Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Anna et France

Pour les croqueurs de mots Domi à la barre cliquez sur le logo .

J’ai choisi la première proposition avec les mots soulignés pour thématiser la naissance .

65

La lune n’avait pas encore tiré sa révérence en ce début  novembre  . Au pied d’un grand chêne  , haletante,  Anna  s’était arrêtée pour récupérer un tant soit peu de forces et patienter avant de s’aventurer à terrain découvert . La guerre était loin d’être finie ,  il fallait à tout prix gagner la cote anglaise , sa tête de résistante avait été mise à prix et elle ne se sentait plus du tout en sécurité au village . Pas question de partir avec un véhicule pour gagner la plage distante d’une vingtaine de kilomètres, c’était à pieds accompagnée de deux membres du réseau qu’elle se rendrait à travers bois  au lieu dit . Ils avaient rendez – vous à 2heures derrière le rocher du diable . Dans le petit groupe, personne ne disait mot , tous à l’affut du signal lumineux prévu pour le départ . Quand elle aperçut par intermittence le faisceau de la torche, elle se précipita sur la dune avec  ses compagnons , mais au moment d’atteindre le rocher  elle se rendit vite compte que les contractions qui l’assaillaient depuis quelques minutes se rapprochaient  de plus en plus . L’accident tant redouté était imminent  , elle allait mettre son bébé  au monde dans des conditions plus que précaires avec deux semaines d’avance . Elle s’isola un moment derrière les genets, à l’abri des regards et du vent . Des cris  quelque peu estompés par le  ressac firent accourir ses compagnons . Ils  n’eurent que le temps d’apercevoir  ce petit être tout fripé dans les bras de sa maman avant de remarquer l’embarcation qui avançait tout feux éteints sur la mer . Généreuse , la brume enveloppait tout ce petit monde comme pour mieux les protéger  . Il n’y avait pas un instant  à perdre , une patrouille pouvait toujours surgir  d’une minute à l’autre , ils soulevèrent Anna et son bébé  et l’emmenèrent jusqu’au bateau . Là,  Alan le marin hésita quelques secondes , il était question d’une femme et non d’un bébé  mais se reprit vite et la  fit  monter à bord  en lui intimant  l’ordre de s’allonger en fond de cale . Puis il se dirigea vers la pleine mer bien content de n’avoir croisé aucune  autre embarcation . Au bout de quelque temps se tournant vers Anna et sa fille il l’interpela :

Il ressemble fort à sa mère ce bébé , tout aussi accroché à la vie on dirait. Comment s’appellera – t –il ? “

Anna lui sourit et lui répondit :

“ France,  c’est bien je crois non ? “

Bercée par le roulis du bateau, elle  ne tarda pas à s’endormir, son bébé bien calé contre sa poitrine  . Le reste de la traversée se passa aussi bien que possible , Alan  ayant pris soin de couvrir  la mère et son enfant d’une  épaisse couverture , personne n’eut à déplorer la morsure de l’humidité ambiante. Pendant son trajet Alan  passa  un message codé à son contact, une infirmière devait être  présente à son arrivée en Angleterre , il tenait à ce que ses passagers bénéficient de suite des soins appropriés . Si on lui avait dit qu’il sauverait  ce jour une certaine France il ne l’aurait peut être pas cru .

Je ne voudrais pas non plus oublier l’anniversaire du capitaine à la barre aujourd’hui .

Big bisous Domi et que le vent gonfle la voile .

18 Réponses

  1. un très beau texte

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 08 min

  2. Libellule-bleue

    Merci pour cette belle histoire.
    C’est joliment dit et bien écrit.
    Bisous doux

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 14 min

  3. claudielapicarde

    Quelle belle idée que ce prénom !!
    bises et bonne journée.

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 24 min

  4. marie des vignes

    Bonjour Gisèle, un très beau texte que j’ai lu avec plaisir . Bisous MTH

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 27 min

  5. C’est une très belle histoire, est-ce inspiré d’un fait réel? Si, non. tu as une jolie imagination (ce que je sais te suivant) mais en plus cela pourrais même faire partie d’un roman…enfin je trouve. Bisessss

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 27 min

  6. Très bel écrit. J’ai lu avec grand plaisir…!
    Bon mois de novembre à toi
    Bisousssss

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 29 min

  7. Ah c’est une belle histoire Jazzy qui pourrait être vraie… une période terrible, un accouchement dans la nature, un prénom magnifique et Alan n’oubliera pas lui non plus… Merci, bises de JB

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 41 min

  8. Magnifique texte, Gisèle ! Mille bravos ! J’♥ beaucoup !
    Bonne et belle poursuite de ce lundi !
    Bisous♥

    J'aime

    2 novembre 2015 à 16 h 44 min

  9. Bonjour …
    Et alors ? Et alors ? Qu’est devenue France ?
    … Bonne journée, … Amicalement, … Claude …

    J'aime

    2 novembre 2015 à 17 h 39 min

  10. Du suspens pour cette histoire … cela fait plaisir de voir cette photo car partout sur les Eklablog disparition de nos photos ! Gros bug sur lequel ils travaillent nuit et jour … suspense aussi donc ! espérons seulement que nous n’avons pas perdu tous nos articles !!!
    J’ai la plupart de mes photos sur disque dur externe, heureusement.
    Bonne soirée et gros bisous
    Annick

    J'aime

    2 novembre 2015 à 19 h 15 min

  11. Bonsoir Gisèle! Je suis de retour après 4 mois de panne! Je réinstalle tout. Il faut le temps de réinstaller le toiut. Bises .
    Je fais le tour des amies et amis pour faire des petits coucous

    J'aime

    2 novembre 2015 à 20 h 20 min

  12. Un très joli texte que j’ai eu le plaisir de lire 🙂 Bonne soirée

    J'aime

    2 novembre 2015 à 20 h 38 min

  13. mireille du sablon

    Merci Jazzy pour ce très beau texte. Il se passait il y a sans doute longtemps mais il pourrait fort bien être d’actualité….!
    Bises du jour de Mireille du sablon

    J'aime

    3 novembre 2015 à 16 h 15 min

  14. Magnifique, le bébé ne pouvait pas mieux porter son prénom. Un texte émouvant, et très réaliste.
    Bonne soirée
    je me joins à toi pour saluer le capitaine.
    Bises

    J'aime

    3 novembre 2015 à 16 h 59 min

  15. … Un récit que l’on aimerait (pour le côté positif du sujet) retrouver dans l’actualité ! Bises du Nord … Presqu’en face de l’Angleterre Bonne journée

    J'aime

    4 novembre 2015 à 11 h 45 min

  16. respir57

    un très beau texte et hommage pour ceux qui ont résisté. Belle soirée

    J'aime

    6 novembre 2015 à 21 h 35 min

  17. A travers ton histoire je ressens la douce chaleur que provoque la naissance d’un enfant. On ne peut pas oublier ces instants quelques soient les circonstances dans lesquelles l’enfant a été mis au monde!!!
    Merci à toi pour ce merveilleux cadeau.
    Bisous jazzy.
    Domi.

    J'aime

    9 novembre 2015 à 1 h 38 min

  18. C’est vraiment un très beau texte, émouvant et si bien conté ! Qui mérite une suite…
    Merci Jazzy et bcp de bisous

    J'aime

    9 novembre 2015 à 22 h 00 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s