Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Epoustouflant aux quatre épices

top-chef

Pour l’abécédaire top chef de Domi (un clic sur le logo ) la lettre e .

recette

Visiblement des personnes sont venues récupérer des recettes dans les précédentes éditions , alors je vais essayer, je dis bien essayer de vous en donner une sans extravagance , je dis bien une *.

Mais avant évadons nous :

Afin de ne pas se laisser épuiser  par un virus ou quelque bactérie, je vous suggère un époustouflant au quatre épices .

Ingrédients pour quatre personnes :

– une bonne vingtaine d’élatéridés par personne

– une épeire par personne

– une douzaine d’escargots

– une douzaine d’éphémères

– une douzaine d’éristales

– un verre à liqueur d’ élixir d’Armorique ( pas de chouchen ce sera pour une autre fois )

– une cuillérée à soupe d’eau de Mélisse

– quatre endives

– une cuillérée à café de quatre épices

Ah oui,  j’oubliais de préciser qu’il vous fallait l’épuisette pour votre récolte , plus évident que le filet à papillon. Pas question d’ écumer les sous bois , ni les étamines de chaque épilobe , gardons à l’esprit quelques notions de respect de l’environnement et de comportement écologique . Pour les escargots, choisissez un jour où il n’a pas plu depuis longtemps . Ceci étant dit , une fois les emplettes effectuées à l’extérieur, passons à la recette proprement dite .

Evitez d’échauffer les épeires, et les insectes , ils s’énervent un peu trop facilement et ils risqueraient d’encourager les escargots à fuir .

Dans une casserole ébouillantez les éristales, les éphémères , les épeires, les élatéridés.

Environ cinq minutes , il ne faut pas que les élytres éclatent . Indispensable pour le craquant et l’éclat de la présentation . Ecumez si besoin au cours de la cuisson . Réservez .

Pour les escargots, émincer les endives, faites revenir dans une sauteuse  avec une noix de beurre , puis  ajouter  le mélange élixir eau de Mélisse que vous aurez préalablement élevé en température jusqu’au frémissement et enfin les escargots . Comptez une heure de cuisson à feu très doux .

Entourez sur un plat les élus de la première cuisson des escargots et des endives , saupoudrez de quatre épices et servez .

Pour accompagner cet époustouflant aux quatre épices, je vous suggère un Edelzwicker , son caractère sec et léger en faisant un excellent compagnon  . 

*Si vous préférez les crevettes à cet époustouflant je vous suggère cette entrée rapide

  • 28 crevettes roses
  • jus d’1/2 orange
  • jus d’un citron
  • Mesclun
  • 1 c à s de sauce soja
  • 1/2 c à c de piment de Cayenne
  • 3 c à soupe d’huile d’olive 1 mangue
  • 1 pamplemousse
  • ciboulette 

Enlevez les suprêmes de pamplemousse, émincer la mangue . Préparez la vinaigrette avec l’huile , le jus d’orange, le jus de citron, la sauce soja ,le piment de Cayenne, sel poivre .

Sur une assiette étalez le mesclun puis dessus répartir les morceaux de mangue , les suprêmes de pamplemousse et les crevettes. Ciseler la ciboulette et la mettre dessus .

Bon appétit

Publicités

29 Réponses

  1. Euuuuuhhhhh … je choisis la deuxième recette ou alors tu viens me donner un coup d’main pour les emplettes de la première. Et aussi pour éplucher l’épeire … hi hi …
    Merci pour cette rigolade et gros bisous
    Annick

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 15 min

    • Oui Annick la deuxième est vraiment bonne pour les emplettes de la première il faut s’armer de grand courage !
      Bisous

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 49 min

  2. je te laisse les pères et l’effet -mère….je vais peut être juste boire l’élixir d’Armorique….

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 21 min

    • Tu as tort pour la deuxième recette elle est excellente , je l’ai testée et vraiment le mariage de la mangue avec les crevettes et le pamplemousse c’est très bon. .

