Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Art

Arnulf

images-copie-1

Pour les prénoms à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

PB100511

“Somnambule regardant son destin” de Victor Brauner 

A gréable, serviable, c’est un  bon compagnon 

R ien ne lui plait plus dans la vie que le partage

N ouant   avec  les  autres  de vraies  relations

U n   être   que  tous  apprécient sans ambages

L aissant   un   appui  aux  oiseaux  de  passage

F ier   de   concourir   ainsi   à  leur  protection

Publicités

La frayeur de Perlin Pinpin

Pour le défi N° 212 des Crôqueurs de mots, Dômi me confie la barre - Lenaïg

Pour les croqueurs de mots Lénaig ( clic ) à la barre  nous présente deux photos de Street Art, ou Art de la rue, dont nous pourrons disposer à notre guise, ou en choisir une autre, ou ne pas mettre d’image du tout. Le défi va consister à écrire une petite histoire en y incluant au moins l’une des propositions suivantes :

  • un regard bizarre,
  • les murs ont de grandes oreilles,
  • la chance me sourit.

Pour le défi N° 212 des Crôqueurs de mots, Dômi me confie la barre - Lenaïg

Dans le petit bois des lapins, sis sur le ban de la commune de Ban St Martin,  Perlin Pinpin ,  chef du terrier 14 revient au bout de plusieurs jours d’absence avec de fort inquiétantes nouvelles  .

“ C’est comme je vous le dis, en passant devant le mur du stade , j’ai cru avoir des hallucinations, Réglisse vous savez le chat noir qui vient souvent nous rendre visite , s’était comme incrusté dans le mur et me fixait avec un regard bizarre .  Impossible de détourner les yeux , on aurait dit qu’il tentait de m’hypnotiser lentement mais surement . Peu à peu je sentais mes membres s’engourdir et bientôt il m’a été impossible de  faire un seul geste . “

“ Tu ne pouvais pas fermer les yeux” l’interrompit Pinpin Junior

Pour le défi N° 212 des Crôqueurs de mots, Dômi me confie la barre - Lenaïg

“ J’ai bien essayé, tu penses bien, mais ses yeux avaient la puissance des lasers et je n’ai pu qu’assister sans réagir à ma propre transformation. C’était comme si Réglisse avait intégré mon propre corps, investissait la moindre de mes cellules. Ma petite queue blanche avait disparu au profit d’un long fouet  noir.  Plus étrange encore je réalisais que je n’étais plus devant le mur mais sur celui – ci,  car je voyais passer les gamins qui se dirigeaient vers le stade. J’avais tout simplement pris la place de Réglisse  .”

“Mais comment t’en es tu sorti ne put s’empêcher de demander Pinpin Junior II ? “

“ Patience , j’y arrive . Les gamins qui allaient à leur entrainement de football se sont mis à rire en me voyant :

“ Whaouh les murs ont des oreilles maintenant !  pas étonnant avec tous les lapins qui trainent dans le coin. En voilà un au moins qui ne creusera plus de trous dans le gazon , un chat  lui aura fait sa fête ,  manque plus que le chien  ..“

“Mais en voilà une bonne idée me dis je et je me mis à appeler de tous mes vœux le premier clébard des environs . La chance me sourit au bout du troisième jour quand une chienne presque aveugle s’arrêta devant mon portrait . L’aspect blanc bleuté de la cornée de ses yeux me fascinait tant que j’eus du mal à réaliser que j’avais récupéré mon corps initial avec toutes ses capacités . Ce n’est que lorsque je sentis la truffe du canidé sur mon poil,  que d’un bond je déguerpis au plus vite .”

“ Mais elle n’est pas restée sur le mur,  elle ? “ demandèrent en cœur les deux lapinous

“ Eh non, le sortilège ne devait pas fonctionner puisque sa vue était plus que déficiente .

Alors soyez bien attentifs à ce que je vais vous dire, surtout n’allez plus du tout grignoter l’herbe  près du mur  du stade  et  si vous croisez Réglisse détalez au plus vite , on ne sait jamais, il a peut être gardé le pouvoir de vous hypnotiser .”

P7030010