Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

un mois émoi

Un mois émoi

Mon mois émoi

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo.

Un mois que je n’ai pas vu passer non plus, même si le confinement est au rendez – vous d’ avril.  Jamais deux sans trois, une fois de plus l’adage se vérifie.

Inutile de polémiquer sur la façon de contrer cette vague de Sars Cov 2 qui déferle chez nous. Bien malin celui qui aurait la formule magique pour l’empêcher de muter  ce virus, Merlin l’enchanteur et  les fées  n’existent que dans les légendes et les contes, et jusqu’à preuve du contraire aucune fée ne s’est manifestée pour éradiquer le virus.

Juste avant que le rayon de 10 km soit mis en place, j’ai la chance de voir ma petite tribu vosgienne et de me promener dans cette belle forêt  où les ruisseaux sont nombreux .

ruisseau Vosges

Le printemps  dès le lundi de Pâques semble  s’effacer devant l’hiver tant le thermomètre a tendance à flirter avec le zéro. Giboulées au rendez vous, pas question de se découvrir d’un fil.

sittelleIMGP9361

C’est l’affluence aux mangeoires pour les passereaux. Y a plus de saison ma bonne dame semblent me  dire mésanges, sittelles et pinsons.

vertfleurs pruneliers

Le vert inexorablement s’installe dans le parc, ponctué ça et là de l’effervescence blanche des pruneliers.

parc Longeville

Le beau temps s’installe, même si les gelées sont encore fréquentes le matin, les sorties dans ce fameux rayon de 10 km sont les bienvenues  et c’est bien là l’essentiel. Nous en profitons pour aller saluer les nouvelles arrivées pour la tonte des espaces verts.

Lulu et easy

Excuse moi “Lulu”, je sais le male aurait du l’emporter pour l’accord, mais pour une fois ni vu ni connu tu passes pour une vache !

Lors de ces escapades en extérieur, j’en connais un qui a eu la peur de sa vie, petit lapinou, tout juste sorti du terrier, ne savait pas que les corneilles pouvaient être si méchantes. Heureusement, avec force cris et en moulinant des bras, j’ai réussi à les éloigner et à leur faire lâcher prise. J’ai eu l’occasion de le revoir ce lapinou il a bien grandi.

lapinou3

Mois qui aussi a permis d’être vaccinée. Enfin un créneau se libère au centre du palais des sports. Excellente organisation d’une efficacité remarquable capable de vacciner un grand nombre de personnes mais certains font demi-tour en apprenant le nom du vaccin.

vaccination

Petite parenthèse dans les sorties suite aux effets secondaires de la vaccination, que j’étais à peu près sure d’avoir, mes cellules ayant certainement encore la mémoire du virus. Trois jours, certes c’est gênant, mais ce n’est pas une  catastrophe et surtout ce n’est pas systématique.

pano St Quentin

Fin du mois nous sommes allées sur le St Quentin voir si les anémones pulsatiles étaient au rendez – vous.

anémones pulsatiles

Pas vraiment, soit elles sont déjà fanées, soit pas encore ouvertes, peut être que le manque d’eau se fait déjà sentir par contre les fraisiers sauvages sont eux bien fleuris.

esplanade

Voilà un bon moment que je n’ai mis les pieds à l’esplanade, comme vous pouvez le constater il y a plus de végétation que de bipèdes. Fin de ce mois c’est chose faite, à partir de là nous gagnerons avec Mireille du Sablon le plan d’eau, puis le parc où paissent tranquillement  Lulu et ses copines.

J’ai passé un peu plus de temps aussi au jardin, un défrichage étant devenu vraiment nécessaire. Mais j’ai quand même lu plusieurs livres, que j’ai particulièrement aimés.

souviens toilivrelivre2

Bon mois de mai à toutes et tous

muguet | le bon coté des choses


Un mois émoi

Mon mois émoi

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo.

Un mois de mai un peu décevant pour la météo mais qui nous autorise à  retrouver peu à peu nos marques.

Un déconfinement progressif qui permet tout d’abord de se passer d’attestations pour se déplacer en journée et des restrictions de déplacement le 3 mai.  À partir du 19 mai le couvre feu est déplacé à 21 heures , les commerces, terrasses, musées, salles de cinéma et théâtre rouvrent aussi à cette date avec des jauges limitées.

Changement de look pour mes cheveux le 5 mai, histoire de les laisser tout doucement prendre leur véritable  couleur . Moins agréable,  le même jour dans la salle de bain  des gouttes s’écoulent depuis le faux plafond, juste avant d’aller chez le coiffeur. Le mystère reste entier quant à l’origine de cette fuite pour l’instant , plusieurs hypothèses ont été avancées mais il reste encore des investigations à faire.

8 mai, je constate avec plaisir, lors de ma sortie, que les hirondelles de rivière sont nombreuses en bord de Moselle.

hirondelles

Le 9 mai, je profite d’un ciel clément pour sortir mon destrier direction La Maxe, depuis le temps qu’il piaffe d’impatience, il est ravi. Un petit bémol avec le vent, le  trajet retour est nettement moins facile que l’aller.

vélo la Maxe 21 mai, échappée belle direction la Picardie pour retrouver la petite tribu pour ce week – end de la Pentecôte. Il faut un peu jongler avec la météo pour les sorties mais  l’arc en ciel n’est jamais loin.

arc en ciel Même si parfois le ciel est très menaçant comme le 22 mai à Folleville .

Peut être une image de plein air

Le 23 mai,  un petit tour d’abord à Amiens et  puis direction la mer au  Tréport

la petite tribu à Amiens

Peut être une image de plein air

Un superbe week – end prolongé, quel plaisir de se revoir au grand complet et de profiter de chaque moment passé ensemble.

25 mai, il est grand temps de faire un peu de nettoyage dans le jardin , les pluies de ce mois ont favorisé la pousse des mauvaises herbes aussi.

Enfin le soleil décide de s’installer en cette fin de mois, toujours accompagné d’un petit vent du nord-est. Mais peu importe je ne vais pas chipoter pour si peu.

31 mai