Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Queuleu

Le mystérieux saint …

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 87 de Ghislaine un clic sur le logo

Ame, état, mal, être, corps,
rendre, vent, idée

ou un texte de votre choix sur le thème "" fait d’hiver,faits divers ""

Je ne sais pas si le terme fait d’hiver, faits divers,  convient mais toujours est il qu’il  y a quelques jours en lisant mon quotidien régional, j’ai découvert une curiosité  dans une église de Metz , celle de l’immaculée conception de Queuleu . Il est vrai que je n’avais jamais  eu vent de ce corps en cire abritant les ossements de saint Basilide *, sinon je me serais empressée d’aller voir ce reliquaire tout à fait inédit dans notre région.  Cette technique par contre  est assez connue en Italie  où on rend hommage de cette façon aux  reliques  des saints . 

Concernant saint Basilide  l’enveloppe de cire  a été réalisée au couvent d’Agnani.  Vous vous demandez bien comment les reliques de ce soldat à l’âme généreuse est parvenue jusqu’à nous . Les archives paroissiales font état de la date du 3 mai 1901 pour le  transfert de celles – ci grâce aux efforts de Jean Jacques  Hartard curé d’alors, qui avait certainement une idée derrière la tête . Il n’a pas eu de mal en effet  à suggérer la construction d’une nouvelle église en ces lieux par la suite puisque les reliques étaient déjà présentes . Elle se fera entre 1913 et 1924 . En cliquant sur la photo ci dessous  vous trouverez un article que je lui avais consacré.

P5030017

* Basilide, soldat,  avait été chargé d’accompagner au supplice la jeune martyre Potamienne . Durant le chemin il la protégea contre des hommes voulant abuser d’elle , témoignant de la pitié pour cette condamnée à mort . À l’heure de sa fin tragique ( on lui aurait versé lentement de la poix brulante sur tout le corps ) , elle aurait prié pour son garde du corps . Trois jours après Basilide aurait raconté que Potamienne lui serait apparue durant son sommeil . Elle lui aurait mis une couronne sur sa tête lui indiquant qu’il ferait bientôt partie des bienheureux . Emprisonné pour avoir refusé de prêter serment comme militaire il fut condamné à mort et décapité quelques jours après son baptême .


Défi d’aout

Pour le défi de Renée du mois d’août un clic ici

Aujourd’hui il s’agit de déposer un maximum de mots commençant par la lettre U.

 

P8150120

Ce quinze août, il ne me faut aucun ultimatum pour utiliser mon utilitaire préféré, à savoir bien sur mon destrier,  et profiter un maximum de cette superbe journée.  Un ciel bleu uniforme , pas un seul nuage venu usurper une place  à l’horizon , un petit vent bien agréable , bref des conditions uniques pour une sortie . Seul petit bémol pour l’unanimité , la côte de Queuleu avec une rue Baudoche au pourcentage non négligeable  , si,  si , ce n’est pas de l’utopie , pour atteindre le haut de Queuleu les usagers du quartier vous le diront , ça grimpe . Mais avant de vous montrer la ville vue de ce quartier, je vous donne rendez – vous devant la cathédrale de Metz.

P8150052

Bien sur je n’ai pas le don d’ubiquité aussi  j’y passe avant de me rendre au cimetière de l’Est qui se situe sur les hauts de Queuleu , cela fait en effet déjà deux ans que papa rentrait aux urgences et rejoignait quelques heures plus tard le pays d’où l’on ne revient pas . Ce jour de l’Assomption je ne suis pas près de l’oublier ….

P8150051

Je passe par la place St Jacques pour m’attarder quelques temps près du monument élevé à la vierge Marie particulièrement bien fleuri ce jour.

P8150057

P8150056

Au cours de la guerre 1914-1918 les Messins firent le vœu d’élever une colonne à la Vierge si la ville sortait indemne du conflit. Mgr Benzler, évêque de Metz, était à l’origine du projet. 1924 : inauguration le 15 août. Son emplacement provoque des remous chez les maraîchers car la place Saint-Jacques est un lieu de marché. Par la suite, la colonne a été l’occasion d’une manifestation annuelle de reconnaissance à la Vierge. 1940 : le 15 août, la statue fut décorée de fleurs tricolores et une foule silencieuse pria au pied de la Vierge. Le lendemain, Mgr Heintz fut expulsé par les Nazis.

Une procession a lieu chaque année depuis la cathédrale jusqu’à cette statue en souvenir des vœux de Mgr Benzler et des actes de résistance de 1940 , à l’heure où je  franchis cette place rien ne me permet de voir le dispositif de sécurité partculièrement élevé aujourd’hui suite aux attentats . J’espère de tout cœur que l’union contre la barbarie se fera contrairement à ce que certains espèrent en essayant de monter une partie de la population contre l’autre .

P8150063

Je continue mon chemin pour arriver à destination non sans peine dans la fameuse rue Baudoche , une pause s’avère bien utile pour franchir les derniers mètres . J’entame avec plaisir la descente quelque  temps après en passant devant le temple protestant

P8150060

En zoomant un peu plus je retrouve la cathédrale

P8150066

Une fois la côte redescendue , je m’éloigne quelque peu du tissu urbain en longeant la Seille ,

P8150070

je ne pourrai pas vous montrer d’uranie par contre je peux vous offrir cette abeille  butinant l’eupatoire chanvrine en partage et si vous voulez aussi  quelques urticacées en bordure de chemin mais là je vous sens moins d’accord pour tester les vertus urticantes de ces plantes .

P8140029

J’arrive à la passerelle du Graoully du parc de la Seille et avec mon destrier à l’unanimité nous décidons de prolonger la promenade le long des remparts , mais ce sera pour un autre billet .

P8150072