Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “musée

Mon mois émoi

Mon mois émoi

 

Pour ce défi   du mois écoulé, initié par Renée repris par Martine quai des rimes, un clic sur la photo logo .

IMGP9419

Si mai a vu le déconfinement arriver et se lever certaines interdictions , juin a ouvert les portes de nos parcs et  établissement culturels   pour notre plus grand plaisir . Quel  bonheur de se promener à nouveau le long des berges de nos rivières , des parcs et espaces nature ,

P6294799

de pousser la porte de la médiathèque de mon quartier , de retrouver les bibliothécaires et leurs conseils avisés. Bien sur,auparavant,  il a été mis en place un système de drive sur réservation dans les deux plus grandes structures mais rien ne vaut les échanges de vive voix .

Le 2 juin a lieu les premières retrouvailles de notre groupe d’amis ,  pour une sortie nature sur les pelouses calcaires d’ Arry , une superbe après – midi où  nous avons vraiment apprécié de nous retrouver après  ce que nous a imposé ce  virus . Nous allons récidiver bientôt en plus grand nombre et  cette fois ci, ce sera pour une visite ensemble au Centre Pompidou Metz .

P6024589

Le 7 juin j’ai eu la chance d’avoir ma petite tribu pour la fête des mères. Nous avons profité de la réouverture du parc de la Seille pour nous promener et admirer l’essor de la végétation un peu partout sur le site , pendant que Timéo et Elio  se dépensaient avec le skate et la trottinette dans le bowl des arènes . 

P6070011   Le week – end suivant nous étions chez le fiston pas loin d’Amiens, j’en connais une qui en a bien profité aussi .

P6134589

Le samedi nous sommes allés au musée de Picardie, une visite vraiment appréciable , le nombre de personnes étant limité , qui nous a permis de retrouver ses nombreuses et magnifiques collections ,

P6134638

et d’apprécier les changements effectués dans l’agencement de l’édifice .

P6134654 Le soir nous avons renoué aussi avec le restaurant, en nous  régalant  à l’Atelier du quai St Maurice où nous avons retrouvé avec plaisir cette cuisine authentique  et l’humour qui y règne en maitre .

P6144688

Le dimanche nous sommes partis pour une  virée nature au parc du Marquenterre ( clic sur la photo pour voir le billet ) , un parcours de quelques 7 kilomètres en pleine nature , des oiseaux en veux – tu en voilà et des postes d’observations vraiment bien installés , un régal de pouvoir observer tous ces oiseaux et leurs petits à cette saison.

P6284791

Ce dernier dimanche j’ai eu la grande joie de retrouver toute ma petite tribu au grand complet cette fois ci dans les Vosges pour fêter les 16 ans de Coline . Aucun problème avec la météo qui nous a permis de manger à l’extérieur , nous avons même eu le temps d’effectuer une promenade  avant que la pluie s’installe vers 17 heures.

Un mois de juin des plus heureux avec toutes ces occasions de plaisirs retrouvés qui fait oublier les soucis créés par ce diable de virus .

 


Rendez–vous reflets

120119361

Pour les rendez – vous  reflets qu’organise  Annie instants de vie 54,   en hommage à Marc de Metz , un clic sur le logo.

Je vous propose cette fois ci de retourner au musée de Picardie mais à l’extérieur par le biais des reflets sur  la bibliothèque .

P6134652

 

P6134651 

P6134655

 


Vous avez dit images ?

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 101 de Ghislaine un clic sur le logo .

Les mots : Doux, dodu, dominer, discrétion, allergique, traiter, besoin, conseil

Pour traiter le sujet de ce billet je ne vais pas avoir besoin de beaucoup de phrases,   non, il me suffira de vous le présenter en images, puisque tel est le thème du musée que je suis allée visiter  à Epinal . 

P7284405

Ne croyez pas que je sois allergique à toutes les notes et explications laissées à discrétion pour ces “images sur les murs”, ce serait une douce folie de croire que je peux dominer le sujet sans celles – ci .

