Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Conscience

Marchons pour la planète

PA130124

Samedi, il m’a semblé  important de rejoindre ces marcheurs. Nous étions 1300 à pied ou avec notre vélo,  à brandir des pancartes et à manifester pour la sauvegarde de la planète.  La mobilisation aurait pu être encore plus importante car sur le passage du cortège de nombreuses personnes applaudissaient.  Une ambiance festive indéniable dans cette manifestation sous fond de problème vraiment crucial. Je vous laisse regarder quelques photos et vidéos prises pendant cette marche .

Bon lundi à vous toutes et tous .

PA130109 - Copie


Le 15 août et notre Dame de Metz

P8150337

Il ne vous aura pas échappé qu’ hier on célébrait  l’Assomption, à Metz comme dans beaucoup d’autres communes cette fête s’accompagne d’une procession mais ici elle revêt un caractère tout particulier puisqu’elle est reliée aussi à un fait de résistance .

P8150323

C’est en effet le 15 août 1940 que Metz a dit non en défiant les nazis .

P8150319

En 1918 un obus tombe dans le jardin de l’évêché , l’évêque Mgr Benzler  fait le vœu de dresser une statue à la vierge si la guerre épargne Metz .

P8150340

C’est son successeur ( Mgr Benzler allemand ayant été expulsé )  Mgr Pelt  qui réalise ce vœu sur la dite place le 15 aout 1924 avec une statue coulée avec le métal des canons allemands .

Le 14 août 1940 les nazis interdisent la manifestation . Les Messins dressent un immense parterre de fleurs au pied de la vierge , toute la journée des milliers de messins défilent en silence  jetant des bouquets de fleurs liés d’un ruban tricolore . L’évêque lui – même s’y arrête pour prier . Le lendemain à l’aube il doit quitter son logement , trop francophiles ou francophones 4000 Messins subissent le même sort le 16 et 17 aout .

 

Dès la libération la cérémonie n’exprime pas seulement un fait religieux mais aussi patriotique, c’est pourquoi, encore de nos jours, sont associés à cet évènement des autorités laïques venant déposer une gerbe pour commémorer le premier acte de résistance des Messins.

Hier la procession est partie, comme d’habitude , de la cathédrale pour rejoindre la place St Jacques où se trouve la statue de notre Dame de Metz . Je vous laisse regarder les photos prises sur le parcours . Vous reconnaitrez les bannières de différents pays associés à cette cérémonie , ainsi que l’évêque de Metz et le maire .

P8150331

 

P8150330

P8150334

P8150335

P8150336

P8150341


La désillusion de Grégoire

Pour l’atelier de Ghislaine c’est ici les mots : Plumer, tricher, subir, tromper, lasser, charmée, solide, naïve, navrante, pâlotte, journal, éducation, principes, oiseaux, pluie

et un petit clin d’œil au défi des papillotes c’est là , l’image ci – dessous est faite à partir d’une photo de Julie c’est ici le bla bla de l’espace

arbre hommes nature et vie

Grégoire  (  pour rappel le  prochain dans  la liste des prénoms chez Jill)se dirige à grands pas vers le laboratoire, il vient de lire dans le journal un article qui le met plus que mal à l’aise. L’information n’est pas erronée, les sources, dûment vérifiées,  sont bien solides . Il a l’impression que des oiseaux de pluie viennent balayer des années de complicité entre Fred et lui , le constat est vraiment navrant . Comme il a été naïf de croire à ses beaux discours sur l’éducation, le partage , l’écoute, l’empathie et bien d’autres valeurs qui paraissent bien pâlottes maintenant . Son ami de toujours charmé par les retombées possibles d’une notoriété à brève échéance, l’a trompé , il a trahi les principes d’éthique qu’ils ont jusque là défendus becs et ongles . Ouvrant violemment la porte du labo il apostrophe Fred.

