Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “patrimoine

Lundi soleil

ob_d853f5_logo-lundi-soleil-2019-small

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

 

Pour ce lundi je vous propose de me suivre sur les routes du patrimoine , il ne vous aura pas échappé que ce week – end leur était consacré . J’aurais pu vous emmener via cette rue Belle Isle visiter la basilique St Vincent ou le lycée Fabert mais je vous les ai déjà montrés plusieurs fois .

P8314447 J’aurais pu  via le quai Wiltzer partir à la découverte de l’ancienne caserne de cavalerie CRP Jean Moulin mais ce sera pour une autre fois  

P8314454

Non , j’ai préféré m’intéresser à d’autres édifices comme la chambre régionale des comptes Grand Est , se situant sur l’ancienne citadelle de Metz ( vous pouvez voir aussi les photos réalisées par Mireille du sablon  ici )

P9210961

bâtie au XVI ème siècle,  qui s’étendait de l’actuel palais du gouverneur à l‘esplanade.

P9210963

L’ensemble construit au XVIII ème siècle constituait la résidence du commandant de la citadelle .

P9210967

De cette époque quelques éléments d’architecture sur les façades ont été conservés ainsi qu’un puits 

P9210965

Dans la cour vous avez une vue imprenable sur l’église St Pierre aux Nonnains

P9210960

Une visite vraiment bien organisée et un accueil très sympathique de toutes les personne rencontrées qui se sont montrées très claires dans leurs explications sur les missions de la chambre , les étapes du contrôle et les acteurs de celui – ci .

Bon lundi à vous toutes et tous


détesté /aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  29 septembre ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

J’ai détesté la permanence des catastrophes naturelles dans le monde aussi bien les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations  que les incendies causés par la sècheresse.

J’ai détesté voir l’hécatombe des lapins de garenne atteints par le VHD en face de chez moi pendant plus d’une semaine .

J’ai détesté attendre trois heures au centre des impôts pour  m’entendre dire que le rectificatif d’avis d’imposition  me serait envoyé par courrier , que c’était normal qu’il n’apparaisse pas sur internet et qu’il ne servait à rien de se déplacer ,

J’ai détesté apprendre ce matin qu’un jeune est  mort poignardé à Metz .

Mais j’ai aimé

 

P8302798

  • M’envoler encore une fois au dessus de Metz en montgolfière et prendre une toute autre direction dans les airs que lors de ma toute première fois en survolant Montigny les Metz et Marly . Une grosse émotion en apercevant, avant un atterrissage particulièrement doux, la maison où mes parents ont vécu jusqu’en 2013.

P9020428

  • Parler de street -art  avec les graffeurs réalisant  leur dernière œuvre pour le parcours de Constellations .

P9180025

  • Me promener à vélo sans craindre les aléas de la météo et profiter pleinement des promenades le long de la Moselle et du plan d’eau

 P9092960

  • Retrouver toute ma petite tribu dans les Vosges pour l’anniversaire de l’ainé de mes petits enfants et partir sur les traces de l’Infernal de St Nabord en traversant la Moselle sur un pont provisoire . 

P9163085

  • Me rendre avec Mireille du Sablon , son époux et Bruno de Gorze aux journées du patrimoine et découvrir de nouveaux édifices à visiter cette année
  • P9153000

assister à des spectacles dans des lieux plus connus

P9153033

Et participer même à certaines animations comme le montre cette photo de Mireille du sablon 

Mes insolites du patrimoine...

Bon week – end à vous toutes et tous


Le Royal

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 72 de Ghislaine un clic sur le logo

Au moins 5 mots contenant ERS

P9163109

Dans mon premier billet sur notre sortie “journées du patrimoine” je vous ai parlé de notre revers du samedi concernant la visite du Royal. Je ne tergiverse pas , il faut absolument y retourner le dimanche pour découvrir la nouvelle version de cet édifice anciennement hôtel des arts et métiers, puis cinéma .  Nous ne baisserons pas les bras devant l’adversité nous  persisterons donc  dans notre tentative de visite .

