Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “piano

Carl Maria von Weber

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo

File:Carl Maria von Weber Statue.jpg

 Carl Maria von Weber grand compositeur romantique allemand est né le 18 novembre 1786 à Eutin près de Lübeck et mort le 5 juin 1826 à Londres .

Il est le fils d’un directeur d’une compagnie dramatique itinérante et cousin de Mozart par alliance . Au piano dès son plus jeune âge il étudie avec son frère puis à Vienne, Munich , à Salzbourg il rencontre Michel Haydn en 1798 qui lui donne des cours gratuitement . Il compose son premier Singspiel à cette date “ Die Macht der Liebe und des Weins “opéra à l’âge de 12 ans . Dès 1804 il partage sa vie entre composition et direction d’orchestre.Jusqu’en 1813 c’est sa carrière de pianiste qui prédomine et qui lui permet de diffuser ses œuvres en Europe .

Résultat de recherche d'images pour "Carl Maria von Weber"

 

En 1817 il prend la direction  du nouvel opéra de Dresde , il réformera l’opéra allemand dans un répertoire plus italianisé .

Son œuvre la plus connue, le Freischütz, est créée en 1821 à Berlin avec un succès immédiat dans toute l’Allemagne, et rapidement dans l’Europe entière. Par la suite, le Covent Garden de Londres lui commande Obéron, dont il dirigera la création deux mois seulement avant de mourir.

Résultat de recherche d'images pour "Carl Maria von Weber"

En 1823 à l’occasion de la création d’Euryanthe à Vienne il rencontre Schubert .

Weber a écrit de nombreuses œuvres pour piano et de très belles pièces pour instruments à vents ( voir ici )

Son influence se retrouve  dans les parcours de Chopin, Liszt ou Mendelssohn, ou encore chez Meyerbeer, Wagner, Mahler, Berlioz, Debussy, Stravinsky ou Mahler.

Résultat de recherche d'images pour "Carl Maria von Weber"

J’ai choisi pour vous :

  • Der Freischütz  : Jägerchor  à entendre ici
  • Une invitation à la valse

  • Et un quintette pour clarinette et cordes

Gabriel Pierné

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo

Là je n’ai eu aucun mal à choisir pour cette lettre P , Gabriel Pierné s’est imposé de suite .

File:Pierne 1898.jpg

Gabriel (Henri, Constant ) Pierné est un compositeur français né à Metz le 16 aout 1863 dans une famille de musiciens .  Son père est professeur de chant et sa mère professeur de piano . Des l’âge de cinq ans il étudie le solfège au conservatoire de Metz

Après le traité de Francfort de 1871 qui voit la Moselle annexée à l’Allemagne , la famille choisit de quitter Metz pour Paris , c’est là que Gabriel poursuit ses études musicales au conservatoire de Paris . Il étudie avec Massenet et  remporte le prix de Rome en 1882 passant les trois plus belles années de sa vie à la villa Médicis .

File:Henri Constant Gabriel Pierné.jpg

Il aborde tous les genres avec succès : selon la légende, c’est à douze ans qu’il aurait composé sa célèbre Sérénade pour violon et piano opus 3 (en réalité, la partition daterait plutôt de 1879). Parmi ses envois de Rome, d’abord une Suite d’orchestre, opus 11, puis Les Elfes, légende dramatique en trois parties et une Ouverture symphonique, opus 10 (1885), toutes trois très appréciées par la critique, font de lui, à la fin des années 1880, l’un des nouveaux espoirs de la très influente école française.

