Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Partir , ça y était instant magique …

Pour le défi des croqueurs de mots  Durgalola à la barre c’est ici

Partir, ça y était instant magique …

IMG

Encore ensommeillée elle finissait son bol de chocolat, ne se laissant pas gagner encore  par l’effervescence qui régnait dans la cuisine. Sa maman avait déjà tout préparé pour le pique – nique de midi , son père vérifiait méthodiquement que sur sa liste rien ne manquait pour le trajet , les bidons d’eau pour le radiateur de la voiture ainsi que  tout ce que sa femme avait prévu comme petits en cas , petits sablés, bonbons, boissons , gobelets … . Il faut préciser que depuis la veille tous les bagages avaient été fixés sur la galerie dument recouverts d’une bâche  plastique, le tout sanglé par une araignée sandow très efficace .  Les cannes à pêche et les filets emballés dans un sac cousu main par sa mère tutoyaient la bordure en acier , moulinets, hameçons, lignes , bien rangés dans une boite ad hoc dans le coffre de la voiture . 

IMG_0003

Les petits cartons sur  lesquels son père inscrivait  l’itinéraire ainsi que toutes les étapes étaient déjà sur le tableau de bord de la 403 ou la 404, rien vraiment rien n’était laissé au hasard . Dehors la nuit était encore bien présente, le gilet était de mise même en été , dans l’immeuble une autre famille était réveillée , les amis avec lesquels partaient toujours ses parents . Un petit bisou à chacun et chacune , juste avant de plonger sur la banquette arrière où un couchage avait été installé . Un oreiller moelleux l’attendait pour continuer encore un peu à s’évader dans les bras de Morphée . Mais avant elle aimait à voir s’éloigner les lumières de la ville , à scruter dans le faisceau des voitures la portion de route visible depuis sa place  , surprendre un renard ou un chat  en maraude sur le bas côté . Puis le sommeil venant, elle s’allongeait et se laissait bercer par le ronronnement du moteur .

IMG_0002

Puis  le premier arrêt à l’écart de la route , le jour s’était levé depuis quelques temps déjà , les effluves d’un café chaud  se répandaient dans l’habitacle , comme en suspension dans la moindre particule d’air . Des petits pains frais agrémentaient le petit déjeuner , elle n’avait pas réalisé que ses parents avaient déjà fait une halte à la boulangerie  . A quelques mètres l’autre 404 était aussi à l’arrêt, les enfants des amis occupés eux aussi au petit déjeuner  . Les conducteurs eux échangeaient à l’extérieur des informations concernant l’itinéraire , il était rare que le voyage se fasse en une fois , souvent les visites de châteaux ou autres édifices remarquables ponctuaient le parcours .

IMG_0004

Parfois Joëlle,  l’enfant des amies qui avait son âge,  la  rejoignait  sur la banquette arrière et toutes les deux jouaient à compter les voitures blanches , rouges ou bleues. Aucune radio dans la voiture à cette époque elle n’était pas encore de mise  ,  mais elle était bien inutile car le trajet était toujours accompagné de chansons diverses . Les canons à plusieurs voix entonnés par sa mère  la remplissait de joie , tous s’y mettait et l’habitacle vibrait à l’unisson , son préféré  ? le cheval de Thomas,   pas étonnant elle avait une passion dévorante depuis son plus jeune âge pour cet animal .

IMG_0006

“Quand le cheval de Thomas tomba,  comment Thomas ne tomba – t –il pas , Thomas tomba – t – il ou ne tomba – t – il pas ? Tomba – t –il à bas ou pâtit il d’un tel ébat ? ( prémonitoire car bien plus tard son cheval tomba ) . pour écouter clic ici ou

Le temps s’égrenait sans qu’elle s’en aperçoive et bientôt arrivait le pique nique de midi . Table et chaises pliantes étaient sorties des deux  voitures pour le déjeuner avec les amis, bien sur  quand la météo le permettait. Les cuisinières rivalisaient d’adresse pour la préparation des plats salés ou sucrés que personne ne dédaignaient . Excellentes pâtissières,  il ne manquait jamais un gâteau ou une tarte pour finir le repas . Déjà les discussions allaient bon train pour établir l’agenda des prochains jours .

IMG_0005

Elle et ses amies se voyaient  sur la plage du fond de la baie en plein préparatif de jeux de marchande ou  à plonger sous l’eau , sauter au dessus des vagues, pagayer sur le canoë gonflable,  ou à courir sur les rochers de l’ile verte un seau à la main à la recherche des bigorneaux ,  à ramasser les crevettes avec le haveneau dans les trous d’eau . Et le “ on y va”  retentissait donnant le top départ pour remonter dans les voitures , elle avait hâte d’y être à Locquirec ……

Et comme elle aimerait recommencer maintenant ce voyage .

