Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “Vosges

Détesté/aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois donc ce 30 novembre, Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

Résultat de recherche d'images pour "flamme giselefayet"

Cette fois ci je ne peux passer les “détesté” .

D’abord j’ai détesté apprendre la mort du mari de Laura VC  , croqueuse de mots que je rencontre aussi dans la cour de récré de Jill Bill .  Les mots sont difficiles à trouver pour essayer d’estomper la douleur de l’absence mais sache que je suis de tout cœur avec toi Laura .

Le coucou du vendredi, haïku, senryû, tanka, thème:

J’ai détesté dire au revoir à Lady Marianne qui, elle aussi, est partie rejoindre d’autres cieux  la semaine dernière. J’avais l’habitude d’aller régulièrement sur son blog depuis des années, voir  ses réponses  à différents défis , poésie, peinture, écriture, photos  et de participer au petit jeu de lettres auquel j’étais vraiment accro.  C’était un rendez – vous journalier incontournable que de cliquer sur “ma chienne de vie .com” et de retrouver ses coups de cœur, ses batailles .

La blogosphère, oui est en deuil depuis ce samedi 23 novembre, nous la savions malade mais n’avions pas pensé à une issue aussi brutale quand elle nous a annoncé son entrée à l’hôpital. Nous sommes toutes et tous encore sous le choc et toutes nos pensées les plus sincères vont à sa famille et ses amis qui sont dans la peine . Lydie tu nous manques.

Résultat de recherche d'images pour "flamme giselefayet"

Il est très difficile d’aborder les “aimé” à la suite des mots déposés précédemment .

Mais ce mois de novembre j’ai aimé :

PB010101

  • Mon escapade dans les Vosges pour l’anniversaire de notre fille , un rendez vous familial où le soleil était bien présent dans nos cœurs à défaut de briller à l’extérieur .

PB030145

  • Découvrir “l’œil extatique”, l’exposition consacrée à Sergueï Eisenstein au centre Pompidou Metz  en famille . Il faudra que je vous en montre plusieurs tableaux prochainement , je viens de m’apercevoir que je ne vous ai parlé que d’ Opéra monde” .

PB160148

  • Notre sortie blog du mois avec Mireille, Annie, Yvonne – Anne où  nous avons pu voir toutes les expositions présentes au centre Pompidou Metz , une superbe après – midi passée ensemble comme à chaque fois .

PB224477

  • Le vidéo mapping “ la lanterne du bon dieu” créé pour les 800 ans de la cathédrale de Metz , une promenade féérique dans l’histoire de l’édifice et du temps des bâtisseurs .
  • Fêter l’anniversaire de ma moitié avec ma petite tribu .


Rendez–vous reflets

117527701

Pour les rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Je vous propose pour ce jeudi quelques reflets vosgiens .

Tout d’abord ceux du musée de l’image d’Epinal , un dimanche où la pluie s’était invitée le matin .

P7284403

Puis nous retrouverons la Moselle toujours dans les Vosges,  particulièrement bien appréciée par Volga lors de la plus chaude journée du séjour , là il n’était que 8h 20 .

P7254310

Enfin nous irons faire un petit coucou à Fripouille doublement présente .

P7294410

Bon jeudi à vous toutes et tous


Detesté / aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois , Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé. Voici avec un peu de retard mon détesté /aimé du mois de juillet .

J’ai détesté

  • Cette canicule qui a non seulement épuisé nos organismes mais ceux des quatre pattes qui nous entourent et du vivant en général . En promenade dans les Vosges nous avons trouvé de nombreux poissons morts dans des cours d’eau asséchés .

P7254308

  • Ces incendies  qui n’en finissent pas de s’allumer un peu partout avec cette sècheresse installée depuis un bon moment . Nous avons même eu droit à un départ de feu le long de notre immeuble, heureusement  sans gravité car par chance ce soir là il n’y avait pas de vent et les pins d’à côté n’ont pas souffert .
  • Les incivilités s’apparentant de plus en plus à une forme de  violence.
  • Devoir recommencer les séances d’inhalation pour Babouche cette fois – ci avec une machine pour plus d’efficacité  

J’ai aimé :

P7020147

  • Découvrir avec Mireille du Sablon notre jardin éphémère de la place de la comédie à Metz , profiter de cet ilot de verdure et  des brumisateurs installés dans certaines allées et noter toutes les références au dérèglement climatique sans oublier ce clin d’oeil au cinquantenaire des premiers pas de l’homme sur la lune .

P7020160

  • Prolonger cette promenade par l’exposition des nouveaux diplômés de L’ESAL.

P7134215

  • Découvrir à vélo une partie du parcours violet ( Street Art) de Constellations depuis l’Agora .

