Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Histoire et légendes

Zénobe

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo .

Son destin est lié aussi à sa sœur Zénobie qui connut elle aussi la même fin tragique sous le règne de Dioclétien qui ne supportait la réputation de thaumaturge de Zénobe  .

Afficher l'image d'origine

 

Z     élé      et      charitable    médecin,

E   vêque,   il   fit    bien   des   miracles

N  aturellement,   il   déplut  aux  païens,

O n   le   punit   d’être   porté  au  pinacle

B raises,  eau bouillante, quel spectacle  

E n   martyr   il   mourut  décapité  enfin .

 

Saint Zénobe et sainte Zénobie

Mais je voulais aussi vous parler d’un autre Zénobe célèbre , Zénobe Gramme inventeur de la première dynamo à courant continu

F10068

Il nait le 4 avril 1826 à Jehay Bodegnée en Belgique , préférant le travail manuel aux études il est apprenti menuisier puis trouve un emploi à Paris dans un atelier de menuiserie. En 1860 il est engagé à l’Alliance où son esprit inventif se développe mais il ne peut mener à bien tous ses projets et au bout de trois ans quitte cette société . Grâce au comte d’Ivernois ils fondent la société des machines magnétoélectriques Gramme . L’industriel Hippolyte Fontaine et Zénobe Gramme vont constituer une alliance féconde , Fontaine montre la réversibilité de la dynamo qui peut servir de moteur . Un moteur puissant utilisé dans l’industrie .Les machines Gramme connaitront un franc succès à l’exposition universelle de 1878 à Paris et l’entreprise sera lancée sur la scène internationale .

Pour en savoir plus sur cet inventeur exceptionnel un clic sur sa photo ci – dessus .

Zenobe_Gramme_dsc03852


Agrippin

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo

P8200144A  grippin       est      un    curieux  cabotin, 

G rille  – pain   juste   en   un  tour  de main ,

R  ien    ne     l’arrête   du   soir   au   matin ,

I l  se  prend   quelquefois   pour  un humain,

P ique   des  ires   quand  manque   le  thym ,

P rend la mouche souvent, pour presque rien,

I l      agrippe      tout      ça    c’est    certain

N e    le    laissez    pas    faire   l’entretien .

*********

En cherchant qui pouvait correspondre à la version masculine d’Agrippine j’ai trouvé un comte de la Gaule appelé Agrippin , sous le règne de l’empereur Sévère . En lisant l’histoire de Saint Lupicin on apprend ce qu’il est advenu à ce Comte de la Gaule .

Gille général des armées de l’empereur , ne devait pas le porter dans son cœur,  peut être parcequ’il avait “beaucoup d’esprit et de lumières” ( comme l’écrit St Euphrone d’Autun ), il dit à l’empereur qu’Agrippin avait intelligence avec les Barbares et voulaient leur livrer les pays de l’Empire . Bien sur Sévère  ordonna de faire conduire Agrippin à Rome . Gille s’arrangea pour qu’il ne soupçonne rien de ses intentions en mettant sa main dans celle de St Lupicin  .Mais arrivé devant le Sénat il fut condamné à mort comme traitre au Prince et à l’Etat sans qu’il pût se défendre . St Lupicin à qui Agrippin se recommandait dans sa prison apprit ce qui se passait à Rome . Par une prière continuelle et une austère pénitence il obtint ce qu’Agrippin attendait de lui . Agrippin le vit en songe lui montrer une pierre qu’il pouvait tirer et se sauver ensuite par là . Des qu’il fut réveillé il s’enfuit comme son rêve l’avait indiqué . Son évasion faisait grand bruit et on craignait qu’il rejoigne les Barbares pour se venger , on commençait à reconnaitre qu’il avait peut etre été accusé à tort . Réfugié en l’église de St Pierre Agrippin apprit ces nouvelles dispositions à son égard et sortit de l’enceinte . Peu de temps après l’empereur assura sa sécurité et l’innocenta .