Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “recette

Lucette

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

Lucette est attendue à la cour de récré ce mercredi.  Maitresse Jill pour l’instant dans les bois elle fait ses emplettes, mais bientôt dans la cour elle sera prête pour vous faire gouter son omelette, ainsi qu’aux copains et copinettes. Sa recette ( clic ici) ,  elle veut bien la partager , elle est toute simple pas de casse – tête, ce serait vraiment trop bête . 

PA243465

L    e    voilà   enfin   le  roi  de  la   cueillette

U   n     joli    cèpe  près  duquel  elle  s’arrête

C   ertes, il  en  faut bien d’autres à Lucette  

E   ncore   trop  peu pour garnir son omelette. 

T   oujours   parmi    les  feuilles  elle  furète  

T   entant  de  débusquer les pousses discrètes

E  lles ne peuvent que finir dans son assiette.  


Animelles de bellâtre à l’aspic

 

top-chef

Pour le défi top chef de Domi chez les nuls un clic sur le logo, il s’agit d’élaborer une recette en mettant le maximum de mots en a  .

P2260513

*Animelles de *bellâtre à l’aspic .

  • Temps de préparation : aléatoire
  • Temps de cuisson : six minutes

Pour cette recette , à privilégier en été , tout d’abord il vous faut songer aux ingrédients :

– Allez à l’aube arranger des appâts dans un bois , l’animal est rusé, mais armés de patience et de bons aliments vous aurez tous les atouts .

-  Dès qu’il arrive attendez qu’il se baisse pour pratiquer l’ablation des animelles, pour agir ayez  donc toujours un couteau bien aiguisé,  l’action doit être rapide pour l’arme blanche !

– attention d’anticiper l’assaut de l’animal , l’anesthésie n’étant pas autorisée, l’arbitraire de votre avantage peut être soudain accentué .

– après l’ablation des animelles  , accélérez l’allure, c’est le moment de tester votre aptitude à la course, car l’animal aura une certaine animosité à votre égard .

Pour l’aspic vous attendrez que le soleil ait atteint son zénith et vous arpenterez les chemins aux pierres apparentes avec une canne à lancer . L’animal en vue, arrêtez vous assez loin , lancez votre fil et et  agitez  l’appât près de la tête . Des que l’aspic le mord , hop ferrez le et actionnez le moulinet. N’oubliez pas d’amener aussi un récipient assez large pour le transporter .

 

Voilà , vous avez donc les animelles et l’aspic , maintenant  quelques astuces avant de passer à la cuisson .

Pour l’aspic aspergez d’absinthe les animelles  , ajoutez un peu d’anis,  approchez les  du nez de l’animal avec adresse. Grand amateur d’ alcools forts il appréciera et accrochera les animelles  à ses tableaux d’affût  . Après vous appelez un aide pour ramener l’aspic dans l’ environnement adéquat  . Attention pas d’assassinat , la bête est protégée .

Attendries par le venin vos animelles  auront une saveur abracadabrantesque.  Arrachez la peau , salez,  poivrez , poêlez à feu vif dans du beurre d’avocat déglacez avec une cuillère à soupe d’Armagnac et parsemez d’asparagus haché . Servez ! Bon appétit !

* animelles = testicules

* bellâtre = jeune sanglier dont les défenses sont déjà en état de tuer ceux qui l’attaquent

Je me demande si en mettant recette, ingrédients,  dans les mots clés , je ne commets pas un impair Clignement d'œil!