Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “été

Rendez–vous reflets

117527701

Pour les rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

 

Jeu de pétales

Le miroir se dédouble

Bonjour liberté

P8190866

Poudre de ciel

L’eau se met à floconner

Au revoir l’été

P8070847

camaïeu de vert

palette de fin d’été

tremble la feuille

PA110482


Requiem pour un ru

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier de Ghislaine 102 un clic sur le logo

Les mots : Sonate, requiem, concerto, allegro, fugue, suite, ouverture, jouer. ou thème plaisirs d’été ou libre .

P7234279

Depuis des années, sans se poser de questions, le  ru jouait sa fugue en descendant la montagne, guilleret et insouciant. Bondissant allegro de pierre en pierre, il interprétait librement cette sonate du temps présent , donnant à chacun de ses mouvements cet éclat si particulier qu’enviaient les grands sapins  vibrant à l’unisson sous  le concerto du vent. À la suite d’un printemps joyeux, où il jaillissait  plus fringuant que jamais, arrivait l’ été, sa chaleur intense débouchant immanquablement sur l’orage qui lui redonnait toute sa vigueur . Oui,  mais pas cette année.  Implorant nuit et jour le ciel  de laisser une petite ouverture pour le passage des nuages , il s’affaiblit inexorablement . Sa plainte comme un ultime et déchirant requiem  n’ébranla pas la détermination céleste . Quand ce dernier matin de juillet les chevaux abreuvés de soleil  s’en vinrent à sa rencontre , il avait  cessé de vivre , seules les pierres moussues gardaient en mémoire le souvenir de son murmure .

P7234281

Un petit clin d’œil à l’été de Vivaldi avec le classic Metz’ival en l’église St Martin de Metz

 


Lundi soleil

logo lundi soleil lien bernieshoot

Pour lundi soleil chez Bernieshoot un clic sur le logo.

Pour ce bleu du mois de juillet ,  je vous propose de venir avec moi à l’église St Maximin non seulement vous y découvrirez de formidables vitraux de Jean Cocteau mais aussi en cet été 2019, une partie de la programmation du classic Metz’ival qui se déroule du vendredi 19 juillet au dimanche 28  juillet .

Metz'ival St Maximin

Créé à l’initiative de l’Ensemble de l’Ill , sous l’impulsion de l’altiste Aurélien Sauer et du violoncelliste Timothée Bohr , ce festival donne une série de récitals et de concerts de musique de chambre dans divers lieux patrimoniaux du centre ville de Metz . Cliquez sur l’image ci – dessous pour découvrir le programme qui se terminera par un off de musiques actuelles le dimanche 28 juillet .

IMG 

Comme l’année dernière ( clic ici pour voir plus en détail )  cette formation nous a enchantés. C’est avec le même plaisir  que nous avons retrouvé la superbe voix de

P7194229

Claire Trouillou (soprano), Emiliano Gavito (flûte), Adam Starkie (clarinette) , Guillaume Gravelin (harpe), Emma Errera (violon), Clément Marin (violon), Aurélien Sauer (alto), Timothée Bohr (violoncelle) pour ces “nuits d’été” faisant l’ouverture du festival dans cette fabuleuse église à l’acoustique exceptionnelle . 

P7194232

Nul doute que le romantisme de ces nuits d’été était bien présent avec des compositeurs comme Hector Berlioz , Félix Mendelssohn et Gaetano Donizetti et cet ensemble de musiciens de talent .

Un tout petit aperçu de cette soirée en vidéo .

 

 

 


anadiplose en h

Pour l’abécédaire anadiplose de Violette un clic sur le logo .

IMGP6287

Hortensias  bleus ou roses s’épanouissent  en  floraison,

Floraison  encouragée  par  un fameux duo  pluie   soleil,

Soleil   encore   bien   trop   timide   ce   mois  de  juin,

Juin    n’est    pas    fini    heureusement,   bientôt  l’été,

L’été   en   pente   douce,   où   palpite   un  air  de fête,

Fête    de    la    musique,    aux     accords   multiples,

Multiples réjouissances au diapason du  jour et  de la nuit

Nuit magique comme celle jadis  de Mademoiselle Hortensia* .

P6150137

* en référence à la chanson d’Yvette Giraud Mademoiselle Hortensia


atelier 48 Ghislaine

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots :

Etre, vouloir, voir, déraisonner,
Bras, feuille, ombre, oiseau,
Printemps, automne , été, hiver.

IMGP5673

P  longée dans les flots  verts d’une mer d’iroise

R     iante     écume     aux     branches   crépite

I      lots   rosés   des   prunus   aussi  pavoisent.

N     ouveau   cœur  qui  s’agite , un peu plus vite,

T   ous  les  jours  sur  les  chemins   s’apprivoise

E    t    du      dieu     Cupidon    l’avis      sollicite,

M    ajestueux     envol     des    vies     siamoises.

P   our   l’oiseau ,  sur  la  feuille la   vie  palpite,

S on nid douillet  est prêt au creux de l’armoise .

 

P8030388

E nfin   la   lumière   que  l’ombre ne prend  pas

T e   voilà   conquis  par  ses  caresses  chaudes

E t tu te laisses couler heureux dans ses bras. 

PB161342

A  llons  voir  au  matin  se  lever    la brume 

U  n    instant    magique    quand  la  nature  

T  ente  d’enfiler son tout nouveau costume, 

O ù  l’arbre  veut se  parer  d’or  qui allume 

M aints  feux dans son abondante  chevelure,

N oyant  le  vert  franc  de son été posthume

E n   s’octroyant   une   bien   jolie  teinture .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

H ébétude d’un  ciel  qui souvent  frissonne

I mplacable   le   froid   sévit,  emprisonne,

V errouillant    les  flots  qui  déraisonnent .

E n  silence,  au  blanc la terre s’abandonne,

R ien   en  surface  n’émerge ,  ne détonne .


Laisser glisser …

Pour les croqueurs de mots le capitaine Domi est à la barre .

Elle nous propose de nous inspirer pour cet écrit d’une œuvre de Bernard Mages

J’ai choisi de participer avec celle – ci : 

bernardmages3

Laisser  glisser sur  la moindre fibre

La   caresse  d’une   source  de vie 

Quand  au diapason de  Râ elle vibre

La  grâce  se pose  et nous convie  .

Ombres  et  lumières  caracolent

échos  d’une  frénétique  danse, 

Il  est  des  jours  bénis  où Eole

Inspire  de  joyeuses cadences .

Sombres pensées bien vite décollent

Danse   la  sève  au  creux  de l’été

La   reine   horticole  crie   liberté

Quand  dans  le pré elle  batifole. 

 

 

  

 

 

 

 

 

bernardmages1