Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “temps

Qui suis je …

Lettre au Père Noël :

Pour les croqueurs de mots ABC ( clic ) nous demande :

Écrivez une phrase qui parle de vous, sans vous décrire, mais à travers laquelle, ceux qui vous connaissent, à coup sûr vous reconnaîtront, pas de nom, pas d’âge, pas de lieu d’habitation,  exemple Domî pourrait écrire :

"Croqueuse de mots tout en étant Amiral, je tiens bon la vague grâce à mes moussaillons"

IMGP9684

Je ne sais pas si j’ai bien tout compris pour l’énigme à instaurer dans la phrase mais je propose :

À l’écoute du vivant,

Je passe encore  mon temps,

mais maintenant sans  être  sur les dents

Pour croquer la vie à chaque instant.


Jeu des acrostiches

TEMPORELLE ! Acrostiche n° 18 en attendant Jill

Pour le jeu des acrostiches chez Lénaïg un clic sur le logo .

WP_001566 - Copie

T  emps      qui   se  balance sur le  fil  de  l’’ éphémère

E pouse      la   matière   dans  la   musique  du  silence

M  ultiples   sont  les  facettes  de  notre vie sur  terre

P arées    d’un  halo  masquant  parfois  leur  apparence

O n  essaie  d’oublier  que  rien  ne dure en permanence

R estant  longtemps sur l’ image  d’une belle  fulgurance

E  n  espérant qu’elle ne devienne pas trop  vite chimère

L oin  de  l’éternité  le  temporel  prend  de  l’assurance

L aissant   son  empreinte  dans  nos  corps  en  jachère

E n  nous  incitant  alors  à  beaucoup  plus  de vigilance .

IMGP5816


Abécédaire anadiplose

Pour le nouvel abécédaire de Violette un clic sur le logo.

Cette semaine nous commençons par la lettre B

P4171448

Boire      joyeusement      à    la    source     des      mots

Mots    voyageurs   sur   les  chemins   du    temps

Temps  suspendu   au  fil  ténu de nos  maux

Maux  effacés  par la joie de l’instant

Instant violon , arpèges allant  crescendo

Crescendo  vibrant suivant son  propre  tempo

Tempo    de  l’aube  aux  balbutiements  du    jour

Jour    de    fête   paré  de   ses   plus   beaux    atours.

Gisèle F 5/05/2018

En pause   billet programmé

Bon week – end à toutes et tous

 


Safoine

images-copie-1

Pour les prénoms à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

Voici Safoine maitresse Jill encore bien présent dans certains départements .

IMGP5247

S  ouriant   il   rêve   que  le printemps

A  vec  lui  ne  sera  pas  trop méchant

F inir la saison prendre tout son temps

O  ubliant que mars est bien changeant

I l   ne se doute pas des inconvénients

N eige  et  gel ne sont là qu’un moment

E t  triste  pour  lui est le dénouement.


Tôt le matin ….

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4

Pour l’atelier 55 de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots à insérer : Fossé, terme, passage, questions, durer, remarquer, activer, confier     ou  10 mots commençant par T

Tôt le matin, nous voilà parties , Volga et moi  , pour notre première grande sortie . Le temps est remarquablement sec ,  les températures  certes négatives mais pas question de s’en plaindre,  l’anticyclone  met un terme à une humidité bien trop désagréable  . Il suffit de s’activer un peu , d’allonger le pas pour que la sensation de froid ne dure pas . Une fois la route franchie, nous empruntons l’allée des marronniers, au passage je remarque que certains arbres ont du être abattus près du fossé ,  d’ailleurs la tronçonneuse confiée à des spécialistes de l’entretien des espaces verts est de nouveau en action un peu plus loin . Nous ne nous attardons pas et nous continuons notre marche en passant sous la voie ferrée . A ce moment précis un train arrive , Volga en raison du tapage occasionné , tergiverse , pas certaine de vouloir continuer, mais rassurée par quelques caresses, elle termine de traverser sans rechigner.

 P2210097

  Arrivées sur la passerelle,  des timoniers d’un étrange bateau nous attendent, un trio de choc  . Ils ne tremblent jamais quand les températures tutoient le zéro, même si contrairement à la plupart des oiseaux plongeurs leur plumage n’est pas complètement imperméable . En maintenant une fine couche d’air dans leur plumage,ils   s’adaptent de façon originale aux contraintes  de la thermorégulation et de la flottabilité au cours de la plongée, mais ont quand même besoin d’un séchage .Toujours à l’affût, la tête tournée vers l’hypothétique source de danger ils testent leurs tympans . Un bruit inconnu les trouble et hop tout le monde s’envole à tire –d’aile,  ça ne traine pas . Un tronc charrié par la rivière leur sert de  base , de là chacun à son tour se met au travail pour assurer le tableau de chasse .