P7140826

  • Sauver le trio de gallinacées trouvé dans le parc en face de chez moi d’une mort certaine et retrouver la propriétaire mais revers de la médaille, cette dernière  qui les avait dans un appartement depuis quatre mois ( oui , oui vous avez bien lu ) les a donnés à ma voisine de jardin et les habitants des immeubles proches  ne sont pas ravis du tout quand Julius le coq se met à chanter ….

P7040179

  • Découvrir le nouveau mapping de la cathédrale ainsi que l’installation Submergence au musée de la cour d’or (clic ici si vous ne l’avez pas vue) .

P7134180

  • Assister avec Mireille du Sablon à plusieurs spectacles du festival Hop Hop , des spectacles de rue très variés où l’ humour  régnait en maitre incontesté.

P7204252

  • Notre rendez – vous avec le Classic Metz’ival 2019 en l’église St Maximin et St Martin , un plaisir toujours égal de retrouver ces artistes de talent qui font vibrer l’âme de la musique .

P7274363

  • Mon escapade dans les Vosges au domicile de la tribu ( celle – ci étant partie outre atlantique ) .

P7264327

  • Retrouver les deux félins  restés au foyer elles  ne se sont pas privées de nous apporter régulièrement de petits cadeaux à domicile , souris, orvet, chauve souris et autre campagnol.

V__D3D9

  • Quel régal de pouvoir trouver un peu de fraicheur les premières nuits du séjour , de voir tôt le matin un chevreuil sauter le chemin bordant la Moselle à quelques mètres de nous ( Volga et moi ), de se rafraichir dans les eaux claires de cette rivière et d’apercevoir une écrevisse qui veut vous serrer la pince .

P7264340

  • Les sentiers de la photo nous ont aussi  bien plu, des œuvres vraiment de toute beauté et une promenade bien agréable en hauteur , ci – dessus un cliché de Paul Starosta qui nous montre des graines exceptionnelles  de tous pays .

P7284371

  • Visiter le musée de l’image d’Epinal, une manière  originale de décliner toutes les facettes de l’imagerie et une exposition très intéressante “ images sur les murs,  de Bessans à Pont Aven” .

P7294419

  • Nous avons butiné avec plaisir ,comme cette belle –dame,  tous les petits bonheurs du jour de notre séjour vosgien .

 


Détesté/aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  27 octobre  ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

Comme d’habitude je commence par ce que j’ai détesté

  • Toujours et encore les catastrophes naturelles, qu’elles touchent notre pays ou d’autres comme l’Indonésie 
  • La violence qui ne cesse de s’étendre dans les villes, je ne sais si elle est plus médiatisée mais les agressions sont de plus en plus violentes .
  • Voir qu’un ado puisse menacer un professeur pendant qu’un autre filme la scène dans une salle de classe.

Par contre j’ai aimé

PA130108

  • Voir se mobiliser de nombreuses personnes pour envoyer un signal d’alerte à nos dirigeants avec cette  marche pour la planète. Même si je considère que chacun d’entre nous doit faire le maximum à son niveau pour lutter contre le réchauffement , il est des secteurs où la décision doit être prise à grande échelle, le choix de l’énergie, des transports , du mode de vie, de la gestion de la forêt de l’urbanisme , je pourrais encore rajouter de nombreuses catégories mais ce n’est pas le but de ce billet .

PA190179

  • La douceur de ce mois d’octobre qui nous a permis de profiter largement de la magnifique palette automnale lors de nos sorties .

PA123319

  • Découvrir la beauté des ciels d’octobre quand le crépuscule s’approche.

P9303170

  • Notre sortie familiale à Scy Chazelles où animations et exposition étaient au rendez – vous .

PA063211

  • Notre sortie entre amies pour la fête des  jardins fruitiers de Laquenexy. C’est toujours un grand plaisir de cheminer dans cet immense jardin à la découverte de toutes  les plantations judicieusement agencées et de découvrir les nombreuses animations s’y déroulant . Un plus, partager ce plaisir en bonne compagnie .

PA133331

  • L’inauguration de l’Agora, notre nouvelle médiathèque, et les nombreuses animations pendant les dix jours qui ont suivi.

IMGP9012

  • Voir que la nature en pleine ville n’est pas une pure figure de style sur un panneau mais bien une réalité, le jour où j’ai vu ce faisan à quelques mètres devant moi.

PA243455

  • Nos promenades dans les Vosges avec notre petit fils Timéo que nous sommes allés chercher cette semaine.

Ne vous étonnez pas, à ce propos, si ma présence est décalée sur vos billets, nous sommes fort occupés en ce moment, car nous sommes souvent de sortie .

