Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier de Ghislaine

Musée de la cour d’or suite

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

P6071677

Mon billet sur notre sortie de jeudi dernier ne vous montrait pratiquement que l’entrée de notre musée de la cour d’or,  avec juste une photo de mosaïque romaine . Je vous propose aujourd’hui si vous le voulez bien de continuer la visite  de ce début  juin . Au fait avant de commencer , savez – vous pourquoi il  se nomme ainsi ? Il faut remonter un peu dans l’histoire , son nom viendrait d’une légende selon laquelle les bâtiments abritant le musée seraient implantés là où était situé le palais de la cour d’or des rois Mérovingiens .

P6071666

Commençons donc par l’époque gallo- romaine comme nous y incite ce cavalier et sa monture quelque peu malmenés par les ans  .  Les archéologues ont du jubiler quand ils ont commencé à fouiller les sols de notre cité , je n’oserais jurer que c’est pendant l’annexion que le plus grand nombre  de vestiges a  été mis à jour mais il faut reconnaitre qu’ils sont nombreux .

Tout d’abord les thermes qui sont à l’emplacement même du musée

P6071667

P6071668

 

Souvenez – vous, je vous parlais, il y a peu de temps, de l’aqueduc qui amenait l’eau à Metz depuis Gorze en passant au dessus de la Moselle grâce aux arches de Jouy, vous retrouvez ici des morceaux   de  conduites  . 

P6071669

Qui dit thermes dit bains , quelle n’a pas été notre surprise  de trouver en ces lieux l’ancêtre du bikini , regrettant de ne pas voir le visage de cette jeune  naïade aux jambes en mouvement , une serviette jetée négligemment sur le côté .

P6071670

Par contre d’autres têtes sont  restées pratiquement intactes , jugez en plutôt pour les personnages présents sur cette colonne funéraire

P6071671 Une autre partie d’un monument funéraire où l’on voit tout ce qui faisait le quotidien et l’environnement de la personne disparue

P6071672 Je ne vous montrerai pas toutes les stèles funéraires mais sachez qu’elles sont nombreuses et réparties dans plusieurs salles par contre j’ attire votre attention sur les bijoux réalisés à cette époque , fibules et autres broches à la finesse remarquable. 

P6071673

Nous arrivons maintenant près de cette colonne phénoménale de Merten , il s’agit d’une œuvre phare de ce musée représentant Jupiter terrassant l’anguipède , monstre mi – homme mi – serpent  Les 214 fragments de cet ensemble furent découverts en 1878 à une quarantaine de kilometres de Metz .  Pour mieux voir  la sculpture je vous conseille de cliquer ici vous pourrez jouer avec la loupe pour  apprécier les détails .

P6071676

Publicités

Il n’est jamais …..

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4

Pour l’atelier 65 chez Ghislaine un clic sur le logo .

P6031614

 

Il n’est  jamais aussi beau ce château de Courcelles que bien éclairé par les rayons caressants d’un soleil de juin .  Cette solide demeure fut construite en 1713 par Charles Joseph de Courcelles conseiller secrétaire du roi , grand “voyer” ( ingénieur des chemins ) en la généralité de Metz . A l’arrière du bâtiment se trouve un très grand parc arboré ouvert toute l’année , inutile de vous dire que grands et petits en profitent largement car chacun y trouve ce qu’il est venu chercher , les aires de jeux pour les enfants et le calme apaisant des bancs ombragés pour les heures  chaudes de l’été pour les adultes  .

P6031615

Au détour des chemins vous pourrez vous retrouver, sans crier gare, face à des nains facétieux , ne vous inquiétez pas, votre portefeuille vous sera bien vite rendu

P6031624

Mais revenons sur nos pas, je tiens à vous montrer une œuvre étonnante de Christian Lapie “l’arbre aux figures” qui se dresse devant la façade du château . La pureté des lignes est saisissante , sa verticalité noire ( la sculpture en chêne est enduite de goudron et d’huile de lin pour la rendre imputrescible ) semble  vénérer ce ciel d’azur .

P6031611

Cette sculpture   est – elle présente pour guider nos pas et nous inciter à découvrir sans tarder la nouvelle exposition présente  “Ilse Heller – Lazard à la lumière du temps “

Illustration Ilse Heller-Lazard, à la lumière du temps

nul ne sait , en tous cas elle est monumentale , même en me rapprochant au plus près du sol je n’ai pu en saisir l’intégralité . Mais je peux vous montrer une autre photo qui vous donne une idée de sa taille .

P6031604