Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “territoire

atelier 91 Ghislaine

Défi écriture no 71 .

Les mots :

Possible, position,mouvement, montrer, code; couleur, confisquer, résigné ( adjectif) ou thème espoir.

IMGP9097 Au moment de la reproduction le mâle se perche bien haut pour être bien vu de ses congénères. Il  adopte la meilleure position pour montrer qu’il a bien compris les codes de défense de son territoire . Qu’un autre mâle se présente pour le  lui confisquer , alors il est possible qu’il en voie de toutes les couleurs . Résigné à céder la place ? lui ? jamais ,  il est capable de se battre violemment  pour rester le seul maitre à bord, exhibant son plastron rouge dans un mouvement de défi pour que l’intrus recule . C’est vraiment vital pour lui , un rouge – gorge sans territoire meurt au bout de quelques semaines . Vous reconnaitrez facilement le tic métallique qu’il émet en staccato  quand il est inquiet ou stressé mais son chant autrement est très mélodieux comportant de nombreuses notes sifflées ou roulées.

J’ose espérer qu’il continue à enchanter encore longtemps nos jardins et nos parcs et qu’enfin cessent toutes ces captures barbares dans le sud de la France . Bien que protégés depuis 1976, il continue à être la cible des braconniers pour leur chair et pour leur chant .  L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage a révélé un véritable trafic qui rapporterait plus que la drogue , le rouge gorge se négociant à 40 euros pièce et le chardonneret à plusieurs milliers d’euros . Dernière saisie ( clic ici ) en janvier 2019,  1900 pièges à passereaux , 75 oiseaux morts et 12 chardonnerets vivants .


Aujourd’hui pas d’histoire …..

Atelier no 8 + Récap 7. Le Lipogramme.

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

P9290011

Aujourd’hui pas d’histoire,  non, je vous emmène sur les chemins non pas de la gloire mais de mon terroir .  Un territoire que quelques sentiers traversent d’un promontoire à un autre, 

PA130196

avec un observatoire près de chez moi qui vous permet de  repérer tous les édifices notoires de la ville . Les corneilles ne se sont pas privées d’en faire leur perchoir avec les salissures visibles d’un dortoir . Il est même possible de s’y asseoir quelque temps , le vent d’hier ne nous a pas incitées à le vouloir .

PA130197

Nous sommes partis de cet observatoire à travers bois et vergers conservatoires .

P9290014

Vous avez peut être encore en mémoire  les fruits de la saison passée, mirabelles et quetsches typiques du terroir mais ils ne sont pas les seuls à pouvoir être croqués chemin faisant, pommes et poires sont à portée de main et vous ne risquez pas de déboires  en les prenant , un certain nombre d’arbres continuent à croitre sans que personne ne s’en occupe, tout comme la vigne d’ailleurs. Certaines grappes de raisin franchissent allègrement tous les obstacles végétaux comme pour se rendre directement au pressoir

P8300615

  Il faut dire que sur ces côteaux la vigne était bien présente autrefois comme en témoignent le nom des rues du quartier de la ville situé à leurs pieds. Certains ont déjà compris qu’il n’était pas illusoire de lui redonner sa place .

P9290019

Après les vergers conservatoires de la mairie de Metz l’espoir de revoir des vendanges prépontoises renait aussi  , ce savoir faire qui a connu son plein essor au 19 ème siècle ( on dénombrait 45 vignerons )   n’a pas disparu complètement avec les maladies de la vigne apparues à la fin du siècle .

PA130206

PA130207

En parcourant aussi les coteaux vous aurez  la chance d’apercevoir quelques équidés qui prendront votre main pour une mangeoire , attention à ne pas laisser trainer vos  doigts 

P9290006

La mâchoire est puissante et  la morsure non dérisoire .

P9290008

Il existe aussi des dortoirs particuliers pour chevaux et ânes , des forts adaptés avec autour un grand espace de liberté , ils ont l’air d’apprécier non ? 

P9290021

P9290025