IMG_0001

 

 

Publicités

28 Réponses

  1. Coucou Gisèle, C’est drole comme le noir et blanc donne de suite une ambiance différente à un texte… c’est l’impression que cela m’a donné ! 😉
    J’espère que tu vas bien, je te souhaite bonne semaine…

    J'aime

    24 octobre 2016 à 12 h 48 min

  2. Wie schön ich wünsche dir eine gute neue Woche lieber Gruß und Umarmung Gislinde

    J'aime

    24 octobre 2016 à 12 h 54 min

  3. J’ai beaucoup aimé tes souvenirs plutôt du voyage que des vacances même. Est-ce les premiers mots imposés « partir, ça y était : instant magique » qui ont fait que plusieurs ont raconté leurs souvenirs de voyage plutôt que des vacances elles-mêmes. Je ne sais pas parce que je me rappelle plus du voyage en lui-même que des vacances de mon vacance. Nous n’avions pas de voiture mais nous partions en train et je n’oublierai jamais ces voyages dans les compartiments cloisonnés des trains sur les lignes nationales et encore peut être un peu plus dans les michelines (les ter de maintenant) aux banquettes en moleskine et aux petites gare… C’était magique et cela m’a laissé une passion pour le train, les gares, les quais d’où le nom de mon blog « quai des rimes ». Si je n’avais pas recherché la facilité de reprendre un texte déjà écrit moins fatiguant pour moi en ce moment, c’est peut être ce que j’aurais raconté. Je continue ma pause que j’ai interrompu juste pour lire des participations des croqueurs. Je ne le regrette pas quand je vois la qualité de ta participation et d’autres. Bisous

    J'aime

    24 octobre 2016 à 13 h 00 min

  4. Bonjour Jazzy, ah le tout avec méthode, comme de bien entendu, eh oui revenir ne fut-ce qu’une fois en arrière, mais… nul miracle, hélas, merci, bises

    J'aime

    24 octobre 2016 à 13 h 48 min

  5. Très joli récit d’un départ en vacances et les images l’agrémentent parfaitement 🙂 Bon après-midi

    J'aime

    24 octobre 2016 à 13 h 50 min

  6. Souvenirs de voyages, de vacances, de famille, grâce à ces photos en noir et blanc. Cela m’a rappelé les miens … et oui, les « canons », comme j’aimais cela … je me souviens de celui-ci : « Un escargot, sans peur, grimpait la rude pente d’une sentier …. il va, tout doucement, il grimpe, il va tomber, encore, une rude effort, victoire ! il est monté … lalala … canons tonnez, sonnez trompettes, le monde est à ses pieds », l’air (en mineur) était magnifique, alors en canon, j’te dis pas …avec ces paroles rigolotes. On ne se prenait pas au sérieux, mais on chantait tous ensemble.
    Oui, çà, c’était avant …
    Gros bisous Jazzy

    J'aime

    24 octobre 2016 à 14 h 18 min

  7. Quel beau récit et accompagné de superbes photos…bonne semaine…bises

    J'aime

    24 octobre 2016 à 14 h 19 min

  8. covixlyon

    Un très beau texte qui baigne dans la nostalgie, les souvenirs, surtout celui du voyage.
    Bonne journée
    Bises

    J'aime

    24 octobre 2016 à 14 h 37 min

  9. de beaux souvenirs de vacances ! des photos en noir et blanc superbes – ça rend mieux !!
    bisous !

    J'aime

    24 octobre 2016 à 15 h 10 min

  10. tu nous offre avec ce défi des belles photos de ta jeunesse…….Merci. Bisessss

    J'aime

    24 octobre 2016 à 15 h 14 min

  11. beaux souvenirs relatés de vacances en noir et blanc , ça change , on se sent transporter dans notre jeunesse , notre adolescence , le temps de l’insouscience ! bonne semaine , très bien écrit comme toujours mon amie , tu vois je n’ai pas été très présente cette semaine j’ai les petites pour quelques jours ! tu connais , hein ? gros bisous

    J'aime

    24 octobre 2016 à 16 h 51 min

  12. Bonjour d’Angers …
    Que de souvenirs cela me rappelle …
    Bien qu’habitant qu’à 130 km de la mer je ne l’ai vu qu’à l’âge de 7 ou 8 ans …
    C’était le bon temps disaient mes parents qq décennies plus tard …
    Bonne journée … Amicalement … ¢ℓαυ∂є

    J'aime

    24 octobre 2016 à 17 h 41 min

  13. j aime pas du tout j’ADORE !!!!!!!!!!!

    J'aime

    24 octobre 2016 à 17 h 54 min

  14. Bonjour Jazzy,

    Tu as toi aussi été inspirée par des vacances d’autrefois, tes photos en noir et blanc sont
    vraiment superbes, j’ai bien aimé ta narration. Défi parfaitement relevé.
    Bises très amicales.

    Henri.

