Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “rouge

Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce dernier lundi en rouge , je vous propose la couverture d’un livre que j’ai fini il y a peu .

P7240005 

Quatrième de couverture : François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…
Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir  ?

Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent . Deux voix qui laissent place au pas des chevaux , au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable .

**

Une histoire de vies cabossées que l’auteur raconte avec beaucoup de talent , disséquant les sentiments  de ses deux personnages  de telle façon qu’on ne peut que les aimer et être avec eux pour les encourager à aller de l’avant . Ils vont s’apprivoiser peu à peu, dans cet univers où les chevaux peuvent eux aussi servir de médiateurs . L’auteure nous livrant par petites touches les renseignements qui nous permettent de mieux les connaitre , de savoir ce qui a amené Elsa au pied du rocher  .

Un roman  au style fluide , de l’émotion et une histoire d’amour que j’ai pris plaisir à lire. 


Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Le rouge  se décline au mois de juillet chez Bernie.

Je vous propose de retrouver cette couleur  à  Metz plage en 2012 avec ma petite fille  ; elle a bien grandi depuis , elle dépasse sa mamie .

IMGP0013 IMGP0036

IMGP0011

Petite pause blog pendant quelques jours, cet article  est programmé

à bientôt  

 

 


Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce mois de juillet nous avons rendez – vous avec le rouge. Je vous propose de revenir un peu en arrière et de prendre l’air à Chambley où tous les deux ans a lieu le mondial air ballon . Le record du monde du décollage du plus grand nombre de ballons a été battu en 2017, il était de 456 montgolfières. Mes photos datent de cette année là .

P7280628

 

P7280611

 

P7280638

 

En  2013 403 montgolfières en ligne avaient été enregistrées, le fiston était dans   une  nacelle pour prendre quelques unes d’entre elles.  

P1030982


Lundi soleil

ob_81f35e_ob-0d6efb-logo-lundi-soleil-2020

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce mois de juillet nous avons rendez – vous avec le rouge , une occasion de retrouver les coquelicots ces plantes messicoles si caractéristiques de l’été , fleurissant juste avant la moisson , je veux parler bien sur du coquelicot .

P5230070

P6231832


Haïku et senryu chez Lenaïg : thème ornements et lumières de fête

Tempête, nouveau thème de haïkus - Lenaïg

Pour haïku et senryu chez Lenaïg un clic sur le logo .

PC070287

 

Ronde nocturne

Dans le ciel de décembre

La roue voit rose 

 

 

PC070288

 

Tout illuminé  

Au parfum de l’enfance

Mon joli  sapin 

 

PC020243

  Vaisseau lumière 

La lanterne du bon  Dieu

accroche les cœurs

 

PC020169

 

Le rouge est mis

De quoi perdre la boule

Terre en sursis


Lundi soleil

ob_d853f5_logo-lundi-soleil-2019-small

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce dernier lundi consacré à la couleur rouge, je vous propose tout d’abord de remonter le temps  avec cette coulée de fonte des hauts fourneaux de  l’usine de Uckange , le U4. Vous voyez ici en reconstitution le testeur chargé de la vérification de la coulée sortant de la machine à couler les gueuses  ( clic pour en savoir plus ) .

P6150754

Un peu moins loin dans le temps , le rouge s’est installé aussi de nuit cet été, avec Frame perspective ( installation de  Constellations),  dans le cloitre de la maison de région . Les structures projetées prennent vie en se décomposant et en se fragmentant . Une anamorphose qui laisse toute interprétation à l’initiative du spectateur se déplaçant dans l’œuvre  .

P8224414

Une petite vidéo de Grand Est pour vous donner une idée de cette sensation éprouvée en ces lieux . Je crois pouvoir dire sans me tromper que c’est l’installation que j’ai préférée pour cette version de Constellations.

 

Bon lundi à vous toutes et tous


Lundi soleil

ob_d853f5_logo-lundi-soleil-2019-small

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce troisième lundi en rouge , je vous propose cette couleur sur tissu .

Tout d’abord avec cette enveloppe de montgolfière , là j’avoue j’ai vraiment aimé voir rouge à l’occasion des montgolfiades .

P8302786

Puis avec “Quinte septime” cette troupe d’escrimeurs artistiques présentant des saynètes dans la région  .

