Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Frantz Kafka

abécédaires philosophes et auteurs divers

Pour l’abécédaire philosophes et auteurs divers un clic sur le logo .

Kafka_portrait

Par Atelier Jacobi: Sigismund Jacobi (1860–1935) — http://www.bodleian.ox.ac.uk/news/2008_july_02, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5428566

J’aurais pu choisir le philosophe Kant mais j’ai préféré prendre l’écrivain Kafka , ne me demandez pas pourquoi… peut être parceque le Procès et le Château, la Métamorphose  sont des œuvres qui m’ont plus marquée que le  kantisme ou peut être parceque je suis allée plusieurs fois à Prague .

PC061712

Franz Kafka nait à Prague le 3 juillet 1883 son nom veut dire choucas en tchèque . Sa langue maternelle est l’allemand puisqu’à cette époque Prague est capitale de la Bohème qui fait partie de l’empire Austro Hongrois . Il s’identifie plus à la famille de sa mère ( réputée intellectuelle ) que de son père  . Après le baccalauréat il décide d’étudier le droit, il travaillera ensuite dans une compagnie d’assurance tout en continuant d’écrire . Il a d’ailleurs un emploi du temps tres particulier , il travaille au bureau le matin dort quelques heures ensuite va se promener et manger avec des amis puis le soir se met à écrire jusque tard dans la nuit .

Kafka's_Residence_(1889-1896)

Par Airair Image:Kafka’s Residence (1889-1896).jpg — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2830870

Il entretient des rapports compliqués avec les femmes,  finalement en 1923 il trouve le bonheur conjugal auprès de Dora Diamant une institutrice de 25 ans .

De santé fragile Kafka sera atteint de tuberculose des 1917, il en mourra en 1924 dans le sanatorium de Kierling près de Vienne . Gregor dans la Metomorphose présente les mêmes atteintes que l’ auteur  .

Kafka considère l’écriture comme une nécessité profondément intime , une activité atroce qui implique une ouverture totale de l’âme et du corps .

« Un livre doit être la hache qui fend la mer gelée en nous ; voilà ce que je crois. »

« Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d’un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? »

Il n’a publié durant sa vie que de courts récits et les nouvelles de la Métamorphose et le Verdict .

« Voici, mon bien cher Max, ma dernière prière : Tout ce qui peut se trouver dans ce que je laisse après moi (c’est-à-dire, dans ma bibliothèque, dans mon armoire, dans mon secrétaire, à la maison et au bureau ou en quelque endroit que ce soit), tout ce que je laisse en fait de carnets, de manuscrits, de lettres, personnelles ou non, etc. doit être brûlé sans restriction et sans être lu, et aussi tous les écrits ou notes que tu possèdes de moi ; d’autres en ont, tu les leur réclameras. S’il y a des lettres qu’on ne veuille pas te rendre, il faudra qu’on s’engage du moins à les brûler. À toi de tout cœur. »

Brod contrairement aux dernières volontés de son ami se charge de la publication posthume des œuvres de Kafka . En fuyant vers la Palestine suite à l’occupation de Prague de 1939 il emmène avec lui ses manuscrits  et les publiera progressivement.

Afficher l'image d'origine

Les écrits de Kafka reflètent les sentiments de la société du début du xxe siècle. Ses personnages évoluent dans un monde où les rapports et les relations qui les régissent leur sont incompréhensibles, où ils sont livrés, impuissants, à des forces inconnues, comme dans un cauchemar. La vie est un mystère irrésolu, un labyrinthe dont on ne connaît pas la sortie et ce qui nous y attend. Les thèmes de l’aliénation et de la persécution sont fondamentaux dans l’oeuvre de Kafka .

Plusieurs de ses écrits seront transposés au cinéma et à la télévision notamment dans le film d’Orson Welles et dans “Kafka” de Steven Soderbergh .

Afficher l'image d'origine

Publicités

20 Réponses

  1. hé bien du coup je pense que je vais le lire, après Proust je pense que m’en sortir 🙂
    (c’est fou les à-priori non fondé que l’on a, à propos de certains auteurs mythique)

    Merci 🙂
    Bisoussssssssssssssssssssssssssss

    J'aime

    7 janvier 2017 à 1 h 03 min

  2. Je connais de nom, sans plus, grâce à ton billet me voilà plus au parfum… et quelle façade !!! Merci Jazzy, belle journée, bises