P2210092

Parfois comme aujourd’hui ils ne sont pas les seuls à espérer se mettre à table , trois mouettes  au tempérament opportuniste , après avoir tourbillonné un moment dans le ciel viennent  se poser à côté des cormorans et comptent  bien saisir leur chance aussi . Dommage   pour elles , un tintamarre de tôles tombées d’un seul coup provoque la fuite de tout ce petit monde ailé.

Désolée, je n’ai pu photographier l’envol, les doigts engourdis ont trop tardé à bouger ( je n’arrive toujours pas à cliquer  avec de gants ) .

 


Le temps de me hisser …..

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

P8230774

Le temps de me hisser hors de la mare et je suis à vous. Ne croyez pas que je sois en attente de quelques friandises non , ici je ne manque de rien . D’ailleurs  mon copain Nestor  a sorti sa pancarte vous êtes prévenus .

P3070086

J’ai juste envie de discuter  un peu avec vous les visiteurs .

Je me présente Ute von Ganzerei , tous les jours je vois défiler devant moi des dizaines d’enfants et leurs parents . Ah la la, il y a de sacrés garnements, mais bon quand je  dresse fièrement mon cou comme ma copine Gertrude

P3070089

ils n’en mènent pas large les galopins et vont vite retrouver les jupes de maman ou la main de papa . Les canards  qui batifolent derrière moi ? Je n’ai pas choisi de vivre avec eux  , non, j’ai d’habitude pour compagnie   deux cygnes noirs  ,

P3070091

ainsi que Gertrude et Philomène

P3070087

 

mais  un jour ils sont arrivés et ne sont plus jamais repartis, s’installant à demeure pour toute l’année  .  Vu la qualité de la nourriture dans ce parc, les abris proposés pour passer la nuit et l’hiver ,je les comprends !  Cette facilité à trouver leur pitance   par n’importe quel temps leur change la vie . Plus question de se mettre en quête à tout moment pour subsister dans un coin propice  loin de tout danger. Enfin une bonne nouvelle pour ces colverts  qui évitent ainsi la saison de chasse et les tirs à la passée . Ils ne  sont pas  prisonniers,  non ils peuvent s’envoler à loisir mais  n’en éprouvent pas vraiment l’envie . Depuis leur arrivée j’ai pu assister à quelques naissances et je pense que bientôt nous allons être à l’étroit ici mais je ne m’inquiète pas, les responsables trouveront certainement une solution .

P8230773


jeudi poésie

Pour le jeudi en poésie des croqueurs de mots Martine à la barre, un clic .

thème la fin

jouet

La fin du jouet 

*

Le ciel se charge des assauts du temps

De la noirceur qui soudain l’assaille

Il sent la griffe du froid pénétrant

Sur sa peau,  petit jouet   tressaille.

*

N’’a – t –il pas toujours été très sage

Avec  cet enfant toute la journée,  

Même en prenant un peu plus d’âge, 

Est ce une raison pour l’abandonner ? 

*

Les beaux jours en images défilent

Se voilent ses yeux aux couleurs de pluie 

Sur le trottoir vulgaire ustensile,

*

Il sait que  bientôt ce sera fini.

Plus d’espoir de lumière dans sa nuit, 

La benne s’ ouvre grand et l’engloutit

Gisèle F 20/04/17 

 


Laisse jouer l’onde ….

 

Pour ce jeudi en poésie ABC  ( clic) nous propose un tour en barque.

P3280797

Laisse      jouer    l’onde

Au miroir  de  ton cœur,

Pensées    vagabondes,

Au plus près du bonheur.

*

Tu   mènes  ta  barque

Bien loin de tes soucis

Quand le rir’ embarque

Avec   tous   tes  amis .

*

Volent les silences

Au fil de  ronds sur l’eau 

Que l’instant balance

Avec un  tremolo.

*

Place à l’insouciance

En bouquet de printemps

Verte espérance

Donne du temps au temps . 

 


Le plus grand …..

getattachment_thumb

Pour imagecitation 29 un clic sur le logo

P3280813 

“ Le plus grand ouvrier de la nature est le temps “ Georges Louis Leclerc de Buffon

Ouvrier d’une délicatesse infinie quand il brode ses fleurs sur les branches des arbres.

Ouvrier aussi quand  il sculpte  notre littoral à sa façon, taillant par exemple inlassablement dans la craie tendre de la côte d’albâtre  

IMGP9248

Ouvrier encore  quand il permet à la nature de reprendre ses droits sur la pierre ou le fer ,comme ici dans ces anciennes fortifications du St Quentin

mars 09 P 021

IMGP3882


A la recherche du temps perdu ….