P9163091

Le rendez – vous  fixé par Mireille du Sablon, son époux et Bruno  est  à 15 heures devant l’édifice. Le jour J, persuadée que le vélo reste le moyen le plus pratique pour m’y rendre , je traverse donc tous les ponts  et me dirige vers la rue Gambetta. J’accélère volontiers l’allure, la perspective d’un quelconque retard n’étant même pas à envisager. Je vous rassure,  je ne renverse personne, les pistes cyclables étant plutôt tranquilles en ce début d’après – midi .

P9163092

Arrivée devant le Royal , je fixe mon destrier en toute hâte à un poteau et file rejoindre la queue qui s’étire devant l’entrée. Elle est certes impressionnante mais il n’y aura aucune controverse, nous n’attendons pas longtemps avant de pénétrer dans ce nouvel univers . Les papiers distribués dans le hall nous indiquent que cette maison des arts et métiers accueillent désormais tout type d’évènements , aussi bien personnels comme mariages, anniversaires que concerts, représentations théâtrales, défilés ainsi que des ateliers divers .

P9163087

Aujourd’hui un certain nombre d’artistes présentent leurs œuvres  un peu partout dans ces lieux . Mais ce qui retient vraiment notre attention ce sont les vitraux

P9163085

Le premier se trouvant dans les escaliers menant à ce qui autrefois était la salle de cinéma, appelée maintenant salle aux blasons.

P9163089

Même en pleine immersion dans cette salle je n’arrive pas à retrouver mes marques en tant que spectatrice de l’ancien cinéma avant que celui – ci se spécialise dans un registre de films classés X. Il est vrai que la restauration de l’ensemble change complètement les points de repère.

P9163098

Peu de de temps après notre arrivée , c’est la danse qui s’invite  , tout d’abord africaine , nous sommes même invités à les rejoindre  pour une prestation commune. Personnellement j’ai des fourmis dans les jambes et je ne pose pas longtemps de question avant de suivre le mouvement .

P9163102

Un peu plus tard c’est au tour du tango, un superbe moment de grâce et de sensualité pour ce couple, à l’endroit , à l’envers , il nous bouleverse.

Nous sommes sortis enchantés de cette après – midi passée au Royal , un lieu chargé d’histoire restauré avec beaucoup de soin et qui devrait faire parler de lui encore longtemps .

 

 

 


à la rencontre du patrimoine suite

Bien sur sur ces deux jours nous avons fait plus d’une visite, après le conservatoire Gabriel Pierné ,  nous nous sommes rendues Porte des Allemands où Quinte septime se produisait .

P9153066

Cette troupe au travers de l’escrime artistique en costumes d’époque s’attache à faire revivre des saynètes de duels.

P9153052

Ce vestige des remparts médiévaux messins ne pouvait que convenir à leur démonstration mêlant histoire , escrime , jonglerie et humour .

P9153033

J’avoue que  l’apparition de la fée clochette au super pouvoir, changeant ce que la pierre touchait en or, était vraiment irrésistible .

P9153062

Apres ce plongeon dans le passé, nous sommes revenues dans notre ère en nous rendant au palais des congres qui vient juste d’ouvrir ses portes .

P9153083

Nous tenions à nous rendre sur ce balcon qui offre un panorama exceptionnel sur les environs de la gare tout comme ceux du centre Pompidou Metz

P9153081

La photo panoramique n’étant pas complète,  je rajoute celles ci qui permettent de voir la proximité avec la gare et le centre Pompidou Metz

P9153078

P9153080

Bon mardi à toutes et tous


Détesté/aimé

détesté-aimé

Chaque dernier samedi du mois (donc ce 30 septembre), Renée nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

Ce que j’ai détesté ce mois de septembre:

  • C’est d’abord  la succession  de tous ces cyclones et leurs conséquences pour les populations qui les subissent .
  • Voir ensuite que cela ne modifie en rien le comportement de la présidence américaine concernant sa position pour  les accords de Paris , alors que quand même là il devrait se poser des questions .
  • Trouver un lapin de garenne renversé par une voiture en promenant Volga et  ne pas pouvoir le sauver car trop touché et être obligée de le ramener chez moi pour écourter son agonie ( bien sur je suis incapable de réaliser moi – même cette dernière phase ) .

