Ici l'oeil et l'oreille restent disponibles

Jeudi poésie

Gourmandise_cs9q9DlRNdeHr1NTv9vpewty4hA@300x251

Pour ce jeudi  poésie, à la barre des croqueurs de mots, Colette ( clic ) nous propose comme thème dépouillement de la nature. Il me semble l’avoir déjà mis sur mon blog mais comme je l’aime beaucoup ,  je réédite ce poème de Guy de Maupassant .

IMGP8527

Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

Guy de Maupassant, Des vers

Publicités

13 Réponses

  1. Martine Martin-Cosquer

    Je l’ai relue avec plaisir car je l’aime beaucoup aussi. Bisous

    J'aime

    6 décembre 2018 à 5 h 17 min

  2. Superbes photos pour illustrer.

    J'aime

    6 décembre 2018 à 6 h 41 min

  3. Je disais donc, oui je le connais et pauvre de l’oiseau en hiver, sans abri et sans nourriture dans la nature, bises

    J'aime

    6 décembre 2018 à 8 h 31 min

  4. Le choix de ce poème et de son auteur sont excellent Jazzy et tes photos sont magnifiques.
    Bises et bon jeudi

    J'aime

    6 décembre 2018 à 8 h 34 min

  5. « excellents »

    J'aime

    6 décembre 2018 à 8 h 35 min

  6. Très joli poème et superbes photos. Bonne journée. bises

    J'aime

    6 décembre 2018 à 11 h 13 min

  7. Mais oui, Gisèle, le Maupassant poète n’a rien à envier au romancier et c’est toi qui me rappelle qu’il est l’auteur de « Oh ! La terrible nuit pour les petits oiseaux ! » Superbes photos, bravo et gros bisous.

    J'aime

    6 décembre 2018 à 11 h 47 min

  8. Beau poème hivernal superbement illustré.
    Pauvres petits oiseaux…
    Bisous

    J'aime

    6 décembre 2018 à 11 h 48 min

  9. Il est tout à fait magnifique, ce poème, Gisèle ! Grand merci à toi !
    Tes photos sont superbes !
    J’♥ beaucoup ! Bonne et belle poursuite de ce jeudi !
    Bisous♥

    J'aime

    6 décembre 2018 à 15 h 43 min

  10. C’est un très beau poème mais malgré tout vivement le printemps. Bisousssss

    J'aime

    6 décembre 2018 à 16 h 20 min

  11. Un poème sublime
    Et je suis scotchée sur ta 2 ème photo
    Merci pour ce moment délicieux

    J'aime

    6 décembre 2018 à 17 h 36 min

  12. Pingback: Défi 213, vos participations – le blog de la communauté des croqueurs de mots

  13. Magnifique poésie de Maupassant, et très belle image pour l’illustrer. J’aime beaucoup

    J'aime

    7 décembre 2018 à 18 h 16 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s