Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Histoire et légendes

Le 15 août et notre Dame de Metz

P8150337

Il ne vous aura pas échappé qu’ hier on célébrait  l’Assomption, à Metz comme dans beaucoup d’autres communes cette fête s’accompagne d’une procession mais ici elle revêt un caractère tout particulier puisqu’elle est reliée aussi à un fait de résistance .

P8150323

C’est en effet le 15 août 1940 que Metz a dit non en défiant les nazis .

P8150319

En 1918 un obus tombe dans le jardin de l’évêché , l’évêque Mgr Benzler  fait le vœu de dresser une statue à la vierge si la guerre épargne Metz .

P8150340

C’est son successeur ( Mgr Benzler allemand ayant été expulsé )  Mgr Pelt  qui réalise ce vœu sur la dite place le 15 aout 1924 avec une statue coulée avec le métal des canons allemands .

Le 14 août 1940 les nazis interdisent la manifestation . Les Messins dressent un immense parterre de fleurs au pied de la vierge , toute la journée des milliers de messins défilent en silence  jetant des bouquets de fleurs liés d’un ruban tricolore . L’évêque lui – même s’y arrête pour prier . Le lendemain à l’aube il doit quitter son logement , trop francophiles ou francophones 4000 Messins subissent le même sort le 16 et 17 aout .

 

Dès la libération la cérémonie n’exprime pas seulement un fait religieux mais aussi patriotique, c’est pourquoi, encore de nos jours, sont associés à cet évènement des autorités laïques venant déposer une gerbe pour commémorer le premier acte de résistance des Messins.

Hier la procession est partie, comme d’habitude , de la cathédrale pour rejoindre la place St Jacques où se trouve la statue de notre Dame de Metz . Je vous laisse regarder les photos prises sur le parcours . Vous reconnaitrez les bannières de différents pays associés à cette cérémonie , ainsi que l’évêque de Metz et le maire .

P8150331

 

P8150330

P8150334

P8150335

P8150336

P8150341

Publicités

Rime imposée

Pour la rime imposée chez Violette un clic sur le logo.

Inte et les sons analogues pour ce jeudi .

P6231860

 

Dans les grottes de Naours les villageois  n’avaient  crainte

De rester longtemps  dans ce labyrinthe

Bien protégés des ennemis,  malgré l’astreinte

Ils se sentaient vraiment hors d’atteinte .

Si l’assaillant  à l’entrée resserrait l’étreinte

Ils avaient trouvé une  autre feinte

Les enfants  en courant dans un boyau étroit sans contrainte

Obligeaient l’ennemi à ralentir et ils étaient piégés dans l’enceinte .

  P6231859P6231854