Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

abécédaire églises et cathédrale

Basilique St Vincent

Pour l’abécédaire des églises et cathédrales de Violette un clic sur le logo .

P8050678

Pour cette lettre V nous retournons à Metz puisque je vais vous parler de la basilique St Vincent . Vous n’êtes pas sans la connaitre puisque je vous ai présenté un certain nombre de spectacles qui se sont déroulés cet été et d’autres années dans cet édifice désacralisé . Mais aujourd’hui je reviens à son l’édifice proprement dit  .

P7300588

L’abbaye bénédictine de Saint Vincent fut fondée en 968 par Thierry 1 er . Son église a été commencée en 1248 par l’abbé Warin et rapidement terminée . Toutefois elle ne sera consacrée qu’en 1376. En 1395 un incendie détruisit les parties hautes des deux clochers de l’abside de la tour orientale .

IMGP9684 (2)

Un autre incendie en 1705 entrainera la démolition de la tour ouest à sa place les deux premières travées de la nef verront le jour en 1754 puis de 1768 à 1786 une façade monumentale sera construite imitant celle de St Gervais à Paris .

P7300597

La nef tres large s’étend sur six travées et repose sur de sveltes piliers composés de seize colonnes ou colonnettes . Au niveau de l’appui des fenêtres règne une coursière passant dans l’épaisseur des murs soulignée par un cordon de feuillage ..

P7300607

Cette nef est flanquée de bas côtés simples voutées d’ogives et garnis d’une série d’arcatures profondes comme de petites chapelles . Les dispositions du transept et du chœur frappe également . Les bras du transept très larges possèdent les mêmes arcatures à trois arcs surbaissés et se terminent chacun par une chapelle absidiole à cinq pans coupés . Le chœur lui est à sept pans .

L’édifice qui ne manque pas de luminosité possède aussi de très beaux vitraux

P8050680

P8050681

P8050682

Et une tres belle chaire sculptée

P7300589P7300590P7300591P7300592

Son buffet d’orgue au dessus du portail central  date du XVème siècle

IMGP9710 

P7300611

 

A l’extérieur les clochers qui flanquent le chœur ont la forme de tours carrées à deux grands étages décorés sur chaque face de deux arcades géminées retombant par de minces colonnettes .

Pour compléter votre visite un clic ici pour aller sur le blog de Marc de Metz .

IMGP8035

Vue par clément Kieffer vue depuis le cloitre du lycée Fabert.

 

Publicités

Eglise Ste Ursule à Yutz

Pour l’abécédaire des églises et cathédrales de Violette un clic sur le logo

photo-pierre-heckler-1461855131

Je vous présente aujourd’hui une église presque fantôme puisqu’à l’intérieur il ne subsiste plus grand chose autels, statues , mobilier tout a été enlevé .Une reconversion a bien été envisagée mais pour l’instant elle ne voit pas le jour .

L’argent et l’emplacement ( juste à côté du cimetière)  ne semblent être les seuls problèmes… Car avant de reconvertir l’église encore faudrait-il qu’elle soit désacralisée. Or en Alsace-Moselle, la tâche est rendue complexe par le régime concordataire en place. Ici, le maire doit tout d’abord écrire à l’évêque pour que celui-ci demande au préfet d’ordonner la désaffection de l’édifice. Sans quoi sa désacralisation n’est pas reconnue. Et sa transformation s’avère impossible. À ce jour, l’Évêché de Metz ne porte trace d’aucune démarche de ce type.

photo-pierre-heckler-1472480596

Un Yussois passionné d’histoire locale, Bernard Adamiste, s’est penché sur le passé de l’église (détaillé sur le site lesruesdeyutz.fr).

A partir de 1840, les habitants de Haute-Yutz se plaignent du trop long trajet qu’il faut accomplir pour aller à l’école, à l’église et au cimetière. Le conseil municipal du 5 janvier 1845 décide la construction de l’église et du cimetière qui l’entoure au motif « qu’il est très onéreux de conduire les morts à Basse-Yutz pour être enterrés dans cette commune. La section (Haute-Yutz) possède la foule nécessaire pour subvenir aux dépenses qu’occasionneront les dites constructions ».

On entreprend la construction de l’église Sainte-Ursule et du cimetière se trouvant autour, suivant les plans de l’architecte Laydecker de Thionville (57) en 1846. Les travaux sont effectués par l’entreprise de Pierre-Adolphe Didion de Thionville (57), pour la somme de 17 915,58F. Elle remplace la chapelle du même nom, située à l’actuel n°4, rue de la Chapelle, devenue trop petite. L’église Sainte-Ursule est consacrée le 18 juin 1849 par Monseigneur Dupont des Loges, évêque de Metz.

 Sainte-Ursule a été érigée aux alentours de 1850 pour les habitants de Haute-Yutz. « Les cloches ont été volées par les Allemands durant la Première Guerre mondiale pour les fondre et en faire du matériel d’armement », raconte Bernard Adamiste. Quatre cloches de remplacement seront ensuite acquises grâce à une quête, grâce aussi au soutien du conseil de fabrique et de la commune. En 1944, la Wehrmacht réquisitionne ces cloches sans avoir le temps de les ramener en Allemagne au vu de l’avancée des troupes alliées. Elles seront retrouvées en 1945 dans un wagon de train à Florange.Dans les années 1960, Sainte-Ursule était devenue trop petite. Une église toute neuve, plus grande (Saint-Joseph) a donc été construite tout près, consacrée en 1966. « L’éventualité de raser Sainte-Ursule a été envisagée en conservant son clocher », écrit Bernard Adamiste. Mais le coût et la complexité de l’opération auraient découragé le conseil de fabrique à l’époque.