Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Pour cette quinzaine des croqueurs de mots c’est Lenaïg ( clic) qui est à la barre et pour ce jeudi 21 novembre et le 28 elle nous propose comme thème :

la magie des livres , l’apprentissage de la lecture dans l’ordre où on voudra .

Je commence par l’apprentissage .

Résultat de recherche d'images pour "lettre  giselefayet"

L a   lettre,   ce   dessin   au   don  mystérieux

*

A ttire   le  jeune enfant  sur tous les supports,

P apier , panneau,  écran, de tout il est  curieux,

P our lui, chaque jour, elle plante un autre décor

R egarder   donne   envie  de  connaitre mieux, 

E couter    comment   elle  s’associe  en   accord

N uançant    la   mélodie   d’un  son,   astucieux !

T out   est  découverte ,  une  chasse  au  trésor

I l  faut  de  la  patience,  un bien très précieux

S ans  pour  autant  renoncer au moindre effort.

S uivre   avec  le doigt   pour discipliner les yeux

A   chacun    sa  méthode,   personne  n’a   tort. 

G rands  ou  petits  pas  vers le livre victorieux  

E mmènent   l’apprenti   lecteur   sur le  bon port

*****

Et un texte de Victor Hugo tiré des Misérables tome IV

À peine un jour sur cent de pleine joie et de plein soleil. Et vous êtes de ce petit nombre qui a le bonheur ! Quant aux autres hommes, la nuit stagnante est sur eux.

Les esprits réfléchis usent peu de cette locution : les heureux et les malheureux. Dans ce monde, vestibule d’un autre évidemment, il n’y a pas d’heureux.

La vraie division humaine est celle-ci : les lumineux et les ténébreux.

Diminuer le nombre des ténébreux, augmenter le nombre des lumineux, voilà le but. C’est pourquoi nous crions : enseignement ! science ! Apprendre à lire, c’est allumer du feu ; toute syllabe épelée étincelle.

Du reste qui dit lumière ne dit pas nécessairement joie. On souffre dans la lumière ; l’excès brûle. La flamme est ennemie de l’aile. Brûler sans cesser de voler, c’est là le prodige du génie.

Quand vous connaîtrez et quand vous aimerez, vous souffrirez encore. Le jour naît en larmes. Les lumineux pleurent, ne fût-ce que sur les ténébreux.

L’argot, c’est la langue des ténébreux.

 

16 Réponses

  1. Je me souviens de ma première année primaire, sa méthode pour lire, écrire… à chaque génération son instituteur/rice pour… Analphabète reste un grand handicap de nos jours, merci pour le tout, bises, jill

    J'aime

    21 novembre 2019 à 2 h 59 min

  2. oui les méthodes évoluent pas forcement dans le bon sens au gré du passage de nos ministres de l éducation la plus marquante pour moi c est la loi Haby bises

    J'aime

    21 novembre 2019 à 4 h 39 min

  3. martinemartin85

    Très beau ton poème sur l’apprentissage de la lecture. J’ai essayé d’écrire quelque chose sur le sujet pour jeudi prochain et je n’y suis pas encore parvenu. Bisous

    J'aime

    21 novembre 2019 à 5 h 03 min

  4. ANNE GUILLARD

    Apprendre à lire…Indispensable et pourtant le nombre d’illettrés croit tous les jours Jazzy. J’aime beaucoup le texte de Victor Hugo.
    Bises et bon jeudi

    J'aime

    21 novembre 2019 à 8 h 16 min

  5. Bonjour d’Angers !
    «La vraie division humaine est celle-ci : les lumineux et les ténébreux.»
    C’est ben vrrrai çâ !
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є …

    J'aime

    21 novembre 2019 à 9 h 01 min

  6. Magnifique poème
    Bonne journée

    J'aime

    21 novembre 2019 à 9 h 07 min

  7. Oh ! Magnifique page, Gisèle, merci beaucoup. Bravo pour ce riche acrostiche et pour ce sublime extrait de Victor Hugo. Je suis ravie d’avoir proposé ce thème et si ma participation à moi reste modeste, j’ai pris plaisir à l’écrire et surtout je suis enchantée de découvrir ce que toi tu nous as proposé. Gros bisous.

    J'aime

    21 novembre 2019 à 9 h 15 min

  8. eglantine36

    apprendre ? On n’arrête pas d’apprendre et c’est tant mieux…bisous

    J'aime

    21 novembre 2019 à 10 h 32 min

  9. mireille du sablon

    .. je ne saurais imaginer ma vie sans la lecture et je remercie mes enseignantes!
    Bises du jour
    Mireille du Sablon

    J'aime

    21 novembre 2019 à 12 h 28 min

  10. Un apprentissage indispensable mais qui recule beaucoup semble t-il de nos jours…Bravo super bien réalisé le défi. Bisous

    J'aime

    21 novembre 2019 à 15 h 00 min

  11. Je me souviens bien aussi de mon apprentissage de la lecture, rien à voir avec la méthode que mes filles ont utilisées.
    Bonne journée.

    J'aime

    21 novembre 2019 à 16 h 27 min

  12. respir57

    ma petite fille commence à bien reconnaître les lettres et écrit en lettres capitales ; un plaisir de la voir faire.
    Merci pour ton poème sur l’apprentissage et l’hommage à Victor Hugo. Bises

    J'aime

    21 novembre 2019 à 19 h 08 min

  13. Bel apprentissage !
    Biz

    J'aime

    21 novembre 2019 à 19 h 18 min

  14. Tout à fait magnifique, ton acrostiche, Gisèle ! Bravo !
    Bonne soirée,
    Bises♥

    J'aime

    21 novembre 2019 à 20 h 18 min

  15. Bonsoir Gisèle, j’ai eu du mal à apprendre à lire, ma mère m’a aidé toutes les vacances et à la fin je savais lire couramment et depuis je n’ai pas arrêté, c’est sûrement mon principal plaisir. Bisous et bonne soirée MTH

    J'aime

    21 novembre 2019 à 21 h 29 min

  16. Pingback: Défi 227 mené par Lénaïg … vos participations!!! – le blog de la communauté des croqueurs de mots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s