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 42 min

  3. Ah je prends… aux crevettes, bien que petit à petit le commerce se met à vendre de l’insecte…. notre bouffe à venir dit-on !!! Bon, euh… merci Jazzy, bises de jill

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 29 min

    • Oui pour la deuxième recette tu peux y aller sans souci , testé plusieurs fois et appréciée des invités
      Bisous

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 48 min

  4. moi aussi je préfère la deuxième recette ! lol ! bonne fin de semaine mon amie bon jeudi ,je ne suis pas très présente car j’ai souvent Aby qui est à nouveau malade : otite à répétitions ! bouh , une horreur , gros bisous

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 42 min

    • Ah pas drôle en effet , les otites fiston y était sujet petit aussi .
      Bonnes fêtes de Pâques Franciane
      Bises

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 47 min

  5. Amusante recette…..

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 42 min

  6. je prend note de la deuxieme

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 47 min

    • Oui tu peux y aller j’ai testé c’est très bon, choisir une mangue mure .

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 45 min

  7. Bonjour es-tu disponible pour ce week-end? tu peux venir à la maison pour concocter ces recettes, moi, je ne m’en sens pas capable!!! bisous et bonne journée MTH

    J'aime

    24 mars 2016 à 12 h 49 min

    • Euh suis un peu prise aussi ce week – end j’ai ma tribu au grand complet qui vient , désolée Marie mais je t’assure la deuxième recette est excellente .

      J'aime

      24 mars 2016 à 13 h 44 min

  8. Je choisis aussi la 2ème, les épéhémères sont rares en ce moment.
    Bonne fête de Pâques.

    J'aime

    24 mars 2016 à 13 h 12 min

  9. J'aime

    24 mars 2016 à 13 h 26 min

  10. Bonjour Jazzy,
    Si tu n’y vois pas d’inconvénients, j’opte volontiers pour la seconde qui m’a l’air appétissante !!
    Bises
    Dominique

    J'aime

    24 mars 2016 à 14 h 56 min

  11. Ah ! Gisèle, mon choix se porte vers la deuxième recette, bien entendu, hein 🙂 ! J’adore les crevettes, en plus !
    Bravo à toi ! Bonne fin d’après-midi et douce soirée !
    Bisous♥

    J'aime

    24 mars 2016 à 16 h 18 min

  12. j’opte pour les crevettes moi aussi –
    la première j’ai peur pour mon estomac !!
    bisous du soir !

    J'aime

    24 mars 2016 à 18 h 16 min

  13. Croc

    Bien, je retiens volontiers la seconde recette, mais sans les mangues, mais je te laisse bien volontiers la première hihihi. Bises vespérales

    J'aime

    24 mars 2016 à 18 h 56 min

  14. mireille du sablon

    Je craque aussi pour la 2ème recette!
    A quand une rencontre blog avec chacun(e) nos spécialités?
    Bonnes fêtes de Pâques, je te sais en très bonne compagnie,
    Gros bisous à vous partager de Mireille du Sablon

    J'aime

    24 mars 2016 à 20 h 23 min

  15. Je préfère goûter la deuxième recette !
    Bonne journée

    J'aime

    25 mars 2016 à 7 h 32 min

  16. La première recette est un festival de mots qui montrent la richesse de notre langue.
    On dit quoi pour le vocabulaire courant, 2 000 mots suffiraient?
    Et là on goûte à la poésie des mots inventés pour décrire des situations peut être pas quotudienne.
    Et là, point de limite, il y en a tant. Et tu es prompte à les utiliser pour leur poésie.
    La thérapie par les mots, c’est toi qui la réinvente.
    J’ai note, le cirque qui semble sédentaire sur Montigny, le nom de l’écuyer instructeur pédagogue, Bartabas, et
    le chien raton-laveur. Je ne sors pas indemne de tes recommandations.
    Je te souhaite une très belle montée vers Pâques. Yann