*******

Ce que j’ai aimé ce mois de septembre

P9030874

  • Découvrir la portée de chatons de Plumette en allant chez notre fille dans les Vosges  pour l’anniversaire du plus grand de nos petits enfants .

P9030885

  • Passer à plusieurs reprises d’excellents  moments de convivialité en famille .

IMGP8085

  • Retrouver la saveur de la gelée de  framboises ( oui il st déjà bien entamé celui – là mais je ne vais pas tarder à rajouter quelques pots , le jus n’attend plus que le sucre ) , septembre ayant eu la bonne idée d’inviter la pluie au bon moment et donc de donner la possibilité à mes framboisiers cette fois ci d’offrir leurs fruits .

P9170944

  • Avoir vu, lors des journées du patrimoine,  des lieux que je connaissais pas encore en bonne compagnie .
  • Après une période particulièrement  fraiche, trouver  une sorte d’été indien qui nous a permis de profiter au maximum du soleil .

Entre danse contemporaine et chants baroques et orthodoxes

P9170721

Cette année j’ai voulu profiter des journées du patrimoine autrement . N’ayant pas réservé suffisamment à l’avance pour les lieux que je ne connaissais pas, j’ai choisi de profiter des animations .

P9170697

Tout d’abord ce fut la rencontre avec la danse contemporaine à la porte des Allemands , étonnant spectacle avec participation du public qui choisissait le dispositif à partir duquel évoluait les deux danseuses .

 

Puis un petit tour dans la salle d’exposition où trônait parmi les réalisations des écoles une maquette de la porte des Allemands réalisée par impression en 3D

P9170718

P9170719P9170720

Ensuite je remontai sur mon destrier pour aller à la basilique St Vincent où se produisait l’ensemble vocal Inspiration .

P9170731

J’ai beaucoup aimé leur répertoire de chants baroques et orthodoxes , je vous laisse quelques extraits du concert .

 

 

Bon dimanche à toutes et tous


En sortie patrimoine

P9200378

En sortie  avec Evelyne, Mireille , Sylvie, Marc et Jean Louis nous avons eu l’occasion d’entrer dans la salle de l’association culturelle et cultuelle  Millî Görüs située au niveau de la rampe de Bellecroix , ouverte pour la première fois à l’occasion de ces journées du patrimoine . Un accueil particulièrement chaleureux avec dégustation de pâtisseries turques  nous a été réservé .

P9190354

Accompagnés par notre guide nous avons découvert la salle de prière avec ses magnifiques céramiques . Non ma photo est bien droite , il faut savoir que les lignes inclinées à l’oblique le sont volontairement vers la Mecque . Au fond se trouve le mihrab (sanctuaire) cette niche  qui indique la qibla vers où se tournent les personnes qui prient . L’architecture de ce mihrab permet l’amplification de la voix de l’imam.

P9190357

 

 

Le minbar est une sorte de chaire d’où l’imam fait son sermon le vendredi

P9190358

La couleur bleue omniprésente symbolise le ciel et les éléments végétaux les jardins .

P9190355

 

 

Il est à noter que tous les motifs des fresques situés au plafond et le long des fenêtres sont réalisés  au pinceau à main levée . 

P9190359

L’association possède  à l’étage l’équivalent de cette  salle de prière réservée aux femmes. Ici elle est séparée de la première salle par une vitre en raison des normes françaises de sécurité mais dans les autres mosquées les deux salles communiquent . Un système de vidéo toutefois permet de suivre intégralement l’office.

D’autres salles pouvant accueillir des enfants et des adultes , pour des activités culturelles sont présentes elles aussi à l’étage .

N’hésitez pas à compléter la visite chez Marc son article est très détaillé .

Le lendemain nous avons continué à nous intéresser au patrimoine religieux de notre ville puisque la synagogue était au programme de la matinée .