    J'aime

    7 janvier 2017 à 2 h 04 min

  3. Merci Gisèle ! Je ne connaissais pas du tout ! Grâce à ton billet, j’apprends ! Bonne fin de semaine ! Bisous♥

    J'aime

    7 janvier 2017 à 4 h 02 min

  4. Coucou Jazzy
    De Kafka, je n’ai retenu que l’actif : kafkaïen qu’ André Grjebine emploie dans un article du monde, alors qu’il est directeur de recherches au Centre d’études et de recherches internationales de Sciences Po .
    « Une construction européenne kafkaïenne !
    « Dans un système oligarchique comme celui de l’UE, le pouvoir est suffisamment dilué pour être hors d’atteinte. Il ne reste pour témoigner de son mécontentement que le rejet et le ricanement »
    Bises et bon samedi

    J'aime

    7 janvier 2017 à 7 h 42 min

  5. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    Absurdité, illogisme de ses romans ! …
    Pas toujours facile à lire … mais belle résidence pragoise … que je dois avoir en photo dans un coin …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    7 janvier 2017 à 7 h 49 min

  6. Whaou, merci pour cette mise en valeur… C’est un auteur à l’univers vraiment unique et atypique qu’il a su créer… au point de donner l’adjectif kafkaïen… bravo pour cette rétrospective ! 😉

    J'aime

    7 janvier 2017 à 9 h 17 min

  7. mamazerty

    j’acquiesce devant ce choix…et viens te souhaiter une bonne année, Gisèle

    J'aime

    7 janvier 2017 à 9 h 50 min

  8. Je connais mieux Kant, enfin, du peu de souvenirs qui me restent des cours de philo de terminale !

    J'aime

    7 janvier 2017 à 10 h 16 min

  9. Bonjour Gisèle, tout d’abord mes meilleurs voeux pour l’année 2017 !! UN billet très instructif, je ne connaissais pas non plus. Merci pour ce partage. BOn week-end très froid apparemment dans ta région !! gros bisous

    J'aime

    7 janvier 2017 à 10 h 55 min

  10. Je ne connaissait pas du tout….bonne journée

    J'aime

    7 janvier 2017 à 10 h 58 min

  11. lespigaou30

    Kafka, je l’ai lu il y a un peu plus d’un demi siècle.
    Une écriture que j’ai adorée mais qui me faisait souffrir.
    Je pense qu’avec plus de maturité je le lirai certainement plus facilement.
    Je t’embrasse
    Maryse

    J'aime

    7 janvier 2017 à 12 h 15 min

  12. ah Kafka,
    je suis allée voir plusieurs fois les endroits où il a vécu à Prague notamment au n°22 de la ZLATA ULICKA petite maison bleue (le ruelle d’or) et STAROMESTO NAMESTI (place de la vieille ville)
    Prague révèle aussi bien des inspirations et des rêveries de Kafka : c’est à la fois les ténèbres et la lumière, le réel et l’irréel ou le « surréel », le diurne et le nocturne, la réalité et le songe, et des voyages incessants entre ces mondes.
    Kafka essayait d’échapper aux pesanteurs de sa ville et à une étouffante famille
    Il était nébuleux d’où le terme KAFKAIEN
    BEAU BILLET

    BON WEEK END
    BISOUS

    J'aime

    7 janvier 2017 à 12 h 45 min

  13. Je ne me souviens plus très bien de son oeuvre mais j’emploie parfois le mot « kafkaïen » par contre !
    Il était très beau garçon, d’après la photo.
    Bon week-end, chère Gisèle et amitié

    J'aime

    7 janvier 2017 à 12 h 53 min

  14. Bonjour Gisèle, billet très interessant, je ne connaissais que de nom, je demanderais un livre à la bibliothèque, peux-tu me conseiller? bisous et bonne journée MTH

    J'aime

    7 janvier 2017 à 15 h 17 min

  15. Je ne connais Kafka que de nom, je n’ai jamais lu quoi ce soit de lui. A découvrir peut-être . merci pour ton billet sur lui, je dormirai moins idiote ce soir ( rire)

    J'aime

    7 janvier 2017 à 15 h 22 min

  16. J’avais étudié Kafka lors de mes études de journalisme par correspondance.
    Bon choix
    Bonne fin de journée

    J'aime

    7 janvier 2017 à 17 h 35 min

  17. mireille du sablon

    …je ne sais pas si je le lirai un jour mais ce que tu en as écrit m’a bien intéressée!
    Bises de Mireille du Sablon

    J'aime

    7 janvier 2017 à 18 h 01 min

  18. bonsoir !
    Kant a été publié chez Violette ! lol
    c’est mieux j’ai Kafka en sus !!
    on s’instruit sur les blogs !!
    bisous !

    J'aime

    7 janvier 2017 à 20 h 29 min

  19. covixlyon

    Bonjour,
    Une bonne participation, je n’y avais pas pensé, et pourtant un grand, bon je le connais surtout de réputation.
    Bises

    J'aime

    10 janvier 2017 à 13 h 53 min

  20. Superbe article. Merci, je me suis régalée 😉

    J'aime

    24 janvier 2017 à 0 h 09 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s