Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Articles tagués “merle

Abécédaire trois sujets

Pour ce nouvel abécédaire (clic sur le logo) Violette nous demande d’écrire une histoire courte avec un personnage dont le nom commence aujourd’hui par un X (prénom ou nom), avec une ville commençant par X et  un pays commençant par X.

Suite de la lettre W ( clic )

File:19 - Saint-Geniez-ô-Merle Tours de Merle.jpg

les tours de Merle en Xaintrie

À peine descendu du train  Didier  tombe nez à nez avec Xavier Desportes , un ancien camarade de classe avec lequel il est resté en relation grâce à copains d’avant.  Pas de doute c’est bien lui , avec cette frange caractéristique qui lui balaye toujours les yeux . Aurait – il quitté sa Xaintrie de prédilection pour Metz ?  Etonnement de Didier qui ne manque pas de lui poser la question. Non, il n’est que de passage dans cette gare de Metz;  il  est venu à un salon de la vigne dans une commune voisine et s’apprête à partir pour Xonrupt – Longemer dans sa famille .

P8071269

La santé de son père n’est pas au mieux et il va passer quelque temps  sur place avant de retrouver la Corrèze où il est installé depuis quelques années déjà .  Ils aimeraient bien discuter plus longuement, notamment de l’essor du vignoble de Xavier près des tours de Merle, mais  le  temps qui leur est imparti avant le départ du train de Xavier est vraiment trop court . Ils se quittent en se promettant de  se retrouver en Xlandie , un pays qu’eux seuls connaissent né de leur imagination il y a bien longtemps quand  au “café du Rond point ”  ils réinventaient le monde .

 


atelier Ghislaine 86

Défi écriture no 71 .

Pour l’atelier 86 de Ghislaine un clic sur le logo

Les mots à insérer : Ambre, chant, flambée, fébrile, merle, affiché, affoles, brailler, ou un texte de votre choix sur le thème ""Humour".

chant

Dans la grande salle des fêtes de la commune il y avait foule aujourd’hui . Fébrile , Edgar Spatz , l’organisateur, regardait si tout avait été correctement affiché pour le concours de chant du jour , vérifiant scrupuleusement  la fermeture de toutes les fenêtres afin qu’aucun filet d’air froid ne vienne perturber les prestations . Affolé à l’idée qu’un incident puisse ternir la réputation  de cette manifestation ,  Edgar ne ménageait pas sa peine, n’hésitant pas à brailler des ordres quand tout n’était pas  au top.

Pour  qu’on ne puisse pas accuser le jury de favoritisme envers un candidat , il avait exigé qu’il  officie à l’aveugle , un grand rideau avait donc été installé entre eux  .  Seule  la qualité du chant devait être prise en compte. Tous les participants, bien sur, étaient au courant de cette exigence et s’y soumettaient volontiers .

La compétition  battait son plein entre les différents interprètes depuis plus de deux  heures déjà  quand arriva le dernier candidat. Les  juges  médusés par cette flambée de trilles  accordèrent sans avoir besoin de se concerter , la note maxima à ce ….canari vraiment exceptionnel.  De l’avis de tous  c’était bien la première fois que l’ interprétation atteignait cette perfection . Quelle ne fut pas leur surprise quand ils découvrirent derrière le rideau  les deux yeux soulignés d’ambre du  merle  apprivoisé de   Romain qui les fixaient. Ce dernier leur expliqua que l’oiseau   venait chaque jour se percher sur  la volière des canaris  et avait pris l’habitude de se lancer avec eux dans des joutes vocales sans fin.  Il s’en était fait un ami qui le suivait partout sans problème . Aussi avait – il eu l’idée de le présenter à ce concours à la place d’un de ses canaris . Bien lui en avait pris puisqu’il  lui donnait l’occasion de monter  pour la première fois sur la plus haute marche du podium .

p1170002

 

 


Estève

images-copie-1

Pour les prénoms du mercredi à la cour de récré de Jill Bill un clic sur le logo .

imgp5231_thumb

E  steve dans le jardin n’est pas à la fête

S   ous  les  assauts  de  la neige il guette

T ransi     la   moindre   petite  croquette

E  n  espérant  ne croiser aucune minette

V ivement  que  cette poudreuse s’arrête

E n  habit  noir  pas la moindre cachette .

Dans le jardin, j’ai un merle qui a l’habitude de se nourrir des croquettes des chats, n’hésitant pas à se glisser dans l’abri que je leur ai fait . Cette année j’ai laissé des croquettes à un autre endroit afin d’éviter de servir d’extra aux félins . 