P7284382

Mais je préfère partager avec vous quelques clichés qui j’espère vous donneront envie d’en savoir plus, et pourquoi pas, de venir sur place , d’autant plus qu’ à quelques mètres se trouve le bâtiment historique de l’imagerie d’Epinal et les ateliers toujours en service , une visite à ne pas manquer.

P7284400

Un conseil si vous avez l’intention de vous déplacer,  prévoyez de rester sur place un bon moment car rien que dans le musée   vous aurez à découvrir un nombre impressionnant d’images ,

P7284385

leurs multiples usages présentés  dans les différentes salles en un voyage qui vous fera passer de  Bessans à Pont Aven en passant par Ecouen .

P7284402

Vous vous demandez certainement comment je vais insérer le dernier mot imposé par Ghislaine dans cet article , ne vous impatientez pas il arrive avec le cochon dodu qui, pour une fois, se trouve du bon côté du couteau dans ce  monde renversé  .

P7284390

Une petite explication s’impose pour la légende de la deuxième image qui change sans cesse, le chien qui conduit son maitre au chenil est bien présent mais pas au moment où j’ai pris la photo .

Bon mardi à vous toutes et tous


Abbeville un jour de pluie

Comme je vous l’indiquais précédemment dans un billet, nous avons du composer avec la météo et adapter nos déplacements à ses caprices . Pas question en ce lundi de Pentecôte de filer en bord de mer, la pluie redoublant d’ardeur par moment,  nous avons opté pour une visite du musée Boucher de Perthes d’Abbeville .

P6103994

Le musée Boucher de Perthes est le fruit de la fusion de deux collections du XIXe siècle : le musée d’Abbeville et du Ponthieu, fondé en 1833 par la Société d’émulation d’Abbeville, et l’ancienne collection de Jacques Boucher de Perthes devenue musée en 1872. Le musée actuel a été reconstruit en 1954 autour des vestiges de l’ancien Hôtel de Ville dont il subsiste le Beffroi, construit en 1209 et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et le bâtiment de la Trésorerie qui abritait notamment les archives de la ville.

P6103967P6103969

P6103968

De précieuses sculptures et peintures des XVe et XVIe siècles, d’importants tableaux des XVIIe et XVIIIe siècles,

P6103970P6103971

St Michel et St Georges ( en bois polychrome ) terrassant un dragon

P6103978

Persée délivrant Andromède de François Lemoyne

 

P6103974

Joueurs de tric trac Cornelis de Vos

P6103980 

La mère de Louise Fanny Victoire Ris Paquet

P6103981

Faits divers de Blanche Paymal Amouroux

P6103986

Vue de la ville d’Abbeville d’Etienne Watelet

ainsi que des œuvres des écoles régionales de peinture constituent le cœur des collections d’art.

P6103983

Le musée conserve également une œuvre unique de Camille Claudel et l’importante donation Alfred Manessier.

Nous avons pu aussi voir l’exposition temporaire qui met à l’honneur les œuvres de Bernard Lorjou “ L’humain et l’animal “ ci dessous Rossinante joue un vilain tour à Don Quichotte .

P6103989

Après le musée nous sommes rentrés à l’intérieur de l’église St Vulfran que nous n’avions pu visiter la dernière fois que nous nous étions arrêtés à Abbeville .

P6103995

La nef est relativement étroite, les voutes culminant à 31 mètres ce qui donne une impression de forte élévation

P6104002

Dans chacun des bas cotés se trouvent trois chapelles où l’on peut voir des bas reliefs et retables . Dans l’ordre ci dessous le retable de la vie de la vierge, celui du jugement dernier et le bas relief de la femme adultère . Un très bel édifice que je vous conseille aussi  .

P6104003P6104009

P6104010


Musée de la cour d’or suite

7znbGGckpAjpEAyq2Ca9Cv4Ahl4

Pour l’atelier de Ghislaine un clic sur le logo .