    J'aime

    24 octobre 2016 à 18 h 36 min

  15. Bonsoir Gisèle
    Qu’il est agréable de te lire, on s’y croirait
    en plus je m’y vois car cela me rappelle aussi des souvenirs de ce genres
    c’était le bon temps de l’insouciance
    merci pour ce récit de vacances d’antan accompagné de jolies photos en noir et blanc
    bonne soirée et excellente semaine
    bisous

    J'aime

    24 octobre 2016 à 18 h 49 min

  16. Bonsoir Gisèle, les photos noir et blanc donnent tout de suite le ton, j’aime beaucoup, de très beaux souvenirs toujours très bien écrit, un régal de te lire. Bisous et bonne soirée MTH

    J'aime

    24 octobre 2016 à 19 h 19 min

  17. mireille du sablon

    Comme tes souvenirs redeviennent « vivants » à te lire ainsi… accompagnés de tes photos en N et B….moments magiques à tout jamais imprimés dans ta mémoire!
    Gros bisous du soir de Mireille du sablon

    J'aime

    24 octobre 2016 à 19 h 56 min

  18. De bien beaux souvenirs Gisèle racontés ici dans un merveilleux tesxte !
    Bravo ! C’est superbe et les photos, donc !
    Bisous♥

    J'aime

    24 octobre 2016 à 22 h 17 min

  19. respir57

    bonsoir et merci pour ta visite ; ton histoire résonne bien avec la mienne ; ce retour dans les années d’avant … et tu sais, j’ai chanté dans la voiture avec nos enfants, et maintenant je chante (un rien faux) dans la voiture quand je vais chercher ma petite fille.
    Je comptais aussi les voitures, nous prenions le temps aussi (d’ailleurs nous avons gardé cette habitude de nous arrêter). Il est rare de faire le chemin totalement par l’autoroute. Quand on passe par Epinal, on s’arrête dans la belle Luxeuil, sinon par Toul, on s’arrête à Langres ..
    C’était très agréable à lire et un rien nostalgique. Bises

    J'aime

    24 octobre 2016 à 22 h 44 min

  20. memeyoyo

    Et oui à cette époque – Déjà le voyages étaient les vacances – On était moins pressé d’arriver – On prenait son temps !! Bonne soirée – Bises

    J'aime

    24 octobre 2016 à 22 h 58 min

  21. beaux souvenirs qui font remonter les miens. Même si la voiture n’était pas la même, la préparation était aussi méticuleuse, le carton d’itinéraire, les pauses pipi, le pique-nique, j’y ajouterai aussi l’apprentissage sans peine des départements en comptant les plaques d’immatriculation … bises et belle journée

    J'aime

    25 octobre 2016 à 10 h 03 min

  22. Yvonne Anne

    De beaux souvenirs…..Cela m’a rappelé le départ de Metz vers 22 heures, la traversée de la France d’est en ouest pour arriver à Saint Gilles Croix de Vie.Chacune de tes lignes décrit avec précision ce que j’ai vécu….Belle soirée, Jazzy.

    J'aime

    25 octobre 2016 à 20 h 53 min

  23. @nnie54

    C’est bon de retourner en arrière…ces photos sont précieuses…bises du soir
    @nnie

    J'aime

    25 octobre 2016 à 20 h 54 min

  24. J’aime bien tes photos, c’était de vraies vacances sans chichi.
    Bises

    J'aime

    26 octobre 2016 à 16 h 55 min

  25. Coucou Gisèle

    De bien belles photos et un texte émouvant plein de tendresse et de nostalgie… J’aime bcp !
    Un grand merci à toi et bisous

    J'aime

    26 octobre 2016 à 21 h 05 min

  26. trezjosette2

    c’est vrai que c’était une « expédition » ces départ en vacances… que de beaux et bons souvenirs… maintenant autoroute et voiture plus sécurisée font perdre de la magie hier un voyage de 4 h 1/2 à suffit pour revenir de Moselle !
    bisous

    J'aime

    27 octobre 2016 à 12 h 22 min

  27. Merveilleusement racontés ces souvenirs de vacances d’enfants. En effet, dans ton récit, on retrouve tout ce que nous ressentions au moment du départ, lors du voyage durant lequel nous chantions nous aussi ou nous amusions à compter chacun les voitures d’un même type. Puis, venait le grand moment où nous vivions toutes ces aventures une fois arrivées à bon port. C’est un récit enchanteur, émouvant et chargé d’une nostalgie qui nous permet de faire un petit voyage en arrière durant quelques instants.
    D’ailleurs pour moi, il a goût spécial car il me semble reconnaitre un petit village breton situé non loin de Trebeurden et Tregastel, dans la baie de Lannion. Je me trompe ?
    Un village qui a bien changé par la faute des promoteurs , promoteurs et bétonneurs que les Bretons ont su arrêter pour défendre leur littoral.

    J'aime

    30 octobre 2016 à 1 h 48 min

    • Non tu ne trompes pas il s’agit bien de Locquirec où j’ai passé de merveilleuses vacances durant toute mon enfance , adolescence et plus
      parcequ ‘affinités . Je suis vraiment désolée de savoir que ce village a tant changé à cause des promoteurs la dernière fois que j’y suis allée je n’avais pas vu la marque du trop plein de béton .

      J'aime

      30 octobre 2016 à 19 h 37 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s