P9303158

Enfin avec le tapis rouge de l’église St Martin où s’était installé ce jour là  le Classic Metz’ival . ( pour avoir un petit aperçu musical un clic sur la photo )

P7204257


Lundi soleil

ob_d853f5_logo-lundi-soleil-2019-small

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Ce mois d’octobre le rouge est mis . Je vous propose celui que vous pouvez apercevoir de jour comme de nuit au jardin éphémère de la place de la comédie de Metz ( vous avez jusqu’au 31 octobre) . Vous  parcourez  différentes chambres végétales, en passant par d’agréables atmosphères et par d’autres un peu plus sombre .  Vous découvrez aussi  Le jardin post moderne de l’artiste belge Werner Moron.

P7020139 P9050949

Bon lundi à vous toutes et tous


Une autre participation pour imagecitation 38

getattachment_thumb

“ Ciel  rouge le soir laisse bon espoir . Ciel rouge le matin , pluie en chemin “ Proverbe

Pas d’inquiétude pour la photo ci – dessous je ne conduisais pas ….

P7262323

P7190132

P5070285

PC090055

Bon vendredi à toutes et tous


Les parcours de Constellations

 

mon-logo-fait-par-ghis

Les mots : Penser – améliorer – éclairer – revoir –avenir – – poubelle – mine – soleil – Mille – rose – renfrogné – noir.

 

Je sais , je vous ai  déjà parlé de constellations à l’occasion d’un défi (clic ici),   je devine votre mine renfrognée , je vous entends même penser “elle ne va pas en remettre une couche quand même” . Eh si, en plein dans le mille, car cette animation de tout l’été est multiple  et je n’ai fait qu’effleurer le sujet avec cette présentation dans le noir de la nef de St Pierre aux Nonnains de l’exposition Astrolab ( numéro 22). Pour vous éclairer sur les quatre parcours artistiques que vous pourrez à l’avenir explorer pendant ces deux mois et demi ,  je vous propose ce plan .

P7060050

Si malencontreusement il devait se retrouver à la poubelle , on ne sait jamais , ne vous inquiétez pas, vous pourrez toujours vous en procurer dans les stations constellations  situées dans des points clés de  Metz à savoir à côté de la gare et de la cathédrale . Comme vous pouvez le constater , quatre couleurs marquent votre chemin et pour améliorer votre orientation, elles sont matérialisées au sol , vous n’avez plus qu’à suivre la ligne . Avec le magnifique soleil que nous avons en ce moment, je crois  qu’il serait bon de commencer par le parcours vert, arts et jardins .

P7040146

Nous commençons place de la comédie par le jardin éphémère où un bateau nous invite à prendre le large. Vous voyez la ligne rouge ou plutôt rose sur cette photo  ? le parcours pierres numériques passe aussi là .  Sur le balcon de l’opéra théâtre des “hommes debout” ( numéro 13 par Pierre Amoudruz, Valentin Durif et Victor Roux ) semblent guetter ce départ, ils prennent une toute autre dimension de nuit car la magie de la lumière opère  ,  il faut revoir toutes les installations de ce parcours en nocturne  , je vous promets de  vous montrer la différence .

P6280044

Une autre flottille attend patiemment son heure dans le quartier des roches , elle aussi changera de couleur une fois 22 heures 30 . ( numéro 11 voyage aquatique par Aether et Hemera)

P6280041

Maintenant nous allons longer le bras de la Moselle et nous diriger vers le plan d’eau , vous me suivez ?

P6071643

Vous ne verrez certainement pas ces photos d’Olivier Ciappa à cet endroit ou pas dans cet état ,  elles  ont été vandalisées , taguées et déchirées depuis la prise de ces clichés , l’intolérance et la bêtise ne connaissent pas de frontière malheureusement.

P6071645

P6071644

Un peu plus loin, le long des murs du quai des régates ,  les “monumentoiles” ( numéro 48 par Rémy Guillerm) n’ont subi aucun dégât peut être sont elles plus difficiles d’accès .

P6280035

N’oublions pas que sur l’eau aussi se trouvent des installations , la preuve Nelumbo Nucifera ( numéro 49 )flotte allègrement de jour comme de nuit sur ce bras de Moselle , ce qui dérange nullement les cygnes.