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo

Atelier numéro 20 + Récap de l'atelier no 19

A  la  recherche  du  temps  perdu,

V ers  quelle  destinée  transitoire,

E n   espace   oh  combien distendu,

C ourent nos  essences aléatoires ?

*

M  ille  pensées  volent en suspension,

A ffleurent  l ‘ouate  bleuté  du  ciel.

G  alantes    en    pleines  discussions

R    êvent  d ‘un   espace   intemporel.

I   llusions     volées   à   l’éphémère 

T endent  à  capter   toute  attention

T  ournée  vers  notre  mère  la terre

E n sublimant les corps  de transition.


pensées et expression du jeudi

Ce défi de Violette ( un clic sur le logo ) consiste à trouver une expression ou une citation le plus près de notre pensée du jour. Il ne s’agit pas d’un principe de vie mais d’une pensée simple, un état d’esprit du moment. Nous nous éveillons le matin avec des pensées différentes, contradictoires en raison des évènements de notre vie. S’il fait beau, la pensée sera différente d’un jour de pluie, l’humeur sera différente. Cela peut correspondre à une citation d’auteurs divers ou d’une citation personnelle.

prendre le temps

“Il faut savoir prendre son temps , ralentir, suivre ses instincts , goûter la sensualité au quotidien . C’est l’essence même de la vérité “

Calvin Klein


Compendieusement

 

Pour l’atelier de Lady Marianne  cliquez sur le cadre le mot à trouver est compendieusement qui signifie brièvement .

LE PETIT JEU DE LETTRES-

Faire des mots de cinq lettres au moins avec C N O M E P E S M E T I N E U D  à mettre dans un texte

 

P1270226 (2)

 

Le monde ce matin lui parait aussi flamboyant que la queue d’une  comète.  Le ciel qu’elle a sous les cieux depuis quelques minutes gomme d’un seul coup un épuisement pourtant bien réel  . Elle peste contre la  météo , cette menteuse invétérée qui commet souvent des impairs. En fin de compte la journée s’annonce vraiment sans la moindre ondée, les piétons d’ailleurs semblent nombreux à profiter de l’accalmie. Elle pense ,elle aussi, en profiter mais pas avant d’avoir terminé la correction de son paquet de copies , même si elle n’est censée reprendre son poste que la semaine prochaine .  Comme elle est à la diète depuis plusieurs jours,  elle se contente d’une compote de pomme  avec son café noir, modeste petit déjeuner certes, mais elle ne tient pas à retourner chez le médecin . Son ventre a beau se plaindre en émettant  des couinements indécents , elle mangera plus copieusement quand cette espèce de nausée permanente l’aura quittée.

Curieuse de savoir comment ses élèves ont traité  le sujet de la comptine ,elle saisit  la première feuille de la pile prend le temps de lire consciencieusement , pas étonnée de trouver ce “compendieusement” inscrit dès les premières lignes . Son auteur   est une excellente élève posée , poète  à ses heures et sachant vraiment utiliser les documents donnés . Aucune semonce n’a jamais été nécessaire à son encontre depuis qu’elle est son élève , cela compense largement les manques de certains de ces camarades . Mais cette fois ci aucune  déception ne l’attend ensuite en lisant les autres devoirs , visiblement l’activité théâtre porte ses fruits ,  le fait de se frotter à la scène booste vraiment ces jeunes comédiens . Dopée par ces bons résultats elle ne ressent plus ses tempes douloureuses à la fin de sa lecture .

 P1270227


imagecitation 11

Oyez, oyez , la nouvelle version d’imagecitation est arrivée , comme d’habitude vous avez un mois pour participer soit en illustrant les citations avec une photo ou création , accompagnées ou non d’un texte ou si vous préférez en trouvant  une citation que vous associez à une ou plusieurs de mes photos  agrémentées d’un texte ou non .

Vous mettez le lien vers votre billet en commentaire ici ce qui me permet de ne pas vous oublier lors du récapitulatif .

En photos voici mes propositions :

 

P6120182

P1040034

 

IMGP0009

Et pour les citations j’ai choisi celles – ci :

 

“ Quand la science rend service aux uns …ça retombe toujours sur le nez des autres “ Francis Blanche

“ S’entendre comme larrons en foire “ proverbe

“ Le temps fuit sans retour” proverbe

 

Bonne fin de semaine à toutes et tous

Bisous


Givre et glace

Pour l’abécédaire de Violette cliquez sur le logo 

ABECEDAIRE PHOTO (1)

Il s’agit de trouver une photo dont le thème principal commence par la lettre G

Associer cinq mots commençant par G dans un petit texte concernant  l’image

J’ai choisi le thème givre et glace illustré par une photo prise par mon mari ce matin lors de la promenade de Volga .

