Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “printemps

atelier 95 Ghislaine

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 95 de Ghislaine les mots :  Soleil, fleur, vallée, saison, illuminer, laisser, attacher, lumière. ou thème le printemps.

P5130722

L aisse   donc  la  grenouillette *

E lle  est attachée  au printemps

*

P  etits    soleils   de   la   vallée

R  enoncules, fleurs de saison   

I  lluminent     jardins   et  prés.

N  aturellement,    le    bourdon 

T out     ébloui      de       lumière

E  pousera       chaque     bouton 

M  ille        unions       éphémères

P ourront    libérer    sans  façon

S a   poudre    d’or  sur  la  terre.

* grenouillette autre nom du bouton d’or qui peut s’appeler aussi fleur de l’impatience ou goblet du diable

IMGP9208 

 

 


détesté /aimé

maski-grustno-veselo-1

 

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  30 mars  ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

J’ai détesté apprendre de bien tristes nouvelles chez des amies de blog dont l’une tres récemment aujourd’hui .

J’ai détesté ces catastrophes de toutes sortes qui ont émaillé le mois de mars ,

  • naturelles faisant des centaines de morts en Afrique avec ce cyclone Idai ,
  • le naufrage du Grande America qui impacte gravement la faune et la flore aquatique ,
  • aériennes avec ces avions qui ne répondent plus aux commandes humaines et s’écrasent
  • Le massacre de Christchurch en Nouvelle –Zélande

J’ai détesté le refus de la démission du cardinal Barbarin par le pape , je ne comprends pas du tout le pape ayant prôné la tolérance zéro , il va vraiment falloir que l’on m’explique .

*******

J’ai aimé

P3190243

  • l’arrivée du printemps après une période vraiment tristounette ,  la couleur  présente partout dans les jardins et les parcs .

P3210629

  • Retrouver lors d’une pendaison de crémaillère mes cousines et cousins autour d’un bon repas
  • La venue de la petite tribu et les fous rires des parties de  pictionnary .

P3270645

  • Voir et photographier  les lapinous en pleine forme en face de chez moi.

P3270636

  • Ressortir mon destrier

téléchargementRésultat de recherche d'images pour "ni d'eve ni d'adam"Résultat de recherche d'images pour "le père adopté"Résultat de recherche d'images pour "le pas du renard"

  • Lire plusieurs romans  quand la météo n’était pas au top 

P3280002

  • Me promener sans avoir à se soucier de la pluie ni de l’état du sol ces derniers temps .

 

 


Détesté /Aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  28 avril  ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

Comme d’habitude je commence par

  • Ce que j’ai détesté :

Avoir pour la troisième fois de la visite dans ma cave et comme cette fois ci l’accès était impossible à cause des deux fermetures , les voleurs ont employé un pied de biche pour casser la porte . J’ai donc porté plainte car même si le vol en lui – même ne concerne que quelques  bouteilles , je ne peux plus me servir de ma cave sans penser à une éventuelle effraction maintenant .

  • Ce que j’ai aimé :

IMGP2356

  • Voir enfin le boom de la  végétation   avec la douceur des températures.  Tout s’est mis rapidement au vert , les fleurs elles aussi en ont profité pour donner leur festival de printemps .

IMGP8772

  • La visite d’un club d’aquariophiles , nous avons pu à loisir contempler de magnifiques poissons exotiques

 

P4141411

ainsi qu’une variété  impressionnante de poissons d’eau douce , tout en échangeant avec des jeunes gens passionnés .P4141393

  • Me rendre à la fête du livre à Metz et écouter Daniel Picouly parler au fil de ses livres de toutes sortes de thèmes qui lui sont chers  ,  j’ai appris que les écrivains sont “des déplisseurs de front” parcequ’ils permettent, le temps de la lecture, de ne pas se laisser envahir par les soucis , que “la vérité c’est  comme le médicament il y a un moment privilégié pour l’administrer” et des tas d’autres choses encore …P4151433
  • Notre sortie à Strasbourg entre amis , une merveilleuse journée estivale riche en amitié où nous avons particulièrement apprécié de visiter la ville en bateau sous un soleil radieux

P4211497P4211487

 


Pour imagecitation 37

p4171447_thumb

“ L’automne est une mutation, l’hiver une lutte , le printemps un épanouissement.

p4141407_thumb

“  Quelqu’un qui sait écouter reçoit beaucoup plus de confidences, son silence même inspire confiance “ Gérard Gévry

 

P3110538

En général on apprend beaucoup des animaux avec lesquels on vit , même les poissons. Ils sont comme un miroir qui reflète les émotions et les comportements latents que nous n’osons voir “ Guadalupe Nette

Bon vendredi à toutes et tous .


