Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

jeudi poésie

Jeanne Fadosi ( clic) à la barre du bateau des croqueurs nous promet une quinzaine branchée.

Pour ce jeudi l’électricité dans ses usages ludiques. Je ne sais si je suis vraiment dans les clous avec ce poème de Jules Romains mais je vous le propose malgré tout car j’aime bien la métaphore .

P6124077

 

Le présent vibre

***** 

 

       En haut du boulevard le crépuscule humain
Se cristallise en arc électrique. Un bruit mince
Frétille. Le courant, qui s’acharne à passer
Et s’accroche aux buissons des molécules, saigne.
Les frissons de l’éther partent en trépignant.
La foule du trottoir a repris confiance.
L’ombre appelait les cœurs et les menait danser
Sur des airs de chansons alanguis ou obscènes,
Loin, dans la solitude et dans le souvenir.
Or, la lumière trace une piste de cirque ;
Les rythmes un instant y tournent, subjugués ;
Les âmes qu’on cachait tantôt, on les dégaîne
Pour tremper leurs tranchants parallèles et nus
Dans la clarté.
Mais, au fond des corps, les cellules
Sentent de merveilleux effluves onduler
Vers elles. L’arc, crépitant de fougue solaire,
Darde en chacune le désir d’être un héros.
Des rayons qu’on ne voit pas vibrent, clairons rauques.

L’unité de la chair commence de craquer ;
Les globules captifs ragent comme des guêpes
Dans une toile d’araignée, et l’air est plein
De libertés que nouent de nouvelles étreintes.
La lueur aide un arbre à vouloir le printemps.
Dans les chairs, les cerveaux pensent moins ; et les branches
Souhaitent moins une âme et tâchent de grandir.
L’esprit cède sa force à l’influx électrique.
La rue est résolue à jouir, tout à coup ;
Au coin des carrefours il se caille des couples ;
Les germes bougent. Des hommes vont s’attabler
Aux tavernes en petits groupes circulaires.
La foule rêve d’être un village au soleil.

Jules Romains

19 Réponses

  1. Oui, la métaphore est vraiment magifique, en effet !
    C’est un très beau poème, Gisèle !
    Ta photo est superbe !
    Bon jeudi tout entier,
    Bises ❤

    J'aime

    24 septembre 2020 à 1 h 11 min

  2. top photo et poème
    bises bonne journée

    J'aime

    24 septembre 2020 à 6 h 37 min

  3. Merci
    Choix intéressant
    Et belle photo

    J'aime

    24 septembre 2020 à 8 h 06 min

  4. ANNE GUILLARD

    Un joli texte de Jules Romains pour répondre au défi de Jeanne. Bises

    J'aime

    24 septembre 2020 à 8 h 08 min

  5. Bonjour, beau poème ! je passe par Evy aussi pour aller sur les autres sites

    J'aime

    24 septembre 2020 à 8 h 31 min

  6. Très beau poème et jolie photo. Bonne journée

    J'aime

    24 septembre 2020 à 9 h 14 min

  7. Evelyne Mamazerty

    Je remarque en lisant ce poème que je ne connais Jules Romain que de nom. C’est un poème étonnant qui me donne envie d’en lire d’autres de lui

    J'aime

    24 septembre 2020 à 10 h 02 min

  8. Où est le temps de l’allumeur de réverbères? La fée électricité est passée par la à.
    J’aime bien ce poème, bon jeudi.

    J'aime

    24 septembre 2020 à 10 h 03 min

  9. martinemartin85

    Magnifique poème partagé qui me semble dans le thème aussi. Bisous

    J'aime

    24 septembre 2020 à 10 h 03 min

  10. Bonjour Gisèle, un très beau poème bisous et bonne journée MTH

    J'aime

    24 septembre 2020 à 10 h 08 min

  11. Bonjour d’Angers,
    Alambiqué tout de même ce poème !
    Bonne journée … Amicalement … Claude

    J'aime

    24 septembre 2020 à 11 h 03 min

  12. Bravo défi super bien réaliser avec ce choix de poème. Bisous

    J'aime

    24 septembre 2020 à 14 h 51 min

  13. Mais bien sûr que tu es dans les clous. Il y avait mille façons d’envisager la suggestion et pour te faire une confidence, ce poème (découvert avant de préciser les jeudis poésie) m’a été utile pour en trouver les fils conducteurs … bises

    J'aime

    24 septembre 2020 à 15 h 57 min

  14. C’est très bien choisi !
    Je découvre avec plaisir.
    Biz

    J'aime

    24 septembre 2020 à 16 h 18 min

  15. En plein dans le thème il me semble. J’en suis tout électrisée. Sans rire, je ne connaissais pas.
    Bonne soirée Jazzy

    J'aime

    24 septembre 2020 à 18 h 43 min

  16. Pingback: Défi 239, vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  17. eglantine36

    je vais être sincère je n’ai pas tout compris 😦 je reviendrai relire un jour où mon esprit sera plus éveillé, aujourd hui je crains que la chute de la température n’ai fait des dégats 🙂 bisous

    J'aime

    26 septembre 2020 à 16 h 10 min

  18. dimdamdom59

    Bravo pour ton choix de ce poème qui colle parfaitement au thème de Jeanne Fadosi 😉
    Bisous Jazzy

    J'aime

    28 septembre 2020 à 0 h 59 min

  19. Quichottine

    Je suis sûre que tu es dans les clous… 🙂
    Bravo et merci pour la découverte de ce poème.
    Bises et douce journée.

    J'aime

    3 octobre 2020 à 9 h 18 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s