P7040155

Continuons notre chemin tout droit, nous irons voir l’exposition Thomas Pesquet du plan d’eau une autre fois , nous arrivons maintenant entre deux bras de Moselle

P7040157

le long du canal se trouve la promenade ornithologique numéro  51, si vous êtes à pied un petit conseil accordez vous un temps de pause à l’ombre , il reste un peu de chemin pour arriver au prochain numéro .

 

P7040156

En longeant le canal et ses belles péniches vous ne tarderez pas à découvrir les requins de douelle de Patrice Liron ( numéro 52 )

P7040162 Visiblement, madame foulque n’a pas l’air de craindre leur denture acérée, leur dos lui est bien utile ,   elle en a fait son poste d’observation.

P7040165

N’oubliez pas de traverser la route pour rejoindre le jardin botanique ,

P7040171

ça monte un peu mais je vous rassure pas longtemps et une fois sur place vous trouverez facilement un banc pour vous installer .

P7040168 

La meute de chiens de Patrice Liron ( numéro 53) vous attend sagement , si vous ne la trouvez pas de suite, vous découvrirez de magnifiques plantations , de tres belles serres , et  des arbres remarquables .

P7260575

Pour la dernière étape il vous suffit de suivre la ligne verte et vous verrez les œuvres gigantesques de Christian Lapie que je vous ai déjà montrées à l’occasion d’une visite au château de Courcelles.

P6031604

Vous remarquez que nous avons laissé de côté l’autre partie du parcours vert , ce sera pour une autre fois , la température étant assez élevée, il est préférable de fragmenter , même pour cette partie si vous êtes à pied, à vélo c’est plus facile de tout enchainer  .

 


Lundi soleil

Résultat de recherche d'images pour "lundi soleil 2018"

Pour le lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Cette fois – ci c’est avec l’Agora et son cube rouge que nous avons rendez – vous pour ce lundi . La médiathèque associé à un centre social et au numérique va enfin voir le jour , le projet initialement était prévu pour janvier 2016, de multiples complications ont retardé sa construction .

P2160083

 Approchons nous de ce cube rouge , que peut – il bien contenir ?

P2160084

C’est un lieu où peuvent se dérouler des spectacles grâce à des gradins télescopiques mais  aussi pouvant accueillir un repas partagé entre gens du quartier.

Après Avignon, Les Mureaux, Sevran mais aussi Izmir en Turquie et Rangoun en Birmanie, l’Agora de Metz accueillera aussi une "Micro-folie" dans ce fameux cube rouge qu’on aperçoit depuis l’extérieur.

Initié par La Villette à Paris et son président Didier Fusiller, à qui le public doit les fameuses "Maisons folies" à Lille 3000, ce projet s’apparente à un musée numérique. Il permettra au public, via des tablettes numériques sur socle, d’accéder aux collections d’œuvres de huit musées et institutions emblématiques françaises que sont, notamment, le Château de Versailles, le Louvre, le centre Pompidou, la Cité des sciences de la Villette ou le quai Branly.

P2160086

Jetons un petit coup d’œil sur les affiches pour voir  l’Agora terminé , une belle réalisation  où les espaces verts sont bien présents , une architecture intéressante laissant une grande place  à la lumière , le tout pas très éloigné de chez moi , je pourrais m’y rendre facilement à pied ou en vélo . 

P2160085


Lundi soleil

 

Résultat de recherche d'images pour "lundi soleil 2018"

Pour le lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo

PC121178 Le rouge est mis pour  février , il sera floral pour ce premier lundi du mois. J’ai eu envie aussi de voir son utilisation dans notre langage et sa symbolique , comme vous pouvez le remarquer dans les exemples ci – dessous  le rouge est  la couleur la plus fascinante et ambiguë qui soit. Elle joue sur les paradoxes : amour ,  colère, sensualité , sexualité, courage , danger, ardeur , interdiction… Elle s’impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d’une certaine manière rassurante et enveloppante. D’un autre côté, on l’associe au sang, à l’enfer et à la luxure.

Tirer à boulets rouges

Dérouler le tapis rouge

Etre rouge comme une tomate

Fil rouge

Le rouge est mis

Voir rouge 

Etre dans le rouge

 

PC121179


Quelle est la couleur du temps ?

Pour les croqueurs de mots Josette à la barre nous propose la couleur comme thème pour ces jeudis poésies.

Je vous propose un poème de Tahar Ben Jelloun .

******

IMGP6566

Quelle est la couleur du temps ?

Chaque être garde en secret sa palette

Si le jaune est un jeudi

Pourquoi le blanc s’empare du lendemain ?