PA233450

 

Bon week – end à vous toutes et tous


détesté /aimé

maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois (donc ce  29 septembre ), Renée  (clic)  nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé.

J’ai détesté la permanence des catastrophes naturelles dans le monde aussi bien les tremblements de terre, les tsunamis, les inondations  que les incendies causés par la sècheresse.

J’ai détesté voir l’hécatombe des lapins de garenne atteints par le VHD en face de chez moi pendant plus d’une semaine .

J’ai détesté attendre trois heures au centre des impôts pour  m’entendre dire que le rectificatif d’avis d’imposition  me serait envoyé par courrier , que c’était normal qu’il n’apparaisse pas sur internet et qu’il ne servait à rien de se déplacer ,

J’ai détesté apprendre ce matin qu’un jeune est  mort poignardé à Metz .

Mais j’ai aimé

 

P8302798

  • M’envoler encore une fois au dessus de Metz en montgolfière et prendre une toute autre direction dans les airs que lors de ma toute première fois en survolant Montigny les Metz et Marly . Une grosse émotion en apercevant, avant un atterrissage particulièrement doux, la maison où mes parents ont vécu jusqu’en 2013.

P9020428

  • Parler de street -art  avec les graffeurs réalisant  leur dernière œuvre pour le parcours de Constellations .

P9180025

  • Me promener à vélo sans craindre les aléas de la météo et profiter pleinement des promenades le long de la Moselle et du plan d’eau

 P9092960

  • Retrouver toute ma petite tribu dans les Vosges pour l’anniversaire de l’ainé de mes petits enfants et partir sur les traces de l’Infernal de St Nabord en traversant la Moselle sur un pont provisoire . 

P9163085

  • Me rendre avec Mireille du Sablon , son époux et Bruno de Gorze aux journées du patrimoine et découvrir de nouveaux édifices à visiter cette année
  • P9153000

assister à des spectacles dans des lieux plus connus

P9153033

Et participer même à certaines animations comme le montre cette photo de Mireille du sablon 

Mes insolites du patrimoine...

Bon week – end à vous toutes et tous


Sur les traces de l’infernal …

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 17 d’Arlette un clic sur le logo.

ancestral (e) – dernier (e) – difficile – frais – heureux  -revue – but – soleil – route – avenir- braver – convenir – voguer – heurter –  sentir.

P9092922

 

Je vous emmène aujourd’hui dans les Vosges où nous étions dimanche dernier avec la petite tribu au grand complet . Difficile de trouver meilleure météo pour profiter de la forêt ancestrale et des bords de Moselle .

Nous voici donc partis pour rejoindre St Nabord à travers prés et bois .

P9092913

Au bout de quelques centaines de mètres, Volga se heurte à une première difficulté , des palettes à franchir pour traverser un  cours d’eau . Mais là il n’en est pas question , l’espacement entre les lattes est bien trop important , impossible pour elle de s’aventurer sur ce support étant pratiquement aveugle. 

P9092912

Par contre elle ne se fait pas prier pour choisir l’eau qui lui convient parfaitement  Heureuse de se rafraichir un peu ,  elle ne boude pas son plaisir et finit par trouver le bon endroit pour éviter les orties à la sortie .

Résultat de recherche d'images pour "l'infernal st nabord"

Point de route à traverser  pour gagner l’autre rive de Moselle , une passerelle  installée pour les besoins de la course nous évite  d’être de la revue . Bien arrimée elle ne vogue pas du tout heureusement,  car  les participants à l’infernal la franchissent en courant .

P9092919

A l’avenir il faudra songer à prendre les maillots de bain même en septembre , la température étant franchement estivale, certains y ont pensé, la preuve sur la photo ci – dessus .

P9092944  Le soleil omniprésent nous incite à préférer le frais des sous -  bois aux prairies , nous nous y sentons  vraiment  bien surtout  qu’aucun chronomètre   ne nous presse .

P9092953 Comme vous pouvez le constater, nous ne nous sommes pas inscrits pour cette course de St Nabord , l’infernal, où il faut braver la fatigue,  ni pour le 200 km , ni pour le 120 km pas plus que le 60 km . Non, nous nous sommes contentés d’emprunter certains sentiers du parcours, après le passage des concurrents, notre but n’étant pas de tester nos capacités sportives mais bien de nous promener et de profiter ensemble de cette merveilleuse journée  .

P9092949

Quelques troncs aussi sur le parcours, mais rien à voir avec les autres épreuves de l’infernal comme vous pouvez le constater sur la photo de Vosges matin !

Résultat de recherche d'images pour "l'infernal st nabord"

 Volga nous a franchement étonnés trottant tout le long de la promenade et retrouvant son chemin sans le moindre problème . Inutile de préciser qu’il ne lui a pas fallu de berceuse le soir pour s’endormir ….

