Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier de Ghislaine

Au loin il voyait …

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 81 de Ghislaine , un clic sur le logo .

Les mots à insérer :Vaste, sombre, ombre, paysage, crainte, suivre, raisonner, avancer

ou ( et )  la phrase, " Au loin, il voyait…."

crainte

Au loin il voyait l’horizon s’obscurcir, l’ombre du chaos se profilait au sein de la manifestation.  Suivre cette voie qui ne laissait place qu’à la crainte de voir tout s’embraser  n’avançait plus à rien. Et pourtant il y croyait à cette revendication légitime mais il ne se reconnaissait plus dans le vaste  et sombre paysage des actions déclenchées , toutes plus violentes les unes que les autres . Il avait tenté de raisonner certains manifestants armés de pavés mais ils étaient restés sourds à ses appels et avaient continué à fracasser les vitrines non protégées  . Il ne comprenait vraiment pas en quoi la casse dans les magasins et le pillage pouvaient servir leur cause, aussi se retira – t – il de ce mouvement  qui n’avait plus rien de pacifique .

Toute ressemblance avec des personnes ou des évènements existants ne serait bien sur que pure coïncidence …..

Publicités

L’aurore vient à peine …..

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 80 de Ghislaine  un clic sur le logo .

Les mots à insérer : Stupide, rancune, méfiance, oubli, peur, raison, jamais, dommage.

au moins 5 mots contenant" ORE"

P4151441

Laurore vient à peine déclore , ses caresses dorées colorent  petit à petit le ciel et la terre quand son portable sonne . Un texto  s’affiche :

“Stupide est la rancune qui ne sombre jamais dans l’oubli , elle donne raison  à la méfiance engendrée par la peur  et c’est vraiment dommage .” signé de qui tu sais .

Elle relit encore une fois ces quelques mots envoyés par celui qui voudrait bien renouer avec elle. Ce n’est pas sa première tentative mais cette fois l’écrit prend le pas sur l’oral. D’ores et déjà ,elle sait ce qu’elle va  répondre . Ses doigts pianotent avec l’agilité d’un concertiste , comme s’ils devaient établir un score :

Quand la trahison  le  cœur perfore

Que la confiance vraiment s’évapore

Au fil des crises que personne n’ ignore

Que les assauts de colère météore

Figent ton âme ou même plus l’essore

Mieux vaut  alors dire stop que encore

Et ne pas céder même si on t’implore .