P6071677

Mon billet sur notre sortie de jeudi dernier ne vous montrait pratiquement que l’entrée de notre musée de la cour d’or,  avec juste une photo de mosaïque romaine . Je vous propose aujourd’hui si vous le voulez bien de continuer la visite  de ce début  juin . Au fait avant de commencer , savez – vous pourquoi il  se nomme ainsi ? Il faut remonter un peu dans l’histoire , son nom viendrait d’une légende selon laquelle les bâtiments abritant le musée seraient implantés là où était situé le palais de la cour d’or des rois Mérovingiens .

P6071666

Commençons donc par l’époque gallo- romaine comme nous y incite ce cavalier et sa monture quelque peu malmenés par les ans  .  Les archéologues ont du jubiler quand ils ont commencé à fouiller les sols de notre cité , je n’oserais jurer que c’est pendant l’annexion que le plus grand nombre  de vestiges a  été mis à jour mais il faut reconnaitre qu’ils sont nombreux .

Tout d’abord les thermes qui sont à l’emplacement même du musée

P6071667

P6071668

 

Souvenez – vous, je vous parlais, il y a peu de temps, de l’aqueduc qui amenait l’eau à Metz depuis Gorze en passant au dessus de la Moselle grâce aux arches de Jouy, vous retrouvez ici des morceaux   de  conduites  . 

P6071669

Qui dit thermes dit bains , quelle n’a pas été notre surprise  de trouver en ces lieux l’ancêtre du bikini , regrettant de ne pas voir le visage de cette jeune  naïade aux jambes en mouvement , une serviette jetée négligemment sur le côté .

P6071670

Par contre d’autres têtes sont  restées pratiquement intactes , jugez en plutôt pour les personnages présents sur cette colonne funéraire

P6071671 Une autre partie d’un monument funéraire où l’on voit tout ce qui faisait le quotidien et l’environnement de la personne disparue

P6071672 Je ne vous montrerai pas toutes les stèles funéraires mais sachez qu’elles sont nombreuses et réparties dans plusieurs salles par contre j’ attire votre attention sur les bijoux réalisés à cette époque , fibules et autres broches à la finesse remarquable. 

P6071673

Nous arrivons maintenant près de cette colonne phénoménale de Merten , il s’agit d’une œuvre phare de ce musée représentant Jupiter terrassant l’anguipède , monstre mi – homme mi – serpent  Les 214 fragments de cet ensemble furent découverts en 1878 à une quarantaine de kilometres de Metz .  Pour mieux voir  la sculpture je vous conseille de cliquer ici vous pourrez jouer avec la loupe pour  apprécier les détails .

P6071676


Quand la clarté jaillit ….

Pour l’atelier de fée capucine un clic sur le logo .

Lumière, éphémère, heureux, bleu, symbiose tombe, dresser, clarté .

P2170012

Quand    la   clarté  jaillit  en apothéose

D’un  ciel  éphémère  baigné  de lumière

Tombent le bleu et le rouge en symbiose

Heureux  présage   de  vérité  première

Où le rêve dresse l’esprit de  matière  . 

 

Une petite explication concernant la photo s’impose , lors de ma dernière visite au musée des Beaux Arts de Nancy, avant de voir l’exposition Friant ,  je n’ai pas résisté , j’ai ouvert la porte de la boite à lumières . C’est une installation de Yayoi Kusama ( pièce avec une infinité de miroirs et de lucioles sur l’eau ) appartenant au musée qui vous permet d’entrer carrément dans une autre dimension .

