Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

clic clac

Clic–clac

blog (3).jpg

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

Adepte de la Beatlemania pour la coiffure, je me présente : je m’appelle Louisette. Je suis venue avec mon copain Lulu , vous le voyez là juste  derrière moi avec ses grandes cornes et ma copine Easy .

IMGP9370

Mais si je vous vois d’ailleurs vous n’arrêtez pas de me tirer le portrait , je me trompe ?

IMGP9371

Figurez – vous que nous allons vous tenir compagnie  près du plan d’eau, tout en remplissant notre mission d’écopaturage et ceci à deux pas de l’autoroute , c’est fou ça non !  Bon nous aurions préféré les trains mais il n’y a pas eu moyen de choisir .

IMGP9374 Non mais,  qui a dit que nous avons mauvais caractère ?  Est – ce que j’ai l’air méchante quand je me gratouille ?

IMGP9372 Bon, je veux bien que Lulu soit de temps en temps, un peu ronchon, mais faut le comprendre, il a deux donzelles à surveiller et ses cornes sont déjà assez longues !

IMGP9376 Sur ce je vous laisse,  bonne promenade.


Clic clac

blog (3).jpg

Le Clic Clac  chez Tortue ( clic)  , c’est une photo publiée le vendredi pourvu qu’elle soit rigolote, insolite, amusante, poétique, anodine.

lapinou3

Insolite, oui, de se retrouver avec un tout petit lapinou dans les mains, ceux ci en principe étant beaucoup plus méfiants que les adultes. Le pauvre a bien failli ne pas grandir. Partie hier matin pour ma sortie matinale, j’étais en train de revenir chez moi en passant par le parc, quand je vois une corneille affairée à donner des coups de bec à quelque chose par terre,  près des pruneliers. Je n’ai pas trop cherché à comprendre quand  d’autres corneilles arrivèrent, j’étais sure qu’il s’agissait d’un jeune lapin, je me mis à  courir le plus vite possible en criant et tapant dans les mains. Le lapinou a bien failli s’envoler dans les airs avec la première corneille, mais effrayée par le bruit que je faisais,  elle préféra le lâcher .

lapinou

Evidemment le pauvre lapin était choqué par ce qui venait de se passer . En l’inspectant bien je n’ai remarqué qu’une petite blessure due à un coup de bec. Ouf,  contente d’être arrivée à temps, d’autres n’ont pas cette chance et c’est régulièrement que les plus jeunes servent de repas aux corneilles.  Je sais c’est la nature, mais je ne me vois pas rester les bras croisés devant cette agression .

Il s’est reposé quelque temps chez moi, je lui ai mis de quoi manger mais je pense qu’il devait encore être nourri par sa mère car il n’y a pas touché, alors je l’ai relâché l’après midi dans un des terriers des pruneliers, en veillant bien à ce que les corneilles ne soient pas dans le secteur .

lapinou2