Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Pensées

Vos participations à imagecitation 47

getattachment_thumb

Un grand merci pour vos superbes participations à cette édition 47. Comme d’habitude je vous incite à cliquer sur les photos pour trouver l’intégralité du billet, un texte y étant souvent associé et  certaines d’entre vous participant en une seule fois avec toutes les citations et photos proposées. J’espère n’avoir oublier personne , si tel était le cas surtout n’hésitez pas à me le signaler je rajouterai de suite votre lien .

Je vous donne d’ores et déjà rendez – vous pour l’édition 48 à l’année prochaine.

 

Colette

 Imagecitation 47

 

Patrick

IMGP6311

Tite Lili

Pour imagecitation 47  

Jill Bill

 Imageciation 47...

Martine, quai des rimes

Photo Martine Martin

Mireille

Image citation n°46 et 47...

Rose

PB030139

 

Kimcat

Imagecitation 57

 

Covix

 

Claudie

12.06.2010 fleurs 019

 

Covix 2

 

Zaza

 

Jak

image citations G fayet

 

Jeanne Fadosi

 

Yann

 

 

Colette 2

chien-et-sanglier-_thumb

 

Renée

 

Yann 2


Combien d’années encore ….

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Colette ( clic )  à la barre du bateau des croqueurs de mots nous dit :
 
“Aux matelots des Croqueurs de Mots ;
étant à la barre pour cette quinzaine,
je vous propose comme thème :
Le quotidien.
À partir de cette citation :
« Le train quotidien va bientôt dérailler,
qui veut rester dedans n’a qu’à bien s’accrocher. »
Robert de Houx
En vous inspirant de ces mots,
sans nécessairement les employer,
écrivez un petit quelque chose
comme vous l’entendez,
dans la forme littéraire qui vous plaît.
Ce, pour lundi 9 décembre.

*

IMGP8154

Combien d’années  encore ton  train quotidien

Glissera  –t- il  sur les doux rails d’ habitude,

Le   cours     de   ta   vie    sans    vicissitude,

La  machine  toujours au servic’  de l’humain ?

*

Ne   vois – tu  pas  déjà  poindre l’inquiétude

D’un   univers  en  proie  au  péril  de demain ?

Sur les sables mouvants d’un destin incertain  

Chaque   jour   se   fracassent  nos  certitudes.

*

Il  ne  sert  à  rien  de  se voiler  la  face

Tu sais bien au fond de toi qu’il y a menace

Accroche -  toi aux wagons de ton aptitude

*

Renforce   tes   liens   avec  la   terre  mère

Ne   répond   pas   aux   sirènes  d’éphémère

Il est vraiment temps de  changer d’attitude.

GF 09/12/19