Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

abécédaire de la musique classique

Johann Joachim Quantz

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo

 File:JohannJoachimQuantz2.jpg

Johann Joachim Quantz est né le 30 janvier 1697 à Oberscheden  et mort le 12 juillet 1773 à Potsdam, c’ est un compositeur baroque, flûtiste, membre de l’École de Berlin et professeur de flûte du roi Frédéric II de Prusse. Il a pour premier instrument le violon mais est reconnu pour ses talents à la flûte traversière, instrument pour lequel il est l’auteur d’un traité musical parmi les plus importants du XVIIIe siècle “ Essai d’une méthode pour apprendre à jouer de la flute traversière “

File:Johann Joachim Quantz.jpg

Fils d’un forgeron il s’intéresse très tôt à la musique , son père le destine à la forge mais celui – ci meurt et est confié à son oncle musicien de ville .

Au cours de sa formation musicale de 5 ans il  apprend à jouer du violon (son instrument principal), du hautbois, de la trompette (deuxième et troisième instruments respectivement), du cornet, du trombone, du cor, de la flûte à bec, du basson, du violoncelle, de la viole de gambe et de la contrebasse. Il étudie également le clavecin avec un de ses proches parents organiste et s’exerce à la composition.

File:Adolph Menzel - Flötenkonzert Friedrichs des Großen in Sanssouci - Google Art Project.jpg

En 1716 il s’engage dans l’orchestre de Dresde . En 1728 il est flûtiste à la chapelle de Dresde. Lors d’une visite de la chapelle à Berlin, Quantz se fait remarquer par Frédéric prince de Prusse qui prend à partir de 1728 des leçons de flûte avec lui. Même après la mort d’Auguste II, Quantz n’a pas l’autorisation de se rendre à Berlin, pour ses leçons le prince Frédéric doit se rendre à Dresde. En 1740, le prince Frédéric devient roi de Prusse, il offre à Quantz une rémunération triple de celle de la cour de Dresde et une exemption des charges à l’orchestre de l’Opéra. Quantz est alors placé sous les ordres directs du roi et lui donne des cours journaliers de flûte et de composition.

Résultat de recherche d'images pour "Quantz"

Quantz écrit environ cinq cents œuvres qui montrent l’influence du style italien, et particulièrement celui d’Antonio Vivaldi.

Je vous propose deux concertos pour flute .

 

Publicités

Gabriel Pierné

Pour l’abécédaire de la musique classique chez Violette un clic sur le logo

Là je n’ai eu aucun mal à choisir pour cette lettre P , Gabriel Pierné s’est imposé de suite .

File:Pierne 1898.jpg

Gabriel (Henri, Constant ) Pierné est un compositeur français né à Metz le 16 aout 1863 dans une famille de musiciens .  Son père est professeur de chant et sa mère professeur de piano . Des l’âge de cinq ans il étudie le solfège au conservatoire de Metz

Après le traité de Francfort de 1871 qui voit la Moselle annexée à l’Allemagne , la famille choisit de quitter Metz pour Paris , c’est là que Gabriel poursuit ses études musicales au conservatoire de Paris . Il étudie avec Massenet et  remporte le prix de Rome en 1882 passant les trois plus belles années de sa vie à la villa Médicis .

File:Henri Constant Gabriel Pierné.jpg

Il aborde tous les genres avec succès : selon la légende, c’est à douze ans qu’il aurait composé sa célèbre Sérénade pour violon et piano opus 3 (en réalité, la partition daterait plutôt de 1879). Parmi ses envois de Rome, d’abord une Suite d’orchestre, opus 11, puis Les Elfes, légende dramatique en trois parties et une Ouverture symphonique, opus 10 (1885), toutes trois très appréciées par la critique, font de lui, à la fin des années 1880, l’un des nouveaux espoirs de la très influente école française.

Il obtient une grande célébrité comme chef d’orchestre ( 30 ans à l’orchestre Colonne)  et en profite pour imposer d’innombrables œuvres contemporaines (Claude Debussy, Maurice Ravel, Albert Roussel, Igor Stravinski…). Il assure ainsi, notamment, la création de la Symphonie no 3 de Georges Enesco en 1921 ; il s’attire les foudres de son ami Camille Saint-Saëns lorsqu’il dirige la Seconde suite de Darius Milhaud.

les-eleves-du-conservatoire-donnent-un-concert-en-hommage-a-gabriel-pierne-demain-mardi-dans-la-cour-du-foyer-carrefour-a-metz-photo-dr-1434091748

 

Il meurt en Bretagne à Ploujean le 17 juillet 1937. Pour avoir une idée de l’importance de son œuvre un clic ici

 

Un interprète particulièrement talentueux de Gabriel Pierné, Jean – Efflam Bavouzet que j’ai connu tout jeune quand il venait avec sa maman professeur de musique dans mon  lycée et qui a passé toute son enfance au 8 rue Gabriel Pierné à Metz  , ça ne s’invente pas .

https://player.vimeo.com/video/140169688

ENCORE – Gabriel Pierné’s Etudes de Concert from Göteborgs Symfoniker on Vimeo.

Je vous propose aussi une version orchestrale avec ces “paysages franciscains”