Jeudi poésie

Pour jeudi poésie Zazarambette à la barre des croqueurs de mots un clic sur le logo

IMGP5673

P  longée dans les flots  verts d’une mer d’iroise

R     iante     écume     aux     branches   crépite

I      lots   rosés   des   prunus   aussi  pavoisent.

N     ouveau   cœur  qui  s’agite , un peu plus vite,

T   ous  les  jours  sur  les  chemins   s’apprivoise

E    t    du      dieu     Cupidon    l’avis      sollicite,

M    ajestueux     envol     des    vies     siamoises.

P   our   l’oiseau ,  sur  la  feuille la   vie  palpite,

S on nid douillet  est prêt au creux de l’armoise .

Gisèle F 26/09/ 2017

Et je laisse Albert Samain prendre le pinceau pour vous  dépeindre aussi son printemps  

P3260005

En printemps, quand le blond vitrier Ariel
Nettoie à neuf la vitre éclatante du ciel,
Quand aux carrefours noirs qu’éclairent les toilettes
En monceaux odorants croulent les violettes
Et le lilas tremblant, frileux encor d’hier,
Toujours revient en moi le songe absurde et cher
Que mes seize ans ravis aux candeurs des keepsakes
Vivaient dans les grands murs blancs des bibliothèques
Rêveurs à la fenêtre où passaient des oiseaux…
Dans des pays d’argent, de cygnes, de roseaux
Dont les noms avaient des syllabes d’émeraude,
Au bord des étangs verts où la sylphide rôde,
Parmi les donjons noirs et les châteaux hantés,
Déchiquetant des ciels d’eau-forte tourmentés,
Traînaient limpidement les robes des légendes.

*

Ossian ! Walter Scott ! Ineffables guirlandes
De vierges en bandeaux s’inclinant de profil.
Ô l’ovale si pur d’alors, et le pistil
Du col où s’éploraient les anglaises bouclées !
Ô manches à gigot ! Longues mains fuselées
Faites pour arpéger le coeur de Raphaël,
Avec des yeux à l’ange et l’air  » Exil du ciel  » ,
Ô les brunes de flamme et les blondes de miel !

*

Mil-huit-cent-vingt… parfum des lyres surannées ;
Dans vos fauteuils d’Utrecht bonnes vieilles fanées,
Bonnes vieilles voguant sur  » le lac  » étoilé,
Ô âmes soeurs de Lamartine inconsolé.
Tel aussi j’ai vécu les sanglots de vos harpes
Et vos beaux chevaliers ceints de blanches écharpes
Et vos pâles amants mourant d’un seul baiser.
L’idéal était roi sur un grand coeur brisé.

*

C’était le temps du patchouli, des janissaires,
D’Elvire, et des turbans, et des hardis corsaires.
Byron disparaissait, somptueux et fatal.
Et le cor dans les bois sonnait sentimental.

Ô mon beau cœur vibrant et pur comme un cristal.

Albert Samain, Le chariot d’or


Jeu des acrostiches

 

Jeu des acrostiches, qui en est ? En attendant le retour de Jill et son jeu du prénom du mercredi - Lenaïg

Pour le jeu des acrostiches chez Lenaïg un clic sur le logo.

P4071365

R ien   ne  vaut les rayons chauds du  soleil,

I lluminant     un     matin     de   printemps.

B rise   légère,   au   sortir    du   sommeil,  

A  llie    sa  caresse   au    jour    débutant .

M ille   gazouillis   dans  le  ciel  sans pareil,

B ercent    nos   âmes   à   chaque  moment.

E nrichis – toi  de    ce    monde    en   éveil

L es   oiseaux   de   passage   sous  le  vent

L aissent  la  plume   aux   reflets  vermeils

E nchanter  aussi  nos   yeux   très  souvent.

Gisèle F 11/04/2018


Atelier Assoula

Pour l’atelier d’Assoula un clic sur le logo ;  le printemps en haïkus 

IMGP7484

Trille du merle

Dans l’arbre au diapason

Symphonie de vie

*

Bourgeons soyeux

S’accrochent aux ramures

Eclosion de printemps

*

Pigeon  roucoulant

Sur les toits de la ville

Le printemps est là

*

Fini le sommeil

Enfin la fleur s’éveille

Jardin plein de  joie

*

V calligraphié 

En vol les oies sauvages

Signe le printemps .

*

Prairie étoilée

Vert et jaune mélangés 

Jonquille en fête.

P4020038  

 

 


Safoine

images-copie-1

Pour les prénoms à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

Voici Safoine maitresse Jill encore bien présent dans certains départements .