Il est des jours mariés au gris

Ils sont immortels

D’autres sont infidèles

Passent du rouge au bleu

Traversent les cieux et les mers

Puis chantent du matin au soir

Ils sont soleil et silence

Quelle est la couleur du silence ?

Celle de l’âme apaisée

Du corps dansant  et des jardins inventés

Pourquoi donner à ces instants une couleur ?

Pour éviter la solitude

Le puits sec et profond

La nuit blanche et les étoiles fanées

Comme des fleurs oubliées dans un pot

Laissé au seuil d’une maison abandonnée. 

 

tiré de “poèmes peintures” Tahar BenJelloun

 


Jeudi Poésie

Pour les croqueurs de mots Josette à la barre nous propose de choisir une couleur pour ces jeudis poésies. J’ai choisi le poème de Charles Marie René Leconte de Lisle mis en musique par Claude Debussy ici ( version orchestrale ) et  par Lang Lang au piano .

Résultat de recherche d'images pour "la fille aux cheveux de lin"

 La fille aux cheveux de lin

 

Sur la luzerne en fleur assise,
Qui chante dès le frais matin ?
C’est
la fille aux cheveux de lin,
La belle aux lèvres de cerise.

*
L’amour, au clair soleil d’été,
Avec l’alouette a chanté.

*
Ta bouche a des couleurs divines,
Ma chère, et tente le baiser
Sur
l’herbe en fleur veux-tu causer,
Fille aux cils longs, aux boucles fines ?

*

L’amour, au clair soleil d’été,
Avec l’alouette a chanté.

*

Ne dis pas non, fille cruelle
Ne
dis pas oui ! J’entendrai mieu
Le
long regard de tes grands yeu
Et
ta lèvre rose, ô ma belle !

*

L’amour, au clair soleil d’été,
Avec l’alouette a chanté.

*

Adieu les daims, adieu les lièvres
Et
les rouges perdrix ! Je veux

Baiser le lin de tes cheveux,
Presser la pourpre de tes lèvres
L’amour
, au clair soleil d’été,
Avec l’alouette a chanté.

*
 


Lundi soleil

lundi soleil juillet rouge

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo

C’est avec un mix de rouge que se termine ce mois de juillet .

Bon lundi à vous toutes et tous

Rouge


Andrinople

LE PETIT JEU DE LETTRES-124-

Un clic sur le tableau pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne

Le mot à trouver : Andrinople

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

Résultat de recherche d'images pour "rouge d'Andrinople"

Reinaldo , un grand brun à l’opulente  chevelure et au sourcil léoninrépond aux questions du public  dans la galerie Opaline  où il expose ce jour . Il parle de ce qui l’a emmené à changer tous les codes de ce qui est censé plaire pour donner à réfléchir sur l’art .

 Doriane son modèle , n’en croit pas ses yeux , elle se met à pâlir devant une des toiles . Le rouge d’Andrinople inonde son visage, le vert épinard se répand sur sa robe mettant en péril le diapré de l’étoffe , une métamorphose qu’elle ne pardonne pas car non anodine .

“ Quand je pense qu’il me compare à la muse  du célèbre  Léonard de Vinci , quelle désillusion en voyant ce laideron exposé aujourd’hui , il y a vraiment de quoi se plaindre. On dirait franchement que je viens  de finir une bouteille de pinard et que je vais m’adonner à une sieste réparatrice “

Reinaldo voit poindre son courroux mais n’en a cure ,  pour  le public qui opine du chef en voyant son œuvre, son talent n’est pas en panne ,  si elle ne comprend  pas la parodie tant pis pour elle , il ne va pas plaider sa cause , il peindra toujours et encore comme il l’entend et ce n’est pas un modèle mécontent qui va lui faire changer d’avis .


Lundi soleil

lundi soleil juillet rouge

Pour lundi soleil de Bernieshoot un clic sur le logo.

Nous continuons de voir rouge pour ce mois de juillet mais rassurez vous pas de colère à l’horizon , juste quelques objets de cette couleur.

P7090434

R   ien    qu’une    drôle  de  pomme

O    fferte      à     notre      regard

U  n    objet    qui    pique  un fard 

G uide  nos  deux   yeux en somme 

E vinçant  le moindre  ton blafard. 