Il obtient une grande célébrité comme chef d’orchestre ( 30 ans à l’orchestre Colonne)  et en profite pour imposer d’innombrables œuvres contemporaines (Claude Debussy, Maurice Ravel, Albert Roussel, Igor Stravinski…). Il assure ainsi, notamment, la création de la Symphonie no 3 de Georges Enesco en 1921 ; il s’attire les foudres de son ami Camille Saint-Saëns lorsqu’il dirige la Seconde suite de Darius Milhaud.

les-eleves-du-conservatoire-donnent-un-concert-en-hommage-a-gabriel-pierne-demain-mardi-dans-la-cour-du-foyer-carrefour-a-metz-photo-dr-1434091748

 

Il meurt en Bretagne à Ploujean le 17 juillet 1937. Pour avoir une idée de l’importance de son œuvre un clic ici

 

Un interprète particulièrement talentueux de Gabriel Pierné, Jean – Efflam Bavouzet que j’ai connu tout jeune quand il venait avec sa maman professeur de musique dans mon  lycée et qui a passé toute son enfance au 8 rue Gabriel Pierné à Metz  , ça ne s’invente pas .

https://player.vimeo.com/video/140169688

ENCORE – Gabriel Pierné’s Etudes de Concert from Göteborgs Symfoniker on Vimeo.

Je vous propose aussi une version orchestrale avec ces “paysages franciscains”


Félix Mendelssohn

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo. Je n’ai eu que l’embarras du choix avec cette lettre M car se bousculaient au portillon, Mozart, Massenet , Mahler, Machaut, Méhul, Moussorgski , Monteverdi , Messager. J’ai fini par me décider pour Félix Mendelssohn dont j’ai entendu souvent les romances jouées par maman .

File:Felix Mendelssohn Bartholdy - Aquarell von James Warren Childe 1830.jpg

 

Félix Mendelssohn est né le 3 février 1809 à Hambourg et mort le 4 novembre 1847 à Leipzig . Chef d’orchestre , pianiste, organiste compositeur il fait partie de l’ère romantique . Il contribue à tous les genre musicaux : Musique de chambre, symphonique, de chœur.

Enfant prodige il est très rapidement remarqué pour ses talents musicaux , piano, violon et composition .

  Il compose à l’âge de seize ans l’Octuor à cordes en mi bémol majeur, l’un des premiers du genre, démontrant à son public un talent de composition incontestable.

1819 : Etudie la composition et le contrepoint sous la direction de Carl Friedrich Zelter
1821 : Rencontre Johann Wolfgang Von Goethe, lequel compare Mendelssohn à Mozart
1829 : Arrangement et direction par Mendelssohn de La Passion selon St Matthieu de Bach
1829 : Premier voyage en Grande Bretagne
1843 : Mendelssohn fonde le Conservatoire de Musique de Leipzig

Résultat de recherche d'images pour "félix mendelssohn"

Malgré une courte carrière, Mendelssohn a néanmoins réussi à trouver un grand et rapide succès partout en Europe en tant que compositeur et plus particulièrement en Angleterre où sa musique est grandement appréciée par la Reine Victoria et le Prince Albert. Parmi ses contemporains tels que Liszt , Wagner , et Berlioz, Mendelssohn se positionne comme le défenseur d’une musique dite « conservatrice » ; il fonde en 1843 le Conservatoire de Leipzig, lequel devient un bastion de la défense de cette musique.

Résultat de recherche d'images pour "félix mendelssohn"

Au-delà de la composition, Mendelssohn est également un meneur dans la redécouverte au XIXème siècle de la musique baroque, et en particulier de J.S. Bach et Haendel : il dirige en 1829 la Passion selon St Mathieu de Bach (la première représentation depuis la mort du compositeur en 1750), et Le Messie de Haendel en 1833.

File:Ansicht von Luzern - Aquarell Mendelsohn 1847.jpg

Ci – dessus une aquarelle de Félix Mendelssohn “ vue de Lucerne “

Ses œuvres tant en musique symphonique que de chambre et autres sont nombreuses un clic ici pour les découvrir

Bien sur vous n’êtes pas sans connaitre sa marche nuptiale ici

Je vous propose l’ouverture d’un songe d’une nuit d’été

 

Et son  concerto pour piano N° 1 en sol mineur (Yuja Wang au piano direction Kurt Mazur)

Et ses “romances  sans paroles”


Albert Ketelbey

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo

Né le 9 aout 1875 à Birmingham, Albert Ketelbey affiche des dispositions précoces exceptionnelles comme instrumentiste et compositeur. Il compose une sonate pour piano à l’âge de onze ans .

