Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “pierres

Voilà ….

 

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier  6 d’Arlette un clic sur le logo .

Les mots à placer :

Rive, température, aventure, flânerie,

se glisser, onduler, frissonner, jouer, s’élever

nauséeux, légère, solitaire  

Suite de “ le crépuscule “

WP_001439

Voilà que l’homme s’approche maintenant , elle ne peut s’empêcher de frissonner quand il lui adresse la parole :

“ Belle dame solitaire , nous ne sommes pas venus pour une flânerie quelconque sur cette rive , si d’aventure vous ne nous laissiez pas entrer dans votre maison il se pourrait qu’il vous arrive quelques désagréments “ 

Pensant à son époux et aux heures passées à ciseler pierres et argent , elle ne peut se résoudre à accepter cette requête . Elle sait que l’homme veut juste jouer avec elle , qu’il a  l’intention de lui nuire  . Elle sent le malaise nauséeux l’envahir , mais ne lui laisse pas le temps de s’installer , elle  court  s’enfermer à l’intérieur de sa demeure . Elle barricade précipitamment chaque fenêtre enjoignant le ciel de l’aider à faire face à ses assaillants . Mais le ciel a d’autres chats à fouetter , bientôt une pluie de torches  enflammées allument un terrible brasier , la maison bien vite s’effondre sous une épaisse  fumée qui  obscurcit l’horizon . Les hommes veulent se ruer  pour récupérer  le butin  convoité mais la température est telle qu’ils sont obligés de patienter. Au bout de  quelques heures ils fouillent  les ruines fumantes et trouvent dans un coffre les bijoux intacts , tous plus splendides les uns que les autres , les pierres finement ciselées  par les mains expertes de l’époux serties sur des colliers et  des bagues aux reflets irisés  . Déchainés par leur découverte ils se mettent à danser, danser , danser,  quand  tout à coup la terre sous eux se dérobe . Une grande lame d’eau surgie d’une source souterraine  ondule  quelques  instants avant d’  entrainer  hommes, bijoux , restes calcinés de la maison au centre d’un gouffre profond . Bientôt dans un bouillonnement formidable un étang émerge à la place de la clairière, enfouissant à jamais les assaillants et leur butin . Seule une bulle se glisse légère à la surface et  s’élève maintenant au dessus des eaux enfin apaisées….à suivre…


Japhet

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi de la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo

P4020036

P4020027

J    aphet guette des pierres le secret,

A  vec    elles    il   est   en   confiance ,

P     lus    que passionné par la science ,

H  eureux de  découvrir, d’inventorier,  

E   t    d’identifier   granites  et    grés, 

T  out  en  imaginant  les vieux  glaciers .

P4020034


Pour imagecitation 15

P6190322 - Copie

Voici le poème dans son intégralité

Etre Debout

Les murs qui m’entourent sont un poème.

Tout ce qu’on vit nous fait poète.

Je ne peux y échapper :

Je suis enfermé et libre grâce à mes murs .

Je murmure dans leur murmure,

Mes mots sortent de leurs pierres ,

Je n’existerais pas sans eux .

Il y a des oiseaux vivants dans le bois mort .

Il y a du vivant dans tous les squelettes .

Quand je coupe une branche à la hache ,

Je coupe ma tête .

Quand je plante une fleur je ressuscite .

Les murs qui m’entourent sont mon poème .

Chaque pierre est un mot que je cherche .

Je ne suis pas leur maçon , leur architecte ,

Mais leur ciment .

Toujours après coup , j’improvise .

Toujours après coup , le monde se révise .

C’est toujours demain que se fonde le passé,

Je n’y suis pour rien .

L’après- coup est un arc en ciel

Dont je ne vois qu’un début d’arche

Sur ce chemin où je marche peut être en vain .

Il illumine de biais celui qui regarde la voie,

Mais ne le justifie pas.

Le monde est une pluie de dons , je suis l’un d’eux .

Anthologie Des poètes aux parvis