Lundi soleil

Pour ce mois du rouge chez Bernieshoot un clic sur le logo

lundi soleil juillet rouge

P7020344

Un petit chaperon rouge rencontré au jardin éphémère de la place de la comédie d’où provient également l’illustration de mon billet d’hier.

R  ivalisant d’ardeur sous Phoebus  tenace

O  ndées programmées jamais ne lassent 

U  ne   à  une  les  corolles  se  prélassent

G  alvanisées par la fraicheur  de la place

E n  bénissant    cet  instant trop  fugace


Lundi soleil

lundi soleil juillet rouge

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo .

Pour ce mois de juillet la couleur retenue est le rouge , si son petit frère sauvage le coquelicot envahit à nouveau les cultures pour le plus grand plaisir des yeux , j’ai choisi de vous présenter la version cultivée le pavot .

P5230070

P    étales     satiné     de     rouge   franc, 

A   u   vent    comme   les   voiles  fasèyent.

V  ers Phébus monte un chant  sans pareil 

O  de   à   la   caresse    du   jour  naissant

T out   en  velours  pour  séduir’  l’  abeille.

P5230071


Le carré magique d’Asram et Gavin

 

Lilou à la barre des croqueurs de mots nous propose d’utiliser ces images comme un escargot , comme un chemin, comme une marelle, vous pouvez vous laisser porter par les couleurs, les odeurs que les images et pourquoi pas une musique convoquent .

 

mosaique-defi-du-3-octobre

 

Asram et Gavin sillonnent la galaxie dans leur vaisseau spatial  depuis des années . Aujourd’hui leur souhait le plus cher va se réaliser , grâce à l’ingéniosité de leur père ils pourront se rendre sur la planète bleue  en cliquant sur un carré magique composé d’images terrestres  et apposé à leur tableau de bord .

“ à toi l’honneur Asram, tu es l’ainé , quelle case choisis -  tu ? “ demande Gavin

“ J’ai bien envie de commencer par l’écureuil “ répond Asram

Il presse la touche et en quelques secondes les deux jeunes gens se retrouvent en pleine forêt .  L a télétransportation est depuis longtemps maitrisée  par les hommes envoyés dans l’espace  et ils n’ont donc nullement besoin de leur vaisseau pour parvenir à cet endroit . La brume commence  doucement à se lever révélant les ors des bois . Sur la pierre moussue l’écureuil décortique consciencieusement une noisette . Les apercevant il s’élance au faite d’un grand hêtre .

“ Regarde la case a disparu nous devons appuyer sur une autre, les clochers au bulbes dorés tu veux bien ?  “

“ C’est parti “

Ils sont au pied d’une sorte de monastère aux clochers rutilants . Les cloches retentissent instaurant une atmosphère particulière , ici elles ne sont pas jouées  à la volée mais à la coptée .

 

“ J’essaierais bien de tirer le battant avec une corde moi aussi, on y va ?  “  propose Asram

Aussitôt la case s’efface.

“ Allez continuons en déroulement sénestre, je suis curieux de savoir où nous allons être transportés  “ dit Gavin

Aussitôt dit, aussitôt fait, les voilà tous les deux des aiguilles à tricoter à la main  devant un panier rempli de pelotes colorés , dans une grande salle ils participent avec d‘autres candidats tricoteurs à la réalisation en un temps record de la plus longue écharpe .  Un peu perdus au départ dans les mailles à rattraper ils finissent par trouver la bonne méthode et garder le rythme jusqu’à ce que retentisse la sonnerie de fin . Ils posent l’écharpe sur l’épaule , en un instant la case disparait à nouveau .

Gavin effleure  l’image des ruines comme si son doigt allait encore accentuer la chute des pierres . Ils se retrouvent en plein travaux de restauration d’une forteresse avec d’autres jeunes gens et jeunes filles , le vent souffle fort et ils ont parfois du mal à entendre ce que leur dit le responsable du chantier .

“ Attention à ne pas mélanger les pierres , les motifs sculptés vous aideront à bien repérer les emplacements “ conseille le responsable

Asram soulève une pierre et aussitôt la case devient noire . De suite il continue avec la case des motifs colorés . Le voilà avec son frère en plein jardinage dans des hortillonnages , les cygnes les observent en espérant que quelques graines s’égarent à leur portée . Ils cueillent un plein panier de dahlias  et se dirigent vers leur embarcation . Gavin commence à régulariser les tiges quand   la case s’efface .

