Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “passé

J’ai du rêver trop fort

P4150675

“J’ai du rêver trop fort” Je viens de terminer ce livre de Michel Bussi . Comme d’habitude j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher avant d’avoir fini . Je vous livre la quatrième de couverture avant de vous donner mon avis .

“ Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais .Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente . Mais quand pour Nathy ces coïncidences deviennent trop nombreuses , doit – elle croire qu’il n’y a pas de hasard , seulement des rendez –vous ? Qui joue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?

Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle , Nathy doit – elle admettre qu’on peut remonter le temps ?”

Deux époques en perpétuelle juxtaposition 1999 et 2019  dans ce roman qui vont nous amener à nous poser très rapidement des questions, comme Nathy , cette hôtesse de l’air de 33 ans ayant vécu un amour passion avec un guitariste de talent. Le suspens s’installe quand  20 ans après elle se retrouve  constamment confrontée au passé .

L’intrigue est très bien menée par l’auteur car  il a l’art de nous emmener dans la mauvaise direction et de nous manipuler à sa guise .

Emotion et poésie sont au rendez – vous et se mélangent en un cocktail parfait avec l’intrigue ,  je n’en voudrais pour preuve que cet extrait  :

Quand nos bouquets d’été , hier,

seront les fleurs séchées des théières

Quand le feu de nos nuits insolentes

ne seront qu’insomnies lentes

Quand le jeu des matins de grâce ,

ne seront que matinées grasses

Quand la faim de nos toujours ,

ne seront plus que jours sans fin

Que restera – t – il de demain ?

**

Quand nos sens seront interdits

Honnis , bannis, de nos mi-nuits

Quand nos volets seront maudits

Quand nos mots –dits seront volés ,

Que va – t – il nous rester ?

**

Pour retrouver l’intégralité de ce poème et toute l’intrigue du roman, je ne vous conseille qu’une chose,  jetez vous vite sur le livre .

 


croqueurs de mots

Pour les croqueurs de mots Martine à la barre un clic sur le prénom et sur le logo.

Pour le début de roman : “c’est fini “  la promesse de l’aube de Romain Gary

Pour la fin de roman : “ cela peut arriver à n’importe qui “ petits regrets et grands mensonges de Liane Moriarty

P3250729

C’est fini . Erwan, Adrien , Fred,  leurs compagnes Brenda, Eilen et Flore disent adieu à la terre,  bonjour l’inconnu  . Ils le savaient qu’un jour ils seraient obligés de tenter l’expérience , ils se préparaient depuis des années déjà . Ils avaient mis au point leur plan ,  choisi leur vecteur de dématérialisation, des graines au pouvoir incroyable de télétransportation . Ils avaient opté pour un retour dans un passé sans conflit qui les protègerait de cette catastrophe nucléaire proche . Les gouvernements successifs des grandes puissances n’avaient jamais voulu stopper l’escalade de l’armement , les provocations n’engendraient que surenchère d’équipement . Chacun bien entendu montrant l’étendue de sa puissance nucléaire en organisant de gigantesques défilés pour impressionner son adversaire . C’est pourquoi juste avant que la guerre  ne soit engagée, ils avaient  avalé  le contenu des petits sacs  de graines  et l’espace temps s’était  soudain altéré .

Erwan est le premier à plonger dans cette spirale de distorsion spatiale  . Quelle drôle de sensation , une sorte de vertige sans fin , l’ écho d’une percussion métallique dans les oreilles , des flashs en continu devant les yeux . Puis un grand silence  laissant s’infiltrer l’angoisse dans le moindre centimètre carré de peau au point qu’il en frissonne  . Revenant de sa stupeur,  il écarquille les yeux , devant lui apparaissent  tour à tour Fred ,  Adrien, leurs compagnes et Brenda    sous une sorte d’immense parapluie  diffusant lumière et musique cosmique envoutante  , une version particulière de  Tangerine Dream  .

La surprise est totale quant à l’endroit où ils se trouvent ,  chacun s’interroge sur cet environnement plus qu’insolite .

“Vous reconnaissez  les lieux ? “ demande Erwan

“Non “répondent ils en chœur.   

Ils essayent de marcher mais une force invisible les plaque  au sol , impossible de s’aventurer au delà de la surface couverte par l’immense ombrelle . Qu’est ce qui a bien pu se passer pendant le transfert ,   ils auraient du revenir dans le passé  , c’est ce qui était prévu,   là,  visiblement ils sont   dans un  futur  dont ils ne maitrisent pas du tout les codes  .

Erwan demande à Fred :

“Quand tu as préparé les graines,   as – tu bien veillé  à ce qu’elles ne soient pas issues de plantes génétiquement modifiées ? “ 

“ Bien sur , pour qui me prends tu , pas question de risquer quoique ce soit avec une mutagénèse , non cela ne vient pas des graines “ répond Fred

“ Où les as  – tu entreposées  ? “ demande Adrien

“ Sur des étagères dans le cellier , pourquoi ? “

“ J’ai comme l’impression que nous ne sommes pas les seuls à les avoir mangées regarde , cette drôle de chenille , tu n’as pas enfermé les graines dans un bocal après le dessiccateur ? “

La mimique de Fred est des plus parlantes, non il a oublié, il les a juste mises dans un sachet comme de vulgaires semis de fleurs . Cette chenille et peut être d’autres bêtes ont pu s’infiltrer à l’intérieur , entrer  en contact avec elles et modifier une partie de  leurs propriétés.

“Non mais quel andouille ! tu te rends compte dans quel pétrin tu nous mets  là ? “ ne peut s’empêcher de dire Adrien

“ Et dire que tu maitrisais soit disant tout “ rajoute Erwan

Le ton monte , ils ne sont pas loin d’en venir aux mains quand Brenda s’en mêle

“ Mais arrêtez donc vos enfantillages , vous êtes pire que des gamins de 6 ans ! Fred et Adrien vous n’avez jamais eu  un moment d’inattention, commis une erreur  ?  Cela peut arriver à n’importe qui  . 

Oups