Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “quotidien

Combien d’années encore ….

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Colette ( clic )  à la barre du bateau des croqueurs de mots nous dit :
 
“Aux matelots des Croqueurs de Mots ;
étant à la barre pour cette quinzaine,
je vous propose comme thème :
Le quotidien.
À partir de cette citation :
« Le train quotidien va bientôt dérailler,
qui veut rester dedans n’a qu’à bien s’accrocher. »
Robert de Houx
En vous inspirant de ces mots,
sans nécessairement les employer,
écrivez un petit quelque chose
comme vous l’entendez,
dans la forme littéraire qui vous plaît.
Ce, pour lundi 9 décembre.

*

IMGP8154

Combien d’années  encore ton  train quotidien

Glissera  –t- il  sur les doux rails d’ habitude,

Le   cours     de   ta   vie    sans    vicissitude,

La  machine  toujours au servic’  de l’humain ?

*

Ne   vois – tu  pas  déjà  poindre l’inquiétude

D’un   univers  en  proie  au  péril  de demain ?

Sur les sables mouvants d’un destin incertain  

Chaque   jour   se   fracassent  nos  certitudes.

*

Il  ne  sert  à  rien  de  se voiler  la  face

Tu sais bien au fond de toi qu’il y a menace

Accroche -  toi aux wagons de ton aptitude

*

Renforce   tes   liens   avec  la   terre  mère

Ne   répond   pas   aux   sirènes  d’éphémère

Il est vraiment temps de  changer d’attitude.

GF 09/12/19

 

 

 

 


Défi n°141 chez Enriqueta

Défi n° 42 le portrait de mon maitre ou de ma maitresse ici pour la proposition n° 141 d’ Enriqueta ici

le-defi.jpg

 

 

 

IMGP0868 

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas , je me présente Babouche chatte noire de cinq ans recueillie dans le jardin de ma maitresse . Je profite de l’absence de celle – ci pour répondre à une demande des croqueurs de mots concernant ma maitresse .

“Chouette le printemps et sa lumière reviennent, pas trop tôt parceque  maitresse ne consent à se lever que quand le soleil lui aussi est réveillé. J’ai beau passer et repasser juste au dessus de sa tête , ronronner un maximum,  pfff ! elle se retourne et hop c’est reparti pour un tour au pays des étoiles . Mon estomac qui crie famine , bernique elle n’en a cure . Ah!  vous voulez un peu plus la connaitre,  attendez je vais vous la décrire au réveil, accrochez vous ce n’est pas triste .

Un bras en dessous de l’oreiller,  l’autre pour se hisser jusqu’au réveil, histoire de vérifier qu’il n’est pas trop tôt . Là, les aiguilles marquent la bonne heure,  un et deux et trois, la voilà assise sur le bord du lit,  le cheveu  court en bataille . Nous arrivons tout doucement   à la station debout , elle déplie lentement son mètre  soixante douze, soulève ses …..euh la je ne sais plus trop l’aiguille de la balance fluctue.  C’est terrible quand même ,  il n’y a pas si longtemps elle sautait du lit sans étape intermédiaire,  maintenant  il lui faut un temps fou , et que je te masse la hanche gauche , le dos , et je n’ai pas intérêt à être devant , deux fois déjà  elle m’a marché sur la queue . Je ne comprendrai jamais pourquoi elle ne met pas ses lunettes au réveil. Nous voici à l’étape pantoufles , une fois sur deux il faut résoudre la grande énigme et trouver où  elles  se cachent, un jeu qui me passionne . La marche au radar continue jusqu’à la cuisine, tant qu’elle n’a pas pris ce breuvage noir dans son bol , elle n’est pas opérationnelle, j’ai beau lui faire comprendre que je mangerais bien un petit quelque chose,  elle continue à faire la sourde oreille . Ah nous y voilà quand même, elle déchire le sachet tout en m’adressant la parole et me verse les croquettes dans ma gamelle. C’est fou ce que je me sens mieux , prête à taquiner Volga la chienne d’un petit coup de patte balancée par ci par là , jeu qu’elle apprécie moyennement . Depuis quelques années ,  l’ordinateur est entré dans le quotidien  de ma maitresse , elle y passe un certain temps, sélectionnant les photos prises lors de ses sorties, les retouchant s’il y a lieu ,  papotant à droite à gauche sur les blogs , et rédigeant de temps à autres des billets , entre nous je me demande bien ce qu’elle a tant à raconter . Mais ce n’est pas tout,  elle aime s’exercer à toute sorte de jeux sur le net,  scrabble, solitaire, bulles à éclater , bonbons en folie, j’en passe et des meilleures . J’adore marcher sur le clavier quand elle éclate  les bonbons  de candy crush,  elle est patiente mais jusqu’à une certaine limite, au delà de dix allers retours, je me retrouve soulevée en l’air et priée d’aller voir ailleurs . Par contre elle est toujours partante pour me prendre sur son ventre  quand elle lit  sur le fauteuil qui s’incline , un vrai régal,  je peux faire ma sieste tranquillement , parfois je la surprends aussi en train de fermer les yeux. Mais n’allez pas croire qu’elle aime rester sans bouger, demandez plutôt à Volga, elles se promènent toutes les deux souvent le long de la Moselle ou en forêt, je les regarde partir non sans quelque jalousie depuis le balcon . Depuis quelques temps elle a aussi renoué avec la pratique du vélo, aussi question vêtements c’est plutôt du pratique , du fonctionnel que du sophistiqué . Pas question de toute façon de mettre des chaussures à talon , elle se tord les pieds pour un oui pour un non . Elle n’est pas non plus du genre à passer des heures dans la salle de bain à se pomponner et j’ai bien du mal à me retenir de rire quand elle oublie qu’elle a du mascara et qu’elle se frotte les yeux . Ah oui à propos d’oubli , je trouve qu’elle est beaucoup plus distraite qu’avant , il lui est même arrivé de me laisser  dans le couloir, heureusement elle a encore de l’oreille et perçoit mes appels au secours  . Pour terminer son portrait je dois rajouter une véritable  manie de la vérification du robinet de gaz , elle est capable de remonter les trois étages pour s’assurer qu’il est bien fermé , de sortir de son lit tel un diable à ressort alors qu’elle est sur le point de s’endormir . Oups je vous laisse , là voila qui revient vers le bureau .”