Avant de nous retrouver non loin de l’édifice je n’ai pu résister à ces reflets en passant sur le pont des grilles .

P9200360

En s’approchant un peu plus .

P9200362

 

 

Encore à l’ombre en cette matinée,  l’édifice  situé à quelques  pas de la Moselle s’inspire du style roman

P9200364

La première pierre de cette synagogue fut posée en septembre 1848 . La façade principale présente cinq grandes arcades avec pilastres , dans les trois arcades du milieu sont les entrées réservées aux hommes , dans les deux arcades des avants corps sont les entrées destinées aux femmes . Dès notre entrée une profusion de lumière nous montre une nef immense présentant huit arcs dans chaque longueur et trois arcs en largeur , ce qui fait l’équivalent de 22 arcs correspondant aux 22 lettres de l’alphabet hébraïque .

P9200369

Au dessus des bas côtés il y a deux rangs de galeries et trois au dessus du porche destinées aux femmes 

P9200376

L’arche sainte au fond de la nef, contenant des exemplaires de la Thora,  présente quatre colonnes supportant un cintre en renfoncement dont la voute est finement sculptée.

P9200373

Le stylet en argent que vous voyez sur cette photo permet de suivre la lecture de la Thora sans abimer le parchemin 

P9200374 P9200372

La menorah Hanoukkia  ce chandelier à neuf  branches indique la présence de Dieu près de l’arche sainte , elle est utilisée lors de la Hanoucca .

Un grand merci à notre guide (que vous pourrez voir sur le billet de Marc ici ) qui a su nous captiver par toutes ses explications et aussi à la communauté  pour son accueil . 

 

 

 

 

 

 

P9200370


Un passé qui ne s’oublie pas

P9190278

 

En pénétrant dans ce lieu pour la journée du patrimoine nous savions que les rires ne franchiraient pas cette porte  . Si pour la majorité d’entre nous,  nous n’étions jamais rentrés dans le fort , la sinistre réputation  de celui- ci   n’était plus à faire . Nos parents , leurs amis,  nous avaient parlé de ce haut lieu de la barbarie nazie  . Mais nous étions loin d’imaginer ce qui nous a été raconté par les membres de l’association du fort créée en mars 1971 par d’anciens internés du Sonderlager.

P9190277

Avant la visite nous avons vu, grâce à l’exposition présente à l’accueil,  le travail accompli pour réhabiliter le site vandalisé en 2012 à plusieurs reprises . Les dégâts étaient considérables mais grâce aux bénévoles la visite est de nouveau possible .

P9190279

Nous nous sommes éloignés de cet accueil pour nous diriger vers ce qui était autrefois l’entrée de ce camp spécial .

Le fort de Queuleu historiquement est un fort français ( 1867), il a été modifié après l’annexion  par les Allemands de la première ceinture de la défense de Metz .

 P9190281

 

Au début de  la seconde guerre mondiale le fort sert de casernement pour les soldats de la ligne Maginot

P9190282

Après la défaite de 1940, il est utilisé comme camp de détention de prisonniers de guerre . Puis entre mars 1943 et septembre 1944 le camp de concentration du Struthof y installe une annexe . Une centaine de prisonniers y est rattachée , principalement des Allemands de droit commun et des Polonais travaillant pour certains sur l’aérodrome de Frescaty .   Entre octobre 1943 et aout 1944 un camp spécial ( Sonderlager) géré par la gestapo est installé dans la caserne II. Entre 1500  et 1800 hommes et femmes y sont interrogés et internés avant d’être envoyés dans des camps de concentration ( Struthof, Dachau…).

P9190284

Derrière notre guide se trouve la porte fermant l’escalier que  les prisonniers empruntaient pour être interrogés , les interrogatoires de la Gestapo ainsi  se déroulaient  sans que personne au centre ville n’entende quoi que ce soit.