Yayoi Kusama est une artiste contemporaine  japonaise qui vit depuis 1970 dans un asile psychiatrique . Le centre Pompidou lui avait consacré une rétrospective en 2014 voir ici

La notion d’infini est un fil conducteur dans toute l’œuvre de Kusama. Les miroirs démultiplient l’espace, les pois colonisent l’espace sans limites et annihilent les frontières entre l’homme et son environnement, les échelles lumineuses n’ont ni début ni fin. Kusama combat le mal par le mal : les gestes minimaux, qu’elle répète systématiquement dans ses toiles, sont un remède pour soigner les obsessions hallucinatoires qui l’envahissent.

 

 


Vianden

Pour participer à  l’abécédaire de Violette un clic sur le logo .

Photo prise sur le net ici

Après la ville de Trèves que je vous ai montrée pour la lettre t ,  cette fois ci nous passons la frontière luxembourgeoise

Située au nord est du pays cette petite ville se dresse magistralement au bord de l’Our ,

Afficher l'image d'origine

Accroché à la roche , son château ( superbement restauré depuis 1977 ) a connu un hôte remarquable puisque Victor Hugo y a séjourné après avoir été expulsé de Belgique . Je ne saurais que trop vous conseiller sa visite ainsi que le musée de Victor Hugo ,

Afficher l'image d'origine

le musée d’histoire de la ville,

musee d histoire de la ville de vianden exterieur

et l’abbatiale du 13 siècle

Ludwigskirche

mais il est un endroit où vous devez absolument vous rendre c’est au télésiège . Il  me reste de cette promenade dans les airs des souvenirs formidables , une  vue  absolument magnifique sur  la ville et son environnement  . Je l’ai testé assez tôt ce télésiège comme vous pouvez le voir sur cette photo en compagnie de maman qui insistait pour que je ne bouge pas d’un millimètre . Je ris encore en voyant mon couvre chef …

P9240753

 


Guangzhou

Pour participer au défi de Violette cliquez sur le logo

Aujourd’hui nous nous éloignons de l’Europe pour rejoindre la Chine , je vous propose un petit tour à Guangzhou que vous connaissez plus certainement sous le nom de Canton .

Située dans le sud de la Chine Guangzhou est la capitale de la province du Guangdong , c’est la troisième ville la plus peuplée après Pékin et Shanghai .

IMG

Venez je vous emmène au musée des arts populaires  du Guangdong , ce temple ancestral fourmille de sculptures de toute matières  en plâtre, en pierre,  en brique, en bois . C’est un grand complexe comportant plusieurs bâtiments, six cours , neuf salles . Le lieu était dédié à la mémoire de la famille Chen et à l’éducation des enfants d la famille . Les sculptures représentent des créatures réelles et mythiques , tirées de contes et légendes traditionnelles .

ImpressionnantP1010013

 Parfait comme inspiration pour mardi gras

Si la modernité vous attire vous pouvez aussi monter dans l’un des plus hauts gratte ciel du monde .

 

Vous pouvez aussi visiter l’a cathédrale du Sacré Cœur située dans la veille ville sur la rive nord de la rivière des Perles , un édifice de style gothique construit à la fin du 19 ème siècle

Et si vous aimez les parcs  vous trouverez facilement au centre ville celui de Yuexiu

Les souvenirs ne manquent pas à Ghangzhou, j’ai eu la chance de me voir offrir ce collier de la part du fiston ..

Merci Ricus ton collier est tres beau


Dieppe

 

IMGP9307

J’aurais pu vous parler de Diekirch, de Differdange ou de Dudelange trois villes luxembourgeoises que je connais mais non je reste en France cette fois ci pour vous emmener à  Dieppe . La dernière fois que j’y suis allée j’ai choisi d’aborder la ville par le GR21 , (de magnifiques points de vue avant aussi à Varangeville si vous optez pour la randonnée )  mais concentrons nous sur  Dieppe .

IMGP9310

Depuis le haut de la falaise non loin du château

IMGP9356

vous apercevez d’une part la plage et d’autre la ville .

