Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Histoire et légendes

à la cour de récré

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo.

Joyeuse fait son entrée à la cour de récré .

File:Epee sacre fourreau louvre.JPG

Photo prise sur le net ici

J oyau des regalia du royaume de France   

O n  la  trouve maintenant au Louvre à Paris

Y   brille  son pommeau d’or avec élégance 

E pée  de  Charlemagne  à  la  barbe fleurie

U  tilisée   pour   le  sacre   avec  constance

S  erait    protectrice    de  l’Eglise  a  priori

E n   armant  Charles  et  sa  descendance  

File:Albrecht Dürer - Emperor Charlemagne.jpg

Charlemagne portant Joyeuse

Gravure d’ Albrecht Dürer


Lundi soleil

lundi_soleil_sunny_monday_logo_officiel

Pour lundi soleil de Bernieshoot  un clic sur le logo.

Pour ce deuxième lundi en violet je vous propose une fresque  de street art

P4020837

Vous y voyez le blason de la ville de Metz en noir et blanc qu’enserre un dragon bien menaçant , celui – ci n’est pas près de le lâcher visiblement . Mais la légende du Graoully est toute autre puisque ce dragon a  été définitivement mis hors d’état de nuire grâce à St Clément qui le chassa hors de la cité .

Voici quelque peu résumé l’histoire du Graoully

 

Né au début du moyen – âge de l’imaginaire chrétien le Graoully est indissociable du nom du premier évêque messin. Il représente le paganisme vaincu par la prédication de  St Clément .Ce serpent aux allures de dragon se retrouve dans toutes les processions religieuses et populaires du moyen age et au début de l’époque moderne .Au fil des siècles le Graoully a pris des allures diverses du serpent médiéval au dragon chinois de l’image de 1850. Son nom actuel apparu au 16 eme siècle ,dérive peut être d’une racine indo européenne en Gr évoquant son caractère redoutable puis de l’ancien allemand groeulich qui signifie horrible abominable .On trouve aussi d’autres noms comme grawelin, Groully, Graoulli peut etre dérivé de l’allemand grau(gris) et aussi de grausam ( maléfique)
Il n’y a pas de légende du Graoully mais une légende de St Clément .
L’amphithéâtre de Metz était infesté de serpents bloquant les accès de la ville . St Clément se rend à l’amphithéâtre et repousse d’un signe de croix les serpents qui allaient l’attaquer puis passe autour du cou du plus grand d’entre eux son étole et le conduit ainsi jusqu’à la Seille . Là il le libère et le chasse en lui ordonnant de traverser la rivière et de quitter avec tous les siens les terres habitées.Les serpents s’exécutent et depuis amphithéâtre est purifié de toute bête nuisible. Dans cette version les serpents symbolisent Satan exerçant son pouvoir sur les Messins encore paiens .  Dans d’autres versions postérieures le plus grand serpent devient dragon. La figure du dragon a surtout été popularisée par les processions attestées des le XIIeme siècle où il est promené d’abord sous la forme d’une bannière puis d’un mannequin qui reçoit au XVI siècle le nom de Graoully.


Il se trouve dans la correspondance de Rabelais une allusion à ce dragon "dont on faisait cliqueter les horrificques maschoueres". L’usage était de faire porter en tête de la procession par les paysans de Woippy des croix et des bannières dont l’une se terminait par la tête du dragon . Le troisième jour cette croix était reléguée en queue du cortège pour signifier la défaite du dragon .Puis ce fut un mannequin en osier et en plâtre qui était battu par les enfants de chœur de la cathédrale le dernier jour.

IMGP6015Reliefs au niveau du portail nord de la cathédrale , représentant St Clément qui a vaincu le Graoully et baptisant la fille du gouverneur de Metz

 

Au XXème siècle il est parfois décrit comme un crocodile aux grandes oreilles pointues avec des ailes de chauve souris dont le cri "tenait du meuglement de la vache et du barrissement de l’éléphant , du braiement et du rugissement, de la trompette et du tambour " . On insiste sur la voracité du monstre et St Clément le noie dans la Seille au lieu de le chasser.

y0ut9hkt

Aujourd’hui son effigie se retrouve rue Taison (nom provenant des paroles de St Clément qui aurait dit taisons nous ) en hauteur

IMGP9884

et sur les pavés symbolisant la procession qu’empruntait le cortège, sur le blason de la ville de Woippy et sur l’emblème des maillots du FC Metz.