Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier de Ghislaine

S’il est besoin ….

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 107 de Ghislaine un clic sur le logo .

Moment, chose,   corps, sort, chauffer, imaginer, raconter, abriter ou et texte avec le plus de mots terminant par ette et ressenti sur la photo de Josée Cousineau .

S’il est besoin de chauffer son mental en imaginant les chemins à emprunter pour protéger son corps  et s’abriter des coups du sort, à tout moment c’est dans l’ordre des choses aussi de raconter  le pourquoi.

Atelier no 107 + Récap du no 106

Antoinette la cadette , ne savait plus se passer de sa tablette , celle qui lui permettait en cachette de se trouver des  amis partout sur la planète . Virtualité qui sans qu’elle n’y prenne garde se transforma en un  miroir aux alouettes aux multiples facettes. Si elle avait  plaisir à jouer la starlette,  perfectionnant au gré des partages   son  rôle de midinette , elle ne comprit pas  que  certains un jour la reléguèrent aux oubliettes . Plus tard elle devint la cible vedette de ces prédateurs de la toile, qui une fois la proie trouvée la jette en pâture , débitant sur elle de viles  sornettes . Heureusement Henriette sa sœur ainée, s’aperçut vite qu’  elle était bien tristounette  , délaissant  les sorties à bicyclette et ne s’intéressant pas au contenu de son assiette . Elle l’invita à s’asseoir sur le banc juste en dessous de la maisonnette aux oiseaux et à lui confier ce qui mettait son cœur en miettes . Antoinette resta  tout d’abord muette , puis par vaguelettes se déversa le flot de ses tourments.  Henriette la prit par les épaules et lui confia “ Regarde ce qui t’entoure, le lierre qui part en goguette le soleil invitant à prendre la poudre d’escampette à vélo, écoute la merlette et sa chansonnette  . …Ne t’imagine pas que je connais la recette du bonheur, mais ce dont je suis sure  c’est qu’il faut se méfier des réseaux qui donnent la priorité aux paillettes .”   

 

 


à la découverte

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 106 de Ghislaine un clic sur le logo

Avec les  mots se terminant en ique .

Avec la chambre régionale des comptes j’ai eu l’occasion de vous parler à la fois de l’historique de ce lieu mais  peu du  côté didactique de ses missions. Rassurez – vous je ne vais pas m’étendre aujourd’hui sur l’éthique de celles – ci , ni sur le contrôle basique des actes budgétaires , non je vous emmène au 60 rue Dupont des Loges pour une visite d’une fantastique chapelle que j’ai découverte  grâce aux journées du patrimoine . 

P9210977P9211003

Cet édifice , construit en 1848, est celui de la congrégation des sœurs de la maison provinciale de Ste Chrétienne . Pour la première fois une ouverture  publique est  organisée  et la surprise est  de taille .

P9210993P9210992

Non seulement  l’intérieur est un joyau d’architecture , avec ses arcs en bois sculptés  mais   elle possède  aussi de magnifiques  vitraux de  Laurent – Charles Maréchal , des peintures d’ Auguste Hussenot ainsi qu’un orgue  Sauvage  classé .

P9211002

Sur ce tableau d’Auguste Hussenot nous pouvons apercevoir à gauche  l’architecte de la chapelle.

P9210986 

Je m’applique à  vous retranscrire toutes les informations qu’une sympathique sœur nous a données mais j’avoue que j’aurais du prendre des notes , car ma mémoire parfois connait un bug critique .

P9210983

En regardant de plus près les tableaux  de Hussenot derrière l’autel , “ la nativité , la présentation au temple et  l’adoration des mages” , un thème  unique  semble les animer celle de l’omniprésence de  l’enfant Jésus et de la vierge Marie qu’une mise en lumière caractéristique souligne . 

P9210980P9210989

P9210981

 

Au départ le nom retenu pour la congrégation intégrait entièrement ce paramètre , Anne -  Victoire de Méjanes en 1807 constituait le premier noyau de la congrégation de l’enfance de Jésus et de Marie  mais l’évêque  de Metz,  Mgr Jauffret, pour éviter toute confusion avec d’autres congrégations portant un nom semblable , proposa une patronne, Sainte Nino ou  Ste Chrétienne, correspondant à l’esprit de la communauté .

P9211007

On raconte que lors d’un songe , la vierge Marie envoya Nino annoncer l’évangile en Ibérie qui deviendra la Géorgie . Comme signe de sa mission et de son appartenance au Christ, Marie remit une croix de sarments à Nino qui la noua de ses cheveux . Comme vous pouvez le constater sur cette icone offerte aux sœurs par un  Georgien , c’est la seule fois où la croix n’est pas à  l’équerre mathématique , contrairement à cette statue où là est conservée la rigueur géométrique .

P9211001

Hussenot la montre aussi dans cette chapelle guérissant la reine Nana, épouse du roi Mirian,  tombée gravement malade :

P9210982

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer plus en détail les vitraux de Laurent Maréchal en fond de nef , juste au dessus des tableaux .

P9210984

Et ceux se trouvant sur les côtés , le premier représentant la vierge  et Ste Anne et le deuxième avec le  grand prêtre du temple ( reconnaissable à son manteau orné de clochettes ) 

P9210999P9211000

Un grand merci à notre guide   pour ses explications bibliques  et artistiques .