfan ( clic )  à la barre du bateau des croqueurs pour la quinzaine nous demande pour ce défi 230 de compléter les trous de la tirade du Cid avec des mots de notre choix pour changer le texte ou de parodier une chanson .

J’ai choisi les trous de la tirade du Cid ayant déjà parodié la chanson d’Hugues Aufray ici il y a trois  ans.    

 

Résultat de recherche d'images pour "balance humour"

Ô miroir ! Ô désespoir ! Ô graisse ennemie !

N’ai-je donc tant couru que pour cette boulimie ?

Et ne suis-je usé dans les travaux nocifs  

Que pour  fuir  en un jour fâcheux tant de positif    ?

Mon bras, qu’avec sérieux toute la famille admire,

Mon œil , qui tant de fois a bloqué  ce délire,

Tant de fois affermi le pouvoir de son choix ,

Trahit donc ma pensée  et ne fait rien pour moi ?

Ô vilain souvenir de ma  minceur passée !

Régime de tant de jours en un jour trépassé  !

Nouvelle silhouette , fatale à mon bonheur !

Précipice élevé d’où tombe mon ardeur  !

Faut-il de votre image   voir triompher le  poids ,

Et  rester sans vengeance, ou vivre dans la  joie ?

Raison , sois de mon corps  à présent  le sauveur :

Ce haut but n’admet point un calcul   sans rigueur    ;

Et ton jaloux courroux  par cet espoir  insigne,

Malgré le choix du plan,  m’en a su rendre digne,

Et toi, de mes exploits facétieux instrument,

Mais d’un  tour tout de taille  inutile ornement,

Fer, jadis tant à craindre, et qui, dans cette instance

M’as servi de censeur et non pas de balance

Va, quitte désormais le stress des lendemains ,

Passe, pour me sauver , en de nouvelles mains.


C’est un fameux petit gars ….

Pour les croqueurs de mots Fanfan à la barre , voici ce qu’elle nous demande

Vous choisissez une chanson que vous aimez ,ou que vous détestez.N’oubliez pas d’indiquer de quelle chanson,il s’agit.
A partir de là vous écrivez un texte (pas trop long) en vers, ou en prose ,comique,ou triste  ou normal : parodie, critique, commentaires "off" ,entre les phrases de la chanson   …. au choix
Dans ce texte ,vous intégrez  au minimum, 5 mots de cette chanson.
Vous ferez paraître vos oeuvres  le lundi 9 janvier au matin.

J’ai choisi d’écrire une parodie de la chanson d’Hugues Aufray : Santiano

NOEL J. 51 bis

 

C’est un fameux trois mats fin comme un oiseau

C’est un fameux petit gars lourd comme un tonneau

Hisse et haut , Santiano !

Y sait , oh, c’est cent dix kilos !

Dix huit nœuds , quatre cents tonneaux

Dix huit ans, plein de biscotos

Je suis fier d’y être matelot

Il est bien fier d’être si costaud

*

Tiens bon la vague et tiens bon le vent

Tiens bon l’haltère fort  en le levant

Hisse et ho, Santiano

Hisse haut ses deux cents kilos

Si Dieu veut toujours droit devant

Si tu veux aller de l’avant 

Nous irons jusqu’à San Francisco

Et chanter un jour cocorico.

*

Je pars pour de longs mois en laissant Margot

Tu vas pour de longs mois trimer  à gogo

Hisse et ho Santiano 

Hisse haut les deux cents kilos

D’y penser j’avais  le cœur gros

D’y penser j’te tire mon chapeau

En doublant les feux de St Malo

Dans ma voix il y a des trémolos

 

Refrain

On prétend que là bas l’argent coule à flots

Tu verras toutes les filles te diront  hello

Hisse et ho , Santiano, 

Hisse haut les deux cents kilos

On trouve l’or au fond des ruisseaux

Mais gare au risque de la mégalo

J’en ramènerai plusieurs lingots

Il vaut mieux éviter le méli mélo.

Refrain

Un jour je reviendrai chargé de cadeau

Un jour tu connaitras aussi les cadeaux

Hisse et haut , Santiano

Hisse haut les deux cents kilos

Au pays j’irai voir Margot

Au pays y a pas d’embargo 

à son doigt je passerai l’anneau

Sur ton compte ce sera bingo

 

Tiens bon la vague , tiens bon le vent

Tiens bon l’haltère fort en le levant

Hisse et haut Santiano !

Hisse haut les deux cents kilos

Sur la mer qui fait le gros dos

Sur la barre pas de glissando

Nous irons jusqu’à San Francisco

Avec tes doigts serre bien illico .

 

    Afficher l'image d'origine