Résultat de recherche d'images pour "albert ketelbey"

 

 Puis il remporte deux ans plus tard  une bourse de composition Reine Victoria pour travailler à Trinity College (Londres). Dès l’âge de seize ans, il occupe un poste d’organiste à l’église Saint John, à Wimbledon. A vingt ans commencent des tournées. Il est chef d’orchestre d’une compagnie de comédie musicale. Pendant deux ans il occupe le poste de directeur du Vaudeville Theater. Plus étonnant encore, s’il se produit comme pianiste (notamment au Queen’s Hall) on peut aussi apprécier ses qualités d’organiste, violoncelliste, clarinettiste, hautboïste, corniste. Parallèlement comme chef d’orchestre dirigeant principalement ses propres œuvres il acquiert-t-il rapidement une solide renommée. Couvert de gloire et devenu riche il se retire précocement sur l’Île de Wright. Il y décède (à Cowes) le 26 novembre 1959 (à l’âge de quatre-vingt-quatre ans) après avoir joui d’un succès populaire exceptionnel.

Résultat de recherche d'images pour "albert ketelbey"

Son œuvre comporte de nombreuses compositions pour piano, un opéra comique mais le plus significatif est sa musique pour orchestre .

Résultat de recherche d'images pour "albert ketelbey"

 

Ketèlbey composa surtout entre 1912 et 1931. Son premier succès populaire Phantom Melody (1912) inaugure une série d’airs connus dans le monde entier, joués d’innombrables fois et souvent fredonnés, fréquemment sans connaître ni même évoquer le nom de leur auteur. Suivront d’incontestables hits comme Dans le jardin d’un monastère(Characteristic Intermezzo, 1915), In the Moonlight (Au Clair de la lune, Pœtic Intermezzo, 1919), Souvenir de tendresse(en français, Légende, 1919). Puis encore son célèbre et féérique Sur un marché persan (Intermezzo Scene, 1920), Gallantry (Intermezzo-Romance, 1921), Dans le Jardin d’un temple chinois (Oriental Fantasy, 1923), Le Sanctuaire du cœur (Méditation religieuse, 1924), L’Egypte mystique (1931)…

Résultat de recherche d'images pour "albert ketelbey"

Je vous propose une œuvre “ sur un marché persan “ que vous connaissez certainement car son thème a été repris par de nombreux chanteurs et il a même été repris par Orange pour sa publicité de Noël 2011

 

Et cette promenade sonore et visuelle “dans le jardin d’un monastère”


Pandemonium

LE PETIT JEU DE LETTRES- ( 113 ) DEBUT

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau

Pandemonium le nom à trouver

Les anagrammes sont soulignées.

 

WP_000933

Nadine , une jolie rousse au visage épanoui, anime un après – midi mondain au domaine de  Maude et Damien , des relations de son amie Annie . Elle ne demande pas l’aumône mais aimerait bien que  les invités s’intéressent au Pandemium de François Narboni   qu’elle interprète au piano. Ils n’ont pas l’air de s’apercevoir qu’elle existe, la musique n’est pas anodine , d’habitude quand elle donne ce genre de récital , jamais elle ne génère l’ennui , de manière quasi unanime le public aime. Mais là aujourd’hui  c’est la panne, la belle ondine ne  captive pas le public . Ils sont tous aimantés par Ammon , un moine  devenu médium qui manie les esprits comme personne. Chacun minaude devant lui , opine du chef à tout ce qu’il dit ,  on dirait qu’ils viennent tous chercher leur dose de dopamine pour se sentir mieux . Elle se domine mais  elle a vraiment envie de les invectiver , malheureusement c’est impossible, elle se fâcherait définitivement avec son amie,  alors elle  termine sa prestation par un accord plaqué en suspension de reproche . Demain est un autre jour …..