 

P9190286

Les prisonniers étaient amenés les yeux bandés et des liens les entravaient, aussi bien au niveau des jambes que des bras . Bien souvent poussés en bas des 22 marches , nombreux furent ceux qui ne purent franchir cette première étape sans tomber. En bas les attendaient les SS avec matraques et chiens , toujours sous une pluie de coups ils étaient dirigés vers un lieu où ils recevaient des seaux d’eau froide .

P9190289

Le commandant de ce camp Georg Hempen ne sera pas inquiété, en raison de l’absence de témoin visuel 

P9190287 Encore mouillés ils étaient dirigés dans une pièce où ils devaient patienter

P9190290

Debout toujours les yeux bandés parfois des heures sans bouger , quelques fois avec les mains en l’air avec l’interdiction de bouger ou de parler

P9190293 P9190294

Ils attendaient que le commandant du camp, Georg Hempen ,  leur donne à coup de nerf de bœuf leur numéro de matricule qu’il devait mémoriser en langue allemande pendant toute la durée de leur incarcération.

P9190295

P9190296

Les chefs de la résistance étaient isolés dans des cellules individuelles auxquelles seul le commandant pouvait accéder

P9190298 P9190302

Pour les autres prisonniers  trois haltes possibles étaient institutionnalisées dans les chambres communes, ils devaient rester assis sur un banc sans bouger les yeux bandés et avec leurs liens dans un silence total en attendant d’être interrogés , à 20h ils devaient rejoindre le châlit et rester sur le dos jusqu’à 5h du matin . Pour la satisfaction des besoins naturels ( réalisée dans une grande bassine dans un coin de la chambre) c’était sur ordre du SS qui était en permanence dans la chambre ,deux fois par jour le matin et le soir .

 

P9190305

Dans le camp l’hygiène était inexistante, certains détenus n’ont pu se laver pendant toute leur détention .

 

P9190304

Les familles n’avaient droit à aucune visite mais pouvaient déposer des victuailles , autant préciser que les prisonniers ne les voyaient jamais, le commandant les gardant pour sa propre consommation , ils  étaient soumis à un régime alimentaire des plus succincts fait de rutabagas et de pain sec.

La torture était utilisée  pour faire craquer les prisonniers mais elle seule n’arrivait pas forcément à briser l’homme, c’est pourquoi les SS complétaient le régime de terreur par  toutes ces conditions de rétention si inhumaines .

Trente six personnes succomberont dans le fort et quatre réussiront à s’évader .

Un mémorial de la résistance et de la déportation réalisé par Roger Zonca se dresse à l’entrée du fort, il est inauguré en 1977. C’est à ses pieds que se déroulent les commémorations de la journée nationale de la Déportation, de la journée nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites ,  de l’appel du 18 juin, de l’anniversaire de la libération de Metz , de l’anniversaire de l’ouverture de la casemate A.

 

P9190276

 


Entre patrimoine industriel et historique …

Atelier d’Arlette à vos plumes

IMGP0430

Venez vous êtes prêts ?  Je vais vous expliquer comment l’histoire est entrée  à la manufacture des tabacs de Metz , dans ce lieu que j’ai eu l’occasion de visiter grâce à une dame fort gentille qui m’a donné son badge lors de la journée du patrimoine (il était inutile de courir des les premières heures d’ouverture, la réservation était obligatoire ). Je vous dirai comment des vies humaines ont pu être protégées pendant les tristes heures de la dernière guerre quand il s’avérait particulièrement dangereux de rester dans les maisons et  les rues de Metz et vous découvrirez dans cet album le  drôle de visage de cette ville,  ressemblant parfois à un vrai gruyère, en visitant avec moi les souterrains et casemates situés en dessous de la manufacture  , lieu de mémoire de l’industrie messine et témoignage des politiques de défense de la ville  .Vous ne pourrez pas encore profiter des futures terrasses installées en bord de Moselle car les travaux du  vaste projet immobilier de réhabilitation de l’ancienne manufacture ne commenceront qu’en  2013 mais en attendant je peux vous faire patienter  avec un succulent rafraichissement aux pommes comme celui qui m’a été offert après la visite des souterrains par l’association des amis de la manufacture des tabacs et allumettes messines.