IMGP5247

S  ouriant   il   rêve   que  le printemps

A  vec  lui  ne  sera  pas  trop méchant

F inir la saison prendre tout son temps

O  ubliant que mars est bien changeant

I l   ne se doute pas des inconvénients

N eige  et  gel ne sont là qu’un moment

E t  triste  pour  lui est le dénouement.


atelier 48 Ghislaine

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots :

Etre, vouloir, voir, déraisonner,
Bras, feuille, ombre, oiseau,
Printemps, automne , été, hiver.

IMGP5673

P  longée dans les flots  verts d’une mer d’iroise

R     iante     écume     aux     branches   crépite

I      lots   rosés   des   prunus   aussi  pavoisent.

N     ouveau   cœur  qui  s’agite , un peu plus vite,

T   ous  les  jours  sur  les  chemins   s’apprivoise

E    t    du      dieu     Cupidon    l’avis      sollicite,

M    ajestueux     envol     des    vies     siamoises.

P   our   l’oiseau ,  sur  la  feuille la   vie  palpite,

S on nid douillet  est prêt au creux de l’armoise .

 

P8030388

E nfin   la   lumière   que  l’ombre ne prend  pas

T e   voilà   conquis  par  ses  caresses  chaudes

E t tu te laisses couler heureux dans ses bras. 

PB161342

A  llons  voir  au  matin  se  lever    la brume 

U  n    instant    magique    quand  la  nature  

T  ente  d’enfiler son tout nouveau costume, 

O ù  l’arbre  veut se  parer  d’or  qui allume 

M aints  feux dans son abondante  chevelure,

N oyant  le  vert  franc  de son été posthume

E n   s’octroyant   une   bien   jolie  teinture .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

H ébétude d’un  ciel  qui souvent  frissonne

I mplacable   le   froid   sévit,  emprisonne,

V errouillant    les  flots  qui  déraisonnent .

E n  silence,  au  blanc la terre s’abandonne,

R ien   en  surface  n’émerge ,  ne détonne .


Détesté/aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois Renée, clic  sur le logo, nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou d’un moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé .

WP_20170323_11_46_15_Pro

Pour tout ce que j’ai détesté cela va être facile et je mettrai en priorité ce qu’il nous est  arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi . Notre cave  a été visitée méthodiquement  , pour un peu si ce n’était la lumière allumée et la porte ouverte je ne m’en serais pas aperçue . Le vol , vraiment rien, une dizaine de bouteilles de bières mais la sensation que malgré les systèmes de sécurité de la porte d’entrée de l’immeuble il y a vraiment un problème .  Comme par hasard dans le quartier d’autres évènements ont attiré mon attention , du courrier laissé devant mon ancien immeuble qui n’avait rien à y faire et un paquet ouvert dont j’ai retrouvé le contenu dans ma cave ! Inutile de préciser que cette affaire m’intrigue beaucoup .

Deuxième grrr la politique , je n’arrive plus à écouter sereinement les informations concernant les présidentielles . Tous les jours je me demande quel va être le prochain coup bas . Il y a un tel mépris affiché chez certains candidats et une volonté de nuire que franchement s’ils arrivent au poste suprême il y a vraiment du souci à se faire pour notre pays . J’en ai plein le dos au sens propre comme au figuré ! Mais l’eau continue à passer sous les ponts …..

IMGP7437

Abordons la partie aimé et là ouf j’ai eu beaucoup d’occasions de me réjouir: 

Ma petite tribu étant venu au grand complet la semaine dernière pour le week – end , nous en avons bien profité même si le beau temps n’était pas spécialement au rendez – vous .

L’arrivée du printemps avec cette renaissance dans les jardins et dans notre environnement proche  enchante l’œil et nous incite vraiment à  renouer avec l’extérieur , les promenades et l’observation de tout ce remue ménage qu’occasionne l’arrivée des beaux jours chez les oiseaux  .

J’ai aimé notre petit diner d’hier au restaurant pour fêter nos noces de flanelle, oui je sais  c’est bizarre quand même de passer  de la nacre à cette matière , j’aurais eu tendance à les classer différemment . J’ai eu l’idée d’aller regarder la définition de la flanelle : tissu de laine peignée ou cardée , peu serrée doux et pelucheux si le terme de doux me plait celui de pelucheux pour cet évènement me laisse un peu rêveuse .

WP_20170323_11_39_31_Pro


le printemps est venu …..

Pour le jeudi poésie des croqueurs de mots Lilousoleil à la barre un clic

IMGP1413

Le printemps est venu ,

Aussi  la violette ,

pour faire la  fête

Près de l’arbre chenu .