«  Mais qu’est ce qui te prend mon vieux de tricher ainsi avec la morale, tu m’as toujours soutenu que jamais tu ne clonerais de fœtus humains, ne me dis pas que tu t’es lassé de ta conscience ?»

Fred, depuis qu’il a divulgué à la presse la teneur de ses travaux s’attend au coup d’éclat de Grégoire, aussi reste – t – il muet pendant quelques minutes. Ce qu’il a subi comme pression après avoir été plumé au poker, son ami l’ignore et il ne peut rien dévoiler sous peine de voir sa famille en danger.

« Mais dis quelque chose bon sang » l’exhorte Grégoire

«  La nature fait les hommes semblables et la vie les rend différents » finit par répondre laconiquement  Fred.

«  Comment ? Tu cites Confucius maintenant,  on aura tout vu ! Sache premièrement que c’est toi qui veux les rendre semblables les hommes en agissant de la sorte, la nature tu t’en empares en maitrisant le génome et en devenant l’apprenti sorcier de ton ambition. Ils ne sont même plus semblables d’ailleurs mais identiques, même les jumeaux présentent une discordance phénotypique mais les clones non .Où est-elle la richesse de la différence dans ton projet, l’uniformisation de l’humanité c’est là ton objectif? Peux – tu répondre à cette simple question ?

«  Il suffit de programmer la naissance à des moments différents, dans un autre pays, sous un autre climat, de faire en sorte qu’ils rencontrent d’autres amis, aient une éducation différente , tu vois que c’est possible.»

«  Ce que je vois, c’est que toi tu es différent, l’appât du gain t’a complètement métamorphosé, je me demande bien quelle est la maladie qui perturbe ton entendement. A quoi va ressembler ce monde que tu nous concoctes une fois  la différence bannie, tu le sais ? …J’ai bien peur qu’il soit d’un ennui mortel et que le “tous pareils”  emmène tout doucement mais surement l’ humain à sa perte . ».

« Bien sur que oui Grégoire je le sais mais jamais je ne le permettrai, je m’arrangerai pour ne pas aller jusqu’au bout de mes travaux » pense Grégoire mais ça il ne peut lui avouer .


Avons nous encore besoin …..suite

yves-coppens-qui-participait-hier-aux-arenes-de-metz-au-50-e-anniversaire-du-credit-mutuel-enseig

Comme je m’en doutais  la réponse à cette question était oui et Yves Coppens n’ a pas manqué à sa réputation en passionnant son auditoire pendant deux heures . Je n’avais jamais eu l’occasion de l’entendre en direct , c’est un conférencier hors pair d’où se dégage un humanisme d’un optimisme à toute épreuve . Il a une telle foi en la vie qu’il la communique à tout son auditoire , je vous assure que vous ressortez complètement galvanisée après une telle conférence . Que dire de sa formidable démonstration des trois paradoxes partant de la formation de l’univers il y a à peu près 14 milliards d’années de l’apparition de la matière pour passer au vivant, de l’adaptation souple du vivant à l’environnement mais sous la contrainte génétique pour arriver enfin  à la liberté contrainte par  la responsabilité de l’homo sapiens, si ce n’est qu’ on ne peut qu’acquiescer . . Le monde fonctionne par remémorisation , intégration , innovation chacun de nous est une reconstitution complète de l’univers . Tout évolue par progrès dans la complexité et l’organisation pour arriver à un certain niveau de la complexité la conscience . Yves Coppens  sait captiver ses auditeurs non seulement par sa pédagogie hors pair mais aussi par son humour . Il a distillé dans sa conférence des anecdotes personnelles qui ne manquaient pas de provoquer les rires . Un exemple ? voici celui du chimpanzé .

