Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Quand Paris s’enrhume

Pour le défi des croqueurs de mots un clic sur le logo .

Domi à barre nous propose  “Nous sommes en hiver … et “Quand Paris s’enrhume , l’Europe prend froid “.

 

Quelle est  donc cette nouvelle

Qui enfle dans tous les médias ?

La  neige,  oui,   s’amoncelle 

à   Paris c’est la bérézina  .

*

Les autos  se font la belle,

Un fantastique  gymkhana,

Les usagers  se rebellent,

Les chaines font leur cinéma.

*

Fréquence  hiver,  la  tour Eiffel

Est – elle  aussi dans l’embarras?

Ne souffre – t – il pas trop du gel

Le  zouave  du  pont  de  l’Alma ?

*

Paris s’enrhume, Paris a froid,

Février  est   dans les annales.

Quand   tousse    la   capitale ,

 Les journalistes  sont  en émoi.

 

 

 

 

 

 

19 Réponses

  1. Comme c’est bon, Gisèle !
    Mille bravos !
    Bonne journée !
    Bisous♥

    J’aime

    5 mars 2018 à 4 h 36 min

  2. Ah oui, on a eu bien froid, et chaque fois c’est le même cirque, on n’est jamais prêt et c’est une cata. J’espère pour les habitants que les inondations ne vont pas reprendre.

    J’aime

    5 mars 2018 à 7 h 44 min

  3. ocgall

    Bonjour d’Angers …
    Plein de vérité ce texte ! …
    Il y a Paris et la France … d’en bas … même si on habite les hauts …
    Passe une bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    J’aime

    5 mars 2018 à 8 h 03 min

  4. J’ai beaucoup aimé ton texte Jazzy. Il faut reconnaitre qu’il a fait froid sur Paris et que le dernier record de froid en France date de 1956.
    Mes premiers souvenirs d’enfance, alors que j’habitais dans les Yvelines. La maison était en construction et le chemin en terre qu’il fallait prendre était tout gelé et plein d’ornières. Maman nous avait laissé sous la garde de mon frère, Elle avait du se rendre sur le chantier de cette construction et en revenant avait chuté dans une ornière.
    Je garde le souvenir de ma mère, de noir vêtue, (elle venait de perdre son frère tué par un chauffard),, pleine de sang, genoux écorchés et le visage tuméfié.
    Bisous,

    J’aime

    5 mars 2018 à 9 h 03 min

  5. L’art et la manière pour les journalistes de détourner le regard des spectateurs des vrais problèmes ou des nouvelles lois qui restent ainsi sous silence. Superbe ton poème , j’adore . Bises

    J’aime

    5 mars 2018 à 9 h 46 min

  6. ABC

    Bravo ! Très bien vu, les journalistes sont en émoi et les parisiens sont aux abois !!!!

    J’aime

    5 mars 2018 à 9 h 47 min

  7. Très joli texte….dès les beaux jours ce ne sera plus qu’un mauvais souvenir…bonne journée..Bises

    J’aime

    5 mars 2018 à 9 h 52 min

  8. Tu as raison… et chez toi faisait pas bien chaud avec le vent… juste une sortie au musée de la Cour d’or et pour 100 m à pieds on était glacé !
    j’aime ce poème qui remet les infos à leur juste place…
    bisous Jazzy

    J’aime

    5 mars 2018 à 10 h 43 min

  9. les journalistes en ont fait leurs choux gras !!
    la belle aubaine !! bravo c’est bien dit ! bizzz

    J’aime

    5 mars 2018 à 12 h 46 min

  10. Ah Paris !!!
    Belle poésie parisienne !
    Bizzz

    J’aime

    5 mars 2018 à 13 h 22 min

  11. Super ton texte , j’ai apprécié à leur juste valeur les deux dernières phrases… Bisous MTH

    J’aime

    5 mars 2018 à 13 h 27 min

  12. mireille du sablon

    …nous avons été préservées de toute cette neige, fort heureusement! tout semble vouloir renter dans l’ordre..
    Bises du jour,
    Mireille du sablon

    J’aime

    5 mars 2018 à 14 h 04 min

  13. covixlyon

    Bonjour, Bien vu, je crois que l’on en a un peu trop fait sur Paris durant cette période, ce n’est pas la première fois que la capitale est grippée par la neige ou le verglas et c’est toujours le même crédo dans les infos, comme si cela était une exception.
    Bonne journée
    Bises

    J’aime

    5 mars 2018 à 15 h 08 min

  14. Magnifique comme tu as surfer sur l’actu des derniers temps avec ce défi. Bravo

    J’aime

    5 mars 2018 à 16 h 06 min

  15. bien beau poème. Et aujourd’hui le printemps s’est invité. Bises et bonne soirée.

    J’aime

    5 mars 2018 à 20 h 10 min

  16. Pingback: Plaisirs d’hiver : défi 201, vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  17. C’est absolument magnifique…. trop bien tourné, chère Gisèle ! un grand bravo… J’AIME !
    Bisous

    J’aime

    10 mars 2018 à 23 h 42 min

  18. dimdamdom59

    Oui tout le monde s’affole pour quelques flocons, quoi de plus normal en février, le contraire est bien plus alarmant.
    Très joli poème. Merci pour ta participation.
    Bisous.
    Domi.

    J’aime

    11 mars 2018 à 23 h 55 min

  19. les habitants de contrées habituées à la neige ont bien du s’étonner de nos émois et de nos imprévoyances … bises

    J’aime

    21 mars 2018 à 18 h 42 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s