P9092967

 


Rendez–vous reflets

117527701

Pour participer au rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Je vous propose cette fois – ci le carrosse de Xavier Veilhan vu dans les portes vitrés de l’Arsenal . Cette pièce de 15 mètres de long et de trois tonnes incarne la puissance d’un attelage figé dans sa course . Deux versions s’affrontent pour le carrosse , est il celui de Louis XIV ou celui de Louis XVI dans sa fuite à Varennes , le mystère reste entier .

P8102559

l’édifice à droite du carrosse étant le tribunal et le bâtiment blanc,derrière la statue du maréchal Ney,   les galeries Lafayette.

P8102561

Et pour finir un souvenir des Vosges avec la petite chatte de la tribu

P7252157


Rendez–vous reflets

117527701

Pour participer au rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Un petit tour dans les Vosges pour profiter de ces reflets , une promenade bien agréable quand le soleil est au rendez – vous, ce qui était le cas ce jour là, entre un canal d’alimentation et la Moselle .

.P5280173

P5280169


Rendez–vous reflets

v7YWA8vqw9udsuNQP5dLS25UhpY

Pour participer au rv reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Pour ce jeudi 9 novembre , j’ai choisi de regarder un peu dans le rétroviseur de la semaine dernière avec notre échappée vosgienne .

 IMGP8079

Je vous emmène donc  le long de la Moselle vosgienne, à quelques pas de la demeure de  la petite tribu . Si la journée du premier a été très ensoleillée, il n’en a pas été de même le 2 novembre, comme si la nature voulait se mettre à l’unisson d’une certaine tristesse .

IMGP8362 Les reflets n’en sont pas moins présents et jouent avec notre œil, semblant trouver un malin plaisir à égarer notre esprit en s’ accrochant aux  fils électriques et  aux branches dénudées. Seule la pierre en bas à gauche réussit à nous replonger dans la réalité .

IMGP8363  Bonne journée à toutes et tous


Un petit tour au Haut du Tôt

LE PETIT JEU DE LETTRES- 139-

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le logo .

Le mot à trouver est ventrouiller = se vautrer dans la boue en parlant du cochon.

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

 

IMGP8327

Aujourd’hui je vous propose une petite virée au haut du Tôt , pas seulement pour profiter de la verte campagne mais aussi d’une exposition de photographies qui attirera je suis sure votre rétine . Pour éviter  d’avoir à marcher à la nuit tombante comme cela nous était arrivé l’année dernière,  nous décidons de manger  le gâteau d’anniversaire  après la promenade . Après un bon quart d’heure de route , nous laissons la voiture pour nous diriger vers une forêt de sapin que la rouille automnale n’atteint jamais . Sur le chemin  soudain Volga prête l’oreille   et se met  aussi à lever  la truffe , le voile de ses yeux l’obligeant  à compenser  avec ses autres sens . Elle s’oriente sans erreur vers l’animal qu’elle a senti .

IMGP8325

Non il ne s’agit pas d’un sanglier ou d’un cochon aimant se ventrouiller mais d’une chèvre noire et blanche ,  bien ventrue qui visiblement aimerait bien nouer  quelques liens avec elle  . En vérité elle ne se sent pas tout à fait rassurée, et  préfère l’éviter en  se mettant aussitôt sous la protection des humains qui veillent sur elle .

IMGP8328

Bientôt nous pouvons entrevoir la première œuvre du  parcours , puis  une magnifique série de photographies en noir et blanc sur les gens d’ici que Joël Coucheron affectionne . Grâce à lui le passé se livre dans toute son authenticité , comme vous pouvez le constater sur les clichés ci dessous . Le vannier , le débardage avec les chevaux , le forgeron autant de témoignages inscrits dans l’histoire des Vosges

IMGP8329 IMGP8332

IMGP8330

IMGP8334

En sortant de la forêt nous découvrons une toute autre ambiance avec le concours national de photos nature de Montier en Der. En retenir une plutôt qu’une autre est vraiment difficile et je ne parle même pas de voter  pour la meilleure .

IMGP8337

Le python avalant sa proie en entier ,après s’être enroulé autour d’elle, nous a vraiment impressionnés , la faculté qu’a sa mâchoire à s’étirer démesurément est fascinante .

IMGP8338

Puis nous avons rejoint l’Amérique grâce à Jim Brandenburg, un photographe qui appartient à l’élite , publiant dans le magazine National Géographic , il sait merveilleusement saisir l’âme d’un lieu ou d’un animal .