    J'aime

    25 mars 2016 à 12 h 20 min

  17. J’adore les escargots, mais comme recette je glisse largement pour les crevettes.
    Bonne fin de semaine
    Bonne fête de äques.
    Bises

    J'aime

    25 mars 2016 à 15 h 07 min

  18. Non mais elle n’est pas bien la p’tite dame ! Qu’est ce qui arrive ? Elle est complètement broutchlaguée de la théière ! Ce n’est pas possible tu as fumée une petite cigarette de ta récolte d’herbes de Provence illégales ? Tu as sniffé un long rail de farine non homologuée par la loi ? Tu t’es enfilée trois bouteilles de Cognac de cent cinquante ans d’âge ou quoi ? Tu as le bulbe qui va exploser ou alors il se désintègre petit à petit.
    Il est grand que tes proches t’incitent à consulter ou mieux, qu’ils t’emmènent manu militari voir un monsieur spécialisé dans les méandres et le labyrinthe de la cervelle.
    Mieux, il faut d’urgence qu’ils appellent qui de droit et tu verras : de gentils et beaux messieurs élégants et costauds vêtus de blanc vont t’emmener dans un beau camion avec une lumière bleue qui s’allumera uniquement pour toi et avec une sirène qui entonnera son chant juste ou te faire plaisir.
    Là, ils te déposeront dans une grande maison où tu seras habillée très mode avec une belle et longue chemise blanche avec de longues manches à ficelles. Ensuite tu auras droit à une petite chambre aux murs insonorisés et capitonnés pour que tu puisses te laisser aller comme bon te semblera.
    Qu’est ce que c’est que de vouloir nous présenter ce genre de recette ? Une recette avec de l’alcool en plus et pour parfaire le tout, une recette discriminatoire : pourquoi qu‘on n’utiliserait pas le chouchen dans ta recette ? Tu as quelque chose contre ce breuvage vieux de plusieurs siècles et si chers aux Bretons ? D’autres qui vont être heureux, ce sont les Alsaciens : quelle idée d’associer un de leurs meilleurs crûs à ce plat bizarre ! Je sais que dans les décennies à venir nous en viendront à manger des insectes parce que nous serons trop nombreux sur notre vieille planète mais ce n’est pas une raison pour nous inciter à cuisiner un plat de la sorte. Je laisse ça aux spécialistes et non aux amateurs.
    Nous faire ça alors que la recette traditionnelle actuelle est le gigot d’agneau accompagné de petits flageolets. Il est grand temps de te ressaisir sinon tu es bonne pour les petites piqures, les neuroleptiques et les psychotropes.
    Bon rétablissement et joyeuses Pâques à toi si tu es encore en état de comprendre ce que tu lis.
    https://trigwen.wordpress.com/

    J'aime

    27 mars 2016 à 3 h 07 min

    • Promis Yann la prochaine fois j’intègre le chouchen à la préparation 😉 à cette heure je n’ai pas encore vvu les hommes en blanc mais je ne garantis pas une journée sans , je jongle entre les cassolettes de St Jacques et la fricassée de chevreuil au vin d’Alsace ( riesling cette fois ci ) de quoi me réconcilier avec les habitants de ma région ( pas encore de nom puisque le résultat du vote ne sera connu que le premier avril , et pas de poisson dans la date ). Merci pour ton commentaire j’ai bien ri .

      J'aime

      27 mars 2016 à 8 h 40 min

  19. Les insectes me rebutent déjà vivants alors morts et séchés il m’en faut encore moins 😉 Par contre j’apprécie les escargots !!!
    Ta seconde recette rattrape la première et donc je m’en contenterai.
    Bravo tout de même et merci pour ta participation.
    Bisous Jazzy.
    Domi.

    J'aime

    28 mars 2016 à 13 h 31 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s