Dans une pièce d’un zoo, non aménagée pour l’observation, avait été placé un régime de bananes au plafond, de telle manière que le singe ne pouvait l’atteindre. Dans cette pièce se trouvait une table mais celle ci ne lui permettait pas non plus d’attraper les bananes en se hissant dessus , seule une chaise placée sur la table pouvait servir à atteindre la nourriture . Yves Coppens regarde par le trou de la serrure et ne voit que du noir , le directeur du zoo à son tour s’approche et devinez ce qu’il voit ? L’œil étonné  du singe de l’autre côté de la serrure se demandant bien pourquoi les bananes ne lui étaient pas données comme d’habitude ….

Au fait savez vous pourquoi vous avez des clavicules ?

“C’est pour embrasser, pas votre partenaire, mais les arbres dans lesquels grimper a constitué une invention formidable il y a 70 millions d’années .”

Et aussi savez vous que nous ne nous sommes pas encore tout à fait redressés , il nous manque quelques degrés à quand la fin des maux de dos ? ….

Je ne peux malheureusement pas vous citer toutes les phrases qui ont fait sens pour moi , en voici quelques unes :

“Même si de temps en temps l’humanité s’imagine libre de tout et devient irresponsable les dérapages ont toujours été rattrapés. Les humains se savent au fond responsables ”

“ Nous possédons une origine unique , nous sommes tous des africains d’origine nés il y a trois millions d’années et cela devrait nous inciter à la fraternité”

“ l’inventivité de la vie est stupéfiante …associée à une immense rigidité celle qui fait que le petit ressemble à ses parents”

“Quand tu ne sais plus où tu vas, retourne toi et regarde d’où tu viens” Proverbe sénégalais .


Avons nous encore besoin du passé pour construire l’avenir ?

7b8c30d8-7ac5-11df-bf76-7866ab78b28e

 

J’ai déjà ma petite idée mais dans quelques minutes je vais aller écouter Yves Coppens aux Arènes à Metz , c’est un homme passionnant qui sait partager sa passion avec beaucoup de ferveur .

lexnewscoppens

En attendant je vous laisse quelques extraits d’une interview pour vous faire une idée de l’homme .

“Mon père était physicien et il me disait : « L’ennui dans ton métier c’est que tu n’as pas la notion de temps en laboratoire et donc tu ne peux pas expérimenter et voir si l’évolution a vraiment fonctionné ainsi. », ce qui est vrai. Mais, j’avais une réponse : les fossiles sont au rendez-vous ! À partir du moment où vous dessinez des arbres phylétiques et que vous dites que les choses se sont faites dans le sens de telle ou telle filiation ou de telles phylogénie ou transformation, vous allez ensuite sur le terrain et ce qui est annoncé est trouvé. Les fossiles sont là où on les attend ce qui est tout de même mieux qu’un début de démonstration. Nous n’avons jamais trouvé d’hommes à moins de 3 millions d’années, ni de préhumains à moins de 15 millions d’années ni de mammifères antérieurs à 200 millions d’années et d’invertébrés antérieurs à 700-800 millions d’années, pas plus que de vie antérieure à 4 milliards d’années ! Cela a forcément un sens. ».

La paléogénétique est naissante, brillante et très importante pour nous. Nous nous cassons en effet la tête pendant des dizaines d’années à reconstituer nos arbres généalogiques…Si la génétique venait à notre secours, nous aurions la réponse magique, cela serait formidable ! Vous vous rendez compte : savoir si Lucy est ancêtre de l’homme ou non ! Même si je pense qu’elle ne l’est pas, c’est toujours bien de le confirmer… Savoir quel pré- humain est à l’origine de l’homme reste un problème entier : Est-ce Toumaï ou Orrorin, où les deux successivement, ou bien s’agit-il du Kenyanthrope, pour le moment il n’y a pas de certitude. C’est donc une très belle science née dans notre voisinage et nos disciplines ont fait beaucoup de progrès grâce aux alliances avec la biologie moléculaire, la physique, la chimie,… Nous essayons de tirer de nos os le maximum d’informations possibles et je suis persuadé qu’il reste encore dans ces os une mémoire extraordinaire que nous n’avons pas encore envisagée ou pu percevoir. L’affinement des méthodes actuelles ainsi que la découverte de nouvelles méthodes nous apprendront certainement beaucoup d’autres choses. Lorsque je vois un fossile apparaître, j’ai toujours l’impression qu’il m’arrive du Temps et est chargé de toute cette information du Temps ! »

lexnewsmesscoppens


Et vous qu’en pensez vous ?