Lundi soleil

ob_0fef43_lundi-soleil-sunny-monday-logo-officie

Pour le lundi soleil de Bernieshoot un clic sur le logo.

Un petit aperçu des oiseaux de mon environnement immédiat .

IMGP1829

La sitelle qui ne craint pas de venir chercher quelques graines de tournesol sur les balcons en hiver

IMGP5319

alors que sur l’arbre  elle se montre nettement plus discrète.

IMGP1893  La mésange bleue qui plonge carrément dans le récipient pour être sure que personne ne viendra lui voler sa part de graines  .

IMGP1929

Le merle en général est le premier arrivé  pour la distribution .

IMGP5541

La mésange à longue queue plus rare que les précédentes espèces et qui n’arrive jamais seule toujours en bande

 imgp2621

Le pinson

Il y a bien encore un autre visiteur mais je n’ai pas encore réussi à le photographier, il s’agit du pic épeiche en ce moment il me nargue souvent depuis les hautes branches des arbres d’en face le temps de prendre mon appareil et hop il est caché .

Bon lundi à vous toutes et tous .


Quand siffle le merle ……

 

Pour les expressions et citations chez Violette un clic sur le logo .

P1170001

“ Quand siffle le merle l’hiver est fini “ proverbe français

Eh bien je peux vous dire que,  nada , je n’ai rien entendu et ce depuis quelques temps déjà, ils sont bien silencieux . Celui – ci a compris qu’il pouvait compter sur quelque nourriture à grappiller de ce côté , il me laisse m’approcher très près de la porte fenêtre et parfois même porte ouverte , ses congénères préférant le parc d’en face où je me demande bien ce qu’ils trouvent sous les feuilles , tout étant maintenant gelé  sur plusieurs centimètres . Une grive mauvis leur tient compagnie , je l’avais prise de loin pour une merlette mais son plumage est complètement différent

P1180086Le dessus est brun et dessous blanc nuancé de chamois mais ce qui est caractéristique c’est le roux sous les ailes  , autant vous dire que je ne l’ai pas entendu chanter non plus .

P1180085

P1170002 

P1170006

Ce matin je l’ai même trouvé à l’intérieur de la petite maison appréciant visiblement la mixture  à base de margarine et de cacahuètes pilées non salées  que j’ai mise pour les mésanges . Je les croyais plus friands de fruits et de vers et pourquoi de pâtée pour chat , j’en ai surpris un au jardin dans la gamelle des chats qui n’avait pas l’air d’appréhender leur retour . J’ai lu aussi qu’ils appréciaient les croutes de fromage , je vais tester .

IMGP7169 

“ L’inutile et le superflu sont plus indispensables à l’homme que le nécessaire . Le chant du merle est inutile, la rose est superflue. Le travail est nécessaire … René Barjavel

Et vous que donnez vous aux oiseaux ? 


Ce matin là ….

 

mon-logo-fait-par-ghis

Pour l’atelier 5 d’Arlette cliquez sur le logo

Les mots :

boucan – cuisine – panne – grisaille – direction – couette

résonner – affronter – apprécier – raviver – boire – détendre

grand-peine  —  tellement – encore

 

 

IMGP5828

Ce matin là, la grisaille avait décidé de s’installer pour quelque temps, ravivant les souvenirs des sombres novembres  . Il aurait été bien plus agréable de rester  un peu sous la couette mais avec une certaine obstination résonnait dans ma tête l’appel incessant du jardin  . Jusque là , j’avais réussi à repousser le moment de la taille, me disant que la température n’était pas encore assez basse, que les feuilles étaient encore tellement vertes, que  quelques fruits même étaient bien  présents sur les branches ,  mais là  en panne d’excuses ,  il fallait quand même songer à s’y mettre,   pas question d’affronter les moqueries du merle au cou blanc . Celui – ci ,  installé près de la fenêtre de cuisine du voisin  m’ attendait déjà ce jour là .

IMGP5829

Il faut préciser qu’il guette toujours dans la bonne direction le moment où je donne à manger et à boire aux chats du  jardin et ne manque jamais de prélever quelques croquettes dans les gamelles .

IMGP5866

Alors qu’une machine vrombissait dans un boucan d’enfer quelques dizaines de mètres plus loin dans  une maison en construction , il était là placide, semblant apprécier le tintamarre pendant que son jeune rival ,perché sur l’antenne de l’immeuble voisin,    essayait à grand peine de rivaliser en décibels  avec la machine .


