Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Laideur

 

Pour le jeudi en poésie des croqueurs de mots, Jill Bill à la barre un clic sur le logo .

P1270234

L  a laideur    ne  sait  jamais où est sa place 

A   troce  constat   de  n’être  bien nulle  part

I l   lui  faut  partout  fuir le moindre  regard

D   étaillant  sans  ménagement  sa  disgrâce 

E lle   encaisse  tous  les  quolibets   vachards

U  n affront permanent  qui laisse des  traces

R   evivre  sans   cesse   le même   cauchemar.

P2180371

 

 

La laide  

 

Femmes, vous blasphémez l’amour, quand d’aventure
Un seul rebelle insulte à votre royauté.
Ah ! C’est un pire affront qu’en silence elle endure,
La jeune fille à qui la marâtre nature
A dénié sa gloire et son droit : la beauté !

*
L’amour ne luit jamais dans l’œil qui la regarde ;
Elle pourrait quitter sa mère sans périls.
La laide ! On ne la voit jamais que par mégarde ;
Même contre un désir sa disgrâce la garde,
Pourquoi les jeunes gens l’accompagneraient-ils ?

*
Les jeunes gens sont fats, libertins et féroces.
La laide ! Pourquoi faire et qu’en ont-ils besoin ?
Ils la criblent entre eux de quolibets atroces,
Et c’est un collégien que, dans les bals de noces,
On charge de tirer cette enfant de son coin.

*
Pauvre fille ! Elle apprend que jeune elle est sans âge ;
Sœur des belles et née avec les mêmes vœux,
Elle a pour ennemi de son cœur son visage,
Et, tout au plus, parmi les compliments d’usage,
Un bon vieillard lui dit qu’elle a de beaux cheveux.

*
Depuis que j’ai souffert d’une forme charmante,
Je voudrais de mon mal près de toi me guérir,
Enfant qui sais aimer sans jamais être amante,
Ange qui n’es qu’une âme et n’as rien qui tourmente !
Pourquoi suis-je trop jeune encor pour te chérir ?


Sully Prudhomme

Publicités

12 Réponses

  1. Ah dans la vie mieux vaut encore être beau… quoi que, les regards aussi peuvent se faire insistants ! Quant aux vers de Sully je ne crois pas les connaitre, et le dessin, à cauchemarder !! Mais merci à toi pour le tout, lundi et jeudis du quart 180… bises de jill

    J'aime

    23 février 2017 à 0 h 14 min

  2. Heureusement que la laideur comme la beauté sont subjectives et heureusement pour les oeuvres d’art qui peuvent être jugées belles ou laides. J’ai aimé ton acrostiche et le poème partagé. Bisous.

    J'aime

    23 février 2017 à 6 h 51 min

  3. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    Il n’y a pas de belle … il y en a que “je” trouve belle …
    Heureusement tous les goûts sont dans le nature …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …
    “Je vois la vie en Mauges”

    J'aime

    23 février 2017 à 8 h 10 min

  4. Très joli acrostiche 🙂 La laideur comme la beauté n’est affaire que de goût. Bonne journée

    J'aime

    23 février 2017 à 10 h 12 min

  5. très joli ce poème….bonne journée

    J'aime

    23 février 2017 à 10 h 18 min

  6. ha la laideur ! à faire peur ! sniff
    ça dépend des cultures—
    avec le coeur tout le monde est beau-
    big bisous-

    J'aime

    23 février 2017 à 11 h 01 min

  7. covixlyon

    Bonjour,
    la laideur n’est que la vision que l’on s’en fait.
    Et découvrir se poème de Prudhomme est loin d’être laid.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    23 février 2017 à 12 h 28 min

  8. mireille du sablon

    ..j’ai du mal à regarder ta 2ème image, je viens de perdre un ami ce matin , une délivrance pour lui, un gros chagrin pour nous…
    Gros bisous de Mireille du sablon

    J'aime

    23 février 2017 à 14 h 29 min

  9. oui faut mieux etre beau, riche si possible et en bonne santé cela serai le top !

    J'aime

    23 février 2017 à 16 h 34 min

  10. Au moins en vieillissant elle reste telle quelle! Bisousssss

    J'aime

    23 février 2017 à 16 h 47 min

  11. Coucou Gisèle. C’est terrible mais ton acrostiche est beau ! Et pourtant tout le fardeau sans fin de la laideur est dedans. Bravo et merci aussi pour le poème de Sully Prudhomme qui évoque avec lucidité et compassion la laideur féminine. Je n’en saisis pas ia fin, je vais me renseigner ;). Bises et merci aussi pour ta visite.

    J'aime

    23 février 2017 à 18 h 58 min

  12. Un acrostiche tout à fait réussi et, un magnifique partage, Gisèle !
    Dors bien et bon matin de ce vendredi !
    Bisous♥

    J'aime

    24 février 2017 à 3 h 01 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s