Ils se rendent maintenant au kiosque de la place centrale de cette ville étrangère , à cette heure elle est déserte , un concert doit avoir lieu le soir , ils doivent s’assurer que tout est prêt pour accueillir les musiciens et le public. Ils traversent la chaussée quand le  taureau de la case voisine prend vie au son d’un flamenco endiablé . Les voilà transportés dans une arène où l’animal se met à danser

 

Puis le tempo se calme et le décor à nouveau change, les voilà sur la plage , la valse de l’écume blanche porte sur l’ archer un  tourbillon de notes langoureuses , plus loin le violon dans les mains d’une jeune femme appelle avec  mélancolie un amour oublié . Les deux jeunes gens n’ont pas le temps de se reposer à l’hôtel de la plage  , ils profitent juste de l’étonnant parfum  émanant des fleurs roses grimpant le long des murs . Ils retrouvent avec un certain étonnement les voitures du passé , qu’il est drôle de conduire ce genre d’engin !  un levier de vitesse  voilà bien longtemps qu’ils n’en ont pas vu .  La plage, les dunes s’envolent pour laisser place à l’asphalte qui progressivement  disparait. Les voilà au beau milieu d’un champ de blé , une rivière de coquelicot  les incite à la pause . “Comme un petit coquelicot mon âme ,  un tout petit coquelicot”   ils ne peuvent s’empêcher de fredonner l’air de cette chanson  (ici ) .

“Arrête s’il te plait on croirait entendre un canard “ ne peut s’empêcher de dire Asram . Aussitôt ils se retrouvent près de la rivière que traverse en cancanant un colvert hybride . Sur la berge d’en face une petite fille au tea shirt rouge les observe , c’est vrai que depuis qu’ils sont partis sur terre ils n’ont pas quitté leur combinaison d’invisibilité comment peut elle les voir ? Les lunettes ou son âme d’enfant,  mystère . Tout doucement la petite fille disparait pour laisser la place à un chemin de roses , une belle maison leur  tend les bras , ils se laissent griser par les senteurs du jardin, ils aimeraient retenir le temps mais celui – ci leur glisse entre les doigts, et bientôt  le carré magique  est définitivement  noir…

 


lundi soleil

lundi soleil juillet  rouge

Pour aller chez Bernie où l’on décline le rouge cliquez sur le logo

Pour illustrer cette couleur  du mois de juillet, j’ai pensé à ce groupe de musiciens aperçus devant la mairie d’Amiens pour accompagner un mariage . Joie rayonnante autant par les accords des percussions que par le visuel des tenues .

IMGP2201

IMGP2202

à l’opposé  de la joie engendrée par cet évènement je vous invite  à regarder  “l’affiche rouge d’Aragon “, merveilleuse chanson interprétée par Léo Ferré .

Le rouge comme vous pouvez le constater est une couleur qui nous parle autant d’amour que de violence. Je me suis tournée un peu vers le symbole et je note que jusqu’au xixe siècle, le rouge restera la couleur des mariées, en étant considéré comme plutôt féminine, à l’opposition du bleu, elle masculine. Aujourd’hui, le rouge conserve sa symbolique de couleur chaude et excitante, forte et saillante, en représentant le présent, la chaleur et la vie. Le rouge est la couleur qui a le plus d’impact sur nos fonctions physiologiques. C’est sans doute pour cette raison qu’on l’a toujours associée à la joie, la passion, la sensualité, et au désir. Le rouge, couleur du sang, évoque également la guerre, la destruction, la colère, le pouvoir, la violence, la conquête, l’agressivité ne dit on pas voir rouge, et rouge de colère .

 

 


Rouge

Pour le défi des croqueurs de mots Lilou nous propose un jeudi poésie avec la couleur rouge .

IMGP3025

Rire

Ou sourire

Utopie ici  bas ?

Guère pire

Être

Rêver

Oubli  banni

Un temps suspendu

Géant sursis

Être

Rester

Oreille  tendue

Une  écoute attentive

Garde  vue

Être

IMGP9127


La femme à la robe rouge ….

croqueurs de mots

Lilou nous propose un début de scénario :

Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse. Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.

Ecrire le film ou l’histoire  avec les contraintes suivantes :

Vous devrez utiliser les verbes : caqueter, rêver, applaudir, s’ébaudir, refroidir

Les noms : portail, violon, gazon ; galurin, hérisson, allure, caraco.