IMGP3995

 

“Pour se libérer il faut se savoir esclave”

Alexandre Jollien dans le philosophe nu 


Jeu n°1 image et texte

 

 

 

Après avoir écouté une émission très intéressante sur l’image , l’idée m’est venue d’un petit jeu . Nous interprétons tous les images avec nos émotions propres , la neige par exemple peut être vue comme une chance ou au contraire comme un handicap . Avec la photo ci dessous  je vous propose d’écrire ce que vous inspire cette image ; histoire, poème , fable , quelques mots comme il vous plaira .Vous avez une semaine pour le publier .

Vous vous inscrivez sur ce billet et vous y laissez vos liens avec votre article .

P1010470

 

Pour celles et ceux qui préfèrent la création d’image à partir d’un texte je vous laisse mon texte écrit il y a quelques mois . Même règlement pour les inscriptions et la publication , pour les créations je vous laisse toute liberté , rien n’est imposé, une photo, une créa, ce qui vous semblera le plus convenir à ce texte  .

Par magie l’arche du froid

A ouvert droit devant moi

La route du pourquoi pas.

Ô cette fièvre inconnue

Qui peu à peu guide mes pas

Sur la peau de la rivièr’ nue !

Miroir de toutes les glisses

D’une rive’ à l’autre se tissent

L’étoil’ des chemins complices.


Si vous écriviez un …


" Si vous écriviez un "j’accuse" aujourd’hui quel en serait le thème ou l’accusé ?

Le fric indubitablement le fric . J’écrirais : " énerve – toi jeunesse "
Je m’insurgerais encore encore et encore contre le modèle d’une civilisation de profit où l’on fabrique les tueurs Dites dites moi comment ne pas aller contre l’arrogance du monde des riches ? Contre la nouvelle barbarie de l’abandon de l’Homme, contre le monde cloisonné où triomphent les violents ?M’est avis que nous n’irons pas bien loin si nous continuons à faire confiance à nos oreilles assourdies par l’argent . Que nous ne respirons plus longtemps si nous confions notre course à nos poumons asphyxies par le toc et le truc."

Jean Vautrin


Limiter

Deux degrés,  ce chiffre traduit maintenant un mot d’ordre pour limiter  le réchauffement climatique .
 Mais ce nombre d’or s’avère – t – il nécessaire et  suffisant ? .

à quoi correspond il vraiment ce nombre magique 2 au dessus de quoi ?
deux degrés au dessus du niveau de la température de l’ère pré industrielle ( avant 1850)
.
Qui croire les climatologues qui nous prédisent une apocalypse en revoyant  le chiffre à la hausse ou ceux qui se contentent de légitimer ces deux degrés à ne pas dépasser ?
Que penser du dernier différent opposant Claude Allègre à Nicolas Hulot ?


Penser …..

«  Penser,
c’est peser ; dormir, c’est ne plus peser les témoignages. C’est prendre
comme vrai, sans examen, tout murmure des sens, et tout le murmure du monde.
Dormir, c’est accepter ; c’est vouloir bien que les choses soient
absurdes, vouloir bien qu’elles naissent et meurent à tout moment ; c’est
ne pas trouver étrange que les distances soient supprimées, que le lourd ne
pèse plus, que le léger soit lourd, que le monde entier change soudain, comme,
dans un décor de théâtre, soudain les forêts, les châteaux forts, les clochers,
la montagne, tout s’incline comme au souffle du vent, avant de s’engloutir sous
la scène …..
Et
vous vous apercevez, amis, qu’il y a beaucoup de manière de dormir et
que beaucoup d’hommes qui en apparence sont bien éveillés, qui ont les
yeux ouverts, qui se meuvent, qui parlent, en réalité dorment . La cité
est pleine de somnambules ." Alain