Il réalise le  rêve qu’il nourrit depuis quelque temps  en s’installant dans une cabane en bois au cœur du sanctuaire de Ravenwood dans les bois du Minnesota et donner libre cours à sa passion pour les loups . Je n’ai pas passé en revue toutes ses photos,   que vous pouvez retrouver aussi sur internet , j’en ai choisi deux que j’ai particulièrement bien aimées .

IMGP8342

;:IMGP8343


Détesté/aimé

deteste-aime_maski-grustno-veselo-1

Chaque dernier samedi du mois Renée clic ici nous demande de lui parler un peu d’un évènement ou d’un moment que nous avons détesté et aussi de lui parler de ce que nous avons particulièrement aimé . Je vais commencer par ce que j’ai détesté histoire d’en être débarrassé le plus vite possible .

IMGP0262

J’ai détesté retourner chez le vétérinaire avec Babouche , pas cette fois ci pour son diabète qui s’est stabilisé avec les piqures d’insuline quotidiennes, mais pour un genre de choriza qui l’empêche de respirer correctement , de manger suffisamment, ce qui peut être problématique avec l’insuline . J’ai aussi détesté la forcer à prendre ses comprimés en l’enveloppant dans une serviette comme le montre cette vidéo , parcequ’elle ne s’est pas comportée de la même façon .

J’ai vraiment tenté sans la serviette , mais la mission était complètement impossible car la patte toutes griffes sorties venait m’interdire l’accès à sa bouche . Ne voulant pas continuer à soumettre Babouche à ce moment de stress et je dois dire qu’il le devenait pour moi aussi , j’ai préféré faire une entorse au régime en insérant les comprimés d’antibiotique et autres anti-inflammatoires dans un morceau de pâté et là elle ne les a pas recrachés , je vous assure que là j’ai vraiment aimé !

PB010062

J’ai aimé la promenade au hêtre de la vierge dans les Vosges, le jour anniversaire de la naissance de notre fille,  même si elle s’est terminée de nuit , ce n’en fut que plus magique .

PB010057

J’ai aimé les rencontres de ce mois de novembre,  soit programmées pour fêter des anniversaires

15002427_10209165277988128_4886306320311672989_o

soit fortuites au hasard d’une visite d’exposition au centre Pompidou Metz .

IMGP6893

J’ai continué à aimer la palette de couleurs automnales et la douceur de ce mois de novembre qui a permis à mon destrier de sortir presque tous les jours  .

IMGP6823

 


Comme vous le savez ….

expressions

getattachment_thumb

Pour le défi de Clara un clic sur le logo et pour imagecitation 25

  • Curieux comme un pot de chambre
  • Passer la charrue avant les bœufs
  • Laisser pisser le mérinos

les expressions à employer pour le mois de novembre

Comme vous le savez déjà nous étions ce mardi dans les Vosges pour souhaiter l’anniversaire de notre fille . Nous avons découvert à cette occasion  la nouvelle pensionnaire, Plumette, qui fait le bonheur des petits et des grands .

PB010021

Autant vous dire qu’elle n’a pas été privée de caresses et d’attention durant cette journée . Même Volga ( la chienne ) s’est intéressée à la nouvelle venue , mais ,  saluée par un sccrtchhhhh puissant et un dos rond exemplaire , en grande philosophe, a décidé de laisser pisser le mérinos et s’est dirigée  souveraine vers  la cabane dans les arbres   prélevant au passage quelques croquettes dans  l’assiette du chaton .

PB010026

Rassurez vous le repas n’a pas eu lieu dans ce lieu haut perché , mais j’avoue que l’endroit me plait toujours autant , la  vue y étant  particulièrement belle ,

PB010023 (2)

mais je ne pouvais quand même pas demander à ma fille d’aller souffler ses bougies dans l’arbre .

PB010031

J’ai un  peu l’impression de faire passer la charrue avant les bœufs en vous montrant déjà le gâteau, mais sachez que nous nous sommes régalés avec cette entrée et tout ce qui a suivi .

 

IMGP6841

Ensuite nous avons profité de cette superbe météo pour marcher un peu dans la forêt vosgienne , pas juste derrière la maison, mais à quelques kilomètres dans la forêt du Fossard non loin du col du singe . Une randonnée que je vous conseille, voir ici .

Sur la photo ci – dessous le “hêtre de la vierge” d’où part le chemin .

PB010037

Ce sentier chemine entre les épicéas et vous permet d’accéder à de superbes aplombs

IMGP6875

rocheux  en  grès rose, presque toujours couvert d’un épais manteau de mousse .

PB010053

PB010062

Pour certains vous pouvez même y pénétrer comme dans une grotte  , on comprend aisément pourquoi ce sentier fut un point de défense important pendant la guerre .

