Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

atelier 127 Ghislaine

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 127 de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots : Fragrance, verre, guerre, lasse, animal, charme,rédemption, contretemps.

 

photo prise ici

Tombé sous le charme de ces  espaces  infinis  du Grand  Nord Canadien, il parcourait ces  étendues sauvages, du matin au soir, sensible  à la moindre trace animale, à la moindre fragrance laissée en suspend . C’était un peu comme une rédemption après un passage à vide de plusieurs années ,  où le verre de trop était souvent de mise pour affronter le lendemain .  Les naufrages ne sont pas toujours dus  à l’océan, ils sont aussi le fruit des malaises du quotidien.  Las de ne pouvoir compter sur un autre que lui – même, il avait choisi  de se passer de la compagnie des hommes.  Il avait trop souffert dans le cadre de son travail, de ces guerres perpétuelles où l’égo des uns se mesurait sans contretemps avec celui des autres. Le temps et l’espace, il en avait maintenant la même jouissance que ces bêtes sauvages qu’il suivait et que parfois il tuait pour subvenir à ses besoins . Loin des rumeurs de la ville, il vivait maintenant en parfaite osmose avec la nature ,  dans une grande cabane qu’il avait construite à l’écart de toute civilisation .

photo prise ici

16 Réponses

  1. Bravo Gisèle !
    Défi magnifiquement relevé et superbe choix de photos !
    Bon et beau mardi,
    Bises♥

    J'aime

    14 juillet 2020 à 0 h 23 min

  2. Une texte, une jolie photo
    Belle et agréable participation
    Bisous
    @+ Bon 14 jiillet dans la sagesse qui s’impose

    J'aime

    14 juillet 2020 à 0 h 23 min

  3. martinemartin85

    Superbe la première photo. Je ne l’envie pas mais s’il est heureux ainsi. Bon 14 juillet et bisous

    J'aime

    14 juillet 2020 à 4 h 26 min

  4. superbes photos et textes bises et bonne journée

    J'aime

    14 juillet 2020 à 6 h 20 min

  5. chapeau ! bisous

    J'aime

    14 juillet 2020 à 7 h 05 min

  6. J’adore
    bises amicales

    J'aime

    14 juillet 2020 à 7 h 06 min

  7. Très belles photos… magnifique le texte. Bonne journée. Bises

    J'aime

    14 juillet 2020 à 7 h 38 min

  8. Je comprends très bien que parfois on a bien envie de s’exiler un peu ………..Peut être pas trop au froid mais pour ma part, pas au soleil du tout !
    Il a enfin plu hier et cela a fait du bien pour la respiration !
    Demain c’est la course au RV, 3 dans la matinée !
    et vendredi on opére l’œil gauche, j’aurai bien aimé qu »on fasse les 2 en même temps !!!
    Je pense que je vais être heureuse de retrouver un peu d ema vue car la, cela devenait tres difficile !
    Ca va chez toi Gisèle.

    J'aime

    14 juillet 2020 à 9 h 44 min

  9. Il a bien fait, comme il doit être bien loin de la civilisation !
    Je regardais parfois sur RMC découverte des familles qui vivaient presque en autarcie en Alaska, leur mode de vie me faisait rêver.
    Bon 14 juillet, il pleut ici.

    J'aime

    14 juillet 2020 à 10 h 40 min

  10. Ah, rien de tel que de s’éloigner des hommes parfois et cohabiter avec cette Nature si belle et providentielle.
    C’est ce que je ferais bien aujourd’hui….un moteur tourne à plein régime devant notre maison pour une isolation des caves d’un HLM. Grrr, j’enrage….: /
    Un bon 14 juillet tout de même à vous, bisous
    A.

    J'aime

    14 juillet 2020 à 11 h 17 min

  11. mireille du sablon

    ..il est utile et nécessaire parfois de s’éloigner…des humains pour mieux se ressourcer.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

    J'aime

    14 juillet 2020 à 17 h 10 min

  12. Superbe !
    Bisous du mardi

    J'aime

    14 juillet 2020 à 17 h 58 min

  13. Yvonne Anne

    Il a choisi de vivre loin des Hommes….et il fait bien car c’est parfois difficile de vivre parmi eux.
    Les Espaces sont magnifiques….un peu trop froids pour moi !
    Bisous, Jazzy.

    J'aime

    15 juillet 2020 à 20 h 38 min

  14. Très beau texte Gisèle et superbe cliché. Bisous

    J'aime

    20 juillet 2020 à 15 h 22 min

  15. Du Jack London. Les grands espaces glacés, sauvages. Un conseil, oublier le petit verre de trop par grand froid. À moins d’être le moniteur de ski de monsieur Dusse. 😂 bisous.

    J'aime

    4 août 2020 à 18 h 44 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s