IMGP9352

Cette ville est située dans le pays de Caux et à l’embouchure du fleuve côtier l’Arques qui se jette dans la Manche que vous voyez sur ma première photo . C’est une ville qui compte quatre ports ,. Je vous conseille vraiment de vous rendre sur ce site où vous allez découvrir par les tableaux non seulement Dieppe mais tout une atmosphère qui émane de cette ville où comme vous l’aurez certainement deviné tout s’articule autour des ports et de la pêche .

Afficher l'image d'origine

Loin de moi l’idée de  réduire cette ville à  la pêche

IMGP9329

car si vous visitez le musée château vous découvrirez bien d’autres  aspects , comme le travail de  l’ivoire . Il faut savoir qu’autrefois Dieppe était un port de renommée internationale où l’on ramenait des défenses venues d’Afrique , permettant de réaliser de nombreux objets de luxe. Les ivoiriers  s’installaient à leur compte puis partaient à Paris .

IMGP9327

Bien sur depuis quelques années Dieppe s’est tourné vers le tourisme avec un centre balnéaire et de thalassothérapie mais j’avoue que quand je l’ai visitée je me suis surtout intéressée à son histoire .


Vitus à Soucht

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi  Vitus est appelé à rejoindre la cour de récré de Jill Bill ( un clic sur le logo ) . Il va raconter à la maitresse sa visite au musée du sabotier à Soucht ,commune verrière de la Moselle, située tout près de Meisenthal .P5140387

V  itus     aujourd’hui   est   ravi,

I  l    n’a   ni    calcul  ni   dictée,

T  rès     attentif    au   sabotier,

U  n   regard  vers  lui   attendri,

S emble  vraiment l’accompagner.

P5140384

Il suit l’ artisan à l’œuvre qui explique la manière dont autrefois le bois était évidé , le passage à la mécanisation  permettant  l’accroissement de la production .

P5140386

Il reste bouche bée devant le nombre de sabots présents dans les vitrines, attentif aux explications du guide rappelant que l’exemplaire du haut était utilisé par les soldats de la grande guerre , la partie montante destinée à protéger de la boue .

P5140374

leurs formes multiples , les décorations spécifiques comme ici la croix de Lorraine

P5140377

leurs utilisations particulières , le sabot à grelots du colporteur par exemple .

P5140375

Il se verrait bien sur cette bicyclette à distribuer son lot de sabots

P5140385

Ou patiner sur la Moselle pendant les hivers particulièrement froids où celle ci gelait

P5140381

Le passé s’invite en ces lieux et la mémoire vive du sabotier lui donne une saveur toute particulière .

Merci à ce monsieur pour sa gentillesse, son humour et la manière dont il fait revivre son métier .


Un petit tour sous le chapiteau

P4220029

Comme annoncé précédemment dans mon article sur  “ Celle que vous croyez “ de Camille Laurens,  le  livre  à Metz et  bas les masques  ont investi la place de la république . Plusieurs champignons en  toile blanche ont poussé , ils ont même essaimé jusque devant l’arsenal . Profitant du dernier jour de chaleur et de soleil , je me suis donc rendue hier matin à la cueillette des bons mots sous le chapiteau . Ne soyez pas étonnés de n’y rencontrer que peu de public , j’ai choisi délibérément cet horaire pour avoir tout le loisir d’échanger avec les personnes présentes .

En premier j’ai rencontré ces deux messieurs présentant leur ouvrage. un grand merci à eux pour leur accueil si chaleureux et toutes les explications données sur leur ouvrage .

P4220001 à la gauche de cette photo monsieur François Jager et son ouvrage paru aux éditions des Paraiges . Ce livre réunit des textes écrits sur le champs dans les tranchées ou peu de temps après , œuvres de professeurs, de normaliens ou d’autres moins connus . En ces temps de commémoration de la grande guerre , il est intéressant de découvrir  des textes inédits .