PB010052

La mousse d’ailleurs est reine dans cette forêt elle envahit tous les troncs des arbres, le sol et la roche et nous nous sommes demandés si nous aurions la chance de voir quelques champignons

IMGP6878

Ce n’est qu’en arrivant vers une portion un plus ensoleillée du trajet que nous avons aperçu

PB010075

Le premier spécimen de couleur ivoire  , curieux comme un pot de chambre, il se dressait pour mieux narguer les deux autres discrets  parmi les feuilles et les aiguilles .

Alors, à votre avis, j’ai pris le jeune champignon ivoire ou les deux autres bruns ?   

PB010080


Xonrupt–Longemer

P8071286

Pour cette fois nous restons en France et plus particulièrement dans ma région la Lorraine. Je ne saurais que trop vous conseiller de vous rendre à Xonrupt – Longemer cette commune des Vosges possède des atouts non négligeables pour une halte touristique été comme hiver puisque bénéficiant d’une station de ski alpin familiale tranquille  et de nombreuses pistes de ski de fond permettant de rallier la Bresse et Gérardmer .

P8071292

Si vous vous souvenez bien je vous ai déjà montré quelques photos de nos randonnées dans ce secteur des Vosges où nous étions l’année passée pendant que la petite tribu s’était envolée pour l’ile de Moorea  .

P8071269

Un lac de toute beauté niché entre les massifs forestiers ( sur 3070 ha de superficie 2100 ha sont boisés ) dont vous pouvez faire le tour sans vous exposer longtemps au soleil si vous le désirez ( ce qui était notre cas, car au mois d’aout l’an dernier nous avons connu une semaine très chaude et il valait mieux miser sur des parcours ombragés ). Si vous avez envie de changer d’altitude aucun problème vous pouvez passer de 715 m à 1306 m sans problème en randonnant  .

P8071282

Mais si la température dépasse les 30 degrés à l’ombre comme c’était  le cas cette année encore , le lac de Longemer est idéal pour  les baignades que nous ne sommes pas les seuls à apprécier .

P8071285

Une commune qui sait garder son authenticité en respect avec un environnement exceptionnel .

P8071287


Pas de salmigondis ….

LE PETIT JEU DE LETTRES (60)

Pour le petit jeu de lettres de Lady Marianne un clic sur le tableau

le mot à trouver : Salmigondis = ragout de diverses viandes réchauffées ou conversation ou écrit  où sont mêlées confusément toutes sortes de choses disparates. Les anagrammes sont soulignées .

P2210495

Je ne vais pas me lancer dans de longs discours, inutile de vous imposer un salmigondis en cette saison où il est bien plus agréable de profiter de l’extérieur que de rester à la maison au salon ou dans toute autre pièce avec son ordinateur . D’ailleurs ce n’est pas Volga qui me contredira , elle est toujours avide de sortie . 

WP_001526

Ce n’est pas un malinois mais elle est tout aussi aux petits soins pour nous,c’est souvent elle qui va donner le signal pour laisser  les mains au repos sur le clavier, quant aux mails ils attendront bien que nous soyons rentrés de la promenade .

P2210499

Ainsi ce week – end nous profiterons des Vosges , Volga adore il faut dire que les endroits charmants ne manquent pas , qu’il s’agisse de randonner à travers bois ou de longer la Moselle , pourquoi pas jusqu’à sa source . Sur la première et la deuxième photo vous pouvez voir la cascade du saut du Bouchot , elle est proche de Gérardmer et facilement accessible . 

P3270045

Je dois vous avertir que je serais  peu présente la semaine prochaine , nous ramenons Timéo ( le plus jeune de mes petits enfants ) et ce petit malin sait comment occuper papi et mamie. Un gamin plein de vie avide de se dépenser , j’en connais une qui devra assurer pour le vélo ou toute autre activité !

Bon dimanche  à vous toutes et tous

 


Atmosphères

P8071268

La diversité de ses atmosphères est un des atouts majeurs de cette région des Vosges .

Au gré des pas du promeneur , elle apparait tantôt étincelante dans le miroir de ses lacs ou

comme saturée de lumière à l’horizon de ses massifs  encadrant la vallée de la Moselle

P8061253

Tantôt nimbée de mystère dans le manteau de brume de ses forêts de conifères.

P8111424

Ne dévoilant qu’au tout dernier moment les traces d’un  passé chargé d’histoire

P8101413

 Chaque instant  imprègne le paysage d’une touche particulière,

tantôt le flamboiement d’un soleil couchant semble embraser les bois

P8081337

Tantôt un coloriste s’amuse avec  l’ouate des nuages faisant flotter dans les airs d’étranges créatures .

