Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “feuille

Rendez–vous reflets

120119361

Pour les rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Quelques reflets saisis au mois d’octobre  , la pluie prenant  un jour de rtt  j’en ai profité pour faire avec Volga un plus grand tour.

IMGP0024

Serpent fascinant

Sur la rivière  ondoie

Charme d’automne

*

IMGP0025

Point d’exclamation

Friture sur la ligne

dur de la feuille

*

IMGP0032

Phare émergeant

D’un poumon ocre et vert

lumière du jour 


Sur l’écran de sa nuit …..

Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

Pour l’atelier 79 de Ghislaine un  clic sur le logo

Les mots à insérer : Clavier, écrire, donner, calmer,écran, détendre, feuille, jeux.

ou (et) au moins 5 mots se terminant par "  NON "

P9180023

Sur l’écran de sa nuit blanche, elle écrit et réécrit le bruissement des feuilles près de la fontaine, l’eau cristalline ,  dansante qui devrait jaillir de ses doigts comme par magie. Oui mais voilà,  ses mains tremblent , elles   n’osent toucher le clavier pour interpréter les jeux d’eau de Maurice Ravel *. Il faut absolument qu’elle trouve le moyen de calmer cette angoisse qui  la paralyse  chaque fois qu’elle doit donner un concert sinon ce sera un coup sur un fiasco pour ce dimanche, où elle doit se produire chez un notable qui a pignon sur rue .  Son compagnon , un cuisinier bourguignon  au talent reconnu ,  lui  propose d’aller ramasser des champignons avec lui , pour  qu’elle se  détende un peu car  elle en a réellement besoin. Il  prévoit aussi  de s’arrêter au cabanon qu’il possède en lisière de forêt et de lui cuisiner  son fameux filet mignon aux cèpes.  Elle n’ose dire non, mais se demande vraiment si cela suffira à la débarrasser de cette obsession .


atelier 48 Ghislaine

M_n5NuCxdGyo4tHlysbdH-cekWE@316x102

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots :

Etre, vouloir, voir, déraisonner,
Bras, feuille, ombre, oiseau,
Printemps, automne , été, hiver.

IMGP5673

P  longée dans les flots  verts d’une mer d’iroise

R     iante     écume     aux     branches   crépite

I      lots   rosés   des   prunus   aussi  pavoisent.

N     ouveau   cœur  qui  s’agite , un peu plus vite,

T   ous  les  jours  sur  les  chemins   s’apprivoise

E    t    du      dieu     Cupidon    l’avis      sollicite,

M    ajestueux     envol     des    vies     siamoises.

P   our   l’oiseau ,  sur  la  feuille la   vie  palpite,

S on nid douillet  est prêt au creux de l’armoise .

 

P8030388

E nfin   la   lumière   que  l’ombre ne prend  pas

T e   voilà   conquis  par  ses  caresses  chaudes

E t tu te laisses couler heureux dans ses bras. 

PB161342

A  llons  voir  au  matin  se  lever    la brume 

U  n    instant    magique    quand  la  nature  

T  ente  d’enfiler son tout nouveau costume, 

O ù  l’arbre  veut se  parer  d’or  qui allume 

M aints  feux dans son abondante  chevelure,

N oyant  le  vert  franc  de son été posthume

E n   s’octroyant   une   bien   jolie  teinture .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

H ébétude d’un  ciel  qui souvent  frissonne

I mplacable   le   froid   sévit,  emprisonne,

V errouillant    les  flots  qui  déraisonnent .

E n  silence,  au  blanc la terre s’abandonne,

R ien   en  surface  n’émerge ,  ne détonne .


Lundi soleil

lundi soleil avril vert

Pour lundi soleil chez Bernie shoot un clic sur le logo

Voilà place au vert pour ce mois d’avril qui a décidé de nous en offrir toute une flopée .

Aujourd’hui je vous propose des feuilles particulières que vous pouvez manger les avez vous reconnues ?

P3260026

Attendez je me rapproche un peu, pas les feuilles de lierre bien sur, les autres c’est la pleine saison en ce moment , vous avez trouvé ? 

P3260023

Il s’agit bien de l’ail des ours dont les feuilles ressemblent beaucoup à celles du muguet par contre impossible de se tromper il suffit de froisser les feuilles pour s’assurer qu’il s’agit bien de cette plante , son odeur est caractéristique .


lundi soleil

brun marron lundi soleil novembre

Pour cette semaine le brun que j’ai choisi est végétal , dernier maillon d’une mort annoncée pour les feuilles des arbres .

IMGP1138

Jadis

les arbres

On ne savait pas d’où ils venaient

Jadis

Les arbres

étaient des gens comme nous .

Mais plus solides

plus heureux

plus amoureux peut -être

plus sages

C’est tout

Jacques Prévert ( Arbres)

 

 

IMGP5022


lundi soleil

Se mettre au vert en avril

C’est avec le marronnier que je finirai ce thème du vert pour lundi soleil de Bernieshoot ( un clic sur le logo pour aller sur son blog )

IMGP5490

Pourquoi le marronnier me direz – vous , c’est à ma connaissance l’arbre qui profite le plus rapidement des rayons du soleil pour booster la pousse des feuilles , une semaine sépare ces deux photos . Regardez comme les feuilles se sont développées comme la future fleur s’est dressée et a pris de l’ampleur . La prochaine étape l’arrivée des pétales dans des couleurs variées , blancs pour certains roses pour d’autres suivant l’espèce.  Aesculus hippocastanum peut s’appeler aussi châtaigner des chevaux , et pourquoi donc , si l’on s’attache à ce nom latin nous voyons que aesculus est le nom d’un chêne à glands comestibles et pour hippocastanum inutile de chercher bien loin hippos le cheval et castanon la châtaigne. Il semblerait donc qu’en petite quantité le marron  puisse être  donné au cheval. 

