Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “vilain

Non mais ce n’est pas possible …..

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 100 de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots : Lâchement, mines, année, casser, grimacer, symptômes, vilain, silence.

P6240059

“ Non mais ce n’est pas possible, moi le fidèle destrier, qui l’accompagne partout,  elle m’a lâchement abandonné au pied de ce mur. Pour faire quoi ? la photo de l’année sans doute, un peu plus loin de l’autre côté du pont . Je vous jure comme si elle ne les avait pas remarquées ces vilaines bestioles avec leurs mines suspectes.

P6240060

Leur silence ne me dit rien qui vaille…. tiens qu’est ce que je disais,  les voilà qui s’avancent . Je sens que le malaise vagal n’est pas loin , je commence à ressentir les premiers symptômes , j’ai le châssis parasympathique qui tique, des picotements cotons plein le guidon  et la béquille qui s’entortille . Si j’essayais de grimacer histoire de voir leurs réactions ? Je sais à l’arrêt je ne casse pas trois pattes à un canard ou à une oie en l’occurrence ici, mais on peut toujours essayer .

P6240062

C’est bon pour les deux blanches,  mais la dernière du trio ne s’en laisse pas compter et elle me nargue en  m’empêchant de filer en douce … Vous croyez qu’elle va m’entendre ?  Reviens vite me chercher …… au secouuuuuuuuuuuurs  !!!   ”

P6240064


Jeu des acrostiches

FRIPOUILLERIES, mot pour l'acrostiche n° 20 en attendant Jill

Pour le jeu des acrostiches chez Lénaïg un clic sur le logo , cette semaine fripouilleries  .

P2060369

F  ort    rusé  ce  filou ,  pour  arriver  à  ses  fins

R  ien  ne  l’arrête,  pourquoi donc être honnête ?

I  l   dit   que  le   mensonge   n’est   pas  si  vilain

P our   avoir    ce   qu’on   veut   sans  casse – tête

O bservateur   hors   pair   il  a  les  clés  en main 

U n  faux  en  écriture  et  pour  lui  c’est  la  fête

I l  garde  la  tête  froide,   c’est   un  sacré   malin

L  a   loi    pour    lui   se   doit   d’être  contrefaite 

L  es  ruses,   il   les   connait   en   parfait  aigrefin

E  n   douce   toujours  sans  se  mettre  en vedette

R estant   dans   l’ombre,   tel    à   l’affut   le   félin

I l   tirera   bientôt  les   fils   de  ses  marionnettes

E t  au  grand  jour  finira  par  apparaitre  son  butin

S tupéfiant  les  victimes  par  l’ampleur  de  la dette.