IMGP0511

 

G rand frisson sur grève endormie

I nstant de stupeur où la glace

V ole le mouvement fugace

R este la griffe du froid ami

E mpesant les roseaux en place.

 

G igantesque emprise du temps qui casse ,

L es murs  gémissent sous les gifles d’antan.

A ux esprits du vent, l’homme a cédé  la place,

C herchant ailleurs un refuge moins attristant

E n oubliant ici, ses premières traces  .


Vos participations pour imagecitation 10

  Tout d’abord je vous remercie beaucoup d’avoir répondu présentes à cette imagecitation 10; voici avec un peu de retard, du aux multiples sollicitations pendant les travaux, vos participations . Comme d’habitude vous n’avez pas manqué d’à propos et d’imagination. L’interprétation des photos et le choix des citations a donné lieu à de bien beaux écrits.

Si par hasard  un billet m’avait échappé, veuillez m’en excuser et me le signaler, je l’ajouterai sans tarder à ce récapitulatif . N’oubliez pas de cliquer sur les images pour voir le billet dans son intégralité chez les participantes .

Bonne journée à toutes et tous

Bisous

Colette

imagecitation-10

imagecitation-10-nc2b0-2

imagecitation-10-nc2b03

Tite Lili

pour-gisele-image_thumb

Jill

IMGP9510

Mireille

IiYcXjDQE_rXR1TGKle7ov71cec@500x666

Claudie

gisle-2_thumb

Lady Marianne

PB230001

Josse

101483283 

Mandrine

 cdc70879_thumb

Clio

701612CHATSGRIS1

Maloween

dscf4217


Perrine

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill cliquez sur le logo

images-copie-1

P1060057

Perrine est une fée  au talent indiscutable, avec elle  la moindre brindille devient une rivière de diamant,

P1060075

la moindre feuille un bijou étincelant  .

P1060056

Hier matin je l’ai surprise en plein travail et lui ai demandé sa recette. Voilà les conseils qu’elle m’a donnés : 

P       our la magie de cet instant

E nsemencez  beaucoup de blanc

R                 épétez si insuffisant

R       etenez bien aussi le vent   

I     l est souvent trop turbulent

N ’ oubliez surtout pas vos gants

E     t enfin prenez votre temps.

Et pour vous un petit diaporama


Imagecitation 2 bis

 

IMGP9716

Je m’aperçois que je ne vous ai pas proposé ma citation pour cette photo prise dans le cadre de l’exposition 1917 du centre Pompidou Metz. Vous pouvez voir d’ailleurs ci dessous une partie de l’immense vitrine des obus sculptés et autres œuvres des tranchées .

IMGP9715

Mais je vous conseille vraiment un petit clic sur le blog de Marc ici pour avoir une idée véritable de l’importance de cette présentation.

Voilà maintenant la citation qui m’est venue à l’esprit quand j’ai regardé cette pendule .

« On prend ce qui vient, au moment ou ça vient, on ne lutte ni contre la guerre, ni contre la vie, ni contre la mort, on fait semblant que le seul maitre du monde c’est le temps »   Sébastien Japrisot dans “un long dimanche de fiançailles”

Si vous n’avez pas lu ce livre je vous le conseille , un petit extrait pour vous donner  une idée de ce qu’écrit cet auteur dont l’œuvre a été adaptée au cinéma par Jean pierre Jeunet

« Mathilde ne sait si Manech l’entendait, dans le brouhaha de son enfance, dans le fracas des grandes vagues où elle plongeait à douze ans, à quinze ans, suspendue à lui. Elle en avait seize quand ils ont fait l’amour pour la première fois, un après-midi d’avril, et se sont juré de se marier à son retour de la guerre. Elle en avait dix-sept quand on lui a dit qu’il était perdu. Elle a pleuré beaucoup, parce que le désespoir est femme, mais pas plus qu’il n’en fallait, parce que l’obstination l’est aussi. Il restait ce fil, rafistolé avec n’importe quoi aux endroits où il craquait, qui serpentait au long de tous les boyaux, de tous les hivers, en haut, en bas de la tranchée, à travers toutes les lignes, jusqu’à l’obscur capitaine pour y porter des ordres criminels. Mathilde l’a saisi. Elle le tient encore. Il la guide dans le labyrinthe d’où Manech n’est pas revenu. Quand il est rompu, elle le renoue. Jamais elle ne se décourage. Plus le temps passe, plus sa confiance s’affermit et son attention”


Le ruban ……

Pour l’atelier de Filamots c’est ici les mots :

Habituel, densité, ruban, passer, surmonter, dessert, aucune, débusquer, brisure, dormir

la clé du temps