IMGP0002

Chantent  à tue tête

les oiseaux vers les  nues

Quand le soleil prête

ses rayons  assidus .

P3110530

Même les gendarmes

sur l’écorce grenue

déposent les armes

Pour  Râ  le bienvenu .

IMGP7484

Le vent  en goguette

Chasse les nuages

courbant les fleurettes

Au joli   corsage.

 


lundi soleil

ob_9d83b5_lundi-soleil-fevrier-parme-small-sunny

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Dernier lundi en parme pour ce mois de février , j’ai invité à cette occasion le soleil du printemps pour une présentation de ces crocus de Naples ou crocus printaniers .

IMGP1168 

Crocus vernus de son nom latin  possède de nombreuses appellations comme safran du fleuriste, safran batard , ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’en grec krokos signifie safran . Il faut savoir que le safran comestible est de type crocus sativus , comme lui il appartient à la famille des iridaceae mais sa floraison  est tardive .

Le crocus printanier à la floraison précoce ( des février ) peut aussi arborer la couleur blanche , c’est une plante à corme ( organe ayant l’aspect d’un bulbe mais formé d’une tige renflée ) les anthères sont jaunes , le style rouge orangé .

En France on le trouve dans tous les massifs montagneux et peut se trouver jusqu’à 2500mètres .

C  alices   satinés   où   vient   boire   Phébus

R   iantes   offrandes   au  vert  qui  se pâme

O   ubliant    de    l’hiver   l’implacable   rictus

C   ouvrent la prairie comme des oriflammes 

U  n radieux salut que le printemps proclame 

S    ans demander à février  le moindre quitus


Printemps

Défi 165 des croqueurs de mots ( clic sur le logo ) à la barre capitaine Durgalola qui nous demande un poème tout court moins de 10 lignes ou un haïku avec thème le printemps .

IMGP5673

P  longée dans les flots  verts d’une mer d’iroise

R     iante     écume     aux     branches    palpite

I     lots   rosés   des   prunus   aussi  pavoisent.

N    ouveau   cœur  qui  s’agite , un peu plus vite,

T   ous  les  jours  sur  les  chemins   s’apprivoise

E   t    du      dieu     Cupidon    l’avis      sollicite,

M    ajestueux     envol     des    vies     siamoises.

P   rintemps   vibrant   dans   la  cellule    crépite

S  uscitant    la    joie   de   bulles   champenoises. 

 


Lundi soleil

 

Se mettre au vert en avril

Pour le lundi soleil de Bernieshoot un clic sur le logo

IMGP5363

Le mois étant dédié au vert j’en profite depuis déjà une semaine maintenant, entre sorties à vélo et plongée dans l’univers du jardin qui lui aussi se met à l’heure d’été .

Les tulipes sont sur le point de s’ouvrir , le lilas commence aussi à donner des signes avant coureur de floraison , les pivoines elles  grimpent pour saluer le Dieu soleil .

Les feuilles des ancolies s’étalent préparant la naissance de la fleur sur la hampe . Les pissenlits commencent à envahir l’herbe qui elle se sent pousser des ailes . Comme vous l’aurez compris , il est plus que grand temps d’aller discipliner un peu cette dernière. Mais ce n’est pas une des plantes citées que je vais mettre à l’honneur ce lundi , c’est le marronnier qui aura l’honneur de figurer sur cette page . Pas celui des journalistes qui meuble les périodes creuses mais l’arbre qui embellit les bords de l’avenue proche de chez moi .

J’aime beaucoup la venue des feuilles et de la fleur sur le marronnier , j’y vois une sorte de salut à dame nature , l’éclosion d’une pensée positive qui en ces temps troublés est particulièrement agréable .

Et vous quel est votre arbre préféré en ce début de printemps ?

Bonne journée à vous toutes et tous .


imagecitation 19 ma participation pour la première photo

IMGP5155 - Copie

Ma participation pour cette photo faite un tout petit peu avant la date du printemps , le 13 mars exactement lors d’une sortie à vélo.

“ En cette saison printanière de l’année , quand l’air est doux et plaisant , ce serait une injure à la nature et vraiment dommage de ne pas aller dehors voir sa magnificence et partager sa façon de relier le ciel et la terre “ John Milton

Je crois que je n’attends même pas que l’air soit doux et plaisant pour profiter de cette symphonie du printemps . L’éclosion de vert, de rose , de blanc , de jaune   est visible un peu partout, il suffit juste de sortir de chez soi pour l’observer .

J’imagine que les oiseaux doivent beaucoup apprécier ce festival de rose .