P8051199

Parfois  le festival  sons et lumière de la voute céleste s’invite à votre porte à la nuit tombée

P8071294 

Vous vous surprendrez alors à guetter l’apparition des gerbes de  ses  fusées blanches à l’horizon comme pour un spectacle pyrotechnique .

Puis quand tout aura disparu le lendemain matin, vous apprécierez les nouvelles éclosions sur l’étang comme un hymne à cette pluie tant espérée .

P8081315


Whaouh ! on y retourne ?

P8071275

Je ne sais pas pour vous, mais moi, l’herbe j’adore et là je ne me suis pas privée pendant mon escapade dans les Vosges, même si cette année elle avait plutôt tendance à jaunir .

P8061249

Une version particulière en forêt mélangée à une sorte de mousse , je ne vous dis pas une vraie moquette ! un régal pour les coussinets .

Vous voudrez bien excuser ma maitresse pour la photo suivante, la mise au point n’a pas fonctionné , sans doute une mauvaise manipulation parcequ’elle ne voulait surtout pas que je vois l’animal .

P8061211 

Autrement je peux vous dire que j’ai une forme terrible, je ne sais pas si ce sont les épicéas qui me dopent mais je suis toujours devant .

IMGP3615

P8061238

Là quand même ils exagèrent mes maitres ,  ils en mettent un temps à descendre, j’espère qu’’ils ne vont pas s’asseoir  .

P8061236Après les grimpettes et les descentes rien de tel qu’un petit tour dans  l’eau pour  faire trempette , les lacs et les rivières ne manquent pas dans le secteur .

P8061214

IMGP3552

Après ce rafraichissement indispensable , retour à la maison où je retrouve mes copains , ils sont sympas vous ne trouvez pas ?

P8091339 

P8051187


Les chiens venus de l’Alaska dans les Vosges de 1915 à 1918

 

cooltext1860147218 Pour la communauté de Clara cliquez sur le logo

 

IMG_0002

En lisant le livre “les chiens de guerre” de Bruno Rouyer, je suis tombée sur ce chapitre qui m’a particulièrement intéressée, à savoir l’utilisation de chiens de traineaux venus de l’Alaska afin de permettre aux  troupes situées dans les Vosges de n’être jamais isolées, comme ce fut le cas pendant  l’hiver 1914/1915 où la neige tombait de manière ininterrompue et pouvait atteindre deux mètres d’épaisseur , mulets et chevaux n’étant dans ces conditions d’aucune utilité . Deux officiers français ayant vécu en Alaska avant la guerre,  le capitaine Moufflet et le lieutenant Hass  proposèrent, dès juin 2015 ,d’utiliser des chiens de traineau pour l’acheminement de tout ce qui était nécessaire aux soldats en position sur les crêtes des Vosges. D’abord l’idée offusqua plutôt l’état major attachée à la cavalerie , puis à force de patience ils arrivèrent à convaincre le général Maud’huy , commandant de l’armée des Vosges et d’Alsace  . C’est donc plus de 400 chiens qui firent le voyage depuis l’Amérique du Nord . René Haas chargea son ami Scooty Allan , un musher célèbre , de réunir une centaine de chiens de tête ainsi que tout le matériel nécessaire puis depuis l’Alaska ils  se mirent en route pour rejoindre le capitaine Moufflet à Québec . La première partie du trajet se fit dans une grande barge, la deuxième en train où des wagons Pullmann furent spécialement aménagés avec niches individuelles . Comme la couverture médiatique de l’opération n’avait pu être évitée , la précieuse cargaison était sous la protection des soldats d’infanterie canadiens, les Highlanders , car les espions allemands étaient partout . Moufflet dans le même temps   recruta auprès des Indiens et des trappeurs 300 autres chiens . Le 27 octobre 1915 le lieutenant Haas et Scooty rejoignirent Moufflet à Québec . Maintenant il s’agissait de traverser l’Atlantique et là personne ne voulait les emmener car les Américains jugeaient cela  beaucoup trop dangereux . Enfin alors que Moufflet n’y croyait plus , le capitaine du Pomeranien contre une somme d’argent importante accepta , mais il exigeait que les chiens soient dans les soutes et non sur le pont . Scooty réussit à lui prouver que pas un des chiens ne ferait du bruit et qu’ainsi ils ne sauraient être repérés .  Il passa toutes ses nuits auprès des chiens pour qu’ils restent silencieux et en effet ils le restèrent  . Pour qu’aucun sous marin ne repère le bateau le trajet se fit volontairement en zig zag , c’est donc au bout de deux semaines que le bateau arriva au Havre. Dans un premier temps Scooty forma les chasseurs alpins volontaires , leur apprenant à former les équipages pour les traineaux et à les commander en anglais .