P4220012

Au centre de la photo monsieur  Régis Koetschet  m’a présenté avec son ouvrage “ les nouvelles d’Afghanistan le cahier 1980 – 2015 “ les interventions d’Afrane et de Madera dans un pays  qu’il a particulièrement bien connu puisqu’il y était ambassadeur de 2005 à 2008 . Cette revue en est à son numéro 150 qui coïncide avec  les 35 ans d’Afrane , l’association d’aide humanitaire en Afghanistan . Madera  ( mission d’aide au développement des économies rurales en Afghanistan ) ,l’association dont Régis Koetschet  est le président, a supervisé l’élaboration de l’ouvrage présenté ici . Un échange vraiment très intéressant qui m’ a permis de connaitre l’action entreprise par ces associations pour renforcer les  initiatives des communautés locales dans le cadre du développement de leur territoire .

 

P4220011

Un arrêt aussi au stand où se trouve  monsieur René Bastien auteur d’ouvrages pour enfants en histoire locale et régionale, dont je crois vous avoir déjà parlé à l’occasion d’un autre salon du livre . Toujours aussi truculent pour parler de ses livres avec ses 92 printemps.

P4220020

Cette fois ci j’emprunte à Mireille sa photo un clic et vous  pourrez découvrir la dédicace que l’auteur lui a faite

 

Festival du livre à Metz...

Impossible de passer à côté des livres du musée de la cour d’or sans m’arrêter quelque peu et  parler de la dernière exposition qui vient d’être inaugurée “ Irak” .

P4220015 Créer malgré tout, ces 28 artistes Irakiens contemporains sont exposés au musée de  la cour d’or du 21 avril au 18juillet 2016.

“Notre  présence aujourd’hui en France , le foyer de l’art , et à Metz parmi vous  est notre façon de saluer le courage des Français contre le terrorisme, de rendre hommage aux âmes des victimes  et d’exprimer notre profond solidarité avec la France , symbole pour nous et pour le monde entier de la liberté , de la lumière , de l’amour et de la vie” Qasim Sabdi président de la Société des Artistes Plasticiens Irakiens . J’en profite aussi pour vous présenter des ouvrages sur notre musée de la cour d’or .

P4220016 Un autre arrêt un petit plus loin au même stand , monsieur Serge Domini éditeur présente plusieurs ouvrages , vous reconnaitrez “la cathédrale de Metz” de Pierre Edouard Wagner , superbe ouvrage dont vous trouverez ici un peu plus  .  “Je vous écris de Metz “ de Francis Kochert un clic  pour lus de renseignements . Merci à Serge Domini pour le recueil sur le pays de Bitche, soyez sur que lors d’une prochaine sortie avec mes amis blogueurs nous saurons l’utiliser à bon escient .

P4220017

Un petit aperçu des stands sous le chapiteau , aujourd’hui la fréquentation devrait être fort différente , le samedi et le dimanche il est presqu’impossible de faire des photos mais beaucoup plus facile de trouver les auteurs .

P4220013P4220014P4220021

Encore un dernier petit arrêt pour Metz et sa candidature au classement à l’UNESCO et je sors , non sans avoir repéré les horaires pour les différentes conférences organisées dans le cadre de ce salon .

P4220018

 

 


Et si nous allions voir ce que les Romains nous ont laissé ….

WP_20160406_002 (1)

Comme vous l’avez remarqué je suis bien accompagnée ces temps ci à vélo , je vais donc vous faire profiter de notre sortie de mercredi . Une partie de notre trajet retour ici l’aller ayant été beaucoup plus long puis que nous avons emprunté la voie longeant le canal .

 

P4080001

Il était une fois une ville appelée Divodurum. Un petit  rappel historique s’impose : en 52 avant JC Vercingétorix demande aux tribus gauloises de former une armée de secours pour venir le débloquer à Alésia , mais malgré la venue de 6000 hommes la Gaule succombe . En 51 elle devient une province romaine . Victorieux les Romains laissent quand même aux Gaulois quelques libertés langue, religion, institutions , ils deviennent  des gallo- romains .

