Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Art

Le tableau du samedi

Le tableau du samedi

Pour le  tableau du samedi initié par Lady Marianne et poursuivi par Lilou et Fardoise un clic sur le logo.

Lilou nous demande de nous pencher sur les autoportraits d’artistes peintres féminines .

Je vous propose cette fois – ci l’autoportrait au chapeau vert (1909)  de Jane Atché dite Jal

File:81 - Autoportrait au chapeau vert - Jane Atché, 1909 - Musée du Pays rabastinois - inv.2008.38.1.jpg

J’aime beaucoup cette huile sur toile la représentant assise , appuyant son bras sur le dossier de la chaise sur lequel est posé  un tissu  vert , cape ou  manteau. Vêtue d’une robe élégante soulignant la délicatesse de sa silhouette , elle semble nous prendre à témoin  . Raffinement aussi dans ce chapeau porté sur le côté qui met en valeur une chevelure  ondulée ainsi que la lumière qui éclaire son visage .

L’arrière – plan nous montre une sellette  où figurent bien évidence un  livre et un vase bleu s’harmonisant avec la couleur du mur .

Un autre autoportrait en lithographie “ Sur l’aile des songes “ cette fois – ci nous la montre songeuse, de profil,sans chapeau,  une cigarette à la main . Les livres là aussi sont bien présents .

Jane Atché (dite Jal) — AWARE Women artists / Femmes artistes

JANE ATCHE  est née à Toulouse le 16 aout 1872 et morte le 6 février 1937 à Paris.

Artiste peintre affichiste et illustratrice , elle connait le succès en 1896 grâce à son affiche pour le papier à cigarette Job dont le style art nouveau se rapproche de celui de Mucha .

File:81 - Affiche pour le papier à cigarette JOB - Jane Atché, 1896 - Musée du Pays rabastinois - inv.D.2012.27.1.jpg

Elle publie une série de 12 cartes postales sur le thème des jeux d’enfants qu’elle signe Jal, et illustre un roman historique de Jean Drault, La Conspiration de Quillebœu.

La carrière artistique de cette artiste est brève mais fulgurante 

  Pour mieux connaitre cette artiste je  vous recommande le   clic ici  .


Le mot mystère

uz2811_OTPvReKha0IzQQFJpvh4@250x147

 

Pour le mot mystère chez Lilou un clic sur le logo .

Le mot à trouver : thanatopraxie : pratique des embaumeurs .

Les anagrammes sont soulignées dans le texte .

****

Soyez rassurés, je ne vais pas me lancer dans la description des principes de la thanatopraxie en ce jour de Pâques. Point de technique d’embaumement de pharaon , non plus. Je préfère de beaucoup l’ataraxie , cette philosophie pour laquelle les épicuriens optent . Je n’ai pas dit ataxie, ce  dérèglement neurologique d’un patient qui amène à un manque de coordination et perte d’équilibre , non,  c’est de la tranquillité de l’âme dont il est question . Mais là encore je m’égare, car là n’est pas mon propos , je risquerais de vous lasser et déclencher une certaine forme d’apathie préjudiciable à la lecture de cet article .

Non, je vais vous parler d’Antiope, la fille du Dieu fleuve Asopos selon Homère  ou de Nyctée roi de Thèbes selon d’autres sources . Comme vous pouvez le remarquer , les peintres se sont intéressés à son histoire.

File:Antoine Watteau 055.jpg

 

D’une beauté qui  peut éclipser l’éclat de Phaéton fils d’Hélios , elle est séduite par Zeus qui prend l’apparence d’un satyre. On notera que les  critères de séduction ont bien évolué depuis, je ne sais si Zeus aurait eu des chances d’arriver à ses fins ainsi métamorphosé aujourd’hui  .

Craignant la foudre paternelle et non celle de Zeus (qui soit dit en passant,  la dirige sur Phaéton, lui faisant perdre le contrôle de son char comme le montre ce  magnifique tableau de Jan Carel Van Eyk), elle se réfugie à Sicyone où  elle épouse le roi Epopée qui l’a recueillie .

Jupiter, Antiope et Cupidon, 1598 - Hans von Aachen

Son père désespéré se suicide, mais demande à Lycos , son  frère  de  punir sa nièce.  Ce dernier  s’empare de Sicyone et ramène  Antiope à Thèbes.

En chemin, naissent des jumeaux : Amphion et Zéthos, que Lycos abandonne.  Pas d’inquiétude à leur sujet, ils sont recueillis par des bergers. À Thèbes, Lycos emprisonne Antiope ; pendant des années la jalousie de Dircé ,femme de Lycos, se manifeste par de mauvais traitements envers la prisonnière . Un jour enfin, Antiope parvient à s’échapper, et rejoint  ses fils devenus adultes.

Fichier:Ingres Jupiter et Antiope.jpg

Amphion et Zéthos vengent leur mère en tuant Lycos et Dircé, et montent sur le trône de Thèbes après avoir chassé le futur roi, Laïos. Mais, car oui il y a un mais ,  Dionysos, ne voulant pas laisser ces meurtres impunis, frappe Antiope de folie.  Heureusement elle n’errera pas en vain dans toute la Grèce . Le hasard faisant bien les choses, elle tombera sur Phocos, petit – fils de Sisyphe qui la guérira et l’épousera .