IMG

Puis le 15 décembre chiens et hommes arrivèrent à St Amé près de Remiremont en train . Il faut savoir que ces chiens pouvaient transporter des charges de 400 kilos sur une distance allant jusqu’à 70 km , beaucoup plus résistants que les autres chiens de trait , ils montrèrent là toute leur efficacité  . Ils furent utilisés aussi pour transporter les blessés , pour aller réparer des lignes téléphoniques comme ils glissaient de manière silencieuse ils ne furent pas repérés et chaque fois qu’il fallait ravitailler en vivres ou en munitions les soldats. Ils eurent à subir aussi les méfaits de la guerre puisque en 1918 ils n’étaient plus que 247. A la fin de la guerre ils furent adoptés par les habitants de la région où ils se trouvaient ainsi que par des chasseurs alpins qui ne voulaient pas s’en séparer . Je tiens vraiment à vous recommander la lecture de ce livre qui vous montrera toutes les facettes de l’aide apportée par ces fidèles auxiliaires des poilus .

 

IMG_0001


Une belle journée d’été dans les Vosges

P9140216

Excellente surprise, au fur et  à mesure de notre progression vers les pentes boisées du massif vosgien la grisaille se dissout comme par magie . Peu de temps après Nancy les premiers cumulus laissent percer  de grandes plages de ciel bleu , puis passés Epinal ils ne sont que de rares petits moutons à se balader dans le ciel .

P9140376

Fenêtres entrouvertes nous percevons quelques échos du grand trail organisé à St Nabord quand nous arrivons à destination (infernal  trail bien nommé c’est en effet pour l’ultra, un parcours de 160 km avec dénivelé de 7300 mètres) .  Mais ce n’est pas ce qui nous emmène aujourd’hui dans les Vosges , même si les parents se sont  bien distingués dans le triathlon du week – end dernier à Gérardmer,

10696181_10204595332233071_4126873859530676992_n

aujourd’hui  nous allons souhaiter les 12 ans d’Elio notre petit fils , bien secondé par son frère pour souffler les bougies comme vous pouvez le constater .

P9140255

Dès le repas terminé nous voici en route pour la vallée des castors , eh oui la Moselle est à deux pas et ces sympathiques rongeurs ont commencé à repeupler ses rives .

Les châtaignes sont elles aussi en avance cette année et les bogues jonchent déjà le chemin .

P9140264

Les champignons ici aussi sont nombreux, mais je ne m’aventurerais pas  à ramasser celui – ci, qui ressemble beaucoup à l’amanite citrine, qui, si elle n’est pas à proprement parler toxique ( sauf crue), ne rentre pas du tout dans la catégorie de ceux que je ramasse, à savoir ceux qu’on ne peut confondre .

P9140269    

 De nombreux ruisseaux cascadent vers la rivière en contre bas   dans des bouillons d’écume de vie , il nous suffit juste de les suivre pour arriver jusqu’à elle .

P9140367

La Moselle  nous accueille , les berges chargées de fleurs , elle court ici limpide, sauvage bien plus claire qu’à Metz .

 P9140279

Tout de suite une évidence , la renouée du Japon ( à floraison blanche ) a complètement envahi la rive d’en face et de notre côté la balsamine de l’Himalaya croit de façon exponentielle entre les fougères. Pas étonnant pour cette impatience  qui a une faculté à essaimer explosive.  Les graines contenues dans des capsules allongées éclatent par détente de la tige capsulaire quand elles sont à maturité . Elles projettent alors violemment leurs graines jusqu’à deux mètres de la plante . Devinez, qui s’est bien amusé à expérimenter le phénomène?

P9140273

 Je ne parle pas bien sur de cette abeille en train de butiner mais d’un petit montagnard …

P9140288

Mais je vous laisse pour aujourd’hui le jardin m’appelle et plus particulièrement les framboisiers qui eux aussi ploient sous le nombre de fruits, à bientôt donc pour la suite de cette promenade.

Bisous


Impressions au soleil couchant dans les Vosges

Pour l’atelier d’Arlette cliquez  ici

IMGP0284

 

Si les fleurs des jardins environnants offrent un déploiement de pétales considéré comme exceptionnel à cette date avancée de l’automne, les arbres aux couleurs chatoyantes illuminent encore durablement les Vosges .

IMGP0283

Les feuilles ne pensent pas encore à honorer la terre en se fondant en elle, seules celles des bouleaux quittent peu à peu leurs branches comme à regret .

IMGP0281

Les rochers frisés de mousse roulés aux pieds des épicéas se baignent une dernière fois dans cette chaleureuse lumière d’un été indien qui ne veut pas finir .

IMGP0293

L’ambre d’un balbutiement de novembre se glisse furtivement dans la prunelle d’un fauve .

IMGP0287