Pas de doute

IMGP0423 

Pas de doute en ce dernier dimanche de 2014 monsieur hiver s’installe dans la durée et en force ,

IMGP0381

Samedi il s’est fait annoncer par dame neige et  dame glace qui n’arrêtaient pas de jouer à pile ou face .

IMGP0390

Cette après midi alors que j’étais occupée à glisser sur  les nombreuses flaques gelées en face de chez moi , de puissants kroohs, kroohs , perçants et nasillards ont retenti . Les grues cendrées, que je n’avais pas encore vues cette année, sont passées assez haut mais juste au dessus du terrain .

IMGP0394

La petite mésange bleue en a presque perdu l’équilibre pour un instant mais s’est vite rétablie , il va lui falloir beaucoup d’exercices pour ne pas se laisser tétaniser par les bourrasques d’un vent plus que glacial .

IMGP0397 IMGP0398

 

La buche de Noël tranquille fait des heures supplémentaires.

IMGP0404

mais Jeannot lapin et sa compagne n’y toucheront pas,  ils préfèrent chercher  en plein soleil une  nourriture moins craquante, 

IMGP0409

Mais j’ai bien peur qu’elle ne devienne de plus en plus rare vu les températures annoncées pour la semaine.

IMGP0418

La lune, elle, est sereine mais ne joue pas sur les flots, elle s’amuse avec  les lampadaires

IMGP0435

ou se laisse accrocher par quelques branches nues, ce qui ne manque pas d’intriguer madame merle .

IMGP0427

Les pâquerettes font de la résistance mais pour combien de temps encore ?

IMGP0415

Car la  vague du froid  inexorablement avance .


Matuvu et Mimi

Pour l’atelier de Mumu plaisir d’écrire n°6 c’est ici

IMGP0002

Dans le jardin, ce dimanche, j’ai surpris une drôle de conversation entre Matuvu le seul merle du quartier à posséder une collerette blanche et Mimi le pinson . Matuvu à qui il ne déplait pas de provoquer toute la gent ailée ne se prive jamais de commentaires.

IMGP9987

«  Eh la crapule qu’est ce que tu fiches à cheval sur ce drôle de bout de bois ? on dirait qu’il est passé à l’échafaud ton arbre ? »

«  Tseee ! Suffit Matuvu, je ne suis pas d’humeur, je suis profondément choqué , plus une feuille,  pas le moindre insecte à embrocher sur ce tilleul , t’as vu la coupe qu’ils lui ont faite ? »

IMGP9994

«  Allez, je suis bon prince, à l’époque des clafoutis je t’inviterai dans mon cerisier juste à côté-là , tu verras il y a de quoi faire un festin , mais comme il est encore en fleurs je vais te donner un tuyau pour trouver de quoi manger , une fois que le bipède qui s’affaire dans le jardin sera parti fonce près des pierres et du vieux tronc de l’épicéas , y a toujours quelque chose à se mettre dans le bec »

«  T’as beau tout le temps la ramener, y a pas à dire t’es un pote toi , mais y a quand même un blème , les deux greffiers à demeure »

IMGP0009

« Pff, Mazou et Grisette ? pas de danger je vais même leur chouraver de la pâtée dans leur gamelle, faut juste pas lambiner ! »

IMGP0016


Chuck chuck chuck

Pour l’atelier d’Arlette  à vos plumes semaine 44

IMGP8275

Chuck chuck chuck, j’opte pour le cri de basse aujourd’hui afin de vous annoncer la venue de l’hiver. Mon pink – pink – pink continu, je le garde pour le traditionnel appel au crépuscule, ma façon  bien à moi de saluer madame la nuit. Mon terroir est bien pauvre en cette saison, pas de baies embaumant  le sous bois ni de fruits savoureux dans les vergers , il ne me reste qu’à tenter ma chance en escapades pédestres sur les sentes  proches, et je dois dire que jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas eu à me plaindre, vers de terre, araignées et insectes se sont laissés piéger par la douceur et je n’ai eu aucun mal à les trouver. Mais maintenant le changement est radical, la neige et le gel s’installent. Heureusement je ne suis pas sans ressource, j’ai mon réseau dans le quartier. Rien de tel pour avoir la forme que de commencer la matinée par ce précieux et copieux goûter  découvert chaque année  au premier froid  sur les balcons de cette résidence. A n’importe quel étage , je peux me régaler de graines variées , de fruits ou de mies de brioche, une véritable aubaine par ce temps. Je vous laisse , les mésanges ne vont pas tarder à arriver et elles sont plus que voraces .

Bonne semaine