WP_20150929_012

La cité devient après la réforme de Dioclétien à la fin du III ème siècle une des quatre cités de la première Belgique , capitale Trêves . L’oppidum gaulois est nommé par Tacite : Divodurum .

P4080002

Ceci dit,  notre sortie, bien que n’incluant  pas dans son itinéraire le musée de Metz( où se trouvent un certain nombre de témoignages de cette époque ,  je vous le conseille vivement si vous venez à Metz )  emprunte des axes autrefois romains puisque deux chaussées traversent le nord est de la Gaule se coupant à l’intérieur de la ville de Metz  . Ces routes permettent à la civilisation romaine de se propager depuis la méditerranée jusqu’au Rhin . A partir du haut de Ste Croix la ville s’agrandit vers le Sud la population s’accroit vers le Sablon ( d’où un certain nombre de vestiges trouvés dans ce secteur .) Un amphithéâtre de 25000 spectateurs s’y trouvait .

WP_20160406_003

Les Romains grands consommateurs d’eau amenèrent celle – ci au moyen d’un aqueduc long de 22 kilomètres depuis les sources de Gorze . Elle empruntait une partie souterraine de Gorze à Ars et ensuite traversait la Moselle par l’aqueduc d’Ars à Jouy  puis les eaux gagnaient Metz .

P4060137P4060140

P4060139

P4060141

P4060142

P4060143

 


C’était le 18 aout 1870 ….

 

IMGP3644

Il y a 145 ans Gravelotte et St Privat furent le siège d’une terrible bataille franco – prussienne qui fut à l’origine du tournant de la guerre par le repli des Français sur Metz et sa capitulation après deux mois de siège et bien sur la future annexion de l’Alsace et la Moselle .

JCF

Le tir des canons et autres armes était tellement fourni qu’une expression est née “ça tombe comme à Gravelotte “ , ce qui peut s’interpréter aussi par le nombre de victimes recensées ce jour là .

IMGP3650 IMGP3647

Dimanche le musée de la guerre de 1870 et de l’annexion  a choisi de faire revivre cet événement  dans un champ

P8161470

avec les Arquebusiers de l’est et l’association  historique des hauteurs de Spicheren ,

IMGP3643 IMGP3649

une belle initiative qui nous a permis de rencontrer des passionnés d’histoire .

P8161479

Ils ne se sont pas lassés de nous expliquer les tenants et aboutissants de la bataille,

P8161468

le pourquoi du trou de Lamoricière dans la tenue du zouave,

IMGP3645

la technique des combats et l’intérêt de chaque partie de leur tenue vestimentaire .

P8161466

Même si  le son du canon a pu en faire sursauter plus d’un ( ou plus d’une devinez qui …)

P8161478

l’enrôlement des conscrits a donné lieu à de grands fous rires .

IMGP3653

Vous vous demandez certainement mais qu’est   ce trou de Lamoricière ? j’y viens : le capitaine Lamoricière avait été chargé d’organiser le corps des zouaves et c’est lui qui décida de leur uniforme ( dessiné par le commandant Duvivier ). Il put constater très rapidement que ce pantalon de type sarouel n’était vraiment pas pratique quand les hommes  devaient franchir un oued , l’eau qui s’accumulait dans le pantalon les empêchait littéralement d’avancer . Il se saisit alors d’une paire de ciseaux et tailla un trou dans le fond du  pantalon , plus tard on prit l’habitude de border ce trou de cuir .

Pour compléter cette immersion dans l’histoire nous sommes retournés visiter le musée , si à ma première visite j’avais parcouru l’histoire  grâce aux magnifiques tableaux qui l’illustrent , là je me suis attachée à suivre les écrits et les vidéos sans toutefois négliger les nombreuses vitrines . Si vous voulez en cliquant sur la photo ci dessous vous aurez un aperçu des collections présentes dans ce musée.

P8161482