Le journal d’un chien

Merci à toi Corinne de m’avoir envoyé ce journal, je le mets en billet aujourd’hui parce qu’il m’a beaucoup touché . Si pour les premiers mois j’ai pu mettre des photos de mes chiens, l’illustration des autres étapes n’a plus été possible, inutile d’expliquer pourquoi. Si ce billet peut aider à rendre les humains responsables de leurs animaux et à éveiller les consciences, ce journal aura atteint son but .

Le
journal d’un chien


Semaine 1: 

 Ça fait
aujourd’hui une semaine que je suis né, Quel bonheur d’être arrivé dans ce
monde!


Mois 01: 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Ma maman s’occupe très bien de moi. C’est une maman
exemplaire. 


Mois 02:

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Aujourd’hui j’ai été séparé de maman. Elle était
très inquiète et m’a dit adieu du regard. En espérant que ma nouvelle
"famille humaine" s’occupera aussi bien de moi qu’elle l’a fait.

Mois 04 :

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

J’ai grandi vite, tout m’attire et m’intéresse. Il y
a plusieurs enfants à la maison, ils sont pour moi comme des "petits
frères". Nous sommes très polissons, ils me tirent la queue, et je les
mords pour jouer.

Mois 05:

 

 Aujourd’hui,
ils m’ont disputé. Ma maîtresse m’a grondé parce que j’ai fait "pipi"
à l’intérieur de la maison, mais ils ne m’ont jamais dit où je devais le faire.
En plus je dors dans la réserve… et je ne me plaignais pas! 

 

 Mois 12: 

 Aujourd’hui j’ai eu un an. Je suis un chien
adulte. Mes maîtres disent que j’ai grandi plus qu’ils ne le pensaient.
Qu’est-ce qu’ils doivent être fiers de moi !


Mois 13:


Aujourd’hui, je me suis senti très mal. Mon
"petit frère" m’a pris ma balle. Moi je ne lui prends
jamais ses jouets. Alors je lui ai reprise. Mais mes mâchoires sont
devenues fortes et je l’ai blessé sans le vouloir. Après la peur, ils
m’ont enchaîné, je ne peux presque plus voir le soleil. Ils disent qu’ils vont
me surveiller, que je suis un ingrat. Je ne comprends rien à ce qui se
passe.

  

Mois 15: 

Plus rien n’est pareil… je vis sur le
balcon.  Je me sens très seul, ma famille ne m’aime plus. Ils oublient
parfois que j’ai faim et soif. Quand il pleut, je n’ai pas de toit pour
m’abriter.


Mois 16:


Aujourd’hui, ils m’ont fait descendre du balcon.
J’étais sûr que ma famille m’avait pardonné et j’étais si content que je
sautais de joie. Ma queue bougeait dans tous les sens. En plus, ils m’emmènent
avec eux pour une promenade. Nous avons pris la direction de la route et d’un
coup, ils se sont arrêtés. Ils ont ouvert la porte et je suis descendu tout
content, croyant que nous allions passer la journée à la campagne. Je ne
comprends pas pourquoi ils ont fermé la porte et sont
partis. "Écoutez, attendez !" Vous… vous m’oubliez. J’ai couru
derrière la voiture de toutes mes forces. Mon angoisse grandissait quand je me
rendais compte que j’allais m’évanouir et qu’ils ne s’arrêtaient pas : ils
m’avaient oublié.