P4090037

Comment ne pas voir avec  la corolle de ce narcisse une ode au soleil et au retour du printemps .

P4090050

Florilège de rose aussi très agréable que nous offrent les jacinthes et les pâquerettes dans le jardin .

P4090049

Mais n’oublions non plus l’éclosion des bourgeons dans les arbres et le bleu du muscaris

IMGP5391

IMGP5399

Et il y en aurait encore de multiples exemples avec le végétal en pleine renaissance mais je vous laisse les découvrir lors de votre prochaine sortie .

Bon mardi à toutes et tous


Simone Milos et Emilio pour le petit jeu de lettres

LE PETIT JEU DE LETTRES (59)

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau .

Somniloquie : émission de sons plus ou moins bien articulés pendant le sommeil .

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

IMGP5293

 

Simone ce matin ne simule pas sa joie de vivre , le soleil est bien présent et le printemps se décide enfin à  s’installer .  Elle décide donc d’en profiter et d’aller près du  moulin  de Niels promener Milos son braque allemand . En chemin elle rencontre Emilio ,  les jumelles autour du cou , à le voir on pourrait croire qu’il n’a pas les moyens de s’habiller correctement ,  ses vêtements ressemblent à  de vraies  loques , mais tel n’est pas le cas , il gagne bien sa vie, par contre il   n’éprouve pas le besoin de soigner son apparence  .

“Coucou Emilio , tu cherches toujours tes milouins , nous sommes fin mars , ils ont du retourner en Scandinavie , je te rappelle que les grues sont déjà passées .”

“ C’est cela , moques toi bien , on ne dirait pas comme ça en apercevant ton joli minois mais tu sais bien me faire la nique  ! Est ce que je te demande si dans ta somniloquie  tu ioules ?

“ Ah c’est mesquin ça , allez Milos viens vite , Emilio n’est pas bien luné aujourd’hui .J e suis curieuse de voir si nous allons trouver des moules d’eau douce avec l’importance des limons en suspension dans l’eau “

“ Et la voila qui parle toute seule maintenant ! “

Aussitôt  Simone s’élance vers la rivière en courant , Milos pourtant ne la suit pas de suite , il est fort occupé à manger un reste de jambon  moisi qu’il a repéré pendant la discussion . Quand elle s’en rend compte il est trop tard, le chien a tout avalé .

“ Nom d’un petit bonhomme, c’est inouï , je ne somnole pourtant pas, mais tu t’arranges toujours pour que je ne me rende compte de rien!   Qui va être dans la mouise quand il faudra   te faire avaler  un médicament, toujours la même ! Tu as de la chance quand même , pas une seule lésion de l’estomac avec tout ce que tu ingurgites , c’est incroyable !”

Toute ressemblance avec des personnes existantes  est purement fortuite ……

IMGP0787


Le printemps est un épanouissement ….

Pour le dico citation de Domi dans l’annuaire pour les nuls

 

IMGP9950

“l’automne est une mutation, l’hiver une lutte, le printemps un épanouissement” Anonyme

Le printemps un régal pour les yeux,  aussi  vous inviterai -je à regarder l’album de cette année, composé de bouquets colorés et de naissances feuillues en tous genres .

Si vous voulez jouer à les reconnaitre , je vous laisse le champ libre , je ramasserai les copies ce soir ….

Pour passer à une interprétation plus symbolique j’ai choisi cette citation de Khalil Gibran qui colle parfaitement à la réalité de ce que j’ai vécu récemment .

“ En automne , je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célèbrent leurs noces , mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles”  Khalil Gibran

Je ne pouvais pas ne  pas penser à cette évocation du printemps chez Cavanna celui ci ayant la malencontreuse idée de nous quitter il y a peu , comme chaque année je guetterai le chant de cet oiseau qui symbolise aussi le printemps en gardant à l’esprit l’humour de l’auteur de la citation  .

“Le printemps venu, la femelle du coucou, au lieu de construire un nid s’en va déposer ses œufs dans les pendules” Cavanna

coucou_gris_001

Photo provenant du blog  journal d’une retraitée ici

“Ne sois pas déçu en surestimant le bonheur dans le mariage. Souviens – toi des rossignols qui chantent seulement dans les mois du printemps , mais sont généralement silencieux lorsqu’ils ont pondu “ Thomas Fuller .

Là je vous laisse tranquillement réfléchir et ne m’aventurerai pas sur  le terrain glissant du mariage …

 

Et pour terminer voilà une charade :

Mon premier est fonction de mon revenu,

Mon second arrive au printemps,

Mon tout est une déclaration  .  

 

Mais non il ne s’agit pas d’amour !!!!!