Les adjectifs : opportun, guilleret, pâle, maudit, violet.

pb130683

Clap c’est parti

  • Plan d’ensemble

Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse. Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.

  • Flash back
  • plan rapproché à l’intérieur du bus , zoom sur les voisines de la femme et sur Helen la femme à la robe rouge  .
  • Helen voix off

“J’en peux plus ! et impossible de bouger le bus est bondé “

  • travelling dans tout  le bus

“ces maudites pipelettes  en caraco n’ont pas arrêté de caqueter tout le  long du trajet. Et toutes guillerettes  de s’ébaudir sur la  photo du petit dernier avec le galurin du père Mathieu , pour un peu il faudrait  applaudir à chaque cliché de l’album du smartphone .  Dieu sait si j’ai autre chose à faire  .”

  • Retour sur le premier plan
  • plan taille

Sous le choc l’homme qu’elle vient de bousculer lâche l’étui de son violon  

  • Gros plan  sur le visage de l’homme qui devient pâle puis travelling arrière et panoramique .
  • zoom sur la chute au ralenti de l’étui au capitonnage violet qui s’ouvre au milieu de la route .
  • Champ /contre champ

“ dites moi que je rêve , c’est à vous  les billets sur la route “

“ Si tu ne veux pas que je te refroidisse de suite , t’as intérêt à la fermer, c’est pas le moment opportun pour discuter. Avance ! ne ralentis pas l’allure tu vas m’aider, tu ramasses les billets   “

“ ça ne va pas non, je  ne veux pas finir aplatie comme un hérisson  ?”

“ T’as pas le choix , ma grande !”

  • Contre plongée sur le renflement de la poche de la veste de l’homme .
  • travelling avant jusqu’à l’étui du  violon .
  • Plan d’ensemble

Les deux personnages se précipitent pour ramasser les billets . Les voitures les frôlent en klaxonnant .

Helen  et  l’homme , courent jusqu’au portail de la maison d’en face .  Un dogue allemand guette  sur le gazon .

  • Zoom sur la tête du chien .

Dogue Bleu

  • Champ/contrechamp des deux personnages

“ Ouvre ! “

“ Non !”

  • Plan taille

Il appuie le pistolet dans le dos d’Helen , ils entrent . Le chien se lève et vient faire la fête à l’homme , prend le bras d’Helen qui hurle et l’entraine à l’intérieur devant sa gamelle vide et dit :

“ C’est pas parcequ’on a un maitre un peu border line qu’il faut l’empêcher d’acheter ma réserve de “ Crocplan “

Gros plan sur le sachet de 15 kg de Crocplan .

Clap de fin

 

 

 


“Qu’est ce donc” solution .

IMGP9848

Oups là ! je ne maitrise plus la tête en bas en m’approchant , nous voilà entrainés dans un monde bizarre où la notion d’équilibre est toute particulière,  serions nous projetés dans l’espace poétique  où l’infini de l’illusion s’ouvre à nous où la distorsion de la matière devient règle ? . Peut être car je vous livre la solution de l’objet présenté sur le billet précédent :

C’est l’œuvre “sans titre” (2008) d’ Anish Kapoor né à Bombay en 1954 et travaillant à Londres , présenté actuellement au centre Pompidou Metz dans le cadre de l’exposition “Phares”.

D’un diamètre de 302 cm et de profondeur 150 cm, elle est réalisée en fibre de verre , résine et peinture . Sa surface minutieusement polie réfléchit l’environnement en le renversant . J’ai testé en m’avançant sur  la ligne limite c’est vraiment hallucinant , j’ai eu l’impression de plonger dans le vide . Cette sensation est due à l’utilisation du miroir concave qui bouleverse notre perception du plein et du vide , du matériel et de l’immatériel , de l’extérieur et de l’intérieur .

AUSTRIA ART KAPOOR

“ L’art abstrait , et en particulier la sculpture , travaille cette idée que le spectateur participe à la fois avec son corps et sa mémoire …Quand la mémoire et le corps parcourent , traversent une œuvre d’art , quelque chose se passe , quelque chose change”

“ le rouge crée des ténèbres beaucoup plus sombres psychologiquement et physiquement que le noir ou le bleu” a commenté l’artiste .

Une autre vue avec un aperçu de la taille et de l’effet .

IMGP9840