IMGP5363

Les artistes aussi se sont intéressés à cet arbre que ce soit en littérature ou en peinture .

Marronniers quand fait pleuvoir le vent

Vos feux d’artifice muets

Il n’est pas , au pouvoir des oreilles humaines

d’entendre vos corolles s’effeuiller.

*

Si le cristal exhale sous le doigt

Parfois un chant qui le fêle soudain

Les fleurs , étant de subtile essence

Laissent à qui les tue le soin de les pleurer .

*

Enseignez – moi les vertus du silence ,

Et quand la foudre de la mort se sera tue

Calcinés comme vous mais contre un ciel de germes

Nous rirons à jamais des stériles tonnerres

*

Théodore de Banville .

Pour les tableaux je vous propose se me donner les noms des peintres très connus de ces œuvres consacrées aux marronniers , si vous pouvez sans avoir recours à monsieur google . Enfantin pour le second puisque la signature est visible .

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

tableau-12381.JPG


Faisan et fouine sur feuille de fable

top-chef

Pour l’abécédaire top chef de Domi un clic sur le logo

IMGP1188

Ingrédients et ustensiles :

  • une fine  feuille avec ou sans filigrane  
  • un filtre à fariboles
  • une frappe franche ou un feutre fin
  • un faitout de formules et de rimes fantasques
  • une  forme sans faille
  • Une bonne fourchette pour piquer les formules
  • une fouine
  • un faisan
  • un faucon
  • une poignée de  fraises fraiches
  • 100 grammes de framboises fraiches 

Prenez fermement la feuille,  si vous êtes férus de finesse  calligraphique , prenez votre feutre fin et laissez faire votre main  , la forme fluctue parfois mais elle finira par s’adapter à la fabuleuse force de votre esprit . La fable va trouver la bonne formule pour fleurir sur votre feuille .

 

Dame fouine au long corps fuselé

Se glisse fluette par un trou percé

Sous     le    grillage    d’  un     jardin

Pour   y   quérir   son   beau   butin

Poules   faisanes ,  faisans  dodus

Qu’elle consomme sans  retenue

Au bout de quelques jours bien repue

Elle entend un froufrou et têtue

Veut passer  par où elle est venue

Force est de constater qu’elle ne peut plus

Un   faucon    la    voyant    bien    en   peine

Lui   dit   qu’ elle  est   un  peu  trop  maflue

Fine  elle  est passée, fine  elle  peut  fuir

Mais   de forte ripaille  doit  s’abstenir,

En préférant framboises et fraises

Elle sera  loin d’être si  balaise .

Ce que je vous dis là , d’autres l’entendent

Mais ne mélangeons point leurs histoires

Avec  ici vos propres déboires.

 

Afficher l'image d'origine

 


Frissons de feuilles pour notre première rencontre de 2015

ABECEDAIRE PHOTO (1)

Pour l’abécédaire de Violette cliquez sur le logo

 

P1060084

Notre première rencontre de l’année entre blogueurs et blogueuses était fixée ce mardi ,  les fantastiques festons du givre nous attendaient sur de nombreux limbes de feuilles, formes  figées par quelque magicien d’un hiver placé soudain sous le signe du froid .

P1060081

La Seille ne fainéantait pas dans son lit bien au contraire , mais pas question  pour nous de faire trempette comme cette mouette , c’eut été  folie pure et fluxion garantie .

P1060080

Par contre nous avons bien foulé la passerelle du Graoully et ce sans frissons en la franchissant ,le monstre ayant été dompté par St Clément depuis des lustres .

P1060079 Nous avons profité de cet emplacement favorable pour photographier notre Centre Pompidou épousant le blanc du ciel .

P1060083 Sans oublier toutefois de nous attarder sur la féérie de la flore de ses environs

P1060078

La longue chevelure du saule semblant s’être figée devant la  fantaisie   des plumets voisins  .P1060085

Pour finir nous avons  poussé la porte d’un  tout nouvel établissement tenu par le fils de Bruno de Gorze et son associé, renouant avec la chaleur et les délicates attentions de Mireille et d’Yvonne Anne.

Pour complétez cette premier balade de 2015 ,  n’oubliez pas un petit clic  chez Marc et chez Mireille .

P1060091


Minute papillons

IMGP0767

Minute papillons

clame la feuille complice !

Vive  la  passion ,

dévoilée sans artifice !

 

Moi, je me balance

Du qu’en dira – t –on ,

Pas de dissonance

Je suis bien dans le ton.

 

Entrez dans la danse

Sur les ailes, c’est coton !

Toujours dans la transe

Dictée par  Phaéton  .

 

Tournicoti, tournicoton ,

Retenez  bien la cadence,

La musique sans  silence

  Entame fort son marathon.