Mois 17:


J’ai essayé en vain de retrouver le chemin pour
rentrer à la maison. Je
me sens et je suis perdu. Sur mon chemin, il y a des gens de cœur qui
me regardent avec tristesse et me donnent un peu à manger. Je les remercie
du regard et du fond du cœur. J’aimerais qu’ils m’adoptent et je leur serais
loyal comme personne. Mais ils disent juste "pauvre petit
chien", il a dû se perdre.


Mois 18:


L’autre jour, je suis passé devant une école et j’ai
vu plein d’enfants et de jeunes comme mes "petits frères". Je me suis
approché et un groupe, en riant, m’a lancé une pluie de pierres pour "voir
qui visait le mieux". Une des pierres m’a abîmé l’œil et depuis je ne vois
plus de celui-ci.

Mois 19:


Vous ne le croirez pas, mais les gens avaient plus
pitié de moi quand j’étais plus joli. Maintenant je suis très maigre, mon
aspect à changé. J’ai perdu mon œil et les gens me font partir à coup de balais
quand j’essaie de me coucher dans un petit coin d’ombre.


Mois 20:


Je ne peux presque pas bouger. Aujourd’hui, en
essayant de traverser la rue où circulent les voitures, je me suis fait
renverser. Je pensais être dans un endroit sûr appelé fossé, mais je
n’oublierai jamais le regard de satisfaction du conducteur qui a même fait un
écart pour essayer de m’écraser. Si au moins il m’avait tué ! Mais il m’a
éclaté la hanche. La
douleur est terrible, mes pattes arrière ne réagissent plus et je me suis
difficilement tiré vers un peu d’herbe au bord de la route.


Mois 21: 

 

Cela fait  10 jours que je passe sous le soleil,
la pluie, sans manger. Je ne peux pas bouger. La douleur est insupportable. Je
me sens très mal, je suis dans un lieu humide et on dirait même que mon poil
tombe. Des gens passent, ils ne me voient même pas, d’autres disent
"ne t’approche pas". Je suis presque inconscient, mais une force
étrange m’a fait ouvrir les yeux… la douceur de sa voix m’a fait
réagir. Elle disait "Pauvre petit chien, dans quel état ils t’ont
laissé"… avec elle il y avait un monsieur en blouse blanche, il m’a
touché et a dit "je regrette madame, mais ce chien ne
peut plus être soigné, il vaut mieux arrêter ses souffrances». La gentille
dame s’est mise à pleurer et a approuvé.

Comme je le pouvais, j’ai bougé la queue et je l’ai
regardé, la remerciant de m’aider à trouver enfin le repos.

Je n’ai senti que la piqûre de la seringue et je me
suis endormi pour toujours en me demandant pourquoi j’étais né si personne ne
me voulait

.

La solution n’est pas de jeter un chien à la rue,
mais de l’éduquer. Ne transforme pas en problème une compagnie fidèle.
Aide à faire prendre conscience et à mettre fin au problème des chiens
abandonnés.




Mobilisons nous

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

"Les enfants sont sans passé et c’est tout
le mystère

de l’innocence magique de leur sourire."

Milan
Kundera

Pour préserver cette innocence sachons nous mobiliser .

Je vous invite à cliquer sur ce lien :

journée contre la pédophilie


Comment….

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Comment se peut jaillir

La flamme de haine

Explosion soudaine

Qui pourrait bien vieillir ?


Fracas  de violence,

Corps au cœur brisé 

Qu’un trop grand silence

A bien favorisé.

« L’homme compense le poids du mal
dont on lui a écrasé l’échine par la masse de sa haine. »

Milan Kundera



Labyrinthe

Hebergeur d'images

Sur ma route se dressent les murs de l’incompréhension

Masquant à coup d’illusion la lumière de l’horizon.

Où est la  voie à prendre sans hésitation

Qui sonnera le glas de mes désillusions ?

Je cherche sans cesse l’issue compensation

Qui m’ouvrira les portes de la socialisation.

Abattons donc de nos cœurs les cloisons

Pour aller ensemble dans la même direction .